AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Chez les Linderman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Chez les Linderman Ven 24 Juil - 21:32


Villa (de New York^^)
______________________________


Linderman coupa le contact une fois que la voiture (pour ne pas dire l'une des...) fut garée dans l'allée. Après quoi, il rentra chez lui, en retirant ses lunettes de soleil. Tout un style en somme. Cool Il était passé par la baie vitrée, qui était ouverte. Il en déduit qu'Alicia était à la maison :

Papa est là ! Fit-il donc. Razz

Il était bien sûr habitué à ne pas avoir de réponse dans la seconde. Ce qui était à peine un euphémisme. Rolling Eyes Il posa les documents qu'il avait en mains sur la table basse et s'assit sur le canapé, face à la télévision. Pas qu'il affectionnait cette boîte à bêtises humaines, (comme si certains n'étaient pas déjà assez stupides, pour qu'on leur lobotomise le cerveau avec cette saleté de télé-réalité). Mais le journal diffusait les images en direct, d'un singe géant qui détruisait tout sur son passage. Voilà qui était effrayant. Shocked
Ah. Finalement non. Il était loin d'être encore aux quartiers riches. Enfin peut-être finirait-il par y arriver si cette bande d'incompétents tardait à l'arrêter ! Le journal évoquait les premiers nombres de blessés ou disparus parmi les forces de l'ordre.


Il faut bien qu'ils soient payés à faire quelque chose. Fit-il, avec dédain.

Visiblement, les civils étaient encore moins épargnés. Ma foi, il fallait être assez lent pour rester dans les parages alors qu'un monstre (qu'on voyait pourtant arriver de loin) venait dans sa direction. Rolling Eyes

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 1:27

°- Premier message -°


Alicia avait décidé de passer sa soirée à la villa, comme 99% du temps d'ailleurs. Elle avait fini beaucoup plus tôt que prévu ses obligations, et malgré le temps hivernal qui régnait sur New York, elle avait très envie de piquer une tête dans la piscine. Après s'être détendue, elle était allée dans sa chambre, et s'était allongée dans son lit pour se vider la tête.
Alors qu'elle s'était assoupie, elle entendit un bruit dans l'entrée. Ah! Elle savait déjà qui c'était, et ce qu'elle entendit le lui confirma,


"Papa est là !"

Maintenant, il fallait qu'elle se lève. Ca, c'était un peu plus délicat. Elle mit deux bonnes minutes à se relever, puis, elle alla rejoindre son père adoptif dans le salon, où il regardait la télé, et semblait s'énerver tout seul devant le poste.

"Il faut bien qu'ils soient payés à faire quelque chose."

"Rien ne sert de s'énerver."

fit-elle, faisant son apparition dans le salon, avant d'aller rejoindre son père par derrière, et passer ses bras autour de ses épaules, pour lui déposer un baiser sur la joue,

"Tu sais bien que ce monde est loin d'être parfait."

Grande discussion qu'ils avaient eu à de nombreuses reprises, mais elle semblait revenir inévitablement, mais pour le coup, elle allait essayer de l'esquiver,

"Bonne journée?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 7:49

Il s'apprêtait à couper le téléviseur lorsqu'une voix bien familière se fit entendre :

"Rien ne sert de s'énerver." Lui conseilla Alicia.

Je suis ni plus, ni moins désespéré. La rassura-t-il.

La colère n'était pas vraiment son fort. Il était quelqu'un de plutôt calme, et puis, les personnes indésirables étaient parfois bien plus effrayées lorsque l'on préservait le contrôle de ses nerfs. Il affectionnait l'impassibilité.
Angelica ne tarda ainsi donc pas à se montrer, pour le saluer avec affection. Après quoi, Linderman se leva et s'approcha de la baie vitrée pour s'allumer une cigarette.


"Tu sais bien que ce monde est loin d'être parfait." Enrichit-elle.

Effectivement, et il en est bien loin. Acquiesça-t-il. N'oublies jamais ça.

Il avait une liste de fautifs en tête, mais elle serait trop longue à énumérer. De toutes façons, sa fille l'avait déjà entendu se plaindre 'quelques' fois et elle commençait sans doute à en connaître pas mal.

"Bonne journée?" Demanda-t-elle alors.

Aussi bonne qu'elle pouvait l'être. Fit-il, sur un ton guère enthousiaste.

Faire partie du conseil de la Fondation lui donnait beaucoup de liberté et d'avantages. Mais également des soucis, principalement à cause d'incompétents. Monroe et Scott ne trouvaient toujours rien, tous étaient pourtant certains que des choses louches se déroulaient au sain d'Akatsuki.
Mais ça, il préférait ne pas en parler avec elle. Elle ne devrait pas vraiment s'inquiéter, puisqu'il était rarement satisfait.

Et toi, mon cœur ? Lui renvoya-t-il la question.

Ce n'était pas une habitude subtilisée à Fykeüs, lui n'appelait pas tout le monde ainsi. Rolling Eyes


J'ai rappelé à Leopold que ton anniversaire approchait. Ajouta-t-il.

Trouverait-il encore une excuse pour se décommander ? Il pourrait au moins un peu passer la voir. Ce garçon, il se demandait parfois ce qui lui passait par la tête. Rolling Eyes Préférer traîner dans un théâtre avec je-ne-sais-qui... Vraiment... Comment pouvait-on avoir si peu conscience de soit ?

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 9:52

"Je suis ni plus, ni moins désespéré."

La remarque de son père fit sourire Alicia.

"L'espoir n'a jamais tué personne."

lui fit-elle remarquer, tout en sachant pertinemment que son père avait pour le moins raison sur le fond. Il était bien dur de deviner ce que le monde allait devenir, surtout vu les derniers événements. Aussi sa remarque avait juste pour objectif de faire preuve d'un optimisme inébranlable.

"Effectivement, et il en est bien loin. N'oublie jamais ça."

Cette fois, Alicia ne souriait plus. Elle affichait juste un rictus, alors qu'elle rejoignit Daniel à la fenêtre, qu'elle ouvrit pour passer dehors. Il n'y avait rien à ajouter, tout était dit.

"Aussi bonne qu'elle pouvait l'être."

"Elle est à marquer d'une pierre blanche alors."

Sa remarque avait pour but d'arracher un sourire à son père, mais elle n'y croyait vraiment pas. Elle aimait le voir souriant, détendu, et serein, mais il semblait que ce ne serait certainement pas le cas ces jours.

"Et toi, mon cœur ?"

Alicia prit une cigarette dans le paquet de son père, l'alluma, s'assit sur le rebord du balcon, puis répondit,

"J'ai fait tout ce que j'avais à faire dans une durée deux fois inférieure à ce qui était prévu, donc par rapport à ça, bien. Mis à part ça, journée des plus normales. Ce qui était à faire l'a été."

Il était peu probable que toutes ses journées soient de même, d'autant qu'à la longue, c'était assez ennuyeux, malgré le fait que cela soit plutôt gratifiant.

"J'ai rappelé à Leopold que ton anniversaire approchait."

Ah. Léo. Son cher frère...

"Et qu'a t-il dit? Qu'il essaierait de passer?"

Alicia savait qu'il ne serait pas là, et il ne lui manquerait pas, mais vis-à-vis de son père, elle ne pouvait se permettre de le faire remarquer trop brutalement, même si sa remarque était des plus explicites.
Comme elle n'avait aucune nouvelle de lui, si ce n'est par le groupe, elle se renseignait via Daniel, ce qui lui permettait d'avoir une attitude politiquement correcte,


"Comment va-t-il? Toujours à faire le gigolo?"

La remarque n'était pas des plus aimables, mais Alicia avait vu un extrait de leur spectacle, et ce n'était pas très glorieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 10:24

Alicia lui adressa un sourire avant de remarquer :

"L'espoir n'a jamais tué personne."

Et oui, l'espoir fait vivre. Fit-il, 'à peine' ironique.

En fait, il appréciait bien ce proverbe, empli de sous-entendus. Beaucoup s'accrochaient à des espoirs insensés et s'abstenaient de faire des choses concrètes. Ce n'était certainement pas son cas, et il espérait qu'Alicia emprunte la même voie.
En revanche, elle préféra ne rien répondre à sa dernière remarque, qui faisait sans aucun doute preuve de beaucoup de cynisme. Elle se contenta d'aller prendre l'air.
Il fronça les sourcils alors qu'elle s'emparait d'une cigarette pour la fumer sur le balcon :


"J'ai fait tout ce que j'avais à faire dans une durée deux fois inférieure à ce qui était prévu, donc par rapport à ça, bien. Mis à part ça, journée des plus normales. Ce qui était à faire l'a été."

Linderman gagna un air satisfait. Il s'approcha de sa fille et lui adressa un léger sourire.


C'est bien Alicia. Dit-il.

Ce qui était un beau compliment de sa part. Il s'empara tout de même de sa cigarette et la jeta. Tsss, il détestait la voir fumer.


Tant que la rapidité ne nuit pas à la qualité. Ce qui compte, c'est l'efficacité.
Lui rappela-t-il.

Le sermon habituel, mais elle ne l'avait jamais déçu. Il lui fit par conséquent un clin d'œil, malgré le ton employé. Ah, c'était sa fille adorée.
Et bien sûr, il ne se priva pas de continuer à fumer sa propre cigarette, sous son nez.


"Et qu'a t-il dit? Qu'il essaierait de passer?"

A vrai dire, je me suis contenté de lui laisser un message. Peut-être n'était-il pas disponible, mais je soupçonne qu'il évite de me répondre lorsqu'il le peut.
Répondit-il.

Oui, il était un peu moins tendre avec son fils. Il resta ensuite silencieux et Alicia ajouta :


"Comment va-t-il? Toujours à faire le gigolo?"

Linderman s'arrêta immédiatement de tirer sur sa cigarette. Il se détourna de l'horizon pour se tourner vers sa fille.

Alicia, ce ne sont pas des termes à utiliser pour évoquer ton frère. Répliqua-t-il.

Bon, il se fichait bien qu'elle lui manque légèrement de respect et le réprimande lorsqu'il n'était pas là. C'était parfois même très amusant. Mais tout de même, ce qui avait rapport avec... la désinvolture, et pire, l'homosexualité... Non, il y avait des limites à ne pas dépasser tout de même !! Certains sujets étaient tabous.


Ses activités sont certes... atypiques, mais il ne faut tout de même pas exagérer.


Par chance, ils étaient seuls. Arf, gigolo... Ce simple mot le répugnait.

Il est vrai qu'il devrait plutôt consacrer son temps libre à trouver une nouvelle femme. Ajouta-t-il, avec dédain.

Leo était son seul enfant biologique et il avait eu une fille. Certes, Audrey était une jeune femme tout à fait convenable mais lorsqu'elle se marierait, le nom des Linderman serait perdu, tout comme pour Alicia. Il lui fallait un héritier mâle !


Et franchement, il pourrait mieux choisir ses amis.

Son spectacle, parlons-en ! Il savait bien avec qui il fricotait. Une fouineuse de journaliste, un policier dépourvu d'intelligence comme d'avenir, et ce Brent, un vrai parasite...


Et toi, tu n'as rien à me dire ? Lui demanda-t-il alors, suspicieux.

La formule accoutumée pour prendre de ses nouvelles, côté cœur et social. Il n'avait en fait rien à lui reprocher mais si elle devenait mal à l'aise, c'est qu'elle avait quelque chose à lui cacher. Smile

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 11:03

"Et oui, l'espoir fait vivre."

Ce qui revenait à dire d'une façon inverse ce qu'elle venait de dire, même si cette tournure était plus optimiste.

"C'est bien Alicia."

Alicia sourit à la remarque de son père, sourire qu'elle perdit lorsqu'elle vit la cigarette s'envoler loin d'elle, et atterrir dans le jardin. Elle fit une petite moue boudeuse, même si elle savait que c'était pour son bien. Ce n'était pas une grosse fumeuse pourtant, il le savait. La prochaine fois, elle lui demanderait, ça éviterait de la voir s'envoler...

"Tant que la rapidité ne nuit pas à la qualité. Ce qui compte, c'est l'efficacité."

Ce proverbe résumait toute l'éducation qu'elle avait reçu de son père, et elle s'efforçait de l'appliquer en tout lieu et en toute heure.

"A vrai dire, je me suis contenté de lui laisser un message. Peut-être n'était-il pas disponible, mais je soupçonne qu'il évite de me répondre lorsqu'il le peut."

Alicia ne laissa rien paraître, mais souriait intérieurement. Elle n'était pas mécontente d'avoir son père de son côté.

"Pourquoi ferait-il ça?"

demanda-t-elle très sérieusement, car la réponse l'intéressait au plus haut point. Il était rare qu'ils aient une conversation aboutie sur son frère adoptif, car en général, l'un des deux perdait patience au bout d'un temps relativement court. Sa remarque fit d'ailleurs mouche à ce sujet,

"Alicia, ce ne sont pas des termes à utiliser pour évoquer ton frère."

"Excuse-moi papa."

fit-elle simplement, écoutant ce qu'il avait à dire.

"Ses activités sont certes... atypiques, mais il ne faut tout de même pas exagérer."

Alicia leva subrepticement les sourcils, histoire de marquer son amusement, sans toutefois faire de remarque désobligeante à l'égard de Léo.

"Il est vrai qu'il devrait plutôt consacrer son temps libre à trouver une nouvelle femme."

Là par contre, la remarque sortit toute seule. Et Alicia s'en mordit presque les lèvres,

"Brent peut toujours aller faire un tour au bloc opératoire, et le tour serait joué."

Elle s'empressa de rajouter,

"Désolé, c'est sorti tout seul."

Pourtant, il semblait que son père allait dans sa voie.

"Et franchement, il pourrait mieux choisir ses amis."

A nouveau, elle haussa les sourcils, un rictus amusé sur le visage, et répondit,

"Sans méchanceté aucune papa, si l'on dit que qui se ressemble s'assemble, même si ce n'est pas vrai en toute occasion, il semblerait que ce proverbe ne soit pas déplacé dans la dite situation."

Identiques sur beaucoup de points, même si, connaissant un minimum son frère, elle se doutait qu'il avait un intérêt dans ses amitiés, à moins qu'il en soit vraiment amoureux...

"Et toi, tu n'as rien à me dire ?"

Changement de sujet radical, digne de son père. Alicia était habitué à ses interrogatoires. Son père n'était pas devenu cet homme à responsabilités sans un esprit calculateur développé.

"Toujours célibataire pour changer. Je n'ai pas une vie palpitante. Peut-être ai-je trop d'espoir dans la vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 12:35

Angelica semblait contrariée à cause de la cigarette mais ne fit aucune objection. Tant mieux, il détestait être contredit. Enfin, c'était une jeune femme intelligente, et peu contrariante en définitive. Par exemple, elle tentait toujours de faire preuve d'humour pour le faire sourire. Et elle ne perdait pas espoir, ce qui prouvait sa bonne volonté. Surprised

"Pourquoi ferait-il ça?" Demanda-t-elle.

Linderman arqua un sourcil. C'était une vraie question ça ? Suspect De toutes évidences, quand on fréquentait des détritus comme Bospeyl, le directeur du Pringle, on perdait un peu de savoir-vivre.


Leopold n'a jamais été un garçon très expansif. Reconnut-il.

Il avait même toujours été plutôt discret. Pas du genre à se confier... Enfin, c'était tout de même dommage qu'ils se perdent de vue de cette façon. Sans la Fondation, ils se verraient sans doute très peu. Neutral
Effectivement, les discussions sur Leo duraient rarement aussi longtemps. Il faut croire que père et fille étaient plus ou moins de bonne humeur, pour ne pas éviter les sujets qui fâchent.
Pour ce qui est de l'évocation du terme 'gigolo', Alicia ne perdit pas une minute pour s'excuser. Hum, c'était mieux ainsi. Cool


"Brent peut toujours aller faire un tour au bloc opératoire, et le tour serait joué." Dit-elle, contre toute attente.

Linderman manqua de s'étouffer et jeta sa cigarette, pour reporter son attention sur Angelica, l'air sévère.


"Désolé, c'est sorti tout seul." Ajouta-t-elle rapidement.

Elle n'allait pas s'en sortir comme ça. Qu'est-ce que c'était que ces insinuations ?!

L'amitié est une vertu, il n'y a rien de malsain à cela, en principe. Commença-t-il, sur un ton ferme.

Bon, lui n'avait jamais été particulièrement attaché à beaucoup de personnes, mais bon, il ne disait pas que c'était impossible. Chacun son truc... En fin de compte, mieux valait avoir peu d'amis et pouvoir un minimum compter sur eux.


Il y a des rumeurs sur Brent ? Demanda-t-il tout de même.

Il insistait, mais il se doutait bien, non il savait, qu'il n'y en avait pas sur Leo. Celui-ci avait une fille, avait connu plusieurs femmes, pff, il ne croirait pas le fou qui lui sortirait des atrocités sur son fils ! Cool Par contre, il devrait peut-être se méfier de Brent. Evil or Very Mad Alicia reprit :


"Sans méchanceté aucune papa, si l'on dit que qui se ressemble s'assemble, même si ce n'est pas vrai en toute occasion, il semblerait que ce proverbe ne soit pas déplacé dans la dite situation."

Daniel soupira. Il ne pouvait que lui donner raison. Pour commencer, Leo et ses acolytes avait des centres d'intérêts communs apparemment. Pas des idéaux, mais tout de même...

Il faut qu'il sorte avec Claire Brent. Répondit-il finalement. Certes, elle ne vient pas d'une très bonne famille mais c'est une femme à la fois séduisante et travailleuse, et donc bien sous tous rapports... Il n'a qu'à se débarrasser de Becker, ce qui franchement, ne devrait pas être très difficile...

Ils reparlèrent d'Alicia :

"Toujours célibataire pour changer. Je n'ai pas une vie palpitante. Peut-être ai-je trop d'espoir dans la vie."

Non, ma chérie, toi tu as de l'ambition, ce qui te différencie des moins que rien. Répondit-il, un sourire en coin, en s'asseyant à côté d'elle.

Encore est-il qu'il la connaissait, et (surtout) la surveillait bien.


Jim est de retour en ville. Dit-il donc distraitement.

Il tenait vraiment à savoir en détails ce qu'elle pensait de Big Tuna. Twisted Evil Mad

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 12:52

"Leopold n'a jamais été un garçon très expansif."

C'était le moins que l'on puisse dire. Enfin, il était plutôt du genre 'Je ne dis rien, mais je n'en pense pas moins.' Enfant gâté...

"L'amitié est une vertu, il n'y a rien de malsain à cela, en principe."

"Tout dépend des amis."

La réflexion était sortie du tac au tac. Mais pour le coup, Alicia n'appréciait pas du tout la clique de Léo. Elle avait des relations strictement professionnelles avec eux, même si eux se permettaient de penser plus parfois, et jamais, elle n'irait plus loin.

"Il y a des rumeurs sur Brent ?"

Alicia roula des yeux. C'est elle qui avait lancé la seule rumeur tendancieuse sur lui... Elle répondit donc,

"Oui. Une. Son 'bord' serait difficilement cernable."

Elle s'en tint à cela, son père irait faire sa propre petite enquête, mais il ne remonterait jamais à elle, c'était le principe des ragots.

"Il faut qu'il sorte avec Claire Brent. Certes, elle ne vient pas d'une très bonne famille mais c'est une femme à la fois séduisante et travailleuse, et donc bien sous tous rapports... Il n'a qu'à se débarrasser de Becker, ce qui franchement, ne devrait pas être très difficile..."

Alicia sourit. Son père avait toujours eu une idée sur tout, et pour le coup, Léo semblait même avoir eu le privilège de se faire choisir sa prochaine femme. Par contre, elle n'était pas d'accord avec lui.

"Une fille bien pour Léo? Tu penses à ton nom avant tout. Je ne te reproche pas d'être égoïste, les intérêts sont clairs, mais pense à la pauvre femme qui se mariera un jour avec lui. Et puis, si elle a déjà quelqu'un, et que Léo est si bien que cela, nous verrons bien s'il arrive à la séduire."

Ce à quoi elle ajouta avec un grand sourire,

"Dans les règles de l'art, et sans coup fourré, bien entendu."

"Non, ma chérie, toi tu as de l'ambition, ce qui te différencie des moins que rien."

Alicia eut un petit sourire. Elle était réaliste sur sa condition, mais n'avait pas cette mentalité prédatrice comme son père et son frère. Le terme 'moins que rien' ne lui plaisait pas. Elle ne dit rien, et se contenta de sourire.

"Jim est de retour en ville."

Le visage d'Alicia s'illumina immédiatement. Jim. Son ange gardien Smile
Elle connaissait bien son père, et se doutait que tout était intéressé. C'était le principe de ses interrogatoires, d'autant qu'il venait de lui dire cela après qu'elle lui ait dit qu'elle était toujours célibataire... Arf^^


"Il a dit quand il passerait?"

Autant jouer son intéressée aussi, mais elle ajouta l'air presque gênée, baissant légèrement la tête,

"Papa. J'aime Jim..."

Avant d'achever sa phrase, en la relevant doucement, avec un air doux et sincère,

"...Comme un frère. Pas comme tu pourrais imaginer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 13:26

"Tout dépend des amis." Ne put-elle retenir.

Mais Kaos ne prit pas notes. Il ne voyait aucun mal à dire cela. Elle avait raison, au contraire. Il fallait se méfier des personnes que l'on connaissait approximativement. Suspect Et elle confirma ce qu'il craignait :


"Oui. Une. Son 'bord' serait difficilement cernable."

Il arqua un sourcil mais ne répondit pas tout de suite. On en apprenait tous les jours. Il n'y avait tout de même pas de rumeurs sans feu...


C'est à dire qu'il...

Non, il préféra ne pas terminer sa phrase. Maxim Brent ne tournait tout de même pas autour de son fils par intérêt ? Si c'était le cas, ce serait en vain. Suspect
Il gagna ainsi donc un air pensif. 'Un bord difficilement cernable'... Il devrait vérifier cela par lui-même. Si c'était véridique, des mesures devraient être prises. Il ne pouvait pas s'en débarrasser pour si peu, en grande partie parce que la discrimination était interdite et surtout sujet à polémiques, or il ne voulait pas s'attirer les foudres des journaux. Il s'inquiétait peut-être beaucoup pour rien, cela dit. Il n'aurait qu'à mener une petite enquête.


Qui dit ça ? Tu penses que c'est fondé ?
Se renseigna-t-il.

Il n'avait rien remarqué pour sa part. Il faut préciser qu'il le voyait très peu. Juste quelques fois par le passé, à vrai dire. Elle donna ensuite son opinion sur le couple Claire/Leopold.


"Une fille bien pour Léo? Tu penses à ton nom avant tout."

Ce commentaire ne le ravissait pas particulièrement, mais il la laissa terminer. Après tout, comme elle venait de le lui prouver, elle avait beaucoup de choses intéressantes à dire.


"Je ne te reproche pas d'être égoïste, les intérêts sont clairs, mais pense à la pauvre femme qui se mariera un jour avec lui."

Il haussa les sourcils. Ça, c'était assez amusant. Leopold demeurait tout de même un Linderman et avait pas conséquent des qualités sûres. Cool

"Et puis, si elle a déjà quelqu'un, et que Léo est si bien que cela, nous verrons bien s'il arrive à la séduire. Dans les règles de l'art, et sans coup fourré, bien entendu." Ajouta-t-elle.

Je ne comptais pas intervenir. Fit-il innocemment.

En revanche, il comptait bien insister ! Claire Brent, il avait toujours du mal à croire qu'elle portait ce nom. S'il ne portait aucun membre de la famille dans son cœur, le pire était définitivement William Brent ! Une abomination.
Après qu'il ait évoqué Jim, Alicia gagna un air presque radieux. Et bien, on pouvait dire qu'elle l'avait à la bonne. Il est vrai qu'elle lui devait beaucoup, mais tout de même...


"Il a dit quand il passerait?"

Je n'ai pas encore eu... la privilège de le voir, mais il passera sans doute. Répondit-il, impassible.

Personnellement, il se fichait bien de le voir ou pas. Mais si ça faisait tant plaisir à sa fille... L'important, c'est qu'il ne vienne pas avec son coéquipier, Andy. Un bon sujet mais une personne relativement insupportable. Comme par hasard, c'était encore un Brent. Comme quoi, les gênes...


"Papa. J'aime Jim..." Dit-elle soudain.

Il la regarda, stupéfait qu'elle lui avoue ce qu'il redoutait tant. L'horreur ! Big Tuna était bien plus vieux que lui, sans parler du fait qu'il n'avait aucune véritable ambition ! Il allait formuler ses pensées mais elle ajouta :


"...Comme un frère. Pas comme tu pourrais imaginer."

Hum. Heu, bien... Mais avoue que ton attitude à son égard permet de se poser des questions.

Il était néanmoins soulagé. Enfin, pour un temps...

Si seulement tu étais aussi proche de Leopold. Remarqua-t-il, contrarié.

Tu as vu les infos ? Demanda-t-il alors.

Entre l'agitation politique et les dégâts en ville, les journalistes -maudits rapaces- n'avaient décidément pas le temps de s'ennuyer.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 15:05

"Qui dit ça ? Tu penses que c'est fondé ?"

Alicia prit un air des plus sérieux, fit semblant de réfléchir quelques instants, puis répondit,

"Personne en particulier. Parfois, si tu laisses traîner l'oreille, tu entends des médisances, comme souvent. Et puis, il est souvent la cible de blagues tendancieuses qui encourage à répandre ce genre de rumeurs. Est-ce fondé? Peut-être. Si j'étais prétentieuse, je dirai qu'il ne m'a jamais approché de quelconque manière, alors il doit forcément l'être..."

Elle finit cela avec un sourire malicieux affiché aux lèvres.

"Je ne comptais pas intervenir."

Alicia garda le même regard malicieux tout en fixant son père lorsqu'il déclara cela. Elle lui répondit d'ailleurs,

"Pourquoi te sentir visé? Je pensais plutôt à Léo. Mais si tu te défends, je suppose que tu avais déjà envisagé certains stratagèmes."

Mieux valait ne pas connaître leur nature...

"Je n'ai pas encore eu... la privilège de le voir, mais il passera sans doute."

Arf. Son père venait de résumer toute l'estime qu'il portait en Jim en une phrase. Pauvre Jim, pourtant il n'avait pas grand chose à se reprocher.

"Hum. Heu, bien... Mais avoue que ton attitude à son égard permet de se poser des questions."

Des questions?

"Tu penses vraiment que j'en suis amoureuse? Je ne crois pas. Et puis, si c'était le cas, je crois qu'il y ait pire gendre, non?"

Elle ajouta ensuite, après avoir détourné le regard quelques instants vers l'horizon,

"Je ne sais pas ce que je veux. Mais si tu veux me présenter quelqu'un, je t'en prie."

Alicia savait pertinemment que son père aurait mot à dire à ce sujet, alors autant qu'il lui présente quelqu'un, même si les probabilités pour que cette personne en question lui plaise étaient très réduites.

"Si seulement tu étais aussi proche de Leopold."

Pour le coup, Alicia afficha une moue songeuse, et répondit sans état d'âme,

"Je ne vois pas comment je pourrais être proche de quelqu'un que je gêne. Je considère Léo comme mon frère, et nos relations s'arrêtent là pour notre bien respectif."

Il était peut-être temps que son père réalise que son fils n'avait pas toujours été un ange avec elle.

"Je n'irai pas faire d'efforts pour me rapprocher de lui, si c'est pour en prendre plein la gueule. Ca serait du temps et de l'énergie gâchés."

Et pour la touche finale,

"Ne prends pas cela comme une critique, mais là-dessus, Léo a hérité de toi. Il fait tout par intérêt. Logiquement, il devrait m'avoir à la bonne, mais il est moins intelligent que toi et plus sanguin."

Le tout était un peu sec, mais ça ne pourrait pas faire de mal.

"Tu as vu les infos ?"

Changement brutal de sujet, qui n'était peut-être pas plus mal.

"Le monde coule. Ce n'est pas plus mal. Après, la porte est ouverte pour reconstruire."

Et d'ajouter,

"En mieux."

Après chacun sa version d'un 'monde meilleur' ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Rarhu
Nombre de messages : 65
Capacité(s) : Psychométrie, défaire ce qu'il s'est passé.
Véritable identité : Samuel McCarthy
Date d'inscription : 26/05/2007
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 17:14

Arrow Centre-ville, Statue de la Liberté

Finalement, Samuel avait décidé d'aller voir le père du concerné. Et si c'était sans succès (les gens sont parfois bornés à un point Rolling Eyes ), il irait voir cet Hasnox, à la Fondation Akatsuki. Il en avait appris des choses de son petit tour dans le passé de Maxim Brent. Et des trucs qu'il aurait préféré ne pas savoir sur sa famille. Neutral
L'Immortel s'arrêta devant la grille de la villa familiale, et pressa sur la sonnette. Lorsqu'on lui répondit:


- Bonjour. Je voudrais parler à Daniel Linderman. Cela concerne la Fondation Akatsuki, lâcha-t-il.

_________________

Suis-je une bonne personne faisant de 'mauvaises' choses, ou une mauvaise personne faisant de 'bonnes' choses ? Je suis la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 18:22

Alicia tarda à répondre, comme si elle pesait ses mots :

"Personne en particulier. Parfois, si tu laisses traîner l'oreille, tu entends des médisances, comme souvent."

Il arqua un sourcil. C'est vrai qu'il ne prenait jamais vraiment garde dans les couloirs. Il trouvait les ragots d'un ennui... Mais cela lui prouvait peut-être qu'il devait changer ses habitudes.

"Et puis, il est souvent la cible de blagues tendancieuses qui encourage à répandre ce genre de rumeurs. Est-ce fondé? Peut-être. Si j'étais prétentieuse, je dirai qu'il ne m'a jamais approché de quelconque manière, alors il doit forcément l'être..."

Kaos plissa les yeux. Non, sa fille n'était pas prétentieuse. Elle était ravissante, c'était un fait. Et malgré son jeune âge, elle avait de nombreux prétendants, encore un fait. Mmmm... Brent ne l'avait jamais approchée ? Gentleman ou gay ? Il commençait à avoir des soupçons.

Je prends notes. Dit-il simplement.

"Pourquoi te sentir visé? Je pensais plutôt à Léo. Mais si tu te défends, je suppose que tu avais déjà envisagé certains stratagèmes." Ajouta-t-elle.

Je mettais simplement certains points sur les i. Et en ce qui concerne Leopold, tu le connais bien assez. Répondit-il, sans hésiter.

Alicia semblait capable de moucher n'importe qui, mais Kaos était un maitre en la matière. Il semblait difficile de le déstabiliser. L'insinuation pour Wesker était claire (^^), Leo était un calculateur, il le voyait mal la jouer à la loyale. Very Happy

"Tu penses vraiment que j'en suis amoureuse? Je ne crois pas. Et puis, si c'était le cas, je crois qu'il y ait pire gendre, non?"

Non.

Clair, net et concis. Elle comprendrait certainement que c'était en grande partie pour la taquiner. Mais il maintenait qu'il ne voulait pas que sa fille tombe amoureuse de Jim, lequel était bien plus vieux que lui ! Avoir une relation avec une personne immortelle n'était pas une bonne idée, il savait de quoi il parlait. pale

"Je ne sais pas ce que je veux. Mais si tu veux me présenter quelqu'un, je t'en prie." Dit-elle, en détournant les yeux.

Il arqua un sourcil, quelque peu surpris. Il le montra un minimum mais ça lui faisait bien plaisir !

Et bien si tu insistes, je vais y réfléchir. Répondit-il.

Il ne pouvait pas lui refuser ça. :king:

"Je ne vois pas comment je pourrais être proche de quelqu'un que je gêne. Je considère Léo comme mon frère, et nos relations s'arrêtent là pour notre bien respectif."

Alala, Leo n'était pas très famille...

"Je n'irai pas faire d'efforts pour me rapprocher de lui, si c'est pour en prendre plein la gueule. Ca serait du temps et de l'énergie gâchés."

Bien. Fit-il, l'air contrarié.

Ce n'était pas pour autant qu'il laissait tomber...
Ah. Visiblement, elle n'avait pas fini. C'est qu'il avait abordé un sujet sensible :


"Ne prends pas cela comme une critique, mais là-dessus, Léo a hérité de toi. Il fait tout par intérêt."

Au contraire, il gagna un sourire disons... fier. Laughing


"Logiquement, il devrait m'avoir à la bonne, mais il est moins intelligent que toi et plus sanguin."

Mais c'est qu'elle le grattait dans le sens du poil !

Je ne dis pas que c'est de ta faute. Il paraît évident qu'il fait beaucoup moins d'efforts -si c'est possible-.
Se défendit-il.

Il a ses défauts, mais l'espoir fait vivre, non ? Répéta-t-il.

Oui, il était plutôt têtu.


"Le monde coule. Ce n'est pas plus mal. Après, la porte est ouverte pour reconstruire. En mieux." Fit-elle, pour ce qui est des infos.

Il allait répondre quelque chose mais un serviteur vint l'informer que quelqu'un leur rendait visite. Et cela dans le but de lui parler.

Qui est-ce ? Demanda-t-il, agacé.

Je ne sais pas, monsieur.

Il faudrait plutôt me dire ce que tu sais, Marc. On gagnerait tous un temps précieux. Répliqua-t-il sur un ton sec.

Il... Il a simplement dit que ça concernait la Fondation Akatsuki.

Linderman plissa les yeux et marqua une pause avant de répondre :

Va le chercher.

S'il permettait qu'il rentre dans la maison, c'était simplement parce qu'il n'était pas loin de la porte d'entrée, et surtout en conversation sérieuse avec sa fille. De toutes façons, Marc le surveillait, cet indésirable visiteur.

Pas moyen d'être tranquille. Glissa-t-il, à l'égard d'Alicia.

Elle pouvait rester. Pour le moment. Tout dépendait de l'identité du nouveau venu...

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 21:43

Son père semblait attentif à tout ce qu'elle lui disait sur Brent. S'il avait des ennuis de sa faute, ce serait plutôt amusant.
Ensuite, il sembla presque compréhensif vis-à-vis de sa remarque sur les manières de son frère. Tel père, tel fils, paraît-il. Il fallait penser que c'était en partie vrai.
Par contre, il semblait que son père ne tenait absolument pas à ce qu'elle ait une relation avec Jim. S'il en était ainsi, Alicia savait que c'était dans son intérêt à elle, son père n'était pas du genre à manipuler les relations de sa fille sous tous les angles pour qu'elles aillent dans son sens. Du moins, c'est ce qu'elle préférait penser.
Le fait que son père se pique au jeu de lui trouver un prétendant sérieux la fit sourire. Qui savait? Peut-être serait-ce lui qui trouverait la perle rare. Elle ne pouvait pas lui reprocher d'avoir bon goût, même si parfois ses choix étaient déterminés par des raisons de pouvoir, plus que de raison de coeur.
Pour ce qui était de sa relation avec son frère, Alicia n'avait rien à ajouter. Elle savait qu'ils en reparleraient, mais pour aujourd'hui, cela faisait déjà beaucoup trop de Léo dans leur conversation. Tout du moins, elle pensait en avoir totalement fini...


"Je ne dis pas que c'est de ta faute. Il paraît évident qu'il fait beaucoup moins d'efforts -si c'est possible-."

Alicia sourit à la remarque de son père. Qu'y avait-il à ajouter?

"Il a ses défauts, mais l'espoir fait vivre, non ?"

Alicia s'approcha de son père et lui passa les bras autour du cou pour le serrer contre elle, un grand sourire amusé aux lèvres, et lui dit alors à l'oreille,

"Merci papa."

Alors qu'ils allaient retourner sur le sujet des actualités, ils furent interrompus par un visiteur, qui ne semblait pas être attendu... Et qui venait pour la fondation. Intéressant. Pour se déplacer jusqu'ici se devait être important ou quelqu'un de très culotté...

"Pas moyen d'être tranquille."

"Gloire et pouvoir n'ont jamais apporté intimité et calme."

fit-elle un sourire malicieux aux lèvres, puis elle alla se caler sur le canapé en attendant le visiteur, elle ne voulait pas s'imposer en demeurant debout lorsqu'il arriverait. Mais avant cela, elle s'approcha de son cher papa, et lui demanda,

"Je peux te prendre une cigarette, s'il te plaît? Juste une..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Rarhu
Nombre de messages : 65
Capacité(s) : Psychométrie, défaire ce qu'il s'est passé.
Véritable identité : Samuel McCarthy
Date d'inscription : 26/05/2007
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 22:12

Evidemment, on le fit attendre. C'était toujours comme ça, avec les grandes baraques. Les riches se croyaient si importants, mais devant son Jugement, il n'y avait pas de différence. Tous étaient mis au même niveau.
Finalement, un certain Marc vint lui ouvrir, et l'amena jusqu'au propriétaire des lieux. Et de sa fille. Comment s'appellait-elle déjà ? Alicia ? Ah, les souvenirs de Max... Certes, il aurait peut-être mieux fait de visiter le passé Leo, mais il était trop occupé à le rajeunir pour ça.


- Monsieur Linderman, Mademoiselle, fit-il, en hochant doucement la tête.

Il supposait qu'il serait au moins reconnu par le père, si même Winslow l'avait reconnu.


- Je viens pour vous parler de votre fils, et du complot qu'il monte contre vous, lâcha-t-il tout simplement.

Allait-il le croire, c'était une autre histoire. Laughing

_________________

Suis-je une bonne personne faisant de 'mauvaises' choses, ou une mauvaise personne faisant de 'bonnes' choses ? Je suis la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 22:37

Alicia avait fini par l'enlacer et le remercier. Ah, il n'y avait rien de plus sacré que les moments semblables partagés en famille. Smile Ce qui n'était visiblement pas l'avis de Leopold. Suspect

"Gloire et pouvoir n'ont jamais apporté intimité et calme." Avait-elle ensuite glissé.

Tout n'est qu'une question de choix. Répondit-il, un sourire en coin.

Après lui avoir adressé un clin d'œil, il se leva et retourna à l'intérieur. Alicia, qui s'était installée sur le canapé demanda :


"Je peux te prendre une cigarette, s'il te plaît? Juste une..."

Il ne me plait pas. Répondit-il, agacé.

Bah, il se laissait parfois transporté par la magie et attendrir, mais ça ne durait pas exceptionnellement longtemps, il faut croire... Allons bon, c'était pour son bien ! Mais ils n'avaient de toutes façons plus le temps de débattre :

"Monsieur Linderman, Mademoiselle." Les salua en effet, une voix.

Linderman porta son attention sur le nouveau venu et s'en approcha, dans le but de se placer entre lui et sa fille. Son regard s'était refroidi (si c'était possible). Il ne commettait pas la même erreur que sa petite fille, un peu plus tôt. Il avait reconnu Rarhu. Sa réputation le précédait, et on ne pouvait pas dire qu'il en était fan. Sans le connaître personnellement, il avait des certitudes : cet homme était aussi dangereux que sa soif de justice. Et s'il débarquait ici, c'est qu'il avait probablement eu des renseignements sur lui. Quelque chose lui disait que la situation n'irait pas en s'améliorant. Tsss, il comptait bien virer Marc.
Contre toute attente, le mutant ajouta :


"Je viens pour vous parler de votre fils, et du complot qu'il monte contre vous."

Impassible, il répondit sur un ton méprisant :

Un complot... Original mais peu recherché, je dois dire. Quoi, il n'y a plus de psychopathes en tous genres et de tueurs à pourchasser dans les rues, Rarhu ? Ils vous lassent peut-être, alors vous changer de cibles en tentant d'importuner les honnêtes gens. De quoi prouver votre folie en somme. Pourtant, plus personne n'en doutait. Conclut-il.

Vous n'êtes pas le bienvenue, et à moins que vous n'ayez des preuves, je ne vois aucune raison de me ranger du côté d'un fanatique à la coiffure tendancieuse, au détriment de mon fils unique.

Il était guère aimable, mais il ne voyait pas pourquoi il devrait l'être face à ce genre d'individus. Un meurtrier qui se cachait derrière de fausses nobles causes... C'est là qu'il craignit le pire.


Vous êtes entré en contact avec Leopold ?
En fronçant les sourcils.

Bon sang, qu'est-ce qui lui passait par la tête pour se soucier du cas des Linderman ?? Il espérait que rien ne s'était passé de fâcheux.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Rarhu
Nombre de messages : 65
Capacité(s) : Psychométrie, défaire ce qu'il s'est passé.
Véritable identité : Samuel McCarthy
Date d'inscription : 26/05/2007
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 25 Juil - 22:57

Eh bien, Monsieur Linderman avait l'air aussi froid que dans les souvenirs de Max.
Quant à sa réaction, Rarhu s'y attendait un peu. Neutral Et il préféra garder le silence, bien qu'il aurait eu beaucoup de choses à contredire dans tout ce que Kaos venait de raconter. Mais au moins, il l'avait reconnu. Cool


"Un complot... Original mais peu recherché, je dois dire. Quoi, il n'y a plus de psychopathes en tous genres et de tueurs à pourchasser dans les rues, Rarhu ? Ils vous lassent peut-être, alors vous changer de cibles en tentant d'importuner les honnêtes gens. De quoi prouver votre folie en somme. Pourtant, plus personne n'en doutait."

Sa folie... Toujours le même discours qu'il entendait. Mais il n'était pas fou. Et Leo et Max étaient à des kilomètres de l'honnêteté. Comme Kelso, et les autres qui figuraient sur ses précieuses listes.

"Vous n'êtes pas le bienvenu,"

Comme bien souvent. Rolling Eyes

"et à moins que vous n'ayez des preuves, je ne vois aucune raison de me ranger du côté d'un fanatique à la coiffure tendancieuse, au détriment de mon fils unique."

Une coiffure tendancieuse ? C'était bien la première fois qu'on lui faisait ce genre de remarque. Laughing
Il arqua un sourcil, et croisa les bras.


"Vous êtes entré en contact avec Leopold ?"

- Tout à fait par hasard. Et je dois dire que ce que j'ai vu grâce à son ami, Maxim, m'a amplement suffit pour les juger. Vous connaissez Patrick Groban ? Ils l'ont balancé par la fenêtre, après avoir tenté de faire croire qu'il avait détourné de l'argent de la campagne du Sénateur Markum.

Mais Linderman avait l'air de trop tenir à son fils pour croire ce qu'il venait de dire. En tout cas, il verrait bien.

- Et ce n'est rien à côté du plan qui vise à vous jeter de votre place, vous et Mr Bospeyl...

Peut-être que là, son intérêt serait gagné. Ou pas. Neutral
Et puis, il n'avait pas encore évoqué ce qu'il avait fait à Wesker. Ni qu'il comptait achever son travail.

_________________

Suis-je une bonne personne faisant de 'mauvaises' choses, ou une mauvaise personne faisant de 'bonnes' choses ? Je suis la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 7:06

Alors qu'Alicia attendait l'arrivée de l'inconnu, en regardant quelque peu fixement l'encadrement de la porte, elle vit arriver un homme au look quelque peu négligé. Qui était-ce?

"Monsieur Linderman, Mademoiselle."

Elle lui répondit par un léger signe de tête. Il ne s'était pas présenté. Son père le connaissait-il déjà? Cela paraissait étrange.

"Je viens pour vous parler de votre fils, et du complot qu'il monte contre vous."

Alicia afficha un air surpris quelques secondes, mais se ressaisit immédiatement. Elle était très intriguée, et elle savait pertinemment comment son père allait réagir, ce qui ne manqua pas.

"Un complot... Original mais peu recherché, je dois dire. Quoi, il n'y a plus de psychopathes en tous genres et de tueurs à pourchasser dans les rues, Rarhu ? Ils vous lassent peut-être, alors vous changer de cibles en tentant d'importuner les honnêtes gens. De quoi prouver votre folie en somme. Pourtant, plus personne n'en doutait."

Rarhu... 'D'honnêtes gens'. Il allait un peu loin là... Mais qui était cet homme?

"Vous n'êtes pas le bienvenu, et à moins que vous n'ayez des preuves, je ne vois aucune raison de me ranger du côté d'un fanatique à la coiffure tendancieuse, au détriment de mon fils unique."

Son père était tellement en colère qu'Alicia remarqua que ses arguments étaient moins percutants qu'en temps normal. Finalement, il était aussi sanguin. Peut-être moins que son frère quand même...

"Vous êtes entré en contact avec Leopold ?"

Et là, l'esprit d'Alicia comprit. C'était un mutant. Mais quel était son pouvoir? Télépathe? Elle voulait en savoir plus, cet individu pouvait être dangereux. Cependant, si son père ne l'avait pas immédiatement renvoyé, c'est qu'il pouvait être contrôlé, ou tout du moins le pensait-elle.

"Tout à fait par hasard. Et je dois dire que ce que j'ai vu grâce à son ami, Maxim, m'a amplement suffit pour les juger. Vous connaissez Patrick Groban ? Ils l'ont balancé par la fenêtre, après avoir tenté de faire croire qu'il avait détourné de l'argent de la campagne du Sénateur Markum."

Il voyait les souvenirs des gens? Intéressant. Il pourrait peut-être lui rendre service, et lui dire ce qui s'était passé il y a 17 ans. Pour l'heure, ce n'était pas le débat. Son frère semblait être l'ordure qu'elle s'était toujours imaginée. Elle le savait, mais pas à ce point. Ces dires demandaient confirmation, mais cela lui ressemblait tellement. Et ce Brent, encore lui, quelle pourriture.
Elle n'avait toujours pas prononcé un mot, écoutant attentivement. C'était une caractéristique qu'elle avait développé avec le temps. Ecouter pour comprendre, et ensuite contrôler.


"Et ce n'est rien à côté du plan qui vise à vous jeter de votre place, vous et Mr Bospeyl..."

Il y revenait. Pourquoi insistait-il? Il était temps qu'Alicia pose la question que son père ne semblait pas disposé à poser.

"Et pourrait-on savoir pourquoi vous êtes venus nous dire cela?"

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 8:13

Effectivement, Linderman était en colère. Il refusait de croire Rarhu, qui avait eu l'audace de venir le chercher dans sa propriété. Encore plus désagréable : aucune de ses réflexions ne l'agaça, et l'immortel se contenta de croiser les bras, silencieux. D'un autre côté, c'était peut-être favorable. Il ne fallait pas que ça dégénère devant Alicia. Rarhu répondit, calmement :

"Tout à fait par hasard. Et je dois dire que ce que j'ai vu grâce à son ami, Maxim, m'a amplement suffit pour les juger."

Brent ?! Lâcha-t-il, sourcils froncés.

Encore et toujours Brent ! Si ce rat commençait à leur attirer des ennuis, ils n'allaient plus très bien s'entendre.


"Vous connaissez Patrick Groban ? Ils l'ont balancé par la fenêtre, après avoir tenté de faire croire qu'il avait détourné de l'argent de la campagne du Sénateur Markum."

Effectivement, il connaissait Patrick Groban. Il n'avait néanmoins pas entendu parler de cette histoire. Peut-être s'était-elle déroulée il y a peu. Le balancer par la fenêtre ? Qu'est-ce qui était passé par la tête des W ? Autant dire qu'ils n'avaient pas l'air bien menaçant comme ça, c'était d'autant plus difficile à croire. Enfin, il savait mieux que quiconque qu'il ne fallait pas se fier aux apparences.
Mais s'il comprenait bien, ils avaient tenter de faire porter le chapeau à Groban, non ? Il doutait qu'ils veuillent simplement porter préjudice à la campagne de Markum, ce dernier s'en sortait très bien tout seul. Alors pourquoi détourner de l'argent ? Leo était plus qu'aisé et Brent n'avait non plus pas à se plaindre. Peut-être eut-il en partie une réponse :


"Et ce n'est rien à côté du plan qui vise à vous jeter de votre place, vous et Mr Bospeyl..." Conclut-il.

On y était. Il devait admettre que le complot semblait plus réaliste maintenant que de telles informations avaient été apportées. Visiblement, il tenait beaucoup à détruire Leopold et Brent, pour venir l'aider lui. Détruire... Il ne croyait pas si bien dire... Alicia prit la parole :


"Et pourrait-on savoir pourquoi vous êtes venus nous dire cela?"

Kaos n'aurait peut-être pas posé cette question, mais maintenant que c'était fait, il attendait la réponse. Il se décida à prendre la parole :


Les accusations que vous nous apportez sont plus crédibles désormais. Admit-il. Ainsi donc, ils veulent prendre le pouvoir. Ajouta-t-il, avec gravité.

Sachez que monsieur Bospeyl et moi-même ne leur faciliteront pas la tâche. Poursuivit-il, en regardant Rarhu dans les yeux.

Qu'est-ce que... vous comptez faire ?

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Rarhu
Nombre de messages : 65
Capacité(s) : Psychométrie, défaire ce qu'il s'est passé.
Véritable identité : Samuel McCarthy
Date d'inscription : 26/05/2007
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 8:54

Et ce fut la jeune fille la première à intervenir:

"Et pourrait-on savoir pourquoi vous êtes venus nous dire cela?"

- Parce que c'est mon devoir. Je vis pour stopper les criminels, quels qu'ils soient. Et à mon grand regret, à cause de Brent, je n'ai pu achever ma tâche, avoua-t-il tout de même. Il m'a téléporté à des kilomètres de leur domicile, et nul doute qu'ils doivent l'avoir quitté. J'ai donc jugé plus utile de venir vous mettre en garde contre ce qui se tramait au sein de votre Fondation.

Oui, il avait décidé de jouer la carte de l'honnêteté, en parlant de son échec partiel. Après tout, nul n'est infaillible. Mais ce n'est pas pour cela qu'il allait renoncer à poursuivre les W.
Et à sa surprise, Linderman finit par le croire.


"Les accusations que vous nous apportez sont plus crédibles désormais. Ainsi donc, ils veulent prendre le pouvoir."

Rarhu hocha la tête. Eh oui, le pouvoir. Cette chose qui faisait tourner bien des têtes et détournait tant de gens du droit chemin. No

"Sachez que monsieur Bospeyl et moi-même ne leur faciliteront pas la tâche."

- Je n'en doute pas. Mais méfiez-vous de leur fourberie, conseilla-t-il tout de même. Et aussi de leurs intérêts pour... Freya ?

Il n'avait pas eu le temps de voir précisément en quoi elle leur importait, mais ce n'était certainement pas anodin.

"Qu'est-ce que... vous comptez faire ?"

- Achever ce que j'ai commencé, lâcha-t-il, d'un ton sans appel. Et peut-être retrouver Groban. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, il a survécu à sa chute mortelle. Et je crois qu'il a maintenant une dent contre votre fils et son partenaire.

Partenaire... Un mot à prendre dans le sens que Linderman voudrait bien. Laughing

_________________

Suis-je une bonne personne faisant de 'mauvaises' choses, ou une mauvaise personne faisant de 'bonnes' choses ? Je suis la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 9:44

"Parce que c'est mon devoir. Je vis pour stopper les criminels, quels qu'ils soient. Et à mon grand regret, à cause de Brent, je n'ai pu achever ma tâche. Il m'a téléporté à des kilomètres de leur domicile, et nul doute qu'ils doivent l'avoir quitté. J'ai donc jugé plus utile de venir vous mettre en garde contre ce qui se tramait au sein de votre Fondation."

Wow un justicier pas vraiment masqué... Alicia était quelque peu circonspecte, mais avait surtout retenu l'information que Léo et Brent vivaient ensemble...

"Des remerciements s'imposent donc, si j'ai bien compris. Même si je doute que cela soit votre motivation première."

Avant d'ajouter en se tournant vers son père,

"Donc, selon vos dires, mon frère et Brent vivent ensemble?"

Alicia fut assez surprise d'entendre son père prendre la parole,

"Les accusations que vous nous apportez sont plus crédibles désormais. Ainsi donc, ils veulent prendre le pouvoir."

La simple énonciation de cet événement avec Patrick Groban, qu'elle connaissait de vue, l'avait radicalement fait changer d'avis. Elle aurait quelques questions à lui poser ensuite.

"Sachez que monsieur Bospeyl et moi-même ne leur faciliteront pas la tâche."

"Tu peux compter sur moi papa."

Alicia se doutait fort que son père refuserait son aide, mais elle était décidée à l'aider coûte que coûte.

"Je n'en doute pas. Mais méfiez-vous de leur fourberie. Et aussi de leurs intérêts pour... Freya ?"

Tiens, leur fourberie... Curieux Suspect Very Happy Qui était ce nouveau protagoniste? Il y avait décidément de nombreuses zones d'ombre dans cette affaire. Rien d'étonnant, connaissant Léo.

"Qu'est-ce que... vous comptez faire ?"

La question était judicieuse. Allait-il continuer son travail de juge de paix?

"Achever ce que j'ai commencé. Et peut-être retrouver Groban. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, il a survécu à sa chute mortelle. Et je crois qu'il a maintenant une dent contre votre fils et son partenaire."

Il fallait retrouver Groban, cela semblait essentiel. Mais Alicia avait une question,

"S'ils vous ont échappé une fois, pourquoi ne pourraient-ils pas recommencer?"

Puis après une courte réflexion, d'ajouter à sa première pensée,

"Méfiez-vous de mon frère plus que de Brent. Il n'est pas si intelligent qu'il en a l'air."

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 10:40

"Parce que c'est mon devoir. Je vis pour stopper les criminels, quels qu'ils soient. Et à mon grand regret, à cause de Brent, je n'ai pu achever ma tâche. Il m'a téléporté à des kilomètres de leur domicile, et nul doute qu'ils doivent l'avoir quitté. J'ai donc jugé plus utile de venir vous mettre en garde contre ce qui se tramait au sein de votre Fondation." Répondit Rarhu.

Kaos fronça les sourcils. 'Stopper les criminels'. Qu'avait-il fait à son fils ? Brent avait-il sauvé Wesker ? Il ne le savait pas aussi efficace. A vrai dire, il n'était pas au courant de tout ce dont étaient capables les membres de la Fondation. Et cette expression... 'Leur domicile'... Rarhu avait fumé quelque chose avant de venir. Kaos serait tout de même au courant si ils vivaient ensemble. Il était leur supérieur tout de même.


"Des remerciements s'imposent donc, si j'ai bien compris. Même si je doute que cela soit votre motivation première." Répondit-elle.

Il se contenta d'hocher la tête légèrement.


"Donc, selon vos dires, mon frère et Brent vivent ensemble?"

C'est qu'elle insistait. Bien qu'elle le regardait, il resta silencieux. Pfff, il croirait une telle chose de la bouche de son fils uniquement. Enfin, Alicia lui avait apporté son soutien...

"Je n'en doute pas. Mais méfiez-vous de leur fourberie. Et aussi de leurs intérêts pour... Freya ?" Ajouta Rarhu.

Il arqua un sourcil. Freya, il ne s'en était jamais plus soucié que cela, mais il devrait peut-être se renseigner sur elle. C'était deux des Brent qui s'occupaient de la mutante. Maxim justement. Pour ce qui est de la fourberie des W, par contre, il n'en avait jamais douté.


"Achever ce que j'ai commencé. Et peut-être retrouver Groban. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, il a survécu à sa chute mortelle. Et je crois qu'il a maintenant une dent contre votre fils et son partenaire."

Groban était donc un mutant... Et Rarhu visiblement prêt à tout pour tuer son fils. Linderman devait réfléchir, et ne pas agir de façon déraisonnable. Encore une fois, il ne prit pas notes du terme employé. Le mot 'partenaire' avait plusieurs significations. Rolling Eyes Alicia intervint à nouveau :

"S'ils vous ont échappé une fois, pourquoi ne pourraient-ils pas recommencer?"

Question judicieuse. Remarqua-t-il.

"Méfiez-vous de mon frère plus que de Brent. Il n'est pas si intelligent qu'il en a l'air." Ajouta-t-elle.

Il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires. Fit-il à sa fille, sur un ton sans appel.

Il reporta son attention sur Rarhu, s'efforçant de maintenir un air impassible.


Je vous remercie pour ces renseignements. Mais à moins que vous n'ayez quelque chose à ajouter, je pense que vous n'avez plus rien à faire ici. J'ai des mesures à prendre. Sur un ton cordial au possible.

Il avait vraiment besoin de discuter avec sa fille, seul à seul. Et puis Rarhu ne montait pas pour autant dans son estime. Il n'osait même pas imaginer sa réaction s'il voyait ses propres souvenirs. Razz

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Rarhu
Nombre de messages : 65
Capacité(s) : Psychométrie, défaire ce qu'il s'est passé.
Véritable identité : Samuel McCarthy
Date d'inscription : 26/05/2007
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 11:11

"Des remerciements s'imposent donc, si j'ai bien compris. Même si je doute que cela soit votre motivation première."

En effet, c'était loin d'être son objectif. Et puis, les gens étaient rarement reconnaissant avec lui. Mais il n'en avait que faire, tant que le travail était bien fait.

"Donc, selon vos dires, mon frère et Brent vivent ensemble?"

- C'est ce qu'il semblerait. Avec une jeune fille. Audrey, précisa-t-il.

Samuel ne voyait pas spécialement pourquoi c'est ce point qui avait retenu l'attention d'Alicia, mais bon. Laughing


"S'ils vous ont échappé une fois, pourquoi ne pourraient-ils pas recommencer?"

"Question judicieuse."

- Je les prendrai individuellement, répondit-il. Et je ferai attention aux dons de prestidigitateur de Maxim.

Et puis, ils n'avaient pas eu l'air très courageux, ni l'un ni l'autre. Ils avaient eu de la chance, c'est tout. Rolling Eyes Peut-être que s'il se joignait à Groban, il aurait lui aussi plus de chance, s'il devait faire face aux deux W.

"Méfiez-vous de mon frère plus que de Brent. Il n'est pas si intelligent qu'il en a l'air."

Et surtout, il paniquait très facilement. Rarhu avait encore en tête ses cris avant qu'il ne mette son pouvoir en action. Si seulement Brent s'était tenu à l'écart... Evil or Very Mad

"Il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires."

L'Immortel se contenta d'hocher la tête pour approuver. Et il savait maintenant à quoi s'en tenir avec le couple Brent-Linderman.

"Je vous remercie pour ces renseignements. Mais à moins que vous n'ayez quelque chose à ajouter, je pense que vous n'avez plus rien à faire ici. J'ai des mesures à prendre."

- Plus rien à ajouter, non. Je voulais juste vous mettre en garde. Je vais maintenant reprendre ma route...

Il s'éloigna, direction la porte, et leur fit un bref salut de la main, avant de s'en aller. Il connaissait la sortie, pas besoin de Marc pour le raccompagner.

Arrow ???

_________________

Suis-je une bonne personne faisant de 'mauvaises' choses, ou une mauvaise personne faisant de 'bonnes' choses ? Je suis la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 12:24

Son père sembla apprécier la question d'Alicia. Cela lui faisait toujours plaisir que son père lui fasse un compliment direct ou non.

"Je les prendrai individuellement. Et je ferai attention aux dons de prestidigitateur de Maxim."

Ce Brent semblait au final être plus dangereux qu'elle ne le pensait.

"Il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires."

Ce que son père ne manqua pas de lui rappeler...

"Je vous remercie pour ces renseignements. Mais à moins que vous n'ayez quelque chose à ajouter, je pense que vous n'avez plus rien à faire ici. J'ai des mesures à prendre."

'Des mesures à prendre' annonçaient une discussion en tête à tête. Ca promettait.

"Plus rien à ajouter, non. Je voulais juste vous mettre en garde. Je vais maintenant reprendre ma route..."

Il s'en alla comme il était arrivé. Alicia se leva pour le saluer, le remercia encore une fois, et se tourna vers son père,

"Je t'écoute."

Elle afficha un sourire timide mais sincère, et attendit le constat du paternel.

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 17:09

"C'est ce qu'il semblerait. Avec une jeune fille. Audrey."

La fille de Leopold. Mmmm, Rarhu avait probablement très mal interprété la situation... Enfin, aussi tordu pouvait-il être, et malgré son échec, il semblait confiant :

"Je les prendrai individuellement. Et je ferai attention aux dons de prestidigitateur de Maxim." Souligna-t-il.

Encore une fois, Linderman resta silencieux. La prestidigitation. Un pouvoir intéressant...


"Plus rien à ajouter, non. Je voulais juste vous mettre en garde. Je vais maintenant reprendre ma route..." Ajouta Rarhu, avant de quitter les lieux.

Alicia le salua et le remercia à nouveau, ce dont Daniel se priva. Ils étaient seuls, enfin presque.

Dégage de là, Marc. Fit-il, sur un ton sec.

Heu, oui, d'accord je reviens... Commença-t-il.

Jamais. Conclut-il, contrarié.

Il s'assit ensuite sur le canapé et resta silencieux.


"Je t'écoute." Finit par dire Angelica.

Alicia... Fit-il, sans sourire pour sa part. As-tu la moindre idée de qui est cet homme ?

Question oratoire bien entendu. Il croisa les bras et poursuivit :

Rarhu est un mutant hors-la-loi, qui assassine des gens parfois respectables sous prétexte que Dieu le lui a demandé. Plus manichéen que lui, tu meures. Il faut donc prendre ce qu'il insinue avec précaution.


Voilà pour la petite présentation.

Il a clairement dit qu'il avait attaqué ton frère et avait le ferme intention de l'achever. J'ose espérer que tes remerciements n'étaient pas totalement sincères. Ajouta-t-il, avec calme.

Oui, soulignons que lui n'avait pas du tout été honnête durant l'entretien. Razz Pourquoi n'élevait-il pas le ton ? Et bien parce qu'Alicia semblait plus avoir besoin d'explications qu'autre chose. Du moins à ses yeux. Il ne pouvait décemment pas croire tous les propos de Rarhu.


Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé avec Groban, mais il paraît évident que cette histoire a besoin d'éclaircissements. Pour ce qui est du complot, peut-être existe-t-il. Et Leopold peut très bien être dans le collimateur : une personne extérieure qui voudrait se débarrasser de tous les Linderman. Ajouta-t-il, pensif.

Je n'ai pas confiance en Rarhu, c'est sa parole contre celle de mon fils. Il ne nous aiderait pas pour nos beaux yeux... Insista-t-il, en se levant.

Tout cela mérite que je mène ma propre enquête. Conclut-il. De toutes façons, même si c'était vrai -ce dont je doute fort- ce type n'a pas à s'immiscer dans les affaires de la Fondation.

Oui, ce qu'il l'avait le plus marqué, c'est que ce criminel se vantait devant lui, de vouloir assassiner Leopold. Heureusement qu'il n'était pas allé voir Bospeyl en premier lieu.

Il est... tordu. Brent est toujours collé à Leopold, j'en conviens. Mais ils ne vivent pas ensemble pour autant. Si ça se trouve, Brent tourne autour d'Audrey. Il aura de mes nouvelles.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 26 Juil - 20:35

Son père semblait plutôt énervé, ce qui pouvait paraître normal vu la situation, et Marc se fit congédier d'une façon plutôt brutale, sans pouvoir dire mot.

"Alicia... As-tu la moindre idée de qui est cet homme ?"

Alicia le laissa continuer parler, elle était curieuse d'avoir la vision de son père de cet homme.

"Rarhu est un mutant hors-la-loi, qui assassine des gens parfois respectables sous prétexte que Dieu le lui a demandé. Plus manichéen que lui, tu meures. Il faut donc prendre ce qu'il insinue avec précaution."

Alicia resta impassible, cela ne changeait rien à ce qui avait été dit. Manichéen ou pas, ce qu'il avait appris demeurait là.

"Il a clairement dit qu'il avait attaqué ton frère et avait le ferme intention de l'achever. J'ose espérer que tes remerciements n'étaient pas totalement sincères."

Tout en continuant à fixer son père, Alicia réfléchissait jusqu'où cette histoire pouvait aller. Pour sa part, elle était déjà en train d'élaborer son plan pour ne pas se retrouver entre deux feux, tout en soutenant son père.

"Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé avec Groban, mais il paraît évident que cette histoire a besoin d'éclaircissements. Pour ce qui est du complot, peut-être existe-t-il. Et Leopold peut très bien être dans le collimateur : une personne extérieure qui voudrait se débarrasser de tous les Linderman."

C'était possible, mais qui cela pouvait-il être, et de plus, le goût du pouvoir et l'orgueil de Léo semblaient incompatibles avec un possible supérieur...

"Je n'ai pas confiance en Rarhu, c'est sa parole contre celle de mon fils. Il ne nous aiderait pas pour nos beaux yeux..."

A cet instant, Alicia réagit,

"Alors pourquoi nous aider? Pour avoir de l'aide? S'il est si manichéen que cela, il doit avoir une raison de s'attaquer à Léopold."

De toute façon, cela n'en resterait certainement pas là...

"Tout cela mérite que je mène ma propre enquête. De toute façon, même si c'était vrai -ce dont je doute fort- ce type n'a pas à s'immiscer dans les affaires de la Fondation."

Alicia acquiesca, mais au moins pourraient-ils le remercier plus tard, si cette histoire s'avérait véridique.

"Il est... tordu. Brent est toujours collé à Leopold, j'en conviens. Mais ils ne vivent pas ensemble pour autant. Si ça se trouve, Brent tourne autour d'Audrey. Il aura de mes nouvelles."

Alicia garda un visage stoïque, elle avait lancé cette rumeur sur Brent, mais plus les faits s'accumulaient, plus elle semblait fondée...

"En tout cas, il semblerait que les événements s'accélèrent. A nous de nous arranger pour en garder le contrôle."

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chez les Linderman

Revenir en haut Aller en bas

Chez les Linderman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange» ACHAT CHEZ HLJ» CouCou je m'appelle Misscrapbooking! de chez Gwen-Dia Scrapbooking» Moules a charnière pas cher chez CASA» Restaurant Japonais près de chez vous
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Logements-