AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Chez les Linderman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Mer 3 Fév - 14:43

"Temporairement à mon avis... A-t'on jamais vu les rats abandonner les muffins banane-caramel que je balance à la cave chez moi?" Répondit-il.

Il esquissa un sourire un brin perfide. Il devait admettre que la métaphore était bien trouvée. Kaos détestait les rats qui surgissaient toujours quand on s'y attendait le moins pour causer du tort. Suspect Et ils étaient tenaces !! Brent était également souvent qualifié de rongeur. Mais lui était d'une lâcheté rarement égalée^^

"Si la vérole et un schtroumpf avaient un enfant, ce serait Fran!" Ajouta-t-il.

Il avait vraiment un savoir-faire unique pour les compliments, descriptions. Laughing


"Et simplement pour nourrir une profonde et malsaine curiosité pour l'humiliation, je peux rester?" Demanda-t-il alors, suite à son pseudo-refus.

Comment pourrais-je m'opposer à des raisons si louables ? Dit-il très sérieusement, en s'asseyant.

"Qu'est ce que tu comptes faire lorsqu'il aura avoué?"

Lui, il est sans aucun doute coupable. Rappela-t-il, avant d'ajouter, contrarié...

Après... Tout dépend de ce qu'il avouera.

Et Dieu sait qu'il redoutait le pire. Neutral

Si Bospeyl lui met la main dessus, il passera un très mauvais quart d'heure. Enrichit-il, en sortant son briquet.

C'est une simple expression bien sûr. Précisa-t-il, fixant la flamme du briquet, qui se reflétait dans ses yeux.

A moins que ce ne soit une réelle lueur sadique...


"Au fait! Tu vas à la soirée de Lomÿs? Il a invité la présentatrice télé japonaise là, j'ai oublié son nom... Enfin, peu importe! Je parie que je me la tapes avant toi!" Fit-il alors qu'il allumait sa cigarette.

J'hésitais, mais puisque tu réclames ta propre défaite, je viendrai sans doute.

Il n'y avait peut-être -après tout- pas de mal à se changer les idées...

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 6 Fév - 9:12

"Pour tout te dire, je regrette de ne pas avoir filmé la joute verbale à laquelle j'ai assisté. Une vraie leçon de... mépris, de sadisme..."

Alicia ne moucha pas, enregistrant simplement l'information. Elle n'était vraiment pas fan de ce genre de choses, mais il semblait que les deux hommes mettent un point d'honneur à exceller en la matière vu ce que Tom semblait en dire. Charmant...

"Mais Bob a juste mentionné Rarhu, donc j'en sais aussi peu que toi."

Alicia acquiesça, après avoir bu la dernière gorgée de son verre, qu'elle reposa à côté d'elle.

"Au fait, à quoi a abouti cette joute ? Qu'est-il advenu de Roxas ?"

Il serait peut-être intéressant de le faire venir ici, histoire que son père ait une confrontation directe avec lui...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 6 Fév - 20:42

Robert adressa un léger signe de la main à Daniel lorsqu'il marqua son accord pour que l'Irlandais puisse rester si Brent finissait à genoux et en larmes au milieu du salon. Vive le tapis...

-"Lui, il est sans aucun doute coupable. Après... Tout dépend de ce qu'il avouera."

L'Akatsukien eut un triste sourire, compréhensif. Quelque soit l'affaire dans laquelle Jonathan pourrait se trouver impliquer, Fykeüs tâcherait toujours de l'en sortir, son orgueil lui empêcherait sûrement d'admettre que son fils soit impliqué en quoi que ce soit qui puisse lui nuire.

Tu sais que Leo est loin de m'apprécier autant que toi, c'est une chose qu'on ne peut pas me cacher, mais objectivement, et même en pensant à mon propre fils, il faudra prendre des mesures s'il s'avère dangereux, non? Et faire un exemple avec Brent, bien sûr.

Linderman disposait du plein soutien de son ami quoi qu'il arrive, Abagnale comprenait parfaitement face à quel dilemme se trouvait l'Américain.

-"Si Bospeyl lui met la main dessus, il passera un très mauvais quart d'heure. C'est une simple expression bien sûr."

Oui, j'espère également que ça durera bien plus d'un quart d'heure... Hasnox a réuni une équipe je suppose, non?

Peut-être avait-il choisi des hommes qualifiés pour un peu beaucoup de maltraitance rapide et efficace...
Robert lui-même était très qualifié dans ce domaine, et s'il n'avait pas la maîtrise de Razor dans l'usage des armes, il avait ses propres techniques. Leur association avait déjà été ravageuse chez les Invisibles...
Malgré tout, ils changèrent de sujet, le bal de Lomÿs.


-"J'hésitais, mais puisque tu réclames ta propre défaite, je viendrai sans doute."

Hahaha! Centenaire, j'aurais encore plus de charme que toi à 30 ans! Surtout qu'elle raffole des riches et qu'elle pense que je suis un roi du pétrole appelé Abbel ben Mamas...

Oui, il avait menti à la journaliste lors d'un cocktail où il l'avait déjà dragué quelques temps avant. Il l'avait laissé en prétextant un rendez-vous urgent, que la journaliste rêve un moment à ce qu'elle venait de manquer.
Ce soir, il n'aurait plus qu'à la cueillir! Cool Razz
Le vieil Irlandais ressentit un frisson lui parcourir la colonne vertébrale. Ce n'était pas bon signe, mais il ne percevait pas le danger comme immédiat.


Brent, Leo, s'il est impliqué. Tu crois qu'il y en a d'autres?
Revenir en haut Aller en bas
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cerantil
Nombre de messages : 50
Capacité(s) : Polymorphisme. Forte intuition.
Véritable identité : Thomas Handers
Date d'inscription : 31/12/2008
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 7 Fév - 9:33

Alicia l'observa en silence, avec patience. Il n'aimait pas quand les gens qu'il soupçonnait d'être (un rien) calculateurs faisaient cela. Bon, il est vrai qu'elle n'était pas forcée de partager son enthousiasme. Il considérait quasiment Bob comme un père, mais il était -en toute honnêteté- aussi odieux que Roxas.
Elle termina son verre, et il entreprit de faire de même... Finalement, elle lui posa une très simple question :


"Au fait, à quoi a abouti cette joute ? Qu'est-il advenu de Roxas ?"

Il la regarda, un peu perplexe. Il y avait plus important, mais autant répondre...

Il est parti, comme ça, sans rien dire. Répondit-il, toujours pris au dépourvu par cette réaction inattendue.

J'ai pourtant cru qu'il en viendrait aux mains, mais ça n'aurait pas été dans son intérêt. Il est loin d'être stupide.

Il marqua une pause, et ajouta :

Qu'est-ce que tu mijotes ?

Ah ça, il voyait bien qu'elle s'intéressait de près à ce complot, et particulièrement au Zèbre, c'est à dire à celui qui devait démasquer la tête pensante... Et elle aussi était maligne. Il ne pensait donc pas qu'elle demeurerait inactive, bien qu'on la mette à l'écart. C'est peut-être d'ailleurs ce retrait forcé qui l'incitait à aller de l'avant. Allez savoir. De toutes façons, son père était indéniablement en danger, son attitude était donc normale, d'autant plus que son "frère" y était mêlé. Lui-même défendrait Abagnale coûte que coûte.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 7 Fév - 9:58

"Tu sais que Leo est loin de m'apprécier autant que toi, c'est une chose qu'on ne peut pas me cacher, mais objectivement, et même en pensant à mon propre fils, il faudra prendre des mesures s'il s'avère dangereux, non?" Répondit-il, l'air compatissant.

Kaos arqua un sourcil, les yeux baissés vers le sol. Il lui était reconnaissant pour son soutien, et en même temps, Bob demeurait objectif. C'était une bonne chose...


S'il est dangereux, je tiens à m'en occuper moi-même. Dit-il simplement, s'efforçant de cacher toute émotion.

Malgré l'amour qu'il portait à Leopold, sa fureur l'aveuglerait. Sans aucun doute. Evil or Very Mad


"Et faire un exemple avec Brent, bien sûr." Ajouta-t-il.

La vie de ce misérable m'importe autant que le dernier scandale en date, impliquant Gwen Harrison.


Et ce n'était pas peu dire ! oO

"Oui, j'espère également que ça durera bien plus d'un quart d'heure... Hasnox a réuni une équipe je suppose, non?" Ajouta-t-il.

Il n'y a pas de tortionnaires au sens propre dans la Fondation. Remarqua-t-il.

Qui plus est, même si Brent sera effectivement le prisonnier de Bospeyl, celui-ci n'en sera pas l'unique responsable.

Linderman entendait avoir son mot à dire sur la suite des évènements. Il s'était -à son goût- trop montré passif jusqu'ici. Or, laisser les autres faire, même si on leur faisait confiance, c'était montrer un léger signe de faiblesse.

Brent sera entre de bonnes mains, s'il est entouré de Bospeyl, nous deux, et éventuellement Roxas. Ajouta-t-il, en toute logique.

"Éventuellement". Il y avait hélas de fortes chances qu'il soit présent. Enfin, il aurait retardé sa rencontre avec lui, au plus tard...
D'autres personnes pourraient se joindre à la fête ? Inutile qu'il y ait foule, non plus... "Entre de bonnes mains", voilà une expression faible. Ils étaient tous des experts dans leur domaine respectif, tant la souffrance physique que psychique. :king: Angelica ne devrait pas traîner dans le coin...


"Hahaha! Centenaire, j'aurais encore plus de charme que toi à 30 ans! Surtout qu'elle raffole des riches et qu'elle pense que je suis un roi du pétrole appelé Abbel ben Mamas..." Fit-il alors.

Tu es toujours forcé de te faire passer pour un autre, lorsque tu séduis la gente féminine ? Demanda-t-il, faussement surpris.

Lui n'avait pas ce genre de problèmes. Cool


Même si tu as une longueur d'avance, je l'aurai. Ajouta-t-il, sans hésiter.

Elle n'avait pas l'air bien futé, si elle avalait les bobards de Bob... Et puis ils revinrent à parler du complot :


"Brent, Leo, s'il est impliqué. Tu crois qu'il y en a d'autres?"

Tu ne crois pas qu'un amant suffit ? Lâcha-t-il, avant d'ajouter, plus sérieux...

Oh, il y a sans doute quantité de traitres. Mais les Zèbres sont après tout là, pour trouver qui.

Fykeüs ne le savait que trop bien, après ce qu'il s'était passé quelques temps auparavant, dans le Centre^^

J'ai tendance à songer à Halpert. Ne put-il s'empêcher d'ajouter.

Certes, le choix n'avait rien d'objectif. Il n'avait jamais apprécié ce porc qui tournait autour de sa fille, et l'affaire Millennion avait beau dater, lui en gardait un parfait souvenir... Bob n'y avait pas été mêlé, mais Daniel lui avait tout raconté. :queen:

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 7 Fév - 21:25

-"S'il est dangereux, je tiens à m'en occuper moi-même."

La mine sombre, Robert posa une main sur l'épaule de Kaos, avant d'aller s'asseoir dans un fauteuil. Ce que son compère venait de dire se passait de mots pour répondre.

-"La vie de ce misérable m'importe autant que le dernier scandale en date, impliquant Gwen Harrison."

Si je me souviens bien... Le dernier concerne aussi Les Grossman je crois. Un scandale sexuel. Pas de surprise dans l'industrie du cinéma!

-"Il n'y a pas de tortionnaires au sens propre dans la Fondation. Qui plus est, même si Brent sera effectivement le prisonnier de Bospeyl, celui-ci n'en sera pas l'unique responsable."

Fykeüs cligna des yeux plusieurs fois de suite, comme si Daniel était un gentil gosse un peu retardé. Avant de choisir de considérer qu'il était sarcastique.

Oui, et aucun mâle de plus de trois ans avec le cerveau en état de marche ne chercherait à se venger d'un homme qui a mis en péril son job. Tu sais qui nous sommes? Nous sommes les petits garçons de 7 ans qui essayent de mettre le chat dans la machine à laver pour voir si ça lave Félix, et les petits garçons aiment expérimenter, même la torture!

Oui, la métaphore était boiteuse, mais l'idée était là... Mais Kaos coupa court aux réflexions philosophiques de son ami.

-"Brent sera entre de bonnes mains, s'il est entouré de Bospeyl, nous deux, et éventuellement Roxas."

Merveilleux! Un large sourire illumina le visage de l'Irlandais. Ma gauche a beaucoup faibli depuis les années 80, même si mon crochet du droit reste excellent...

La carrière de boxeur de Fykeüs était out depuis plus de 30 ans maintenant, mais ça restait un tas d'excellents souvenirs.
Au sujet de la journaliste à la soirée de Lomÿs, Daniel ne manqua pas de vanner Robert, de façon vantarde et très exagérée evidemment!


-"Tu es toujours forcé de te faire passer pour un autre, lorsque tu séduis la gente féminine ? Même si tu as une longueur d'avance, je l'aurai."

Même ma femme au réveillon de 2012 tu n'as pas réussi à te la faire! Et pourtant, Dieu Je sais que c'est une fille facile!

Oui, il était atrocement cruel avec la mère de ses enfants! Mais ils avaient quitté le nid, ou presque, et il avait 40 ans de vie commune dont il comptait se venger...
En parlant de revanche, ils repassèrent au complot. Difficile à suivre tout ça!


-"Tu ne crois pas qu'un amant suffit ?"

Et un trio diabolique? silent

Inutile de donner des précisions...

-"Oh, il y a sans doute quantité de traitres. Mais les Zèbres sont après tout là, pour trouver qui. J'ai tendance à songer à Halpert."

Fykeüs le fixa une seconde sans rien dire, comme s'il avait quelque chose de coincé dans la gorge.
Millennion, part du passé douteux de Kaos, l'Irlandais ne le blâmait sûrement pas pour ça. Lui-même avait ses propres tas de poussière (depuis le temps) dans ses placards.


Et cette idée est basée sur un choix parfaitement objectif et lucide, et non pas sur une crainte paternaliste démesurée, n'est ce pas?

Il en resta là pour ne pas parler du balai que sa fille semblait avoir dans le... A son âge... Bref! Laughing
C'était à ne pas comprendre ce que Halpert pouvait lui trouver, quand Robert avait 26 ans - Robby à l'époque - - Et boxeur -, ilo ne s'était pas contenté de fréquenter sa femme. Haa, la fidélité!


Tant que j'y pense! Tu comptes réellement sur les Zèbres? Aro est compétent, mais ici, tout le monde déteste Roxas! Et Axel! Pfuhuhu!

Façon de dire qu'Axel était bien un anglais! Evil or Very Mad Même s'il n'était pas désagréable en tant que personne.
Revenir en haut Aller en bas
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Lun 8 Fév - 18:34

Tom semblait surpris par la question d'Alicia, mais elle était curieuse de cerner Roxas autant que possible..

"Il est parti, comme ça, sans rien dire."

Alicia fronça les sourcils... Pourquoi serait-il parti sans rien dire s'il n'avait eu ce qu'il voulait ? Tout le monde semblait louer et critiquer son zèle...

"J'ai pourtant cru qu'il en viendrait aux mains, mais ça n'aurait pas été dans son intérêt. Il est loin d'être stupide."

Ce n'était pas une solution, en effet, mais les Zèbres avaient quand même certains pouvoirs en matière de sécurité surtout vu les circonstances.. Soit il reviendrait à la charge, soit il savait qu'il n'était pas nécessaire de s'acharner sur Bob, quelle qu'en soit la raison.
Puis, alors qu'elle allait répondre, Tom ajouta,


"Qu'est-ce que tu mijotes ?"

Alicia ne broncha pas d'un iota, elle regarda calmement Tom et répondit,

"Je sais que la curiosité est un vilain défaut, mais je ne savais pas qu'elle était devenue proscrite..."

Cette réponse n'apportait pas grand chose, et il poserait d'autres questions, elle ajouta donc un petit sourire aux lèvres,

"Je préfère me protéger de tout dommage collatéral."

Cela ne l'avançait pas plus, mais au moins sa réponse était un peu plus concrète, sans qu'elle ait toutefois donné de détails. Elle avait de nombreux plans en tête, mais sa sécurité passait en premier. Elle défendrait son père, certes, mais elle savait que lui aussi cachait des choses, et même si elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle préférait tracer sa route de son côté. Cela n'empêchait pas qu'elle serait toujours là pour lui, et qu'entre son frère et lui, son coeur choisirait pour sa tête, si toutefois ils n'allaient pas d'accord, mais elle avait appris que le savoir était inestimable et que c'était la clé de tout pouvoir...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Lun 8 Fév - 19:21

Pour toute réponse, Bob lui tapota amicalement l'épaule, avant de s'asseoir à son tour. Comme quoi, eux aussi avaient conscience des sujets dont il ne valait mieux pas rire. Le problème, c'est qu'ils passaient outre leur conscience quand il s'agissait de faire du mal à autrui. :king:
Et il trouva bon d'apporter des précisions à propos de Harrison...


"Si je me souviens bien... Le dernier concerne aussi Les Grossman je crois. Un scandale sexuel. Pas de surprise dans l'industrie du cinéma!"

Je m'en contre-fous, Bob. Fit-il, sur un ton tranchant comme une lame de rasoir.

Heureusement qu'ils étaient d'excellents amis. Laughing
De toutes manières, il le lui rendait bien. Notamment lorsqu'il l'observa comme un vrai demeuré congénital.


Je suis à tes côtés, mais je ne suis pas Handers. Tint-il à lui rappeler.

Avant que Fykeüs ne se lance dans une de ces interminables tirades dont il avait le secret. Grisantes pour certains, odieuses pour le commun des mortels...


"Oui, et aucun mâle de plus de trois ans avec le cerveau en état de marche ne chercherait à se venger d'un homme qui a mis en péril son job. Tu sais qui nous sommes? Nous sommes les petits garçons de 7 ans qui essayent de mettre le chat dans la machine à laver pour voir si ça lave Félix, et les petits garçons aiment expérimenter, même la torture!"

Je croyais que c'était Roxas, le tortionnaire d'animaux. Nota-t-il.

Et il y croyait fermement. oO


Où est le problème, si Bospeyl tape un peu dessus avant de nous le ramener ? Demanda-t-il alors, distraitement.

S'il était encore passé à côté de quelque chose, autant pour lui, il n'avait pas tout écouté. :queen:
Un sourire ne tarda pas à rayonner à nouveau sur le visage de son ami :


"Merveilleux! Ma gauche a beaucoup faibli depuis les années 80, même si mon crochet du droit reste excellent..."

On devrait peut-être convier Rarhu. Il me rajeunit de 20 ans, toi de 40, et il achève l'autre...


Inutile de nommer "l'autre". Il avait dit cela sur un ton des plus monocordes, tout en poursuivant la consommation de sa cigarette.
Pour ce qui est du bal :


"Même ma femme au réveillon de 2012 tu n'as pas réussi à te la faire! Et pourtant, Dieu Je sais que c'est une fille facile!"

Cette chose était donc ta femme. J'étais plus ivre que je ne l'imaginais... Répliqua-t-il, nullement ému, méprisant même.

"Et un trio diabolique?" Glissa-t-il à un moment.

Il se contenta de lui lancer un regard blasé, mais esquissa également un léger sourire en coin.
Revenons-en à Halpert, qu'il n'avait pu s'empêcher d'évoquer...


"Et cette idée est basée sur un choix parfaitement objectif et lucide, et non pas sur une crainte paternaliste démesurée, n'est ce pas?"

Comme toujours ! S'exclama-t-il, trop offensé pour que ce soit vrai.

S'il n'y avait que ça...
Commenta-t-il alors, plus sérieux.

Oui, Millennion, encore et toujours Millennion... Enfin, c'était uniquement de l'histoire ancienne.

"Tant que j'y pense! Tu comptes réellement sur les Zèbres? Aro est compétent, mais ici, tout le monde déteste Roxas! Et Axel! Pfuhuhu!" Commenta-t-il alors.

Fran est comme elle est, mais jusqu'à preuve du contraire, elle est digne de ma confiance. Répondit-il, calmement.

Et c'est elle qui les a choisis... En effet, Aro est passable. Axel et Roxas... sont deux pôles opposés d'une pile. Je, je ne sais pas quoi penser d'eux... Fit-il, très agacé, comme si en parler l'emmerder réellement.

Tu confirmeras que Darcy a le mérite d'être supportable et de ne pas inciter des pulsions morbides. Quoiqu'il ait des vertus soporifiques. Oaf... Du moment qu'ils font leur travail... Conclut-il.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Lun 8 Fév - 21:01

-"Je suis à tes côtés, mais je ne suis pas Handers."

Non! Non... Non, Thomas a la jeunesse lui, au moins!

L'Irlandais fixa son ami avec un petit sourire insolent, comme un gosse.

-"Je croyais que c'était Roxas, le tortionnaire d'animaux."

Robert inclina légèrement la tête, ouvrant des yeux comme des soucoupes, l'air stupéfait.
Il fit semblant de chercher ses mots, remuant la bouche comme un poisson hors de l'eau.


Alors ça! Tu es aussi vulgaire que le serait Les Grossman! Laughing

Oui, Fykeüs était presque sur que Grossman aurait pu dire une chose pareille... Sans certitude évidemment. :queen:

-"Où est le problème, si Bospeyl tape un peu dessus avant de nous le ramener ?"

Robert fit mine de fredonner une contine pour enfants, un truc avec un panier de gâteaux.
Il ne répondit pas de suite à la provocation de son ami, il savait que Linderman lui était reconnaissait de le distraire ainsi, lui évitant de trop ressasser cette triste histoire.


Ho! Je n'écoutais pas... Tu as dis quelque chose?

L'Akatsukien sourit de toutes ses dents.
Ils ne cessaient de compliquer la conversation, ajoutant à chaque moment au bazard de ce qu'ils se racontaient...


-"On devrait peut-être convier Rarhu. Il me rajeunit de 20 ans, toi de 40, et il achève l'autre..."

Bonne idée! J'en profiterais pour draguer ta fille aussi! Ca te plairait, beau-papa?

Il éclata de rire, amusé à cette idée autant qu'à la tête de Daniel. Comme dit précedemment, pour son âge, Robert trouvait Alicia remarquablement coincée.

-"Cette chose était donc ta femme. J'étais plus ivre que je ne l'imaginais..."

Le vieil Irlandais manquait de respect à sa femme constamment, mais là, il ne sourit pas.

Hahahaha! ... Jusqu'à ce qu'il éclate de rire! Haaa, sa femme!

Peu après, la conversation reprit un air un peu plus sérieux. Les Zèbres. Grand chapitre de l'Akatsuki! Cela fit penser à Robert qu'il n'avait pas eu de nouvelle de l'Irlandais depuis longtemps déjà. Mort, avec un peu de chance. Un chouette type!

-"Fran est comme elle est, mais jusqu'à preuve du contraire, elle est digne de ma confiance."

Voyons. Tu sais que je n'ai pas de reproches à faire à Fran! Elle est particulière, elle m'a déjà exaspéré plus qu'à son tour, mais elle fait son job.

-"Et c'est elle qui les a choisis... En effet, Aro est passable. Axel et Roxas... sont deux pôles opposés d'une pile. Je, je ne sais pas quoi penser d'eux... Tu confirmeras que Darcy a le mérite d'être supportable et de ne pas inciter des pulsions morbides. Quoiqu'il ait des vertus soporifiques. Oaf... Du moment qu'ils font leur travail..."

Tu ne peux pas cacher que les Zèbres t'emmerdent depuis des années, et si Fran fait son travail, ses choix sont loins d'être les meilleurs. Objectivement, Roxas est un gros con, Axel un molasson anglais trop gentil pour un tel travail. Nom de Dieu! Leur job c'est d'être notre police!

Tu as déjà vu un quidam dans la rue? Plus il y a de policiers autour de lui, moins il est confiant! Même s'il n'a rien à se reprocher. Et nous! Manque de bol! Nos flics ce sont les gros bouffeurs de donuts avec du sucre glace sur le pantalon et des doigts tellement boudinés qu'ils se sont déjà tirés dans le pied lorsqu'ils posent la main sur le flingue!


Et là, il ne parlait pas d'Aro. Il avait toujours eu un bon sentiment à propos d'Aro. Dommage qu'il ne soit pas Irlandais!

Je crois que Fran et Aro sont nos meilleurs atouts, à dire vrai. Aro pourrait causer des suicides en masse en entreprise si on le lui demandait, mais je crois qu'il est assez incisif et professionnel pour travailler correctement.

Hey! Abagnale n'avait jamais prétendu aimer les Zèbres plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Jeu 11 Fév - 20:57

"Non! Non... Non, Thomas a la jeunesse lui, au moins!" Remarqua Fykeüs.

Comme toujours, c'était bien trouvé. Mais venant de l'un d'eux, plus mignon et gentil qu'autre chose. Aussi, Daniel se contenta d'afficher un sourire microscopique, en reflet à celui -radieux- de Bob.

"Alors ça! Tu es aussi vulgaire que le serait Les Grossman!" Ajouta-t-il.

Que Diable pouvait-il bien trouver à ce Grossman ? Kaos n'y voyait aucune qualité quelconque. Un être aussi passable que dispensable au bon fonctionnement de cette planète. D'ailleurs, peut-être tournerait-elle mieux sans sa présence. Peut-être Fykeüs était-il de son avis, en fait.


"Ho! Je n'écoutais pas... Tu as dis quelque chose?" Fit-il ensuite.

Oh rien, ça concernait ta femme. Mais je suis de toutes façons incapable de trouver une insulte que tu ne lui aies déjà faite. Glissa-t-il.

On se distrayait comme on le pouvait, n'est-ce pas ? What a Face


"Bonne idée! J'en profiterais pour draguer ta fille aussi! Ca te plairait, beau-papa?"

Après ces bonnes paroles, il éclata de rire. Daniel gagna un air quelque peu pris au dépourvu. Il ne trouva en outre rien à répondre à cela, ce qui n'est pas peu dire, et qui devait accentuer l'euphorie d'Abagnale... Certes, c'était plutôt amusant, mais il s'agissait d'Alicia, tout de même ! Neutral
D'ailleurs, l'Irlandais se marra encore plus lorsqu'il dénigra totalement son épouse. Ah, l'amour...
Et puis effectivement, ils en étaient venus à parler des Zèbres. C'était moins poilant.


"Voyons. Tu sais que je n'ai pas de reproches à faire à Fran! Elle est particulière, elle m'a déjà exaspéré plus qu'à son tour, mais elle fait son job." Remarqua-t-il.

Que dire, si ce n'est, qu'il était encore une fois de son avis ?! Il acquiesça simplement d'un signe de tête... Et puis :


"Tu ne peux pas cacher que les Zèbres t'emmerdent depuis des années, et si Fran fait son travail, ses choix sont loins d'être les meilleurs. Objectivement, Roxas est un gros con, Axel un molasson anglais trop gentil pour un tel travail. Nom de Dieu! Leur job c'est d'être notre police!"

'Nom de Dieu', tu commences à parler comme Rachin. Répliqua-t-il, sèchement.

"Gros con"... L'insulte favorite du Français, surtout à son égard. C'était peut-être le membre du conseil qu'il supportait le moins, ce qui n'était pas peu dire, ça non ! Daniel l'aurait très mal pris, si on l'aurait comparé au Français ! oO


Néanmoins, tu n'as pas tort. Ajouta-t-il, en haussant les sourcils.

Pour Roxas, comme pour Axel d'ailleurs... Abagnale reprit :


"Tu as déjà vu un quidam dans la rue? Plus il y a de policiers autour de lui, moins il est confiant! Même s'il n'a rien à se reprocher. Et nous! Manque de bol! Nos flics ce sont les gros bouffeurs de donuts avec du sucre glace sur le pantalon et des doigts tellement boudinés qu'ils se sont déjà tirés dans le pied lorsqu'ils posent la main sur le flingue!"

J'ai un doute. On parle de toi, ou des Zèbres ? Demanda-t-il, l'air faussement incompréhensif.

Néanmoins, il voyait où il voulait en venir. On ne pouvait pas totalement leur faire confiance. De toutes façons, Hasnox leur prêtait main forte. Ce qui n'était pas du luxe.


En tous cas, ça doit être non sans mal, que tu t'aies débarrassé de l'un des flics, tout à l'heure. Remarqua-t-il, soucieux de faire ressurgir de mauvais souvenirs. :king:

"Je crois que Fran et Aro sont nos meilleurs atouts, à dire vrai. Aro pourrait causer des suicides en masse en entreprise si on le lui demandait, mais je crois qu'il est assez incisif et professionnel pour travailler correctement."

Les méthodes de Fran sont tout de même... particulières. Remarqua-t-il. Non, en fait, 4 Zèbres, pour remplir le boulot d'un. C'est très bien. Conclut-il, sur un ton ferme, sardonique.

Il ne voyait pas pourquoi Bob mettait le Russe sur un piédestal. Ce n'était jamais que le fils de son Kostya de père. Rolling Eyes


Cf : conversation téléphonique en dehors de NY

_________________
Décès


Dernière édition par Kaos le Mar 23 Fév - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cerantil
Nombre de messages : 50
Capacité(s) : Polymorphisme. Forte intuition.
Véritable identité : Thomas Handers
Date d'inscription : 31/12/2008
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Jeu 18 Fév - 16:12

Alicia était réellement imperturbable. Elle finit néanmoins par répondre :

"Je sais que la curiosité est un vilain défaut, mais je ne savais pas qu'elle était devenue proscrite..."

Et énigmatique en plus de cela. Il tiqua légèrement, mais pas plus. Il ne se souciait pas trop d'Angelica. Après tout, elle était dans leur camp. En théorie... Et puis il doutait qu'elle puisse faire trop de vagues, si ? scratch Il allait parler, lorsqu'elle ajouta, un sourire en coin :


"Je préfère me protéger de tout dommage collatéral."

Voilà qui était... Intéressant...


Ta curiosité ne me gêne pas. Disons simplement que tu ferais un bon Zèbre.

Et ce n'était pas forcément un compliment, même s'il n'était pas dans ses intentions de l'agresser. Quoique... Il gagna un air des plus sérieux.

Roxas fait un peu comme ça. Il ne dit que ce qu'il veut bien dire. Il n'est pas là quand on l'attend, et vice-versa. C'est peut-être ça, en définitive, le plus gênant. Ne pas savoir quoi penser d'une personne qui a tant de responsabilités.

Ça, c'était pour clore son argumentation. Et le double-sens était dédié à Alicia. Elle n'avait pas de responsabilités, mais elle était la fille de Daniel, elle était donc relativement importante. Elle devrait faire attention à ne pas trop faire la maligne. Ce n'était toutefois pas une menace, il était mal placé pour cela, mais d'autres le seraient plus. Cette histoire de complot était trop sordide pour s'y mêler, comme ça, à la légère. C'était l'impression qu'elle lui donnait...

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Jeu 18 Fév - 20:38

"Ta curiosité ne me gêne pas. Disons simplement que tu ferais un bon Zèbre."

Alicia lança un regard interrogateur à Tom. Qu'est-ce qu'il insinuait ?

"Roxas fait un peu comme ça. Il ne dit que ce qu'il veut bien dire. Il n'est pas là quand on l'attend, et vice-versa. C'est peut-être ça, en définitive, le plus gênant. Ne pas savoir quoi penser d'une personne qui a tant de responsabilités."

Alicia ne broncha pas, enregistra l'information, et se dit intérieurement que c'était peut-être pour ça qu'elle le défendait intérieurement. Elle lui ressemblait en cela. Elle avait bien saisi l'allusion à son encontre, aussi ne voulait elle pas s'éterniser sur son sujet, aussi reprit-elle ce que Tom venait de dire pour s'attarder dessus,

"Je ne veux pas te contredire, mais qui dit tout ce qu'il pense ?"

L'argumentation de Tom était étrange et surtout naïve. Si elle aurait fait un si bon Zèbre, elle n'aurait jamais voulu qu'on en sache beaucoup sur elle, et surtout, ne jamais être là où on est attendu peut être un véritable atout.

"Ce qui est le plus gênant à mon avis c'est que comme tu l'as dit, personne n'arrive vraiment à le cerner. Il a réussi à garder une part d'indépendance dans une structure où tout le monde aime et veut tout savoir sur tout le monde, je trouve ça relativement remarquable."

Elle ne cessait de défendre Roxas depuis qu'on parlait de lui, mais mis à part ce que son père, qui hait Roxas, lui avait raconté elle ne voyait vraiment pas ce qu'il faisait de mal. Aussi ajouta-t-elle après avoir attrapé son paquet de cigarettes,

"Le tout est de savoir si on peut lui faire confiance. Autrement je ne vois vraiment pas ce qu'on lui reproche."

Puis elle sortit une cigarette de son paquet qu'elle alluma attendant la réaction de Tom qui serait certainement à double tranchant...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cerantil
Nombre de messages : 50
Capacité(s) : Polymorphisme. Forte intuition.
Véritable identité : Thomas Handers
Date d'inscription : 31/12/2008
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Ven 19 Fév - 9:40

Heureusement, elle ne le prit pas comme un compliment... Elle le laissa néanmoins poursuivre.

"Je ne veux pas te contredire, mais qui dit tout ce qu'il pense ?" Remarqua-t-elle.

Il tiqua encore un peu. Évidemment, personne. Mais qu'elle ne fasse pas semblant de ne pas savoir où il voulait en venir. Chez certaines personnes, c'était aussi flagrant que malsain. Elle pensait avoir réponse à tout...


Miss-je-sais-tout, en plus de cela. Se contenta-t-il de glisser, décontracté.

"Ce qui est le plus gênant à mon avis c'est que comme tu l'as dit, personne n'arrive vraiment à le cerner. Il a réussi à garder une part d'indépendance dans une structure où tout le monde aime et veut tout savoir sur tout le monde, je trouve ça relativement remarquable." Enrichit-elle.

Il arqua un sourcil. C'était presque élogieux ce qu'elle disait. Autant dire que ça n'avait rien de... normal !


C'est quoi le topo ? T'as une admiration, un béguin secret pour lui ? Demanda-t-il, un peu sidéré.

Elle n'avait pas tort ceci dit. Là était le plus gênant.


Tous les Zèbres ne sont pas comme ça. Remarqua-t-il néanmoins.

Il n'avait jamais eu un don pour l'argumentation. Heureusement que Bob était venu le défendre lorsque le fameux Zèbre s'était montré. Sad Elle attrapa son paquet de cigarettes avant d'ajouter :

"Le tout est de savoir si on peut lui faire confiance. Autrement je ne vois vraiment pas ce qu'on lui reproche."

En principe, on peut, j'imagine. Reconnut-il, songeant qu'il avait hélas, relancé le débat.

Il ne lui connaissait aucune bavure, à ce jour. Et lorsqu'on menait une enquête avec un tel acharnement, c'est bien parce qu'on traquait le coupable. Restait cette affaire avec Rarhu...


Ne rien pouvoir lui reprocher, c'est peut-être justement ça qui ennuie les gens. Ajouta-t-il, en croisant les bras. Car oui, il n'est pas apprécié, en particulier par ton père et Bob.

Et probablement d'autres membres du conseil.


Et je trouve pas ça naturel. Souligna-t-il.

Kaos et Abagnale se contentaient la plupart du temps de mépriser leur entourage, en particulier les plus jeunes qu'eux.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Ven 19 Fév - 15:29

"Miss-je-sais-tout, en plus de cela."

Alicia ne dit rien. Mais si elle était miss-je-sais-tout, lui ne semblait pas savoir grand chose... C'était bien dommage.

"C'est quoi le topo ? T'as une admiration, un béguin secret pour lui ?"

Elle se doutait qu'elle allait entraîner une remarque dans le genre, aussi se contenta-t-elle d'esquisser un petit sourire malicieux et de hausser les sourcils.

"Tous les Zèbres ne sont pas comme ça."

Et c'était tant mieux avait-elle envie de dire puisque la complémentarité était une grande force, mais elle préféra ne rien dire. Cela n'avait aucun intérêt de partager ce qu'elle pensait avec Tom puisqu'il semblait assez réticent à se ranger de son côté.

"En principe, on peut, j'imagine."

C'est qu'ils allaient avancer avec tout cela... Est-ce qu'il allait enfin lui dire quelque chose qu'elle ne savait pas ? Alicia tira sur sa cigarette, attendant la suite,

"Ne rien pouvoir lui reprocher, c'est peut-être justement ça qui ennuie les gens. Car oui, il n'est pas apprécié, en particulier par ton père et Bob."

"C'est le moins que l'on puisse dire."

répliqua-t-elle du tac au tac à la réplique de Tom. Ne rien pouvoir reprocher à quelqu'un était très agaçant, mais ce n'était pas une tare. Cela veut juste dire que la personne cache très bien ses secrets, puisque personne n'est parfait.

"Et je trouve pas ça naturel."

Alicia haussa les sourcils la cigarette à la bouche, puis elle la posa sur le coin du cendrier, avant de se déplacer jusqu'à la fenêtre pour l'entrouvrir à nouveau.

"Désolé."

fit-elle à l'encontre de Tom pour le petit courant d'air froid qui circulait dans la pièce. Cela ne l'affectait pas donc elle s'en moquait. Si elle avait froid, elle pouvait se réchauffer toute seule. Elle se rassit sur le comptoir, puis répondit à Tom,

"Je trouve ça au contraire parfaitement normal. S'ils n'avaient rien à lui reprocher, il serait ici dans ce salon à discuter avec eux. Par contre, je ne vois pas l'intérêt qu'ils ont à continuer à l'enfoncer en ce moment alors qu'il devrait être un atout."

Elle serait vraiment curieuse de le rencontrer. Elle allait sérieusement y réfléchir pour le coup...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cerantil
Nombre de messages : 50
Capacité(s) : Polymorphisme. Forte intuition.
Véritable identité : Thomas Handers
Date d'inscription : 31/12/2008
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Ven 19 Fév - 16:35

Angelica esquissa un sourire quelque peu agaçant, pour toute réponse. Formidable, vraiment. Tout ce qu'il espérait, c'est qu'elle faisait cela pour l'ennuyer, et pas parce que ses propos étaient vrais. Razz Elle resta en fait longuement silencieuse, fumant simplement sa cigarette...

"C'est le moins que l'on puisse dire." Acquiesça-t-elle néanmoins, lorsqu'il évoqua l'amour qui unissait le Zèbre et les deux membres du conseil.

A un moment, elle s'excusa, après s'être levée. Et pour cause, elle ouvrit légèrement la fenêtre. Il commençait à faire un sérieux froid, dehors... Aussi, il arqua un sourcil mais ne fit aucune remarque. Si ça pouvait lui faire plaisir...
Après s'être également débarrassée de sa cigarette (faisait-elle un concours avec son père ?), elle daigna ajouter :


"Je trouve ça au contraire parfaitement normal. S'ils n'avaient rien à lui reprocher, il serait ici dans ce salon à discuter avec eux. Par contre, je ne vois pas l'intérêt qu'ils ont à continuer à l'enfoncer en ce moment alors qu'il devrait être un atout."

Tu garderas tes positions, quoiqu'il arrive. Constata-t-il, plus blasé qu'admiratif.

Mais il devait bien admettre que sa ténacité était étonnante. Il décroisa les bras, gagna l'air de laisser tomber... Comment Diable pourrait-il lui faire changer d'avis ? Mission impossible.


Tu n'as qu'à le voir, ou lui parler... Tu comprendras peut-être. Remarqua-t-il.

Il ne voyait pas pourquoi elle aurait droit à un traitement de faveur... Il se tourna vers le salon.


Tu crois qu'ils ont bientôt fini ?

Ou s'ils pouvaient les rejoindre. Ça aussi était une bonne question.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 20 Fév - 11:00

"Tu garderas tes positions, quoiqu'il arrive."

Qu'est-ce que c'était son problème ? Elle n'allait pas changer d'avis comme une girouette, surtout sans raison...

"Tu n'as qu'à le voir, ou lui parler... Tu comprendras peut-être."

Alicia ne broncha pas, elle souriait intérieurement, mais il ne fallait pas que cela se sache si elle le voyait. En tout cas, Tom ne ferait pas partie des personnes qui seraient au courant si cela arrivait, et si cela se savait.
Elle reprit sa cigarette dans le cendrier puis retira dessus alors que Tom se tourna vers le salon et dit,


"
Tu crois qu'ils ont bientôt fini ?"

Alicia tendit simplement la main vers le salon et dit,

"Je ne peux que te conseiller d'aller voir par toi-même. Mais n'entendant plus trop d'éclats de voix de Bob, j'aurai tendance à penser que le sujet abordé est plus important, moins propos à son humour. Enfin, je peux me tromper."

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cerantil
Nombre de messages : 50
Capacité(s) : Polymorphisme. Forte intuition.
Véritable identité : Thomas Handers
Date d'inscription : 31/12/2008
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Mar 23 Fév - 22:49

Avec sa perpétuelle cigarette au bec, Alicia répondit :

"Je ne peux que te conseiller d'aller voir par toi-même. Mais n'entendant plus trop d'éclats de voix de Bob, j'aurai tendance à penser que le sujet abordé est plus important, moins propos à son humour. Enfin, je peux me tromper."

Il esquissa un sourire en coin. Là, elle marquait un point.

Hmm, oui, tu as raison. Répondit-il, en se levant de sa chaise.

C'était pas mal. Fit-il, en désignant son verre, à présent vide.

Peut-être parlait-il également de la conversation. Il marqua une pause, parut hésiter, avant d'ajouter...


Mais j'ai une question à te poser... Où sont les toilettes ?

La vie était une question de priorités^^

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Mar 23 Fév - 23:02

"Hmm, oui, tu as raison."

Tiens, il acquiesçait... Lui qui connaissait Bob comme son ombre, c'était presque un compliment de sa part...

"
C'était pas mal."

Alicia ne dit rien, tirant simplement sur sa cigarette qui touchait à sa fin...

"
Mais j'ai une question à te poser... Où sont les toilettes ?"

Alors qu'elle songeait à s'absenter pour aller officiellement chercher un autre paquet de cigarettes dans sa chambre, mais pour contacter Roxas en douce, Tom partait de lui-même... Parfait. Elle allait lui indiquer les toilettes les plus éloignées au rez-de-chaussée...

"Tu retraverses le salon, tu prends à gauche juste avant la porte d'entrée, et ça sera au bout du couloir à droite."

Dès que Tom fut parti, elle sortit son téléphone, puis réalisant qu'elle n'avait pas le numéro de Roxas dessus, elle passa à travers le salon rapidement pour prendre les escaliers, mais au lieu d'aller directement dans sa chambre, elle alla dans le bureau de son père, récupéra le portable de Roxas dans son organiseur, puis alla ensuite dans sa chambre.
Elle composa le numéro de Roxas et attendit, espérant qu'il réponde...
(hrp : Je te laisse quitter le bureau de Léo... )

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Roxas
Nombre de messages : 280
Véritable identité : Rafael Baldwin
Date d'inscription : 15/11/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 27 Fév - 23:36

<=Linderman National Bank (téléphone)

Il était dans l'ascenseur lorsqu'il se décida à sortir son téléphone. C'est que la personne qui tentait de le joindre insistait... Il observa le numéro affiché sur l'écran, lequel lui était parfaitement inconnu. Il arqua un sourcil, hésita une seconde avant de décrocher. Ce portable étant consacré à Akatsuki, il était rarement contacté par des appels inconnus. Neutral Sortant du bâtiment, il dit :

Roxas, j'écoute.

Il n'y avait pas grand chose à ajouter, pour le moment^^

_________________
« C'était un mauvais esprit tout bardé de dépit.
L'enfer ne contient pas pire en fait de puissances mauvaises
Dans son domaine surbaissé.
Crevant de sombre orgueil,
De malice âcre et rancunière,
Il est l'ennemi des méchants aussi bien que des bons. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 27 Fév - 23:43

Au bout de la cinquième sonnerie, Roxas finit par répondre,

"Roxas, j'écoute."

"Alicia Linderman à l'appareil. Je vous dérange ?"

S'il avait un peu de temps à lui consacrer, cela serait amplement suffisant. En attendant, elle s'installa à sa fenêtre qui était entrouverte et regardait New York qui s'étendait devant.

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Roxas
Nombre de messages : 280
Véritable identité : Rafael Baldwin
Date d'inscription : 15/11/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Sam 27 Fév - 23:48

Son... interlocutrice n'y alla pas par quatre chemins :

"Alicia Linderman à l'appareil. Je vous dérange ?" Demanda-t-elle tout de suite.

Heu... Il ne savait comment lui dire ça. Mais théoriquement, oui... :queen: Il n'en formula néanmoins rien. Il s'arrêta, tout près de la voiture. En toute franchise, il ne s'était pas le moins du monde attendu à un tel appel. De quoi l'intriguer.


Quoi, Daniel est occupé au point de me transmettre ses messages par le biais de sa chère fille ? Demanda-t-il, le ton 'un rien' ironique.

Hasnox, ça passait. Mais Alicia, soyons sérieux... Rolling Eyes

_________________
« C'était un mauvais esprit tout bardé de dépit.
L'enfer ne contient pas pire en fait de puissances mauvaises
Dans son domaine surbaissé.
Crevant de sombre orgueil,
De malice âcre et rancunière,
Il est l'ennemi des méchants aussi bien que des bons. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 28 Fév - 9:55

"Quoi, Daniel est occupé au point de me transmettre ses messages par le biais de sa chère fille ?"

Alicia ne réagit pas immédiatement. Elle se doutait que Roxas allait penser cela, on l'avait toujours prise pour la fille à papa au sein de la Fondation... Ils seraient tous certainement déçus ou surpris au final... Aussi répondit-elle,

"Occupé, je ne saurais vous dire, mais si cela ne tenait qu'à lui, il ferait tout pour que je ne vous adresse pas la parole."

Ca allait l'intriguer, même si elle avait dit cela simplement parce que son père détestait Roxas et qu'il semblait faire tout ce qu'il pouvait pour ne pas avoir à l'approcher ou à lui parler. Ce qui dépassait Alicia au possible...
Maintenant allait se jouer une partie de poker menteur, et même si Alicia n'était pas mauvaise à ce jeu, elle n'avait pas n'importe qui au bout du fil, et surtout, elle doublait son père. C'était un risque à prendre, mais puisqu'il semblait décidé à ignorer Roxas ou à laisser Bospeyl tout faire à sa place, elle allait prendre les devants...


"Je vous appelle parce que j'aimerais m'entretenir avec vous."

Là se posait un problème fondamental pour Alicia, elle n'avait aucune idée du camp dans lequel se trouvait Roxas, si toutefois il se trouvait dans un camp quelconque... Cependant elle ajouta immédiatement,

"Je me doute que vous êtes occupé, mais si vous pouviez être d'ici 2-3 heures à la maison, cela serait idéal."

Elle se doutait qu'il n'accepterait pas aussi facilement son invitation, elle restait à la fille à papa dans son esprit, mais elle ferait tout pour le convaincre...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Roxas
Nombre de messages : 280
Véritable identité : Rafael Baldwin
Date d'inscription : 15/11/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 28 Fév - 10:19

Alicia ne répondit pas immédiatement, mais il resta patient... Il était toujours aux pieds de la Tour Linderman, en observait le sommet...

"Occupé, je ne saurais vous dire, mais si cela ne tenait qu'à lui, il ferait tout pour que je ne vous adresse pas la parole." Répondit-elle alors.

Il baissa les yeux, sourcils froncés. Que lui jouait-elle ? Elle ne "savait dire". Elle ignorait donc pas mal de choses au sujet des affaires de son père, mais elle l'appelait, lui ?! Suspect


Je constate qu'on m'évite, mais que l'on ne m'oublie pas. Commenta-t-il, un rien sarcastique.

Oh, il savait bien que divers propos, voire rumeurs devaient circuler, lorsqu'il avait le dos tourné. Abagnale savait carrément pour Rarhu. Kaos paierait pour cela... Qui d'autre le lui aurait dit ?! Evil or Very Mad
En tous cas, il était sidéré de parler avec, et pire, d'être un rien captivé par les propos de cette jeune femme, qu'il sous-estimait totalement jusqu'ici.


C'est votre façon à vous de vous rebeller contre l'autorité paternelle ? Demanda-t-il, le ton faussement détaché.

Ah, l'attrait de l'interdit... Il ne voulait pas avoir une apparence trop méfiante, d'autant plus qu'elle devait être habituée à être prise à la légère. Sauf que lui émettait des réserves au sujet d'absolument tout le monde. Les termes étaient donc voulus respectueux (il la vouvoyait), mais le fond supérieur.


"Je vous appelle parce que j'aimerais m'entretenir avec vous." Dit-elle enfin.

Il haussa les sourcils. Déjà qu'il était réticent à parler avec elle, il n'allait pas en plus le faire via téléphone... Logique... Elle ajouta aussitôt :


"Je me doute que vous êtes occupé, mais si vous pouviez être d'ici 2-3 heures à la maison, cela serait idéal."


A vrai dire, je pourrais me libérer un moment pour vous. Admit-il, d'une façon volontairement sombre.

Une excuse valable... Il avait fait un tour pour se changer les esprits, suite à... l'entretien avec Abagnale. Après quoi, il avait "interrogé" Alicia Linderman...

Combien même j'accepterais de venir chez vous. Et cela, je m'y oppose... Commença-t-il.

Elle n'avait qu'à se débrouiller pour encore une fois braver les ordres de papa Linderman, et le rejoindre...

Pourquoi le ferais-je ? Vous n'êtes pas officiellement dans la Fondation, je ne suis pas obligé de vous interroger... Remarqua-t-il, en remettant ses lunettes de soleil.

Une manière très polie de lui rappeler qu'elle se mêlait de ce qui ne la regardait absolument pas. Il ne l'avait vue, que de loin, jusqu'ici, ce n'était pas un hasard...

_________________
« C'était un mauvais esprit tout bardé de dépit.
L'enfer ne contient pas pire en fait de puissances mauvaises
Dans son domaine surbaissé.
Crevant de sombre orgueil,
De malice âcre et rancunière,
Il est l'ennemi des méchants aussi bien que des bons. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Angelica
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 15/06/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 28 Fév - 13:12

"Je constate qu'on m'évite, mais que l'on ne m'oublie pas."

Il n'aurait pas pu mieux résumer la situation...

"C'est votre façon à vous de vous rebeller contre l'autorité paternelle ?"

Alicia sourit, c'était une façon de voir les choses, même si cela n'avait strictement rien à voir. Juste un constat et la sensation de voir les choses lui échapper... Jusqu'à présent, elle avait toujours été dans l'ombre de son père, écoutant, apprenant, et elle n'avait eu aucun intérêt à en sortir jusqu'à aujourd'hui. Elle avait été en sécurité, aujourd'hui ce n'était plus le cas, et elle ne pouvait laisser cela arriver... Elle n'abandonnerait pas son père, mais il faudrait qu'il fasse ses choix aussi.

"A vrai dire, je pourrais me libérer un moment pour vous."

C'était trop facile... Il n'avait aucun intérêt à la rencontrer, pourquoi cela ?

"Combien même j'accepterais de venir chez vous. Et cela, je m'y oppose..."

Alicia ne dit rien, il ne pouvait pas savoir que son père serait absent, mais peu importe...

"Pourquoi le ferais-je ? Vous n'êtes pas officiellement dans la Fondation, je ne suis pas obligé de vous interroger..."

*Ah, nous y voilà!*

Alicia avait un petit sourire affiché sur les lèvres et répliqua à Roxas,

"Parce que justement je ne suis pas de la Fondation, et que je suis votre nouvelle meilleure amie."

Une petite explication s'imposait... Il s'agissait de choisir les mots les plus justes possibles pour essayer de déduire de la réaction de Roxas où il se situait, et aussi essayer de cerner un peu plus ce mystérieux personnage...

"Comme vous l'avez très justement dit on vous évite, mais on ne vous oublie pas. Je pense que c'est une grave erreur. Mon père est un peu sourd, je ne sais pas s'il se fait vieux, mais il s'obstine à vous éviter. J'ai essayé de le convaincre à plusieurs reprises de vous rencontrer ou de vous parler, mais ça n'a pas l'air de l'intéresser. Je trouve ça... Dommage."

Elle avait un petit peu exagéré, mais l'essentiel n'était pas là... Elle n'avait pas vraiment répondu à sa question, elle espérait que ça suffirait, elle ne voulait pas abattre toutes ses cartes pour l'instant... Sachant que Roxas devait se trouver à la Fondation, elle ajouta,

"Je ne veux surtout pas vous prendre trop de votre temps, aussi je vous propose de vous rejoindre, si vous voulez toujours me rencontrer, à deux kilomètres du centre sur la route au niveau du chemin forestier indiqué par le panneau rouge. De là vous pourrez avancer votre voiture sur le chemin pour qu'elle ne soit pas vue."

Il n'y avait plus qu'à attendre sa réaction...

_________________

°- Les dieux de la vengeance exercent en silence -°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Roxas
Nombre de messages : 280
Véritable identité : Rafael Baldwin
Date d'inscription : 15/11/2009
MessageSujet: Re: Chez les Linderman Dim 28 Fév - 13:47

"Parce que justement je ne suis pas de la Fondation, et que je suis votre nouvelle meilleure amie." Répliqua-t-elle.

Voilà qui était... surprenant. Il haussa les sourcils, mais tâcha de demeurer silencieux. Que lui voulait-elle ? Pourquoi un tel sous-entendu ? Sûrement les Zèbres étaient-ils encore plus mal vus que de coutume, en cette période quelque peu hostile... Tout particulièrement lui. Il en avait la larme à l'œil. Neutral Elle semblait quoiqu'il en soit avoir quelque chose d'intéressant à lui proposer, elle aurait peu d'intérêts à le décevoir...


J'écoute. Dit-il simplement.

"Comme vous l'avez très justement dit on vous évite, mais on ne vous oublie pas. Je pense que c'est une grave erreur. Mon père est un peu sourd, je ne sais pas s'il se fait vieux, mais il s'obstine à vous éviter. J'ai essayé de le convaincre à plusieurs reprises de vous rencontrer ou de vous parler, mais ça n'a pas l'air de l'intéresser. Je trouve ça... Dommage." Expliqua-t-elle.

Elle lui faisait un bref résumé de leur relation chaotique, là. Mais il était mieux placé pour la connaitre... Un échange incessant de coups foireux, à travers les ans. Mais depuis quelques années, une sorte de... guerre froide s'était établie. Ce n'était pas plus mal, mais pas forcément mieux. Notamment, en cette époque de troubles.


C'est vrai... Répondit-il, neutre.

Est-ce que c'était pour le "dommage", ou ce qu'il y avait avant ? Mystère... Il n'avait rien à ajouter... Dire quoi ? Que Kaos avait récemment envoyé Bospeyl en son nom ? Ça devenait relativement ridicule. Quoiqu'il en soit, Alicia semblait prompte à laisser les vieux préjugés de côté... La jeunesse souhaitait visiblement veiller au bien être de la Fondation, avant tout.


Toutefois, rassurez-vous. J'ai rencontré 'monsieur Abagnale' il y a tout juste une heure. Ajouta-t-il.

Les vieux de la vieille savaient donc encore un minimum se défendre...


Mais il est vrai que nous n'avons... pas abordé tous les sujets, tels que je l'aurais souhaité. Peut-être seriez-vous plus encline à m'aider ? Demanda-t-il.

Elle devait bien avoir des informations à lui transmettre...


"Je ne veux surtout pas vous prendre trop de votre temps, aussi je vous propose de vous rejoindre, si vous voulez toujours me rencontrer, à deux kilomètres du centre sur la route au niveau du chemin forestier indiqué par le panneau rouge. De là vous pourrez avancer votre voiture sur le chemin pour qu'elle ne soit pas vue."

Alicia souhaitait réellement faire cela dans la discrétion. Intéressant...

J'y serai bientôt. Répondit-il.

Ça voulait dire ce que ça voulait dire. Il n'était pas sur place. Il marqua une pause, avant d'ajouter :


Alicia, réfléchissez-bien à ce que vous avez à me dire...

_________________
« C'était un mauvais esprit tout bardé de dépit.
L'enfer ne contient pas pire en fait de puissances mauvaises
Dans son domaine surbaissé.
Crevant de sombre orgueil,
De malice âcre et rancunière,
Il est l'ennemi des méchants aussi bien que des bons. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chez les Linderman

Revenir en haut Aller en bas

Chez les Linderman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange» ACHAT CHEZ HLJ» CouCou je m'appelle Misscrapbooking! de chez Gwen-Dia Scrapbooking» Moules a charnière pas cher chez CASA» Restaurant Japonais près de chez vous
Page 7 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Logements-