AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Salle(s) d'examens (ou de consultations)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Jeu 17 Juil - 10:48

Un vrai malade. Un escroc. Bospeyl, le fils du juge. Il m'a volé $10 000. J'ai tenté de régler ça moi-même. J'aurais mieux fait d'appeler la police. Un mutant. Je pense bien qu'il m'a cassé quelque chose.

Tu sais ce que je pense des affaires que tu règles toi-même...


M posa une main sur la tête de son fils, faisant disparaitre la plaie qu'il avait au front.

Les dangers publics comme ça, il faudrait les enfermer.

Greg retira sa main de la tête de son fils. Il passa derrière lui et posa doucement sa main sur son dos, il avait bien une côte fêlée. Le Médecin prit un air dubitatif.


Fils de Juge, fils de Médecin, interessante coincidence Joke.

Joke, le surnom de son fils étant petit.
Revenir en haut Aller en bas
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Silas
Nombre de messages : 57
Véritable identité : Joaquin Mercator
Date d'inscription : 02/07/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Jeu 17 Juil - 11:19

"Tu sais ce que je pense des affaires que tu règles toi-même..." Lâcha M, en lui posant la main sur la tête.

Il préféra ne rien répondre. Il esquissa un sourire en coin. Gregorian n'avait strictement aucune idée de la manière dont il s'y prenait. Mais les choses étaient mieux ainsi. Sa douleur au crâne disparut. Toujours silencieux, M soigna ses dernières blessures.


Merci. Dit-il, en se lissant les cheveux. Puis il se leva.

"Fils de Juge, fils de Médecin, interessante coincidence Joke."

Il fit une grimace presque imperceptible. Il ne détestait pas ce surnom, non. Mais enfin, ça manquait incontestablement de classe devant un inconnu.

C'est bien la seule. Répliqua-t-il. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce type soit enfermé, papa. Ajouta-t-il.

Non pas entre quatre murs, mais entre quatre planches. Mais cela, inutile de le préciser.


Qui êtes vous ? Demanda-t-il alors, à l'égard de Morphée.

C'est vrai. Il restait là, parfaitement inutile. A quoi bon ? Suspect

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Morphée
Nombre de messages : 114
Capacité(s) : Endormir les gens.
Véritable identité : Danny Littleton
Date d'inscription : 06/03/2007
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Ven 18 Juil - 12:39

[hrp: et, mais je connais Foudre, j'ai mis au monde son gamin, je peux l'identifier, moi ! Non ? Laughing ]

M n'avait pas de préférence, aussi Danny se mit à zapper, cherchant quelque chose d'intéressant, lorsque le téléphone se mit à sonner. La pause risquait bien de tourner court. Dommage. Razz
Et il ne put s'empêcher de sourire, en écoutant Mercator répondre à la personne au bout du fil. Mais au bout d'un court instant, le médecin changea d'attitude, faisant tout disparaitre. Morphée tomba d'ailleurs au sol, lorsque son siège s'évanouit il ne savait où. Il se releva, en se frottant le dos. Ce n'était pas très agréable.


"Asseyez-vous dans le coin Littleton, j'ai un patient..."

- Euh... okay... fit-il sur un ton hésitant.

Vu l'état de Mercator, ce devait être une personne importante pour lui.
En silence, il alla donc s'asseoir sur une chaise tout à fait inconfortable, lorsqu'un homme entra. Au salut, il répondit par un hochement de tête, et se contenta d'écouter la conversation. Une sale affaire, visiblement. Mais ce n'était pas son problème.


"Fils de Juge, fils de Médecin, interessante coincidence Joke."

Comprenait-il bien ce qu'il croyait avoir compris ? Ce type était fils de médecin ? Fils de Mercator ? Ben ça alors, c'était surprenant ! Il était en effet difficile de concevoir pour Danny qu'un jour cet homme ait pu avoir une petite amie. Aussi brillant était Mercator, son caractère n'était pas un cadeau. Mais Danny avait appris à faire avec. Et puis, il le trouvait quand même très sympa, malgré les apparences.

"Qui êtes vous ?"

Et Morphée leva la tête en direction de Silas, voyant qu'on s'adressait à lui.

- Danny Littleton. Je suis un jeune médecin, sous les ordres du Dr Mercator.

Et il était fier de pouvoir le dire. Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Ven 1 Aoû - 16:49

"C'est bien la seule. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce type soit enfermé, papa."

Evidemment. Mais tu sais ce que ta mère en penserait...

Le Médecin acheva de soigner son fils, le laissant interroger Littleton.

"Qui êtes vous ?"
- Danny Littleton. Je suis un jeune médecin, sous les ordres du Dr Mercator.


Morphée était le premier jeune Docteur fier de pouvoir dire qu'il travaillait pour Gregorian, les autres détestaient ses méthodes, son caractère, ce qui avait toujours convenu à M d'ailleurs.


Qu'est ce que tu as à faire maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Silas
Nombre de messages : 57
Véritable identité : Joaquin Mercator
Date d'inscription : 02/07/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Ven 1 Aoû - 22:47

"Evidemment. Mais tu sais ce que ta mère en penserait..." Commenta Mercator Senior.

Sur ces bonnes paroles, il acheva de le soigner. Silas se frotta l'arrière du crâne avec la main droite un instant. Avant de relever les yeux, agacé. Il avait fait le sourd d'oreilles. Mais il pensait être mieux apte à savoir ce que sa mère penserait de tout cela, que quiconque, voire surtout Gregorian ! Ce dernier ne savait même pas dans quel état elle se trouvait. Mais encore une fois, le moment était mal choisi pour en parler... Morphée releva en effet la tête, revenant d'il ne sait quelle rêverie :


"Danny Littleton. Je suis un jeune médecin..."

Je vois. Commenta-t-il, amusé.

"... sous les ordres du Dr Mercator."

Il haussa les sourcils. Morphée considérait-il son père comme un modèle, voire un héros ? Laughing Et bien, c'était peu banal !

Enchanté Danny. Joaquin Mercator. Répondit-il aimablement, en lui tendant la main.

"Qu'est ce que tu as à faire maintenant?" Demanda M.

Rien de particulier. Pourquoi ? Fit-il à son tour. Je devrais appeler la police, non ? En se levant, regardant successivement M, puis Danny.

Arf, un costume ruiné... Vaan paierait le prix fort...

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mer 27 Aoû - 23:16

-"Rien de particulier. Pourquoi ? Je devrais appeler la police, non ?

Pour l'aide qu'ils apportent.

Mercator Senior réfléchit un moment. C'est vrai que ces temps-ci, on ne pouvait pas compter sur la police, entre la mort de l'ancien Capitaine, et les rumeurs autour du nouveau... Enfin.

Ca te dit que je t'offre à dîner demain soir? Il y a un restaurant Belge qui a ouvert dans le Centre.

Racines, quand vous nous tenez... Laughing
Danny devait être très surpris, M se tenait tranquille depuis maintenant dix minutes, un fait rare.
Revenir en haut Aller en bas
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Silas
Nombre de messages : 57
Véritable identité : Joaquin Mercator
Date d'inscription : 02/07/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Jeu 28 Aoû - 9:41

Gregorian semblait guère convaincu : "Pour l'aide qu'ils apportent." Répondit-il donc.

C'est vrai. Reconnut-il. Tu as raison. En lui adressant un sourire.

M le soulageait d'un poids, il n'aurait pas à se justifier, parce qu'il voulait ranger son appart au plus vite, et effacer toute trace de la venue de Vaan. Tasser l'histoire. Ca valait mieux, d'une certaine façon.


J'en toucherai peut-être deux mots à Tom. Fit-il quand même, après réflexion.

Il avait bien envie d'enfoncer ce Bospeyl de malheur. Il verrait Tom Baldwin, afin qu'il agisse en ami, et non pas en capitaine de police.
Wah, le capitaine de police était un de ses proches. La classe. Enfin, plus que de coutume. Il se repassa la main dans ses cheveux gominés. M ne devait sans doute pas trop l'apprécier. M'enfin, il n'allait pas lui en vouloir d'avoir des connaissances hautement placées.


"Ca te dit que je t'offre à dîner demain soir? Il y a un restaurant Belge qui a ouvert dans le Centre." Changea-t-il de sujet.

Okay. Dit-il, en lui tapotant l'épaule, un sourire amical sur les lèvres.

Il réfléchit un instant :
C'est bon, je devrais pouvoir me libérer.

Il jeta un coup d'oeil à sa montre.

Il faut qu'il y aille. Dit-il. Heu, que j'y aille. Merci, papa. Avec un clin d'oeil.

Il se tourna vers Morphée, et lui tendit la main.
Ca a été un plaisir.... Danny.

Il les salua une dernière fois, et quitta la pièce. Heureusement, il ne passa pas devant la chambre d'Ellewick^^

=>Chez lui

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Morphée
Nombre de messages : 114
Capacité(s) : Endormir les gens.
Véritable identité : Danny Littleton
Date d'inscription : 06/03/2007
MessageSujet: a Lun 27 Oct - 15:23

Danny serra la main que lui tendit Silas, et retourna de son côté, écoutant la conversation d'une oreille. Le fils envisageait de contacter la police, mais d'après le père, ces derniers n'étaient pas des plus utiles. Et il n'irait pas le contredire, après ce qu'il avait vu des hommes censés surveiller Evan Lancaster.
Et c'est après une invitation à dîner le lendemain soir que le rejeton du terrible médecin s'en alla, après les avoir salué.


- J'ignorais que vous aviez de la famille, lâcha Morphée, après quelques secondes. Enfin, ça ne me regarde pas vraiment, et...

Arf, il craignait de s'aventurer sur un terrain dangereux. Peut-être que Mercator n'aimait pas discuter de ces choses-là avec des gens de son travail.

- Et je crois que j'ai des visites à faire... ajouta-t-il, en s'approchant de la porte. Si jamais vous avez besoin de mon aide, bipez moi et j'accourrai vers vous à la vitesse de l'éclair !!

Et Danny sortit, laissant le Dr M seul. Il alla chercher les dossiers de quelques patients à voir, et en passant dans le couloir du second étage, il entendit des remarques d'horreur. Y avait-il un problème ? scratch
Dans tous les cas, mieux valait aller jeter un oeil. C'est ainsi qu'il poussa la porte de la chambre 213, où se tenaient deux hommes face à un lit.


- Messieurs, puis-je vous renseigner ? demanda-t-il, en s'avançant dans la pièce.

C'est qu'ils avaient l'air complètement catastrophé. Et l'un des deux plus que l'autre. Il décida alors de tourner la tête vers la personne qu'ils étaient venus voir. Que pouvait-il y avoir de si terrible pour les mettre dans un tel état ?


- OH BEN CA ALORS !! s'écria-t-il, en reconnaissant Foudre.

Oui, on avait vu des réactions plus discrètes. Razz


=>Chambre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mar 28 Oct - 0:51

Après le départ de son fils, Mercator resta pensif sur l'attitude et les fréquentations de son fils. Peut-être devrait-il voir à y mettre bon ordre. Qu'en aurait pensé sa mère de le voir débarquer comme ça?
Finalement, Littleton lui "expliqua" qu'il devait y aller à son tour.


-"J'ignorais que vous aviez de la famille. Enfin, ça ne me regarde pas vraiment, et... Et je crois que j'ai des visites à faire... Si jamais vous avez besoin de mon aide, bipez moi et j'accourrai vers vous à la vitesse de l'éclair !!"

Le vieux médecin garda le silence et laissa Morphée quitter la pièce où lui-même resta un moment, faisant tournoyer sa canne.
Il finit tout de même par se lever, pensant aux patients qu'il avait à voir, peut-être y aurait-il un cas interessant...
Ephilda Smith, pas intéressante.
Garrow Palancar, sans intérêt.
Sigmund Conway. Ha, tout de même!
M prit la direction de sa chambre. Il frappa à la porte à l'aide de sa canne et entra sans attendre.


Bonjour bonjour Mr.Conway! Du même nom que le Sénateur anti-mutant peu fier qu'il devrait être...

=>Chambre
Revenir en haut Aller en bas
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tsunade
Nombre de messages : 33
Capacité(s) : Maîtrise du vent
Véritable identité : Elliot Reid
Date d'inscription : 30/11/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mar 28 Avr - 8:03

:joker: Hall, couloirs :joker:

Lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, Elliot fut la première à sortir, rapidement suivie de Ximei sur son lit (poussée par une infirmière^^), et de Fragrance portant le fameux sac. Tsunade conduisit tout ce petit monde jusqu'à la première salle d'examen disponible.

Nous y sommes,
annonça-t-elle, en entrant dans la pièce, mais surtout pour faire comprendre à Fragrance qu'il pouvait disposer.

Elle n'aimait pas avoir des spectateurs lorsqu'elle examinait un(e) patient(e). Infirmières et autres médecins suffisaient amplement pour lui signaler ses erreurs^^
Laughing

_________________

- Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. -


Dernière édition par Tsunade le Mer 13 Mai - 6:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fragrance
Nombre de messages : 330
Capacité(s) : Odorat surdéveloppé et création d'illusions d'odeur
Véritable identité : Armand de Coreggi
Date d'inscription : 24/07/2007
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mar 28 Avr - 12:15

Arrow Hall, couloirs

Heureusement pour Armand le trajet entre la réception était rapide, maintenant il s'agissait de faire l'A-R le plus rapidement possible, pour ne pas laisser le sac sans surveillance, même si au premier abord si elle l'ouvrait elle n'y verrait que des vêtements. Armand avait aménagé une espèce de trou dans le bas du sac pour laisser la hyène respirer si elle se réveillait, tout en la laissant cacher des regards indiscrets...

"Nous y sommes"

Quelle perspicacité.. C'est qu'elle était quelque peu agaçante cette infirmière-en-chef... Armand plaça le sac dans un coin de la salle, où il ne gênerait pas, et il fit en sorte de mettre devant un léger obstacle en la matière de son imperméable qu'il posa dessus, ainsi il verrait bien si elle y toucherait..

"Je reviens tout de suite. J'attendrai devant, cela vous convient-il?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tsunade
Nombre de messages : 33
Capacité(s) : Maîtrise du vent
Véritable identité : Elliot Reid
Date d'inscription : 30/11/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mer 13 Mai - 8:04

"Je reviens tout de suite. J'attendrai devant, cela vous convient-il?" répondit Fragrance, après avoir déposé sac et imperméable dans un coin de la pièce.

C'est ça, oui, fit Tsunade, tout en l'accompagnant jusqu'à la porte, qu'elle referma derrière lui.

Ce type me fait froid dans le dos, lâcha-t-elle, sourcils froncés. Il est trop bizarre. Ooh ! Et si c'était un serial killer ? En se tournant vers l'infirmière Mitchell.

Et si j'étais l'héritière du trône d'Angleterre ? fit cette dernière, en levant les yeux au plafond.

Mais il fallait qu'Elliot en ait le cœur net. Ni une, ni deux, elle fila donc en direction du sac avec la ferme intention de le fouiller.


Qu'est-ce que vous faîtes ?
s'indigna Mitchell, tandis que Tsunade virait l'imperméable et ouvrait le sac.

Je vérifie quelque chose, répondit nerveusement Elliot.

Mais à première vue, ce sac ne contenait que des vêtements.
scratch Affichant une moue sceptique, Elliot referma le sac et reposa l'imperméable dessus.

Vous êtes satisfaite ? On peut s'occuper de votre patiente ? demanda Mitchell.

Oui, oui, allons-y, répondit distraitement Elliot.

Ainsi donc, après s'être lavée les mains (un sac, c'est plein de microbes, l'horreur pale ), Tsunade ausculta avec soin la jeune Nicole Colton. La jeune fille était dans le coma, pour une raison qui échappait encore au médecin. En dehors de cela, Ximei semblait en parfaite santé, et ne présentait aucun signe de trauma ou de choc cérébral.


Faîtes-lui une prise de sang,
ordonna-t-elle à l'infirmière Mitchell.

Et pendant que l'infirmière se chargeait de cette tâche, Elliot inscrivit Niki pour un scanner. Ce dernier examen (ou la prise de sang^^) l'aiderait certainement à faire la lumière sur ce dont souffrait Ximei.


Bien, il ne nous reste plus qu'à lui trouver une chambre, conclut Elliot.

L'infirmière Mitchell se plaça donc à nouveau à la tête du lit, avant de commencer à pousser ce dernier vers la sortie. C'est là que Ximei fit un arrêt cardiaque !
affraid

Malgré le stress que provoquait une telle situation, Elliot refusa de céder à la panique.


Le défibrillateur !
lâcha-t-elle, tout en ramenant elle-même le lit vers le centre de la pièce.

Et le rythme cardiaque de Niki repartit de lui-même, sans la moindre intervention.
Shocked

Alors ça, c'est pas commun, nota l'infirmière Mitchell.

Pendant ce temps, Elliot vérifiait le matériel. Tout semblait en parfait état de fonctionnement.


C'est à ne rien y comprendre,
fit Elliot, en haussant les épaules.

C'est reparti ?
demanda Mitchell.

Oui, allons-y, dit Tsunade.

Et rebelote, nouvel arrêt cardiaque ! Et comme précédemment, le cœur repartit tout seul.
Shocked Shocked

Bon sang, qu'est-ce qui...
commença Elliot, avant que son regard ne s'attarde sur le fameux sac de Niki.

Le docteur Reid venait d'avoir une idée. Une idée surréaliste certes, mais qui méritait d'être vérifiée.


Le sac ! fit-elle, en désignant celui-ci.

Quoi le sac ?


Le cœur s'emballe à chaque fois qu'on s'en éloigne,
expliqua Elliot.

Et ? Attendez une minute ! Vous ne voulez quand même pas me faire croire que vous pensez que ce sac joue un rôle dans... Docteur Reid ?

Mais le docteur Reid avait déjà le nez dans le sac en question. :king:

Je suis sûre que... Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Le cri du cœur, à la vue d'une hyène bondissant du sac ! affraid

Aaaaah ! Un loup ! Un loup !
s'excita Elliot, en tombant en arrière.

Ça n'a rien d'un loup, nota l'infirmière Mitchell qui, malgré l'étrangeté de la situation, restait d'un calme olympien.

Ce qui n'était pas le cas de tout le monde^^ En effet, c'est une Elliot particulièrement stressée qui se releva avec précipitation pour aller se cacher derrière l'infirmière Mitchell.
Razz

Qu'est-ce qu'on peut faire ? Qu'est-ce qu'on peut faire ?


Se calmer pour commencer, répondit Mitchell, tandis que Zaza s'approchait lentement du lit de sa maîtresse.

Sans être vétérinaire, il était aisé de voir que la hyène avait une toute petite forme. L'animal finit par s'affaisser au pied du lit, les yeux levés vers Ximei.


Ce loup est bizarre, vous ne trouvez pas ? demanda une Elliot plus calme, mais toujours méfiante.

Pour toute réponse, Mitchell leva une nouvelle fois les yeux au plafond.


[Hrp : Tu peux revenir, Fragrance, XD Laughing ]

_________________

- Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fragrance
Nombre de messages : 330
Capacité(s) : Odorat surdéveloppé et création d'illusions d'odeur
Véritable identité : Armand de Coreggi
Date d'inscription : 24/07/2007
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mer 13 Mai - 10:48

"C'est ça, oui."

Absolument charmante cette infirmière... Armand se dépêcha de retourner à la réception, puis il dut attendre qu'un vieil homme réussisse à comprendre ce qu'on voulait lui dire. Enfin, il atteint la réception, et il remplit en quatrième vitesse le formulaire, laissant des blancs sur les informations qui lui manquaient sur Niki. Il retourna immédiatement là où il avait laissé Niki espérant qu'elle serait toujours là. Il s'arrêta devant la porte, puis à défaut de voir, il essaya de suivre ce qui se passait à l'intérieur par l'odorat. Comparé au moment où il était parti, deux odeurs seulement avaient changé. Une forte odeur de transpiration et une odeur de ... hyène qui s'était accrue.

*Et m****!*

Quelle infirmière à la c**. Armand rentra sans prévenir, plantant directement son regard dans celui de cette infirmière bien trop curieuse. Il n'y avait pas de colère dans son regard, mais une lueur de défi. Elle avait voulu jouer à la plus maline, à ses risques et périls.
Puis son regard se posa sur ... Zaza! Elle était réveillée. Enfin une bonne nouvelle. Il s'approcha de la hyène, la prit dans ses bras, et la posa dans le lit aux côtés de Niki, maintenant qu'elle était réveillée, sa maîtresse ne devrait plus tarder. Armand continuant à ignorer l'infirmière et son assistante, fit le tour du lit pour se placer à moins d'un mètre des deux infirmières, et alla s'asseoir sur le bord du lit, pour tenir la main de Niki.
Puis, après avoir attendu deux minutes, il daigna tourner le regard vers l'infirmière qui semblait interdite face à la situation, et lui dit enfin,


"Toutes mes félicitations. Vous aurez au moins appris quelque chose aujourd'hui. La curiosité est un vilain défaut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tsunade
Nombre de messages : 33
Capacité(s) : Maîtrise du vent
Véritable identité : Elliot Reid
Date d'inscription : 30/11/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Jeu 14 Mai - 16:26

Et alors que Tsunade se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir faire de cette hyène, sachant ; elle l'avait bien compris ; qu'elle ne pourrait pas séparer l'animal de sa patiente au risque de tuer cette dernière, l'ami de la jeune Nicole revint en trombe dans la salle d'examen. Celui-ci lança un regard passablement mauvais au médecin, avant de fondre sur la hyène dans le but de la déposer auprès de Ximei. Puis, comme si la situation était des plus banales, Fragrance alla tranquillement s'asseoir sur le bord du lit, serrant affectueusement la main de Colton dans la sienne. Elliot le regarda faire, médusée. De mémoire de médecin, elle n'avait encore jamais vu ça. Et encore, le jeune homme ne s'arrêta pas là, et eut la bonne idée de railler Tsunade, histoire d'aggraver plus encore son cas.

"Toutes mes félicitations. Vous aurez au moins appris quelque chose aujourd'hui. La curiosité est un vilain défaut." lui balança-t-il, en daignant enfin se tourner vers elle.

Si le rouge monta au visage du Docteur Reid aussi subitement qu'un volcan entrait en éruption, elle parvint néanmoins à maintenir son calme l'espace d'une minute, afin de transmettre des consignes claires à l'infirmière Mitchell.


Infirmière Mitchell, allez chercher la sécurité, je vous prie, annonça-t-elle donc, d'une voix posée, et en faisant comme si Fragrance n'était pas dans la pièce (puisque ce dernier semblait être friand de ce genre d'attitudes puériles^^).

Bien, Docteur Reid, répondit Mitchell, avant de s'éclipser.

L'infirmière Mitchell connaissait suffisamment Elliot pour savoir qu'il s'agissait de l'un de ces rares moments où il ne fallait surtout pas la contredire.
:king:

A mon tour de vous apprendre une chose pourtant évidente, Monsieur, reprit Elliot, sur un ton irrité, mais contrôlé. Les animaux sont interdits dans les hôpitaux. Pourquoi cela ? Parce que ces charmantes petites bêtes sont porteuses d'un nombre incalculable de germes infectieux mettant en péril la santé des malades. Vous êtes peut-être égoïste au point de vous moquer de la centaine de personnes dont vous avez mis la vie en danger par votre inconscience, ou votre stupidité devrais-je dire, mais ce n'est pas mon cas. Vous êtes le seul ici à penser que la vie de cette jeune fille, mutante ou non, vaut plus que celle de tous les autres patients du Sacré-Cœur.

Qu'il comprenne bien qu'elle avait parfaitement saisi la problématique de la situation^^

Je suis médecin dans cet hôpital, et votre pseudo-héroïsme ridicule a été plus nuisible que salvateur. Vous m'auriez dit de quoi il en retournait sans attendre, nous aurions pu prendre certaines précautions. Mais non, vous avez préféré vous la jouer solo, pensant à tort que votre présence était indispensable, comme si le simple fait de tenir la main à cette jeune femme allait la faire sortir de son coma ! ajouta-t-elle, sans laisser à son interlocuteur l'opportunité d'en placer une.

A cet instant, l'infirmière Mitchell revint avec deux agents de sécurité.


Vous avez un problème, Docteur Reid ?
demanda l'un des deux types, avant de capter la présence de la hyène sur le lit. Wow, c'est quoi ça ?

Peu importe, lâcha Elliot. Veuillez plutôt, s'il-vous-plait, raccompagner ce jeune homme irrespectueux en dehors de nos locaux.

Et pour l'animal ? demanda l'autre gars.

L'infirmière Mitchell et moi-même allons nous en occuper,
répondit Tsunade, sans lâcher Fragrance du regard.

Si ce dernier tentait quoi que ce soit d'irréfléchi, Elliot était prête à utiliser ses pouvoirs, tant elle était énervée.
Evil or Very Mad

_________________

- Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fragrance
Nombre de messages : 330
Capacité(s) : Odorat surdéveloppé et création d'illusions d'odeur
Véritable identité : Armand de Coreggi
Date d'inscription : 24/07/2007
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Mar 19 Mai - 9:38

"Infirmière Mitchell, allez chercher la sécurité, je vous prie."

Armand s'abstint de tout commentaire, il allait avoir un petit tête-à-tête avec cette infirmière.

"Bien, Docteur Reid"

??!! Armand ne put s'empêcher d'afficher un air ébahi. Elle, docteur? Où avait-il posé les pieds?

"A mon tour de vous apprendre une chose pourtant évidente, Monsieur. Les animaux sont interdits dans les hôpitaux. Pourquoi cela ? Parce que ces charmantes petites bêtes sont porteuses d'un nombre incalculable de germes infectieux mettant en péril la santé des malades. Vous êtes peut-être égoïste au point de vous moquer de la centaine de personnes dont vous avez mis la vie en danger par votre inconscience, ou votre stupidité devrais-je dire, mais ce n'est pas mon cas. Vous êtes le seul ici à penser que la vie de cette jeune fille, mutante ou non, vaut plus que celle de tous les autres patients du Sacré-Cœur."

Charmant. Sauf qu'elle avait oublié un petit élément...

"Je suis médecin dans cet hôpital, et votre pseudo-héroïsme ridicule a été plus nuisible que salvateur. Vous m'auriez dit de quoi il en retournait sans attendre, nous aurions pu prendre certaines précautions. Mais non, vous avez préféré vous la jouer solo, pensant à tort que votre présence était indispensable, comme si le simple fait de tenir la main à cette jeune femme allait la faire sortir de son coma !"

Armand allait lui rétorquer ce qu'il pensait, au moment où la sécurité déboula..

"Vous avez un problème, Docteur Reid ?"

Arf. Docteur, il ne s'y ferait vraiment pas...

"Wow, c'est quoi ça ?"

*Le début de tes cauchemars* pensa-t-il très fort,

"Peu importe. Veuillez plutôt, s'il-vous-plait, raccompagner ce jeune homme irrespectueux en dehors de nos locaux."

Irrespectueux? Et elle, elle était quoi?

"Et pour l'animal ?"

Pour le coup, Armand oublia son différend avec la pseudo-doctoresse, espérant fort qu'il ne virerait pas Zaza, sans Niki.

"L'infirmière Mitchell et moi-même allons nous en occuper."

Armand ne remettait pas en doute les capacités de l'infirmière à bien gérer le cas de Niki, mais elle ne réalisait vraiment pas toutes les variables de l'équation... Armand se retourna vers les deux malabars de la sécurité, et leur adressa cette petite tirade,

"Messieurs. Cette jeune femme vient de m'insulter, je vous demande deux minutes pour m'expliquer avec elle, après je quitterai cet hôpital comme j'y suis rentré. Vous pouvez compter sur ma parole. Si vous pouviez m'attendre devant la porte, cela serait parfait. Dans deux minutes, j'aurais franchi cette porte, sinon vous pourrez m'emmener comme vous le souhaiterez. Merci messieurs."

Les deux gorilles se regardèrent se demandant quoi faire, puis l'un des deux sortit, et l'autre lui emboîta le pas. Il se retourna ensuite vers la pseudo-doctoresse pour enfin lui dire,

"Osez me dire que si j'avais déclaré dans le hall avoir une hyène, vous m'auriez laissé rentrer. Osez me dire que Niki serait allongée ici si je ne vous l'avez pas caché. Ensuite, je tiens à vous informer que si la hyène est consciente, sa maîtresse ne devrait pas tarder à l'être, puisqu'elles sont tombées dans le coma ensemble. Enfin, deux dernières choses, la hyène n'est pas un animal normal, vous l'aurez remarqué j'en suis sûr, mais cela va avec son hygiène. Enfin, et j'en aurais fini, et vous pourrez aller constater l'amélioration de l'état de Niki depuis le réveil de la hyène, par rapport à ce que vous m'avez dit sur le fait de tenir ou non la main, et ce que ça changerait, j'en déduis que vous êtes célibataire, mais cela ne m'étonne vraiment pas. A bon entendeur."

Et Armand sortit de la pièce, après avoir été déposer un baiser sur la joue de Niki, et avoir caressé Zaza sur la tête. Il n'accorda pas un regard à l'infirmière, et à la pseudo-doctoresse, puis retrouva les deux agents de la sécurité, qui l'escortèrent jusqu'à la sortie. Il n'avait plus qu'à attendre que Niki se réveille... En espérant que cela soit rapide, et pour patienter, Armand alla au kiosque de l'hôpital, évitant la sécurité, où il acheta un journal et un paquet de cigarettes. Ce n'était pas tous les jours, mais bon...

Alors qu'Armand était assis depuis une heure à siroter un café, priant que Nicole aille mieux, il vit de nombreuses ambulances partir en trombe, et seulement la moitié revenir. Que se passait-il? Il alla s'informer à la réception, et les nouvelles ne le rassurèrent que très peu. Sachant qu'il ne lui serait pas aisé, voire impossible, d'accéder à la chambre de Niki, il préféra rentrer chez lui, se mettre à l'abri, et cela lui permettrait de se remettre de ses émotions avec un bon verre de vodka...


Arrow Duplex d'Armand de Coreggi


Dernière édition par Fragrance le Jeu 5 Nov - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tsunade
Nombre de messages : 33
Capacité(s) : Maîtrise du vent
Véritable identité : Elliot Reid
Date d'inscription : 30/11/2008
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations) Sam 13 Juin - 9:40

"Messieurs. Cette jeune femme vient de m'insulter, je vous demande deux minutes pour m'expliquer avec elle, après je quitterai cet hôpital comme j'y suis rentré. Vous pouvez compter sur ma parole. Si vous pouviez m'attendre devant la porte, cela serait parfait. Dans deux minutes, j'aurais franchi cette porte, sinon vous pourrez m'emmener comme vous le souhaiterez. Merci messieurs." demanda Fragrance, aux agents de sécurité.

Ces derniers se regardèrent, puis se tournèrent vers Elliot, car la décision appartenait au médecin. Le docteur Reid leur fit donc signe qu'ils pouvaient sortir. Elle pouvait bien laisser une chance à ce jeune homme de s'expliquer. Naturellement, si elle avait su d'avance ce qu'il s'apprêtait à lui dire, elle ne se serait pas donnée cette peine.


"Osez me dire que si j'avais déclaré dans le hall avoir une hyène, vous m'auriez laissé rentrer. Osez me dire que Niki serait allongée ici si je ne vous l'avez pas caché." commença-t-il.

Là, il marquait peut-être un point. Mais si il lui avait expliqué d'entrée de jeu le cas particulier de Niki, elle aurait pu faire une exception. Elle était quand même une personne ouverte d'esprit.


Cette jeune femme n'est pas la première mutante que je soigne,
se contenta-t-elle donc de répliquer, pour sa défense.

Car, contrairement à ce que pensait Fragrance, elle n'aurait jamais refusé de s'occuper d'une patiente dans le besoin, quelles que soient les circonstances.


"Ensuite, je tiens à vous informer que si la hyène est consciente, sa maîtresse ne devrait pas tarder à l'être, puisqu'elles sont tombées dans le coma ensemble." ajouta Armand.


Ça, vous n'en savez rien, et si jamais c'est le cas, je crois que je m'en serai rendu compte toute seule, fit-elle, en levant les yeux au plafond.

"Enfin, deux dernières choses, la hyène n'est pas un animal normal, vous l'aurez remarqué j'en suis sûr, mais cela va avec son hygiène."


D'où l'odeur,
nota Tsunade, avec ironie.

Ce jeune homme était visiblement prêt à raconter n'importe quoi, juste pour avoir le dernier mot. Pitoyable. Elliot détestait ce genre de personnes, qui se croyaient parfaites.
Rolling Eyes

"Enfin, et j'en aurais fini, et vous pourrez aller constater l'amélioration de l'état de Niki depuis le réveil de la hyène, par rapport à ce que vous m'avez dit sur le fait de tenir ou non la main, et ce que ça changerait, j'en déduis que vous êtes célibataire, mais cela ne m'étonne vraiment pas. A bon entendeur."

Jeune homme, vos réactions sont dignes d'un adolescent en pleine crise de puberté. Permettez-moi de vous dire que vous êtes ridicule, tout comme vos insinuations.

Elle n'allait pas lui faire le plaisir de répondre qu'elle était fiancée, ce serait se mettre à son niveau. Rolling Eyes

Sachez cependant que l'état de 'Niki' est stationnaire, réveil de la hyène ou pas. Allez jouer plus loin, et laissez-moi faire mon travail, conclut-elle, avant de faire signe aux deux agents de revenir dans la pièce.

Après avoir salué sa petite-amie, Fragrance quitta enfin la salle d'examens, escorté par la sécurité.


Je crois qu'il est préférable d'essayer de contacter directement un membre de la famille,
dit-elle à l'infirmière Mitchell.

Je m'en occupe, Docteur Reid, assura Mitchell, avant de quitter la pièce à son tour.

Ça, c'est bizarre, glissa alors une voix familière.

Le concierge. Elliot esquissa un sourire. Elle appréciait énormément cet homme, qui lui était souvent d'un grand secours.


Vous avez toujours le coffre où vous rangiez les vipères ? demanda-t-elle.

Affirmatif, mais il est toujours plein de serpents, et je doute qu'il soit assez grand pour...

Mais à cet instant, la hyène changea de forme pour devenir un papillon. La perspective de finir dans une boîte remplie de vipères avait sans doute motivé Zaza pour se faire plus discrète^^

Wow, pratique ! lâcha le concierge, impressionné.

Voilà qui règle le problème. Il ne nous reste plus qu'à trouver une chambre à cette jeune femme... Et à son papillon.


Et c'est ainsi que Ximei fut conduite à sa chambre. Chambre qu'elle n'était pas prête de quitter. Le docteur Reid, quant à elle, se remit au travail. Et le travail ne manquait pas étant donné ce qui se passait en ville.

:joker: Chambre [patient : Evan Lancaster] :joker:

_________________

- Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Salle(s) d'examens (ou de consultations)

Revenir en haut Aller en bas

Salle(s) d'examens (ou de consultations)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Votre salle de danse» Clin d'oeil: La salle de Monitoring de Cablecom» [Maquette] Salle de Bal Phantom Manor» murs salle de bains» Eclairage basse tension salle de bain
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Hors du Jeu :: Sacré-Coeur-