AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

"Laboratoire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Jeu 8 Sep - 16:13

- C'est surtout essayer de manipuler des éléments trop différents qui est compliqué. La glace étant liée à l'eau, et en harmonie avec notre lignée, l'invoquer ne devrait pas être si difficile. Tout dépend de l'être que tu souhaites invoquer évidemment.

Anton acquiesça. La peur, ou tout du moins l'appréhension, ou la prudence, tout ça lui avait été plutôt utile par le passé. Mais il savait que, contre des êtres comme Akhad, ou Apocalypse, ça ne serait que de la lâcheté. Il fallait qu'il prenne son courage à deux mains.

- La peur, c'est bon signe. Ça veut dire que tu es quelqu'un de parfaitement équilibré.

Merlin sourit à cette remarque.

"Dis ça à ma maladresse... L'équilibre prend souvent des vacances, avec moi." rétorqua-t-il, avant de faire semblant de tomber.

Puis il rit. Si l'entraînement commençait comme ça, la suite ne pouvait que bien se passer, non ? Mais il avait hâte d'en apprendre plus avec Louisa.


- Hum... Un peu de tout. Mais rarement des Reines élémentales, je ne suis pas si gourmande. Par mon père, j'ai une affiliation naturelle avec le monde astral.

Anton avait noté le regard vers le parchemin. Ce rouleau renfermait-il le secret de l'invocation de quelque être farceur ? Peut-être. Murmure tendit alors la paume, et apparut au-dessus une petite créature lumineuse. Un poisson. On aurait dit qu'il venait comme d'un rêve, d'un conte féérique, avec ses longues nageoires et sa lueur fantomatique, mais dont on ne pouvait détacher le regard.

- Les créatures astrales dans leur grande majorité sont de nature paisible et donc beaucoup moins vindicatives lors des invocations. Elles sont plus... curieuses. La plupart du temps, ces entités ne sont invoquées qu'en tant que messager, ou pour faire figuration. J'essaye de les... maîtriser autrement.

Le jeune homme suivit la course du petit animal, qui se multiplia, avant de batifoler entre les deux Lomÿs. Puis il les quitta pour s'approcher de Merlin, comme s'il était curieux de découvrir qui il était. Anton était fasciné

- Ne t'en fais pas, il ne mord pas.

Ces quelques mots le tirèrent de sa contemplation. Et au moment où il levait les yeux, le poisson disparut, entrant directement dans sa poitrine. Il n'avait pas peur, mais soudain, il se demanda ce qui allait se passer. Il n'avait rien senti. La petite projection avait-elle disparu ? La réponse ne tarda pas...

- Juste une petite intrusion dans ton enveloppe psychique.

Si les lèvres de Louisa n'avaient pas bougé, Anton ne s'en était pas rendu compte. Il fixait le point où était entré le poisson quand il avait, non pas entendu, mais senti la voix. Comme si elle était à l'intérieur de lui... Il leva les yeux vers sa cousine.

- Une projection astrale n'est pas juste un « spectre ». Elle est détachée de toute propriété physique mais pas mentale. Et ce que ressent le corps, ça se passe dans la tête. Je te laisse imaginer ce que je pourrai te faire là tout de suite...


"Oh, et qu'est-ce que tu pourrais me faire, là, tout de suite ?" demanda-t-il, avec le même sourire.

Elle reprit tout de même son sérieux :


- Quant aux détails, tu pourras voir avec Selena. Je lui dois beaucoup.

Puis le poisson quitta son hôte, comme s'il revenait d'une promenade au fond d'un lagon, avant d'entamer, avec ses congénères, l'exploration des lieux. Louisa reprit la parole, cette fois-ci par l'intermédiaire de ses cordes vocales :


- Je me suis laissée emporter, désolée... Donc ! Qu'est-ce que tu préfères ? On invoque ta Reine des Eaux pour le goûter, ou celle des Glaces ? Ou tu souhaites essayer quelque chose de différent ?

Pour le coup, il était assez impressionné, même si ça semblait assez basique. En y réfléchissant, que tenait-il, lui-même, de son père ? Lothar lui avait à peine parlé de magie. Darius, son cousin, le lui avait d'ailleurs reproché : Anton était en droit d'en savoir plus, et surtout, il devenait même indispensable qu'il développe son don.

"Je... J'ai déjà invoqué la Reine des Eaux, et j'ai envie d'autre chose... La glace me tente bien." fit-il, en sortant de ses pensées.

Son regard suivit un moment un des petits poissons qui longeait une étagère.


"On peut invoquer ces petits êtres avec tous les éléments ? Des petits bonshommes de glace, par exemple ?"

Il devait falloir un bon niveau de maîtrise, avoir assimilé l'élément, mais ça devait être possible.

"Allez, je me sens d'attaque !" lança-t-il soudain, en levant le poing.

La formule, il ne la connaissait pas, mais elle devait ressembler à celle utilisée pour l'eau.


"On le fait ensemble ?" demanda-t-il alors, un peu moins sûr.

Une invocation avec un autre, ça, il n'avait encore jamais fait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 18 Sep - 15:54

"Dis ça à ma maladresse... L'équilibre prend souvent des vacances, avec moi." Remarqua Merlin en faisant mine de tomber.

Louisa partagea son rire. Ils avaient beau ne quasiment pas se connaître, les deux cousins semblaient être sur la même longueur d'onde. Au fond, elle voyait en Anton un providentiel – grand ou petit ? – frère. La jeune femme aurait aimé le rencontrer plus tôt et dans des circonstances plus... sereines.

Ce n'était pas vraiment son but mais sa démonstration sembla troubler le jeune magicien. Invoquer des entités astrales ne lui demandait pas tant d'effort mais elle se sentait plutôt médiocre dans d'autres domaines.


"Oh, et qu'est-ce que tu pourrais me faire, là, tout de suite ?" Avança-t-il quand Louisa le « menaça ».

L'innocente demoiselle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle pourrait lui faire mais elle songeait que d'autres esprits moins bien intentionnés y trouveraient un divertissement... Son petit tour terminé, les poissons partirent chacun de leur côté de sorte que le laboratoire semblait habité par des lucioles aux formes incongrues. Louisa revint sur son cousin qui reprit :


"Je... J'ai déjà invoqué la Reine des Eaux, et j'ai envie d'autre chose... La glace me tente bien. On peut invoquer ces petits êtres avec tous les éléments ? Des petits bonshommes de glace, par exemple ?"

- C'est faisable.

Encore fallait-il ne pas se tromper sur la nature de l'être invoqué. La glace restait dans une catégorie neutre et était toujours moins instable que le feu. Un cuisant souvenir de quelques diablotins qui avaient failli faire brûler sa chambre lui revint en mémoire. Dès lors elle s'était dit que le feu ne lui correspondait pas vraiment.

"Allez, je me sens d'attaque !"

Voilà qui faisait plaisir à voir ! Louisa répondit à cet enthousiasme par un sourire égayé.

"On le fait ensemble ?"

- Avec plaisir ! Ce sera plus aisé de maintenir l'invocation à deux. Mais avant... Elle alla fouiller dans son sac et en tira un rouleau assez long qu'elle apporta à Anton. Avant, préparons le terrain.

En déroulant le parchemin, Merlin pourrait y découvrir un sceau fait de deux cercles imbriqués l'un dans l'autre et ornés d'un nombre bien précis de glyphes.

- Ce n'est pas un cercle d'invocation à proprement parlé, il s'agit plutôt d'une extension pour mieux sceller l'entité. Rien ne sort du cercle et rien n'y entre, pas même un grain de poussière, aucun influence d'aucune sorte. Il nous suffit de le superposer au cercle que tu souhaites utiliser. Bien sûr que ça ne t'empêche pas d'activer les sorts de protection habituels.

S'ils n'avaient pas grand chose à craindre d'un être mineur, pas question que celui-ci – ou ceux-ci – leur file entre les doigts pour crapahuter dans les couloirs du manoir.

- Gardes-le, il te sera utile. Maintenant, voyons un peu comment tu prépares une invocation.

Pendant que les jeunes Lomÿs s'affairaient, quelques poissons revinrent vers eux. Les uns observaient les cercles en formation comme s'ils y cherchaient un défaut, les autres tournaient autour des humains, épiant leurs gestes.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Lun 19 Sep - 15:57

- C'est faisable. acquiesça Murmure, à la suggestion de Merlin.

L'avantage qu'il avait avec la glace, c'est qu'il avait vu Muwvyn lui-même faire appel à l'arcane, quelques semaines auparavant. Ce devait être un peu plus compliqué que l'eau, mais les deux cousins étaient dans un endroit imprégné d'un pouvoir fort et propice à son contrôle. Son enthousiasme exprimé, Anton attendit simplement que Louisa le partage, afin qu'ils puissent se lancer dans le concret. Elle ne se fit pas prier, d'ailleurs.


- Avec plaisir ! Ce sera plus aisé de maintenir l'invocation à deux. Mais avant... Avant, préparons le terrain.

Elle s'était dirigée vers son sac et revint armée d'un autre parchemin, qu'elle tendit à Merlin. Ce dernier le déroula et découvrit deux cercles, l'un dans l'autre, de nombreux symboles les ornant. Il n'eut même pas besoin de demander ce que c'est, ni l'utilité d'un tel document, l'explication arriva immédiatement. Finalement, en professeur, elle était très bien !

- Ce n'est pas un cercle d'invocation à proprement parlé, il s'agit plutôt d'une extension pour mieux sceller l'entité. Rien ne sort du cercle et rien n'y entre, pas même un grain de poussière, aucun influence d'aucune sorte. Il nous suffit de le superposer au cercle que tu souhaites utiliser. Bien sûr que ça ne t'empêche pas d'activer les sorts de protection habituels.

Une précaution, en quelque sorte, au cas où l'entraînement tournerait mal. Bien vu, Darius n'apprécierait certainement que très moyennement que ses élèves aient perdu le contrôle de leur invocation, causant le chaos dans son manoir... surtout en l'absence des trois sorciers expérimentés. Merlin ne fit aucun commentaire, rendant simplement le rouleau à Murmure, qui précisa :

- Garde-le, il te sera utile. Maintenant, voyons un peu comment tu prépares une invocation.

Ah ! On attaquait les choses sérieuses ! Laissant sur la table la plus proche le parchemin, en se promettant de ne pas l'oublier, ce qui n'était en soi pas un gage, Anton se dirigea vers la pièce suivante, plus à même d'accueillir la scène qui se préparait. Après Louisa, il ferma la porte, et tous deux se placèrent au centre de la salle. Face à face ? Non... plutôt côte à côte, de façon à faire face à l'être.

"Bon..." souffla-t-il, avant de prononcer la formule de protection, qui l'abriterait des effets de l'être invoqué.

Il attendit que sa cousine ait fait de même et, après avoir à nouveau pris une longue inspiration, parla, d'une voix claire et forte.


"Reine des Glaces, Dame de la Nuit Blanche, respecte notre pacte. Viens à nous."

Si Murmure avait parlé aussi, il n'avait pas fait attention. Ses yeux, restés ouverts, brillèrent d'un éclat doré. S'il avait oublié quelque chose, mais il était à peu près sûr que ça n'était pas le cas, il était trop tard. Et s'il était parti trop vite... tant pis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 16 Oct - 22:06

Anton avait beau faire mine de ne pas être trop sûr de lui la plupart du temps, il s'attaqua à l'invocation avec ce qui ressemblait à de l'assurance. Bien sûr, c'était plaisant à voir, communicatif même, mais Louisa ne put s'empêcher d'être interpelée quand elle le vit « abandonner » le parchemin qu'elle venait de lui remettre. Puis ce fut une légère confusion qu'elle ressentit en comprenant qu'il souhaitait faire venir une Reine des glaces. Elle qui était restée sur l'idée des « petits bonhommes » trouvait l'entreprise plutôt audacieuse. Peu de chance que l'être s'en prenne à des Lomÿs, son cousin s'était déjà exercé en compagnie de Darius – leur oncle ne l'aurait sûrement pas autorisé à s'entraîner seul s'il avait eu le moindre doute – et la jeune femme se débrouillait pas trop mal non plus. Les probabilités pour que cette expérience tourne mal étaient infimes. Il n'empêche qu'elle aurait préféré qu'Anton se serve des sceaux de protections.

Ils passèrent dans la pièce à côté, les petits êtres astraux sur les talons, et Louisa observa son cousin préparer studieusement le terrain. Ensemble ils édifièrent des barrières pour les couvrir en cas d'imprévu, et la demoiselle disposait également d'un ou deux parchemins destinés à révoquer la créature, au cas où. Une fois qu'ils furent prêts, ils entonnèrent l'invocation.


- Reine des Glaces, Dame de la Nuit Blanche, respecte notre pacte. Viens à nous.

Voilà qui était dit. Impossible de faire marche arrière, l'heure n'était plus aux doutes. Ils allaient faire face ensemble à la majestueuse créature... si celle-ci daignait se montrer évidemment. Durant la minute qui suivit, il ne se passa rien. L'espace d'un bref instant, et sans vraiment s'en rendre compte, Louisa éprouva du soulagement. Elle se garda d'en faire étalage bien sûr. Les poissons quant à eux avaient cessés leur promenade oisive pour se placer à leurs côtés.

Non, il ne se passa rien. Rien de perceptible pour le commun des mortels en tout cas. Si ce n'est une légère chute de la température. Quand ils la remarquèrent à leur souffle devenu visible, de la vapeur s'éleva devant eux comme s'échappant du sol et les dalles se teintèrent de blanc. S'extirpant d'un univers hors de vue, un être à la forme encore indistincte – il ne semblait pas posséder d'attributs humains selon Louisa – apparut face aux apprentis. Son arrivée ne se faisant pas complètement en douceur, des éclats de givre de taille respectable s'écrasèrent sur leurs boucliers. Sans faire plus de dégâts.

Louisa eut le souffle coupé et aucun mot ne parvint à passer ses lèvres. La Reine se dressa de toute sa hauteur, jaugeant d'un regard cristallin et indéchiffrable les mortels qui l'avaient appelé. Du côté des poissons astraux, il émanait une aura de confiance, comme s'ils tentaient de rassurer l'assistance.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Mer 19 Oct - 23:20

S'il y avait eu incompréhension entre les deux cousins, la seule à s'en rendre compte fut bien Louisa. Car Anton, lui, avait bien eu l'intention, dès le début, d'invoquer une Reine. L'unique erreur qu'on aurait pu lui imputer était la mise de côté du parchemin qu'elle venait de lui remettre. Mais il était suffisamment confiant, tout allait bien se passer. La Glace était l'élément de Darius, familière des lieux, et sa Représentante allait être appelée par deux jeunes sorciers de la famille Lomÿs. N'étaient-ce pas tant d'éléments qui tendaient vers cette confiance ? Heureusement, Murmure ne laissa rien paraître de sa surprise, du moins pas à travers les actes en eux-mêmes.

Les voix se mêlèrent alors que la formule emplissait la pièce de ses tons solennels. Les petits poissons qui accompagnaient Louisa étaient toujours présents, et ils semblèrent se figer, dans l'attente que quelque chose se passe. Et puis, après un moment qui parut des heures à Merlin, la température de la salle chuta, au point que bientôt les souffles formaient devant eux des nuages de vapeur. L'élément invoqué se matérialisa, sous des formes douces et élégantes, d'abord, le long des murs, sur le sol, puis des éclats de glace se matérialisèrent, chaque fois plus gros. Les boucliers encaissèrent les chocs, et Anton la vit. La Reine des Glaces. Ses contours étaient flous, mais son aura vint éprouver le jeune homme sur ses appuis.

Puis, le regard de Merlin brilla un instant d'un éclat doré, et les protections s'amplifièrent, tout en paraissant donner à la silhouette un peu plus de corps. A présent, la Reine semblait plus humaine, ou du moins, elle possédait une tête, des bras, un buste, sans qu'on ne puisse pour autant déterminer si elle avait un visage. Seul son regard, profond, les jaugeait. Elle s'était approchée d'eux, suffisamment pour venir flatter de son souffle glacé la pellicule magique et invisible la séparant des deux Mutants.


"Ô Reine..." fit Anton, mais sa voix s'étrangla. Il prit une profonde inspiration, et à nouveau ses yeux prirent une lueur d'or. "Entends mes paroles : acc..."

A nouveau, sa voix s'éteignit. Il se sentit comme drainé de son énergie, et jeta un regard presque implorant à Louisa, avant de parvenir à prononcer :

"Apaisement."

Ce fut suffisamment clair pour interrompre le sort, mais avant même qu'il n'ait vraiment commencé à se dissiper, Anton tomba à genoux, puis roula sur le dos, le souffle court, les yeux grand ouvert, fixant le plafond que le dégel commençait à délivrer. Et il demeura ainsi, trop las pour savoir ce qu'il dirait lorsqu'on lui demanderait si ça allait, ce qui s'était passé... Peut-être avait-il été trop gourmand. Les invocations étaient encore trop dures pour lui, alors s'attaquer aux arcanes, c'était presque de l'inconscience, finalement.

"Je suis désolé..." dit-il alors, sans avoir bougé, et sans même être sûr que les mots avaient vraiment franchi ses lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Lun 28 Nov - 14:45

La créature prit forme petit à petit et Louisa put sentir le poids de son aura. Rien de belliqueux semblait-il, les poissons astraux l'auraient capté. De la curiosité peut-être, ce qui était justifié. L'être devait se demander de toute sa majesté ce que deux minuscules – pas tant par la taille mais bien plus par la « présence » – mortels pouvaient bien attendre d'elle. Dans ce cas, ce picotement nerveux qui parcourrait la colonne de Lou pouvait-il s'apparenter à... de l'agacement ? Avaient-ils eu tort de déranger une Reine juste pour un entraînement ?

La jeune magicienne n'eut guère le loisir de s'attarder plus longuement sur l'humeur de l'être invoqué. Anton venait de reprendre son incantation quand quelque chose le coupa dans son élan. Louisa rappela aussitôt, sans un mot, ses propres invocations pour se concentrer uniquement sur le renvoi de la Reine. Tout ceci était quelque peu cavalier mais les deux apprentis n'étaient de tout évidence pas prêts pour ce genre d'exercice.


"Apaisement."

Lentement, la Reine des Glaces se retira, ou plutôt retira le halo d'énergie glaciale qui pesait sur la pièce. Sa présence se fit moins oppressante, moins forte. Aussi Louisa eut-elle l'impression de retrouver son souffle. Si sa concentration n'avait pas été troublée, son corps aurait eu bien plus de mal à suivre à ce rythme. L'invocation rétrécissant à vue d’œil, la Reine ne montrant pas de signe de mécontentement, la jeune femme se détourna de celle-ci pour s'occuper de son cousin.

- Anton ? Inquiète, plutôt que de se pencher sur lui, elle s'agenouilla et le prit dans ses bras. Au moins, il n'était pas glacé. Mais cela ne la rassura pas pour autant. Anton ? Est-ce que tu m'entends ?

Lui demander si ça allait serait revenu à demander à un poisson hors de son bocal s'il pouvait respirer. Ça sautait aux yeux qu'il n'allait pas particulièrement bien !

"Je suis désolé..."

- Ne sois pas bête ! Maintenant elle était franchement nerveuse. Ce n'était sûrement pas à lui de s'excuser. Ce n'était pas lui le soi-disant professeur de cet entraînement. Elle n'avait pas dit non à cette invocation, elle n'avait pas mesuré l'énergie ni l'expérience que celle-ci exigeait... En gros, elle avait été assez nulle.

Pendant ce temps, la pièce retrouvait ses attraits naturels, comme s'il ne s'était rien passé. La Reine avait disparu sans demander son reste, laissant sur son passage une fine poudreuse qui fondait doucement. Le silence retomba. Louisa murmura une formule et transmit un peu de son énergie à Anton.


- Je crois qu'on a besoin d'une pause. Dit-elle, avec un sourire peu assuré.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Virae
Nombre de messages : 26
Capacité(s) : Magie rouge (Métamorphose)
Véritable identité : Selena Lomÿs (Regan Linderman)
Date d'inscription : 29/10/2009
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Jeu 8 Déc - 21:25

§ Micro-Ellipse §

Malmené par les années, le fauteuil dans lequel Selena Lomÿs s'était plus ou moins vautrée avait piètre allure. De style vieillot, quasiment informe, il n'en demeurait pas moins confortable. Cette partie du manoir appartenait aux plus anciennes de la bâtisse. Il n'y avait donc rien de surprenant à ce que le fauteuil en question s'accorde à merveille avec le reste du mobilier qui constituait les lieux. Mais si la décoration du "laboratoire" ; puisque tel était le nom donné à cette zone très particulière ; datait effectivement un peu, cet espace n'en demeurait pas moins essentiel. Dédié à l'entraînement des jeunes sorciers, à la mise au point de nouveaux sorts ou à l'apprentissage de maléfices singulièrement difficiles à maitriser, le laboratoire était en quelque sorte l'anti-chambre d'où émergeait tout Muwvyn digne de ce nom. Le successeur de Darius, qui qu'il (ou elle) soit, serait amené(e) à passer de longues heures en ces lieux. Virae avait eu l'occasion de s'y attarder à plusieurs reprises en compagnie de Murmure. Louisa de son prénom, Murmure avait indubitablement du potentiel. Mais la jeune femme manquait encore de pratique. Aussi, Virae l'avait plus ou moins prise sous son aile pour lui inculquer une partie de son savoir. Un deuxième espoir avait également élu domicile au manoir. Il s'agissait cette fois-ci d'un jeune garçon. Anton, qui avait choisi le sobriquet de Merlin, était maladroit mais motivé. Selena plaçait de grands espoirs en eux. Car ces deux jeunes représentaient l'avenir du clan. Alors qu'elle achevait la lecture d'un vieux recueil de notes que Muwvyn lui avait passé, Virae entendit quelqu'un approcher de l'autre côté du mur magique. Alors que Merlin prononçait l'incantation adéquate pour passer la porte ensorcelée, Selena marmonna elle-même une formule de son cru pour se rendre invisible aux yeux du jeune homme. Virae était curieuse d'observer les progrès d'Anton. Et dans la mesure où sa présence ne le mettait jamais très à l'aise, il était préférable qu'elle opte pour cette solution. Elle ne tenait pas à bloquer ses capacités en lui mettant la pression. Peu de temps après l'arrivée de Merlin, Murmure fit également son entrée, chargée de multiples parchemins. Selena observa le manège des deux jeunes, Louisa s'improvisant professeur pour l'occasion. Si la jeune femme était indéniablement plus expérimentée, Virae était curieuse de la voir à l'œuvre dans le registre de la pédagogie. De par les explications données et la démonstration d'invocation, force était de constater qu'elle s'en sortait plutôt bien. Elle réussit même à mettre son élève suffisamment en confiance pour que ce dernier décide de s'attaquer à un gros morceau : la Reine des Glaces. Suivant, tout aussi discrètement, les jeunes dans la pièce adjacente, plus adaptée pour ce genre de manipulation, Selena assista à l'ensemble du spectacle, de l'incantation protectrice à l'invocation, jusqu'au dénouement final relativement chaotique.

- Je suis désolé... S'excusa Merlin, dépité par cette triste conclusion pour ce qui représentait tout de même un bel effort.

- Ne sois pas bête ! Rétorqua Murmure, tout en faisant ce qu'il fallait pour redonner des couleurs au visage de son cousin.

- Je crois qu'on a besoin d'une pause. Ajouta Louisa.

Estimant l'instant idéal pour réapparaître, Selena rompit son sort de translucidité et posa la question suivante, sur un ton à la fois doux et sec :
Une pause ? Je pense au contraire que le moment est très mal choisi pour faire... Une pause...

Son regard, si étrange, fixait tour à tour Merlin et Murmure.

- Car c'est uniquement lorsque nous sommes poussés dans nos derniers retranchements que nous pouvons progresser. Notre pouvoir requiert autant d'endurance mentale que physique. Discipliner votre esprit n'est pas suffisant. Il faut que votre corps devienne résistant. Et pour cela, il n'y a qu'une chose à faire : aller au-devant de ses faiblesses et se surpasser.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"Le temps ne s'incline pas devant nous, mais nous devant le temps."


Dernière édition par Virae le Dim 26 Fév - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Ven 9 Déc - 22:24

- Anton ?

Merlin perçut l'appel, mais comme si la voix avait été étouffée. Puis il sentit Louisa qui s'agenouillait près de lui, et qui le prenait dans ses bras.

- Anton ? Est-ce que tu m'entends ?

Le regard du jeune homme se posa sur le visage de sa cousine, et il acquiesça, sans prononcer le moindre mot. Son cerveau fonctionnait à toute vitesse pour remettre les éléments dans l'ordre. La Reine des Glaces. Ils l'avait invoquée, et soudain, il s'était senti se vider de son énergie. Il se sentait nul, il n'avait pas pris les précautions nécessaires...

- Ne sois pas bête ! lâcha-t-elle, pour qu'il ne se sente pas responsable de cet échec, ce qui sur le coup n'eut pas vraiment l'effet escompté.

Il sentit bientôt une vague l'envahir. Murmure venait de lui transmettre un peu de sa propre énergie, afin qu'il se remette sur pieds. Anton se redressa, pour se retrouver en position assise.


"Merci..." fit-il, un peu penaud.

Que faire à présent ? Il ne se sentait pas vraiment de recommencer, et Louisa semblait se poser aussi des questions...


- Je crois qu'on a besoin d'une pause.

Merlin acquiesça, en se relevant, mais à cet instant, une troisième voix résonna dans la pièce qui avait retrouvé son aspect premier :

- Une pause ? Je pense au contraire que le moment est très mal choisi pour faire... Une pause...

Là, sous leurs yeux, Selena, la sœur de Darius, venait de se matérialiser. Alors comme ça, elle avait été présente dès le début, en tant que simple spectatrice invisible. Le ton employé, pourtant doux, avait quelque chose qui n'incitait pas à donner un avis contraire...

- Car c'est uniquement lorsque nous sommes poussés dans nos derniers retranchements que nous pouvons progresser. Notre pouvoir requiert autant d'endurance mentale que physique. Discipliner votre esprit n'est pas suffisant. Il faut que votre corps devienne résistant. Et pour cela, il n'y a qu'une chose à faire : aller au-devant de ses faiblesses et se surpasser.

Bien sûr, elle avait raison. Mais Merlin n'avait absolument aucune envie de revivre cette expérience. S'il devait la retenter, ça n'était pas tout de suite. Mais les propos de sa "tante" allaient dans le sens inverse, elle les encourageait à continuer.

"Mais... La Reine des Glaces... Elle... Enfin, après ça, elle ne va pas nous faciliter la tâche, si ?"

Si elle parlait de corps, lui n'était pas convaincu. Pas bien gros, il n'était pas vraiment une force de la nature, et ce n'est pas son esprit qui compenserait son physique... Ou alors, il faudrait du travail, mais aussi beaucoup, beaucoup de temps. S'attaquer à la Glace était peut-être trop prématuré, finalement.

"Si j'invoque une arcane aquatique, pour commencer, est-ce que ça sera plus facile d'arriver à la glace, ensuite ?"

C'était peut-être ça, la solution. Maîtriser ce qui avait trait à l'eau à l'état liquide, avant de s'attaquer à son état solide... Il jeta un regard incertain à Louisa, au cas où elle aurait une idée sur la question. Après tout, jusqu'ici, c'est elle qui lui avait servi de professeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Mer 15 Fév - 15:01

Avec l'air encore patraque, Anton s'assit en face d'elle et la remercia. Lui qui n'était déjà pas très sûr de ses propres capacités, un coup pareil n'allait sans doute pas arranger les choses. Et Louisa qui ne trouvait pas les mots pour l'encourager, piètre professeur qu'elle faisait ! Somme toute, l'apprenti s'était très bien débrouillé mais la préparation avait été mauvaise. Son cousin s'était montré si motivé qu'elle n'avait osé l'interrompre lors de l'invocation de la Reine. C'est ce qu'elle aurait pourtant dû faire... Oui, une petite pause leur ferait du bien puis ils pourraient repartir sur de bonnes bases et...

« Une pause ? Je pense au contraire que le moment est très mal choisi pour faire... Une pause... »

Lou faillit faire un bond. Elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un d'autre se trouve dans cette pièce à cet instant précis. Néanmoins que les expériences magiques des jeunes Lomÿs soient sous surveillance n'avait rien de très étonnant. Ce qui venait de se passer en était une raison suffisante. Les paroles de Selena étaient justes, bien sûr, et elles sonnèrent comme un rappel à l'ordre pour Louisa qui les connaissait déjà assez. La mise en pratique était bien plus... délicate.

« Mais... La Reine des Glaces... Elle... Enfin, après ça, elle ne va pas nous faciliter la tâche, si ? »

Question pertinente. Sans doute que non, la Reine n'apprécierait pas d'être « réveillée » plusieurs fois d'affilée de façon aussi – disons – grossière. Elle pourrait se montrer un brin récalcitrante. Anton poursuivit :

« Si j'invoque une arcane aquatique, pour commencer, est-ce que ça sera plus facile d'arriver à la glace, ensuite ? »

L'apprentie magicienne ne pensait pas que les éléments soient réellement en cause, même si, comme elle l'avait expliqué, essayer de manipuler des éléments trop différents de sa « nature », voir opposés, pourrait s'avérer compliqué. Chez les Lomÿs, la glace dominait. Par conséquent cela signifiait peut-être que le feu n'était pas dans leurs attributions, si ce n'est avec un bon entraînement. L'eau paraissait donc appropriée. Louisa se sentait elle-même plus à son aise avec cet élément.

- Par nature, nous sommes plus prédisposés pour certaines arcanes, moins pour d'autres. répondit-elle. Cela n'empêche pas de toutes les exploiter... avec sagesse. Tout dépend à quelle échelle. Une Reine Aquatique sera aussi « épuisante » à faire apparaître qu'une Reine des Glaces, par exemple... Anton n'était pas le seul à ne pas vouloir retenter l'invocation d'une Reine. On pourrait commencer par quelque chose de plus... petit. De plus contrôlable.

Les petites créatures astrales, jusque là évanouies, refirent leur apparition dans le labo. Leur présence, et l'impulsion magique qu'elles provoquaient, suffisait à Louisa pour se détendre et se remettre les idées en place. L'un des poissons frôla Anton :

Pourquoi crois-tu que j'arrive à si facilement les faire apparaître ? Le taquina-t-elle télépathiquement, afin de lui prouver sa théorie. Une baleine me demanderait beaucoup plus d'énergie.


- Je suis désolée, on est allé un peu vite en besogne tout à l'heure... Elle en portait la responsabilité après tout. Elle jeta un regard timide à Selena. Tu parlais de « petits bonhommes de glace », Anton. C'est aussi possible avec l'eau. Avec des formes diverses.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Virae
Nombre de messages : 26
Capacité(s) : Magie rouge (Métamorphose)
Véritable identité : Selena Lomÿs (Regan Linderman)
Date d'inscription : 29/10/2009
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 26 Fév - 10:09

- Mais... La Reine des Glaces... Elle... Enfin, après ça, elle ne va pas nous faciliter la tâche, si ? Remarqua Anton, à très juste titre.

Selena ne pipa mot. Mais Merlin était dans le vrai. Invoquer la Reine des Glaces, comme tout arcane ultime, n'était pas une mince affaire. La créature invoquée avait sa propre volonté et ne souffrait guère d'être appelée par un sorcier qui ne disposait pas du bagage magique nécessaire. Ceci étant dit, tout sorcier devait garder à l'esprit une chose essentielle : aussi impressionnants fussent-ils, les arcanes n'en demeuraient pas moins de simples sorts mis au point par l'un de leurs ancêtres. Les maîtriser nécessitait donc pratique et détermination, ni plus, ni moins. Ce qui freinait davantage Merlin n'était pas sa crainte de l'entité elle-même, mais sa peur viscérale de l'échec. Il devait avant tout avoir confiance en lui.


- Si j'invoque une arcane aquatique, pour commencer, est-ce que ça sera plus facile d'arriver à la glace, ensuite ? Demanda le jeune homme dans la foulée.

Virae laissa Murmure lui répondre. Après tout, c'était elle le professeur du jour.


- Par nature, nous sommes plus prédisposés pour certaines arcanes, moins pour d'autres. Dit-elle. Cela n'empêche pas de toutes les exploiter... avec sagesse. Tout dépend à quelle échelle. Une Reine Aquatique sera aussi « épuisante » à faire apparaître qu'une Reine des Glaces, par exemple... On pourrait commencer par quelque chose de plus... petit. De plus contrôlable.

Si Louisa connaissait bien son sujet, la jeune femme manquait d'audace. Ce n'était pas en jouant avec des petits poissons qu'ils allaient s'élever au niveau de Darius ou de Vladimir. Les deux jeunes avaient un wagon de retard. A leur âge, les pouvoirs de Muwvyn et d'Elessar étaient bien plus développés. Et ils disposaient de beaucoup moins de temps que leurs aînés pour progresser.

- Je suis désolée, on est allé un peu vite en besogne tout à l'heure... S'excusa même Louisa, ce qui exaspéra davantage Selena. Tu parlais de « petits bonhommes de glace », Anton. C'est aussi possible avec l'eau. Avec des formes diverses.

Virae tâcha toutefois de préserver une attitude stoïque. Car elle savait que Murmure et Merlin se donnaient déjà énormément dans leur entraînement. S'il était primordial qu'ils progressent rapidement, les jeunes sorciers avaient plus besoin de conseils et d'encouragements que d'être brusqués par une tante poussive et autoritaire. Ceci dit, un petit rappel de la situation, de temps à autre, ne pouvait pas faire de mal non plus.


- Demain ou après-demain peut-être, glissa-t-elle, il vous faudra vous battre. Pas pour remporter une compétition ou réussir un concours, mais pour rester en vie.

Virae parlait à voix basse. Son regard plein de tristesse posé sur la nouvelle génération, elle poursuivit.

- Je regrette que cette époque de malheur soit pour vous, mes enfants, mais le temps des demi-mesures est terminé. S'il ne s'est pas encore manifesté, Apocalypse est bien de retour. Nous sommes en guerre. Et la guerre ne nous accorde aucun répit. Il est impératif que vous soyez prêts le moment venu. Et le temps nous faisant défaut, il est urgent d'aller à l'essentiel.

- Anton, ajouta-t-elle, avec plus de rudesse. Tu vas recommencer, tout de suite et tout seul. Je t'ai bien observé ces derniers temps. Je sais que tu en es capable.

Contre-toute attente, Virae se plaça au centre de la pièce et, psalmodiant dans une langue étrange, elle dessina un cercle d'invocation autour d'elle.

- Dame de Cœur, altesse des émotions, respecte notre pacte. Viens à moi.

Une lumière rouge incandescente se répandit alors tout autour de Selena. De sa poitrine émergea lentement une ombre. La silhouette filiforme qui se dégageait de Virae se matérialisa lentement, prenant l'apparence d'une femme au regard flamboyant. Une tête couronnée, un visage d'une pâleur fantomatique et une robe flottant à un mètre du sol se dessinèrent devant les trois Lomÿs.

- Dame de Cœur, ce jeune homme va tenter d'invoquer l'une de tes sœurs, la Dame de Glace. S'il échoue... Je t'implore de m'accorder la faveur de me tuer.

Avec toute la noblesse de son rang, la Reine de Cœur inclina légèrement la tête en signe d'acceptation des conditions. Du néant surgit alors une dague flamboyante qu'elle plaça à hauteur du cœur de Selena.

- A toi de jouer, Anton. Ma vie dépend à présent du succès ou de l'échec de ton intervention, comme ce sera le cas de tous ceux qui seront amenés à placer leur confiance en toi. Montre-nous ce que tu as réellement dans le ventre ! Louisa, je t'interdis formellement d'intervenir !

Le ton employé était sans appel. Il était temps que Merlin et Murmure prennent conscience des véritables enjeux de leur formation. Virae était-elle suicidaire ? Nullement. Elle savait que Merlin était capable d'y arriver. Elle en était même persuadée. Le jeune sorcier avait simplement besoin d'un coup de pied à l'étrier. Restait à espérer que le danger provoqué serait suffisant pour éveiller son véritable potentiel.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"Le temps ne s'incline pas devant nous, mais nous devant le temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 26 Fév - 19:11

- Par nature, nous sommes plus prédisposés pour certaines arcanes, moins pour d'autres. Cela n'empêche pas de toutes les exploiter... avec sagesse. Tout dépend à quelle échelle. Une Reine Aquatique sera aussi « épuisante » à faire apparaître qu'une Reine des Glaces, par exemple...

Anton jeta un œil peu sûr à Selena, pour voir si elle approuvait ou non. Pas qu'il doutait de Louisa, au contraire, il lui faisait confiance, et elle avait été d'un soutien sans faille depuis qu'il était arrivé au Manoir Lomÿs, mais puisqu'elle avait jugé bon d'intervenir, la sœur de Darius devait bien avoir son mot à dire. Mais elle resta silencieuse, alors que le professeur du jour poursuivait :

- On pourrait commencer par quelque chose de plus... petit. De plus contrôlable.

Les petits poissons qui étaient plus tôt apparus, furent de nouveaux invoqués et se mirent à flotter dans la pièce. A y réfléchir, c'était en effet peut-être une solution, de s'attaquer ce genre de petites créatures... L'une d'elles, d'ailleurs, flotta tout prêt de Merlin, et il perçut un message télépathique :

Pourquoi crois-tu que j'arrive à si facilement les faire apparaître ? Une baleine me demanderait beaucoup plus d'énergie.

A l'expression de Virae, elle n'avait pas vraiment l'air d'approuver. Quoi qu'il était souvent difficile de deviner ce qu'elle pensait, qu'elle soit d'accord ou non... Merlin garda le silence. De toute façon, que pouvait-il dire ? Ca n'allait pas arranger la situation.

- Je suis désolée, on est allé un peu vite en besogne tout à l'heure... Tu parlais de « petits bonhommes de glace », Anton. C'est aussi possible avec l'eau. Avec des formes diverses.

Le jeune homme acquiesça. Devait-il réfléchir à ce qu'il pouvait faire apparaître, tout comme le faisait sa "cousine" ? Non, pour le moment, il attendait que Selena réagisse. Et lorsqu'elle prit la parole, ce fut d'une voix étonnamment basse. Il dut se pencher un peu pour être sûr d'entendre tout ce qu'elle disait.

- Demain ou après-demain peut-être, il vous faudra vous battre. Pas pour remporter une compétition ou réussir un concours, mais pour rester en vie.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'y allait pas par quatre chemins. L'affirmation eut l'effet presque d'un coup de poing sur Anton. Oui, elle avait raison. Il n'était plus temps de simplement s'entraîner à pratiquer la magie. Il était temps de penser à la maîtrise, quitte à y laisser des plumes, parce que la situation se dégradait. D'ailleurs, Virae l'exprima clairement. Apocalypse. Il en avait lu, des choses sur l'antique Mutant, et Merlin savait de quoi il était capable. Et ce rappel devait bien servir de coup de fouet... mais peut-être pas à la hauteur de ce qui suivit.

- Anton. Tu vas recommencer, tout de suite et tout seul. Je t'ai bien observé ces derniers temps. Je sais que tu en es capable.

Le ton avait changé, il était plus sec. Mais il n'y avait aucune raison de protester, c'est exactement ce qu'il fallait faire, recommencer. En revanche, la tâche allait s'avérer beaucoup plus compliquée que prévue. Impossible ? C'est en tout cas l'impression que Merlin eut en voyant Selena se lever et invoquer une arcane...

- Dame de Cœur, altesse des émotions, respecte notre pacte. Viens à moi. Dame de Cœur, ce jeune homme va tenter d'invoquer l'une de tes sœurs, la Dame de Glace. S'il échoue... Je t'implore de m'accorder la faveur de me tuer.

Tout s'était passé comme dans un rêve. L'apparition avait pris forme, se développant, sa longue robe s'étalant à mesure que ses traits majestueux achevaient de se dessiner. Et puis, les derniers mots, qui l'avait frappé. La tuer ? Merlin tourna un regard presque horrifié vers sa "tante". Il ne pouvait croire qu'elle en arrivait à ça ! C'était du chantage ! Il voulut secouer la tête, mais la dague apparut, et les mots restèrent coincés dans sa gorge...

- A toi de jouer, Anton. Ma vie dépend à présent du succès ou de l'échec de ton intervention, comme ce sera le cas de tous ceux qui seront amenés à placer leur confiance en toi. Montre-nous ce que tu as réellement dans le ventre ! Louisa, je t'interdis formellement d'intervenir !

De toute sa vie, Merlin n'avait jamais ressenti autant de pression. Il considérait que la situation dans laquelle Selena le mettait était injuste. Mais il n'avait pas le choix. Qu'il refuse, et la Dame de Cœur considérerait ça comme un échec. Et s'il se lançait en était certain de ne pas réussir, ça reviendrait au même. Jamais il ne se remettrait de la mort de Virae, surtout si c'était sa faute. Il se redressa alors, les yeux résolument fixés ailleurs que sur elle. Il y avait suffisamment de place pour que la Dame de Glace se glisse aux côtés de sa sœur. Après un regard vers Louisa, Anton s'avança. Il s'efforça de vider entièrement son esprit, de se détendre, mais les vibrations de l'arcane déjà présente n'aidaient pas.

Soufflant, il prononça les quelques mots nécessaires à sa propre protection. Derrière, Murmure ferait certainement de même. A présent dans sa bulle, il avait tous les éléments pour que tout se passe bien. Il visualisa clairement la Dame des Glaces. A présent qu'il l'avait appelée, il savait à quoi elle ressemblait, il savait à quoi s'attendre, elle ne pourrait pas le surprendre. Et puis il entonna, d'une voix qu'il voulut assurée :


"Reine des Glaces, Dame de la Nuit Blanche, respecte notre pacte. Viens à moi."

Son regard brilla à nouveau, brièvement, d'une lueur dorée, et cette fois, il se sentit plus fort que quelques minutes auparavant. Une pâle lueur apparut avant de s'étendre, et la pièce, peu à peu, vit sa température baisser. Du givre recouvrit les murs, puis du néant s'extirpa l'arcane, sous la forme d'une femme blanche au regard dur. Merlin ferma les yeux et écarta légèrement les bras. Une fine couronne, puis une longue robe, de nombreux détails se dessinèrent sur l'apparition, et bientôt, elle flotta aux côtés de sa sœur, ses yeux sans pupilles semblant observer ce qui se passait autour d'elle.

"Reine des Glaces !" reprit Anton, en ouvrant les yeux. "Signifie à la Dame de Cœur qu'il n'est pas dans son intérêt de faire du mal à une Lomÿs."

Il se surprenait presque lui-même, mais d'un coup, il s'était senti audacieux. Devant lui, la Dame de glace pencha la tête légèrement sur le côté, comme intriguée par ce jeune homme qui venait d'échouer devant elle, et qui d'un coup se permettait une attitude plus orgueilleuse. Mais elle pivota et tendit son bras blanc, paume vers le bas, avant de l'abaisser. Merlin vacilla légèrement, mais il tint bon. Et puis :

"Apaisement."

Cette fois, il ne s'effondra pas, il resta debout, mais il se serait volontiers assis. Mais non.

_________________


Dernière édition par Merlin le Mar 17 Avr - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 4 Mar - 13:45

« Demain ou après-demain peut-être, il vous faudra vous battre. Pas pour remporter une compétition ou réussir un concours, mais pour rester en vie. »

Voilà la réalité qui leur pendait au nez. Rien d'étonnant à ce que Selena le leur rappelle, surtout au vu de leur entrainement... chétif.

« Je regrette que cette époque de malheur soit pour vous, mes enfants, mais le temps des demi-mesures est terminé. » annonça-t-elle, une grande lassitude dans la voix. « S'il ne s'est pas encore manifesté, Apocalypse est bien de retour. Nous sommes en guerre. Et la guerre ne nous accorde aucun répit. Il est impératif que vous soyez prêts le moment venu. Et le temps nous faisant défaut, il est urgent d'aller à l'essentiel. »

La simple évocation d'Apocalypse annonçait de terribles combats et l'idée de se mêler aux batailles à venir faisait horreur à Louisa. Cela allait contre sa nature qui voulait qu'elle se consacre quasi-exclusivement à l'étude, et pas seulement de la magie mais surtout des langues anciennes ou mystiques. Comprendre et retranscrire, voilà sa nature. Tels les scribes en leur temps. Bien sûr elle souhaitait ardemment soutenir et protéger ceux qui lui étaient chers – les personnes comme les principes – mais elle se sentait si petite face à ce qui arrivait. Et comme le disait si bien Selena, le temps leur faisait défaut... D'une certaine façon, Louisa n'essayait-elle pas de retarder l'échéance ? Entrainant son cousin avec elle par la même occasion, piètre professeur qu'elle était ? Elle le concédait volontiers : cette guerre avait fait naître en elle un sentiment qu'elle ne pensait pas devoir un jour assumer, la lâcheté.

« Anton, tu vas recommencer, tout de suite et tout seul. Je t'ai bien observé ces derniers temps. Je sais que tu en es capable. »

Le cours reprenait donc et le rythme allait vite changer. Telle qu'elle connaissait Selena, l'apprentie imaginait déjà quelque chose de plus « musclé ». C'était sans doute mieux ainsi, que leur tante, forte de son expérience, prenne le relais de cet entraînement. Évidemment, Louisa ne s'attendait pas tout à fait à la tournure que prit celui-ci...

« Dame de Cœur, altesse des émotions, respecte notre pacte. Viens à moi. » Une Reine, aussi noble dans ses atours qu'insondable dans son allure, fit son apparition. « Dame de Cœur, ce jeune homme va tenter d'invoquer l'une de tes sœurs, la Dame de Glace. S'il échoue... Je t'implore de m'accorder la faveur de me tuer. »

Estomaquée, Louisa faillit s'insurger, malgré l'ordre de sa tante. Elle avait confiance dans les capacités d'Anton, il était tout à fait apte à invoquer une Reine – il l'avait déjà fait ! – là n'était pas le problème, celui-ci résidait dans la méthode employée par leur aînée. Une telle pression pouvait tout aussi bien galvaniser que désarçonner. C'était... trop ! De peur de perturber un peu plus son cousin, la jeune femme ne pipa mot et essaya de paraître la plus contrôlée possible. Ce qui ne devait pas être particulièrement convaincant. Néanmoins elle ne cilla pas quand Anton se tourna un instant vers elle, avant de s’atteler à une nouvelle invocation.

Ils élevèrent tous deux les protections nécessaires à chacun et tandis que le jeune homme commençait à incanter, Louisa réfléchissait à toute vitesse à une solution de secours... juste au cas où. Bien sûr, elle n'en trouvait pas. Elle avait beau croire en son cousin, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir peur. La température du laboratoire descendit et la Dame des Glaces, moins démonstrative que lors de sa première visite, se matérialisa au côté de sa consœur. Louisa se retint de trépigner sur place : il allait réussir ! Évidemment qu'il allait réussir, enfin ! Ce fut alors qu'Anton s'exprima avec une autorité qui lui était peu commune :


« Reine des Glaces ! Signifie à la Dame de Cœur qu'il n'est pas dans son intérêt de faire du mal à une Lomÿs. »

Interloquée d'abord, la Reine finit par s'exécuter sans trop se faire prier. La miss vit Anton frémir un instant avant de lancer un « Apaisement » plus efficace que le précédent. L'apprenti magicien se tenait bien droit sur ses deux jambes, faisant face aux nobles créatures. Il avait de quoi être fier !

- Superbe, Anton ! Complimenta Louisa, une fois qu'elle fut sûre que la Dame de Cœur ne tenterait rien, et sincèrement ravie de la performance.

Il y avait fort à parier que ce serait maintenant son tour, ce qui la laissait partagée entre l'inquiétude et l'envie de faire ses preuves. Quel serait l'exercice ? Encore une invocation ? Peut-être avec une arcane différente...

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Virae
Nombre de messages : 26
Capacité(s) : Magie rouge (Métamorphose)
Véritable identité : Selena Lomÿs (Regan Linderman)
Date d'inscription : 29/10/2009
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Jeu 22 Mar - 20:41

Virae était parvenue sans peine à désarçonner son jeune auditoire. Même si elle chercha à dissimuler son angoisse derrière un masque de sérénité presque crédible, le regard paniqué de Louisa la trahit. Quant à Anton, la surprise lui fit perdre un bref instant ses moyens... Qu'il retrouva néanmoins rapidement, pour le plus grand bien de son aînée ! Et ce fut un Merlin plus déterminé que jamais qui se mit en place. Sans se soucier outre mesure de la pointe de la lame qui effleurait son sein, Selena observa avec attention la nouvelle tentative des deux jeunes sorciers. En dépit de la pression insoutenable qui devait les accabler, ils récitèrent tous deux convenablement les sortilèges de protection. Un bon point pour eux. S'en suivit l'invocation proprement dite.

- Reine des Glaces, Dame de la Nuit Blanche, respecte notre pacte. Viens à moi. Se lança ainsi Merlin, sur un ton bien plus assuré que précédemment.

Alors que l'apparition prenait de nouveau forme, la température chuta brutalement dans la pièce. Si Virae était attentive au moindre détail, la Dame de Cœur ne l'était pas moins. L'arcane de glace se mit bientôt à flotter à côté de sa sœur, aussi froide et puissante que précédemment, mais parfaitement maîtrisée cette fois-ci. Selena esquissa un sourire discret. Le pari était gagné. Comme ne tarda pas d'ailleurs à le signifier Anton.


- Reine des Glaces ! S'écria-t-il. Signifie à la Dame de Cœur qu'il n'est pas dans son intérêt de faire du mal à une Lomÿs.

Si la Dame de Glace parut surprise par l'audace et la nouvelle autorité du jeune sorcier qui venait de l'invoquer, elle obtempéra sans attendre et adressa un geste de paix à sa sœur. Immédiatement, la Dame de Cœur abaissa sa lame et, avec toute la noblesse de son rang, s'inclina légèrement en signe de soumission.

- Apaisement. Lâcha alors Merlin, ce qui eut pour effet de renvoyer la Reine des Glaces là d'où elle venait.

La température de la pièce gagna subitement plusieurs degrés tandis que les murs dégivraient à vue d’œil. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, toute trace de l'arcane avait disparu. Mais la Dame de Cœur était toujours là.


- Superbe, Anton ! S'exclama alors Murmure.


- C'est du très bon travail, reconnut Virae, avec un sourire doux. Je suis fière de toi. Mais la leçon n'est pas terminée.

Tout en conservant son sourire, Selena se tourna vers Murmure.

- A toi de jouer, Louisa, la prévint-elle... Avant de hurler : Dame de Cœur, apporte-moi sa tête !

Le défi qu'elle imposait à Murmure était, sur le principe, d'une simplicité enfantine : survivre à l'assaut d'une arcane suprême ! Une épée de feu apparut dans la main droite de la Dame de Cœur, la gauche étant toujours équipée de la dague. Sa face inexpressive bloquée dans la direction de sa cible, elle avança, se préparant à porter un coup fatal. Virae, de son côté, se demandait ce que Murmure allait imaginer pour se sortir de cette situation. Quant à Merlin, Selena avait délibérément choisi de ne pas lui donner de consigne. Il pouvait donc intervenir à sa guise au risque de s'attirer les foudres de l'arcane ou choisir de rester en retrait pour laisser le potentiel de Louisa s'exprimer... Ou la voir mourir, au choix. Dans tous les cas, les minutes à venir s'annonçaient des plus intéressantes !

- Survis ! Ordonna-t-elle à Murmure, alors que l'épée enflammée s'abattait sur le crâne de la jeune femme.

Le deuxième round était lancé.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"Le temps ne s'incline pas devant nous, mais nous devant le temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Dim 15 Avr - 18:27

« C'est du très bon travail. Je suis fière de toi. » Concéda Selena, l'air satisfait. « Mais la leçon n'est pas terminée. A toi de jouer, Louisa. »

Murmure s'attendait à tout mais certainement pas à ce qui suivit. Aussi quand Selena ordonna à la Dame de Cœur de s'emparer de sa tête – ce qui signifiait qu'à un moment ou un autre il s'agirait de séparer son cou de ses épaules, perspective ô combien peu réjouissante – la jeune femme eut un instant de totale hébétude. L'instant ne dura certes que quelques micro-secondes néanmoins cela fut suffisant pour que son cerveau analyse la situation comme étant plutôt critique et, il fallait bien l'avouer, un tantinet scandaleuse. Une sorte de « Quoi ?! » outré qui, même s'il n'était que mental, se lisait facilement sur le visage de la principale intéressée.

La Reine employa plus judicieusement ces quelques micro-secondes : sans hésitation aucune elle attaqua. Et quand sa lame fendit l'air, elle ne frappa que le sol encore froid du laboratoire. Ce n'était pas passé loin. Louisa remercia en silence la génétique qui l'avait si généreusement doté d'une adresse qui venait de lui sauver la vie. Survie temporaire bien sûr, son adversaire n'en resterait sans doute pas là. Après sa roulade salvatrice, la demoiselle se redressa sur ses jambes juste à temps pour aviser une nouvelle charge de la Reine. Les mots restant bloqués au fond de sa gorge, elle signa une rune de protection avec toute la concentration dont elle était capable présentement. De la glace se forma en demie-sphère devant elle et l'épée s'abattit sans ralentir. La glace émit un grincement peu encourageant.

Louisa se mit à réfléchir à toute vitesse. Se reprendre, d'abord se reprendre. Planifier puis agir. Elle pouvait tenter une attaque frontale, au vu de la proximité et des pouvoirs dont elle disposait naturellement. Mais à peine cette idée avait-elle germé dans son esprit qu'elle l'avait exclu des possibilités. Posséder la Maîtresse des Sentiments ? Autant noyer une étincelle dans un océan de flammes. Elle n'avait pas affaire à un adversaire lambda, ni même à un humain. Un deuxième coup d'épée fit apparaître des fissures sur son bouclier improvisé. Elle était trop désavantagée. Trop faible. Pas assez préparée. A moins que...

La Reine asséna un ultime coup sur cette glace insolente et la protection vola en éclat. Mais de sa cible, nulle trace. L'apprentie avait profité des dernières résistances de son sort pour filer hors de portée. Mais elle ne comptait pas fuir éternellement. Ayant atteint la sacoche qu'elle avait amené pour s'entrainer avec son cousin, elle tenait un parchemin dans sa main droite. Anton allait peut-être le reconnaître : il s'agissait de ce rouleau qui semblait avoir la bougeotte. D'ailleurs celui-ci palpitait dans la paume de Louisa, comme s'il était impatient d'en découdre. Sans attendre de réaction de la part de son adversaire, le regard décidé mais l'air toujours inquiet, Murmure déroula le parchemin qui lui échappait déjà des mains, prononça une formule en sourdine et le lançant en direction de la Reine.

Sur le papier, Selena et Anton purent apercevoir pendant une fraction de seconde un sceau aux runes antiques tracé à l'encre noire. La seconde suivante, le parchemin s'était déjà consumé et dans un nuage de fumée bondirent huit créatures à l'aspect peu engageant. Elles se précipitèrent comme des furies, braillant et agitant leur gourdins, sur la Reine. Elles ne se contentèrent pas de la charger, elles sautèrent sans la moindre hésitation au visage de ce nouvel ennemi. Ce n'était pas la meilleure invocation que Louisa ait faite mais ceux-là avaient des défauts qui tenaient aussi bien lieu de qualités : les hobbes étaient têtus et résistants. Et plus l'ennemi était coriace, plus ils en rajoutaient. Tant qu'ils pouvaient cogner.

La Reine était coriace, ce n'était rien de le dire. Mais les petits mercenaires lui donnèrent du fil à retordre. Eux non plus n'étaient pas humains et s'ils n'appartenaient pas aux mêmes strates que l'être noble qui leur faisait face, ils avaient leurs atouts. A commencer par une furieuse envie de tout casser... et un esprit imperméable à toute influence psychique. Ils cognèrent donc de bon cœur sans avoir l'air d'être dérangés plus que cela par les sorts de la Dame de Cœur. Assaillie de toute part et perdant sensiblement patience, celle-ci provoqua une onde de choc qui traversa toute la pièce, envoyant valser les plus bornés des hobbes. Certains disparurent comme ils étaient venus, d'autres allèrent se perdre dans le décor et l'un d'eux retomba en rebondissant sur le sol humide du laboratoire. Humide ? Non, il était plutôt mouillé. Toute la surface du sol était recouverte d'une fine couche d'eau.

Laissant les hobbes occuper la Reine, Louisa s'était emparée d'un autre parchemin, plus soigné et plus grand. Les huit affreux lui offrirent ce qui lui manquait le plus : du temps. Leur intervention fut suffisante pour qu'elle mette tout en place. Elle n'eut qu'à appliquer un sceau, aux entrelacs délicats et sans fioritures, sur les dalles de la salle, elle psalmodia une brève formule et l'eau se répandit dans le labo. Maintenant ils étaient sur son terrain.

Pour évoquer son Miroir, l'apprentie s'était placée au centre de la pièce et avait mis un genoux à terre, le parchemin ouvert devant elle. C'est ainsi qu'elle se trouvait encore quand la Reine regarda dans sa direction.


- Tu as peur de mouiller tes dentelles, Dame de Cœur ? Lança-t-elle en guise de défi, la voix plus tremblante qu'elle ne l'aurait cru.

Ô oui elle avait peur. A dire vrai, elle n'avait pas réussi à se défaire de cette peur depuis le début des hostilités. Sans doute la Reine la sentit-elle car elle se dirigea vers sa cible d'un pied sûr, lame au clair. Sans quitter des yeux son adversaire, Louisa se concentra sur sa peur. Se cacha derrière elle. Et quand la Dame se dématérialisa pour réapparaître dans son dos, elle ne fut pas surprise. Terrifiée oui, mais prête.

Elle ferma les yeux et trois bras gigantesques jaillirent de l'eau, comme sortis d'invisibles profondeurs, pour s'agripper à la Reine, la stoppant net dans son attaque. Quant à la jeune femme, elle ne bougea pas d'un pouce. Ce n'était pas à proprement parlé des « bras », il s'agissait en fait d'immenses tentacules. Elles avaient cette apparente luminescence fantomatique, semblable aux petites poissons attachés à Louisa. Une créature astrale. Celle-ci maintint avec force sa prisonnière et l'entraîna sous l'eau, sans autre forme de procès. De l'autre côté du Miroir.

La lutte pourrait en rester là. Louisa n'aurait qu'à refermer le sceau, bloquant ainsi la Reine dans ce plan. Mais cela signifiait que si elle en ouvrait de nouveau les portes, elle l'y retrouverait toujours aussi belliqueuse. Il fallait terminer ce qui avait été commencé. Après tout, Selena n'avait-elle pas dit que l'heure n'était plus aux enfantillages ? L'apprentie garda les yeux clos tandis qu'une partie d'elle-même plongea à son tour dans le Miroir astral. Sa tante et son cousin ne verraient peut-être plus grand chose de la suite, si ce n'est les remous à la surface de l'eau...

La Dame de Cœur ne se montrait pas plus docile qu'elle ne l'avait été avec les hobbes. Elle se débattait, tentant de blesser de son épée l'impudent céphalopode. Celui-ci étendit une quatrième tentacule qui s'enroula autour de la lame. Le contact du métal mystique ne fut pas sans dommage mais l'épée céda sous la pression et se disloqua. Sous sa forme astrale, Murmure se rapprocha, plus près qu'elle ne l'avait jamais été de la Reine. Elle signa une nouvelle rune devant son adversaire et le symbole apparut en surbrillance. C'était une rune de renvoi. Louisa prit sa respiration et annonça d'une voix claire :


- Dame de Cœur, altesse des émotions, je te demande de te retirer. Acceptes ta défaite et retournes à ton plan d'existence.

C'était... culotté. Elle en avait parfaitement conscience. Elles pourraient poursuivre le combat jusqu'à ce que l'une d'elles tombe – ou jusqu'à l'intervention inespérée de Selena – mais on lui avait juste demandé de survivre, pas de tuer. Peut-être serait-ce différent contre Apocalypse et ses alliés.

Moins déchainée, la Reine ne semblait pas pour autant apprécier la proposition. Une déferlante de sentiments colériques et contradictoires prit Louisa à la gorge mais elle tint bon. Pas question de se démonter après être allée aussi loin ! Ce n'était pas elle qui était en terrain hostile ou qui était aux mains d'une pieuvre géante. Elle n'avait peut-être pas vaincu l'invocation de sa tante mais elle avait finalement pris le dessus. Elles s'affrontèrent donc du regard pendant un moment. Le temps s'étira, insondable. Puis contre toute attente, la Dame de Cœur eut un geste d’acquiescement, la rune se mit à luire et vint se poser sur le torse de la dame. Tout devint blanc.

Louisa ouvrit les yeux pour voir l'eau se retirer du laboratoire. Le Miroir astral se referma et le sceau reprit sa place sur le parchemin. Patraque, la jeune femme voulut se lever mais bascula en avant, prise de vertiges et d'une migraine à assommer un bœuf. Elle se rattrapa tout juste pour ne pas s'écraser face contre terre. Quelque chose de poisseux et de chaud coulait sur ses lèvres et son menton. Là elle se rendit compte des taches qui maculaient sa chemise et du goût désagréable du sang dans sa bouche. Ses oreilles bourdonnaient. L'esprit, le corps. Il y avait encore du boulot.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Merlin
Nombre de messages : 71
Capacité(s) : Sorcellerie - Gardien de secrets
Véritable identité : Anton Lomÿs
Date d'inscription : 29/07/2010
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Mar 17 Avr - 14:19

- Superbe, Anton ! s'exclama Louisa, alors que son cousin luttait pour rester debout et tentait de garder un visage impassible.

Il se sentait plutôt fier de ce qu'il venait d'accomplir, et se rendit compte qu'hormis l'énorme pression qu'il venait d'avoir sur les épaules et qui ne demandait qu'à le mettre à genoux, il avait encore suffisamment d'énergie pour recommencer. Il parvint à se tourner vers Selena sans perdre l'équilibre.


- C'est du très bon travail. Je suis fière de toi.

Là seulement, Merlin s'autorisa un sourire. A la fierté se mêla le soulagement, il avait rempli sa mission, et sa tante le reconnaissait. Mais ça n'était pas terminé. Murmure, derrière lui, n'avait fait que se protéger et n'avait pas réellement couru de danger. Et vu qu'elle était plus expérimentée qu'Anton, il y avait des chances pour que sa propre épreuve soit plus puissante que ça...

- Mais la leçon n'est pas terminée. A toi de jouer, Louisa.

Les deux cousins n'eurent même pas le temps de s'interroger sur la nature de l'entraînement que Selena enchaînait, criant à l'adresse de l'arcane :

- Dame de Cœur, apporte-moi sa tête !

Quoi ? Sa TÊTE ? Anton, totalement décontenancé, retint un cri quand la lame s'abattit. Heureusement, Louisa avait réagi plus vite. Si lui aurait certainement eu à pâtir du coup, elle avait eu le réflexe de s'écarter d'une roulade. Le bruit sec du choc de l'épée contre la pierre résonna. Le répit ne fut que de courte durée, car déjà la Reine chargeait de nouveau. Et alors que Merlin se ressaisissait et prononçait à voix basse une formule de protection, au cas où il y aurait des dommages collatéraux, Murmure, sans la moindre parole, parvint à former un bouclier de glace devant elle, à l'instant même où son adversaire l'assaillait de nouveau. Un grincement désagréable signifia que le refuge ne tiendrait pas éternellement contre les attaques de la lame.

Anton, non loin, se tenait prêt à faire... à faire quelque chose, n'importe quoi, si la situation dégénérait. Son regard restait fixé sur sa cousine, visiblement plongée dans ses réflexions. Les coups répétés vinrent finalement à bout de la glace, mais Louisa avait déjà filé. Alors que la Dame de Cœur retrouvait sa future victime, cette dernière s'était emparée de sa sacoche, pour en tirer un parchemin. Plissant les yeux, le jeune homme eut l'impression de le voir bouger, avant de le reconnaître. Quel secret renfermait-il qui puisse être utile dans cette situation presque désespérée ? D'ailleurs, Murmure ne garda le rouleau en main qu'une poignée de secondes, comme si le parchemin prenait vie et tentait de fuir. Il vola en direction de la Reine et pendant un instant un sceau runique fut visible, avant que le papier ne parte en fumée.

Des créatures étranges, plutôt moches, apparurent alors. Au nombre de huit, elles étaient excités et n'hésitèrent pas à s'en prendre à l'arcane. Celle-ci lutta un moment contre ses nouveaux adversaires et finit par perdre patience, comme s'il n'y avait pour elle d'autre solution. Anton, lui, sentit soudain une certaine fraîcheur au niveau des pieds. Encore de la glace ? Non, simplement de l'eau. Et il comprit que Louisa avait prévu un plan bien plus important que l'invocation des huit petits bonshommes. Le sol était couvert d'eau, une fine pellicule. Lorsque la Reine se débarrassa enfin des gêneurs, Murmure avait eu le temps de s'emparer d'un autre parchemin et de soigner son sort suivant. L'eau était son élément, elle prenait donc l'avantage du terrain.

Merlin ne put qu'être impressionné par cette vivacité d'esprit. Il savait que sa cousine était pleine de ressource, mais jamais il n'avait eu l'occasion de la voir en situation. Lui aurait probablement improvisé et compté sur la chance. La chance ! Clé de son succès. D'où le fait que jusqu'à présent la vie ne lui avait pas vraiment souri... Si lui avait osé donner à un ordre à une arcane, Murmure poussa plus loin, en provoquant carrément celle qu'elle affrontait !


- Tu as peur de mouiller tes dentelles, Dame de Cœur ?

L'assurance n'était que de façade. La voix tremblait. Mais Louisa était suffisamment déterminée et sûre d'elle pour ne pas se laisser surprendre et mener à bien son projet. L'arcane se déplaça, apparaissant derrière elle, et à cet instant elle fut prise d'assaut par trois longs tentacules jaillissant de l'eau... un peu comme si cette fine couche représentait un immense lagon, comme si une créature géante s'y tapissait. C'était une immense projection, semblable, à bien plus grande échelle, aux petits poissons ! Bientôt, le combat disparut, devenant "sous-marin". Les remous à la surface le signifiaient. Anton retint une exclamation quand Louisa elle-même s'y plongea.

La suite fut assez confuse. Parmi les éclaboussures, Murmure fit montre de toute la détermination dont elle était capable. Le combat allait prendre fin dans peu de temps, et il fallait que l'arcane comprenne qu'elle n'en sortirait par vainqueur. Les mots résonnèrent dans la pièce aux accents humides.


- Dame de Cœur, altesse des émotions, je te demande de te retirer. Accepte ta défaite et retourne à ton plan d'existence.

Après la provocation vint un ordre direct. Un ordre de renvoi, qui impliquait pour la Reine qu'il était temps de se retirer parce qu'elle avait échoué dans sa mission. En quelques secondes, l'eau disparut, et il ne resta plus au centre de la pièce qu'une Louisa qui perdit l'équilibre, basculant en avant. Anton annula sa protection et se précipita pour l'aider. Et il vit qu'elle saignait. Le liquide rouge s'écoulait de son visage et maculait sa chemise. Mais globalement, même si elle allait avoir besoin de repos, elle semblait aller bien.

"Tu... tu... c'était fantastique !" fut tout ce qu'il parvint à dire, avant de la serrer dans ses bras.

Puis il s'écarta, non sans cesser de la maintenir de bout, un bras autour de sa taille, et ayant passé celui de sa cousine autour de son cou. Restait à connaître le verdict de Virae. Le professeur de cette leçon que, ni l'un, ni l'autre, ne serait près d'oublier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Virae
Nombre de messages : 26
Capacité(s) : Magie rouge (Métamorphose)
Véritable identité : Selena Lomÿs (Regan Linderman)
Date d'inscription : 29/10/2009
MessageSujet: Re: "Laboratoire" Sam 12 Mai - 9:05

Si la première partie de la leçon du jour s'était très bien déroulée, les deux jeunes sorciers n'étaient pas arrivés au bout de leurs surprises. Ainsi, lorsque Virae réclama la tête de Murmure à la Dame de Cœur, un sentiment d'injustice profonde agrémenté d'une pincée d'inquiétude prit forme sur le visage de Louisa Lomÿs qui ne s'attendait certainement pas à devoir faire face à un exercice aussi brutal. Grand bien lui en fasse, Murmure reprit suffisamment rapidement ses esprits pour esquiver la première attaque de l'arcane suprême. La lame de l'épée de feu ne fendit l'air que pour s'écraser sur le sol et répandre une gerbe d'étincelles alentour. Les réflexes de la petite étaient bons. Selena esquissa un sourire. A présent, ils comprendraient plus aisément ce qu'elle avait voulu dire en stipulant que le physique était tout aussi important qu'une bonne pratique de la magie. La Dame de Cœur repartant déjà à la charge, Murmure se battit une défense en signant à la perfection, malgré sa nervosité apparente, une rune de protection. Une muraille de glace se dressa ainsi entre la jeune sorcière et son redoutable adversaire. L'épée heurta ce bouclier de plein fouet une première fois. Alors que la défense de glace était mise à mal par un second coup, Louisa, derrière, n'avait toujours pas bougé. Une fissure s'étant dessinée sur le bouclier improvisé, le troisième assaut fit logiquement voler en éclats la protection magique. Mais Louisa avait déjà filé à l'autre bout de la pièce. Bien consciente que ce jeu du chat et de la souris ne pourrait durer éternellement, Murmure passa à l'action. Un parchemin en main, elle murmura une incantation avant d'envoyer le rouleau de papier en direction de la Dame de Cœur. Le parchemin se consuma et de ses cendres jaillirent huit créatures aussi disgracieuses qu'elles paraissaient agressives. Sans se poser de question, les monstres se jetèrent sur l'arcane, l'assaillant de toutes parts à l'aide de coups de gourdin. Pour faire face à la hargne des hobbes, la Dame de Cœur usa sans trop d'efficacité de sorts variés jusqu'à ce que la colère ne la pousse à générer une puissante onde de choc qui envoya dans le décor chacune des créatures. La plupart des hobbes se volatilisèrent, d'autres s'écrasèrent sur le sol ; nouvellement trempé ; du laboratoire. Une fine couche d'eau s'étalait à présent dans la salle, l’œuvre de Murmure bien entendu. Grâce à l'intervention musclée des hobbes, Louisa avait eu tout le loisir de préparer sa réelle offensive, les monstres ne constituant finalement qu'une diversion. La Dame de Cœur avait désormais perdu l'avantage du terrain. Un genou à terre, face au parchemin qu'elle venait d'utiliser, Murmure provoqua à son tour son adversaire.

- Tu as peur de mouiller tes dentelles, Dame de Cœur ? Lança-t-elle, d'une voix légèrement vacillante toutefois.

Était-ce l'adrénaline qui les poussait tous deux à faire preuve d'autant d'audace ? Merlin, avant elle, n'avait pas manqué en effet de railler l'arcane. La provocation eut l'effet escompté. Sans se rendre compte qu'elle courait droit dans un piège, la Dame de Cœur se dématérialisa pour réapparaitre derrière sa cible. Des tentacules lumineuses jaillirent alors soudainement de l'eau pour empoigner puis emporter sous le miroir aqueux l'arcane suprême de la magie rouge. Le piège s'était refermé sur la Dame de Cœur. Sans hésiter, Murmure poursuivit la Dame de Cœur de l'autre côté du miroir, projetant son esprit hors de son corps, l'une de ses grandes spécialités. Ce qu'il se passa ensuite, Virae et Merlin ne purent y assister. Mais à voir les remous qui malmenaient la surface du miroir aqueux, ils purent se faire une idée du combat qui opposait l'arcane à la créature astrale invoquée par Murmure. Les signes de la lutte finirent toutefois par s'estomper et, alors que l'eau se retirait doucement du laboratoire, Louisa ouvrit les yeux. Lorsque le miroir aqueux fut complètement refermé, le sceau reprit sa place sur le parchemin. Tout était fini. Murmure avait réussi à renvoyer l'arcane d'où elle venait. Une immense fierté s'empara du cœur de Selena. Murmure était blessée et éreintée, mais victorieuse. La voyant chancelante, Merlin se précipita pour l'aider à se relever et la soutenir.


- Tu... tu... c'était fantastique ! S'exclama-t-il, visiblement impressionné par les prouesses de sa cousine.

Selena s'approcha à son tour. Un sourire bienveillant éclairait son visage.


- Tu as une très grande force en toi, Louisa. Je n'en ai jamais douté. Dit-elle. Face une situation des plus critiques, tu as su trouver le courage et les ressources nécessaires pour te tirer de ce fort mauvais pas. La chose était délicate ; ton adversaire était particulièrement redoutable ; et si tu es parvenue à tirer ton épingle du jeu, c'est parce que tu as su faire confiance à tes capacités tout en refusant de céder à la panique. La peur, bien que présente, n'a pas réussi à prendre le pas sur ta réflexion. Elle ne doit jamais le faire. Sinon, la mort vous attend au tournant.

Avec une douceur extrême, Virae cercla de ses mains le visage de Murmure. Elle se pencha ensuite en avant pour déposer un baiser sur son front. Aussitôt, une vague de chaleur et de bien-être se répandit dans le corps et l'esprit de la jeune femme. Sans disparaître complètement, sa migraine s'atténua radicalement. Se détachant de Louisa, Selena adressa un nouveau sourire à ses deux jeunes élèves.

- Vous avez bien travaillé aujourd'hui, ajouta-t-elle. Reposez-vous à présent. Nous poursuivrons demain. Au vu de vos progrès, je pense que vous êtes prêts pour passer à l'étape suivante de votre formation. Aussi, j'ai dans l'idée de prendre en charge votre entraînement d'une manière plus soutenue. Je vais également demander à Vladimir de me seconder dans cette tâche pour qu'il puisse à l'occasion vous transmettre son propre savoir.

- Je suis désolée d'avoir dû vous imposer de telles épreuves aujourd'hui. Votre cœur est noble, la violence ne fait pas partie de votre nature. Mais il s'agit malheureusement d'un mal nécessaire si nous souhaitons résister au mal véritable qui menace d'engloutir le monde. J'ai foi en vous deux. Vous êtes l'avenir de la famille. Poursuivez ainsi et vous vous rendrez compte de votre force et du large potentiel qui est le vôtre.

- Je vous laisse à présent. Vous devriez aller grignoter un morceau. Le corps a besoin d'énergie pour fonctionner et vos batteries sont à plat. On se voit demain pour une nouvelle séance. Soyez en forme, car je ne prendrai pas de gant cette fois-ci.

Selena esquissa un sourire énigmatique avant de disparaître comme elle était venue, en psalmodiant une incantation. Le sort de désillusion opérant, elle quitta le laboratoire pour rejoindre ses propres quartiers. Qu'allait-elle leur mijoter pour leur prochain entraînement ? Il était sans doute préférable de ne pas le savoir à l'avance.

§ Pause §

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"Le temps ne s'incline pas devant nous, mais nous devant le temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Laboratoire"

Revenir en haut Aller en bas

"Laboratoire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "Eco", ça profite à qui ?» Learjet 35 A Revell 1/48 " laboratoire "» [2999] Liste "old school v7" mais en v8.» Feutres "Touch"» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Manoir Lomÿs-