AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Salle de Réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Calixte
Nombre de messages : 115
Capacité(s) : "Voir" le mensonge (parlé ou imagé) + barrière mentale
Véritable identité : Ariana Kane
Date d'inscription : 19/11/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 4 Aoû - 21:08

"Voyons Ariana, exercer cette profession est tout à votre honneur."

"Tout à fait. Nous avons toujours besoin de gens comme vous."

Ariana leur répondit par un petit sourire.
C'est surtout aussi que c'était très facile pour elle. Etre une des personnes les plus détestées de sa profession lui passait bien au-dessus de la tête. Quant à l'honneur... Rolling Eyes Après tout, elle détestait le mensonge et ne faisait qu'un travail qu'elle aimait.


"Je crois que d'autres s'en chargeront..." fit 'Petrelli', en réponse à sa réplique de jeter un froid.

Une femme faisait en effet un scandale pour son verre renversé. Mais le regard de Calixte se focalisa plutôt sur le compagnon de cette dernière. Falsi. Tiens, il était aussi invité ?
Elle balaya rapidement la salle du regard. Il y avait au moins sept Invisibles de présents. Et avec Jax et Hume qui auraient dû venir (mais retenus ailleurs) ils auraient été encore plus. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se montra soudainement un peu méfiante.


"On dirait que certains aiment se faire remarquer."

Se faire annoncer... Seigneur... Rolling Eyes Et voilà que la chef des Zèbres débarquait en robe de mariée.

"Ce genre de réception attire toujours son lot d'illuminés."

C'est le moins qu'on puisse dire. Enfin, cela ferait peut-être le bonheur de Penny. Elle l'avait déjà vu faire se décomposer le visage de Gwen Harrison. Et une petite discussion avec le président de la faculté. C'est qu'elle ne chômait pas.
Ariana but une gorgée de son verre, alors que l'épouse de l'ambassadeur ajoutait:


"Il y a beaucoup de mouvement."

Tiens, oui. Fykeüs et M. Puis une partie des Akatsukiens. Ca ne sentait pas bon pour ces derniers, apparemment. Quel drame. Neutral
La soirée se poursuivit un peu, les discussions allant bon train. Les mensonges aussi.
Il y eut de nouvelles arrivées. Notamment dans leur petit groupe. Le Capitaine Kelly et sa cavalière, Cheyenne Quinlan, puis le Colonel Fury et son épouse. Elle les salua, en se présentant pour celles et ceux qui ne la connaissaient pas. Enfin, il y avait au moins ceux du SHIELD qui devaient être au fait de son existence. D'ailleurs, elle avait déposé auprès de son supérieur une demande pour effectuer une inspection des hauts-gradés et des dirigeants de l'Armée, dans les mois à venir. On lui avait dit que réponse lui serait donnée après son nettoyage dans la police de New York.
Et leur hôte se montra finalement ! Muwvyn (dont la voix se répercutait dans toute la salle... grâce à un système audio très perfectionné ? Ariana n'aurait su le dire.) les salua, et s'excusa tout d'abord pour son absence, et ensuite:


"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement."

Encore de l'attente avant d'en savoir plus, donc.
Elle porta son attention sur Fury et son épouse. Une femme qu'elle avait déjà vu. Mais pas au bras de cet homme.


- Et comment va votre beau-frère, Colonel ? Toujours aussi poli avec son entourage ?

Calixte avait en effet déjà eu affaire une ou deux fois à Les Grossman, du temps où il travaillait encore sous les ordres de la CIA. Quant à sa reconversion, elle était pour le moins surprenante.

Arrow Ellipse

_________________

- La vérité commence dans le mensonge. Pensez-y. -


Dernière édition par Calixte le Jeu 9 Déc - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Morphée
Nombre de messages : 114
Capacité(s) : Endormir les gens.
Véritable identité : Danny Littleton
Date d'inscription : 06/03/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Jeu 5 Aoû - 17:39

"Je confirme !" s'exclama alors Azazel, en exécutant un petit pas de danse.

Ours brun, lui, était bien plus motivé et leur aurait bien fait une chorégraphie complète, mais bizarrement, il s'arrêta après avoir croisé le regard d'Elliot. Alala... Sans elle, ils seraient vraiment hors de contrôle. Razz


"Pas plus que ça, pour ma part. Mais selon la tradition, il va venir faire son discours !"

Un discours ? Arf, pas trop barbant espérons. Enfin, Danny étant déjà surpris par les goûts musicaux, qui sait, le discours serait peut-être sympa et bourré d'humour. What a Face
Et là, le souffle de la Mort vint de derrière, faisant légèrement frissoner le jeune médecin.


"Tiens tiens, Littleton, Bospeyl et Reid... Le trio infernal de l'HUSC..."

Oh non. Pas Lui ! pale
Morphée lui adressa un vague sourire, qui ressemblait plus à une grimace de dégoût qu'autre chose. Il détestait vraiment cet homme. Et bien sûr, Kelso resta fidèle à sa réputation. Han ! Des partouzes ? Et depuis quand, hein ? Genre ils faisaient ça dans la salle de repos de l'hôpital aussi ? Rolling Eyes


"Dites moi, vous avez déjà fait fuir le Dr Conway ? Ne me dites pas qu'ils n'ont trouvé que vous à inviter... J'imagine que le Dr Lancaster doit être dans un coin, pour assurer le soutien psychologique..."

Ah ah. Ah ah. Qu'il était cruel. Ils n'étaient pas si horrible ! No
Et là, Tsunade fit quelque chose de risqué. Voire d'extrêmement périlleux. Elle répliqua au Dr Kelso ! affraid Mais que lui passait-il par la tête ? scratch Il allait sans doute la démolir après ça. Neutral
Et pendant ce temps, Turk faisait signe à des gens. Laughing


"Peut-être que Perry avait peur de tomber sur votre face de vampire, Dr. Alucard ?"

"C'est Acula !! Dr.Acula !!"

- Oui, enfin ! Acula ! Parce que si tu lis en un mot, ça fait Dracula ! expliqua-t-il, fier de sa trouvaille. :queen:

Enfin, ce n'est certainement pas cela qui allait impressioner Kelso... qui n'eut pas le temps de réagir. Le salut vint de Nirrti ! I love you


"Oh, mais oui ! Ca me revient ! Vous êtes Bob Kelso ! LE Kelso. Le père fantôme d'un de mes amis. Alors ça. Il a justement vu votre photo dans un magazine aujourd'hui. Ca l'a retourné de vous savoir en vie malgré votre "décès"..."

Hein ? Qu'est-ce que c'était que cette histoire ?!? Elle parlait bien de qui il pensait ? Sonny ?!? SONNY ?!? Fils de Bob Kelso ??? Shocked Mais c'était complètement dingue, ça ! Shocked Shocked Shocked

- Alors ça ! lâcha-t-il, simplement.

Il ne savait pas quoi dire de plus face à cette révélation. Il bossait pour le père d'un de ses amis. Un homme qui s'était fait passé pour mort pendant... des années et des années ! Le truc de ouf ! Shocked
Et comment quelqu'un d'aussi sympa avait-il pu être engendré par Satan en personne ? scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Azazel
Nombre de messages : 23
Capacité(s) : Télépathie - Télékinésie - Métamorphose
Véritable identité : Gavin Kavanagh (d'emprunt)
Date d'inscription : 04/02/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Jeu 5 Aoû - 22:32

Finalement, la conversation perdit de l'intérêt. En fait, l'arrivée d'un homme de grande taille, avec des airs à donner des cauchemars, vint glacer l'ambiance. Ce qui lui valut un soupir de l'Externel. Et donc, l'intérêt chuta. Azazel remarqua alors le couple sur la piste de danse. L'homme... Ah, sacré Adel... Il s'amusait, tout en se faisait remarquer. Tout à fait lui !

Glissant presque, Gavin fit un bref arrêt au buffet pour prendre quelques amuse-bouche et rejoignit le milieu de la piste de danse, à un ou deux mètres du duo infernal. Tout en picorant, il les observa, avant de commenter :


"Oho, il y a du potentiel, les cocos, mais ça manque de fantaisie, tout ça."

Il y avait du rythme, mais c'était un peu... classique et vieux jeu.

"Ou alors, il faudrait y mettre... de la grâce, de l'élégance."

Et il se mit à danser. Michael Jackson lui-même l'aurait envié. Un excellent élève, mais qui n'avait jamais dépassé le maître. Ah, si Maxxie avait été là, ils auraient pu enflammer la salle avec un extrait du spectacle. Mais non, le jeune homme était actuellement... au domicile du fameux danseur du couple...

Quelle belle ironie !

_________________
"Allez, coco, arrête de faire la gueule et éclate-toi !"

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Vash

Nombre de messages : 263
Véritable identité : Walter W. Clayton
Date d'inscription : 19/01/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 13 Aoû - 8:17

"Que voulez-vous, on ne peut pas tous abandonner les siens pour sauver le monde. Et puis, elle ne ment pas. Elle donne son point de vue. Et même là, elle se montre très incisive." Rétorqua-t-elle.

Vash resta de marbre, même si ces paroles l'affectaient sans doute plus qu'elles n'y paraissaient. Il considérait de toute manière que Gloria agissait ainsi, plus par plaisir de le contredire que pour véritablement défendre Alana. Son regard s'arrêta sur celle-ci et ceux qui l'accompagnaient. Son silence en disait peut-être plus long qu'une réplique.
Gloria fit ensuite preuve de beaucoup moins de subtilité :


"Ah ah. Mais c'est que vous êtes plein d'humour."

Vash l'avait toujours su. Curieusement, personne n'était jamais de cet avis.
Lorsqu'il la congédia, elle fit mine d'être émue. Ah, les journaliste de son espèce avaient un cœur ? :queen: Elle le salua et partit, avec indifférence. Vash ne savait vraiment pas à quoi s'attendre avec cette femme. Était-elle réellement venue le voir sans intérêt ? Au moins par curiosité. En somme, il était plus suspicieux que jamais. Suspect
Il avait reçu un message de Jumper, qui lui décrivait vaguement trois personnes qui l'avaient abordé au Pringle. Ils l'avaient trouvé. Vash n'avait pas eu l'occasion de répondre (par la faute de Gloria) lorsqu'il en reçut un second. Jumper paraissait très méfiant, et surtout il était ici, plus accompagné encore. Vash regarda les sorties plausibles, songeant qu'il se devait de retrouver les autres. Il répondit brièvement à Jumper, l'informant qu'il avait réussi à s'incruster dans le bal. Ils devaient se voir.
Il allait d'ailleurs s'avancer lorsqu'une voix bienveillante tonna dans la réception. Il leva instinctivement les yeux pour les poser sur Darius Lomÿs, relativement charismatique et trop aimable au goût de Vash. Il aimait guère les sourires...


"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence." Commença-t-il, après un salut.

Vash ne fit pas attention à la pique destinée à Linderman, écoutant la suite :


"Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée."

Il arqua un sourcil, baissa les yeux. Avait-il été détecté ? Pas sûr. Et puis, il n'était pas un ennemi.

"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Conclut-il, mettant fin au fol espoir de Vash, d'entendre quelque chose de constructif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 13 Aoû - 9:20

"Hein ? Oh, non, non ! Eux peuvent avoir quelque chose à lui dire, à lui." Expliqua Glog.

Daniel avait des doutes sur les pensées de son interlocuteur. Celui-ci parut alors abasourdi. Kaos ne s'imagina pas une seconde que le terme employé était insultant. Pour lui, il était naturel.


"Oh, Leopold a..." Dit-il, simplement surpris que le fils Linderman ait si bien caché son jeu.

C'est une déception. Conclut-il, implacable.

Et encore, s'il ne parlait que de ses préférences sexuelles... Il pensa à Angelica, il aurait une discussion avec elle. Il aurait du plus s'y fier. No
La conversation fut interrompue par l'arrivée de leur hôte. Voilà qui n'était pas trop tôt. Bien entendu, Linderman ne fut enchanté ni par son costume, ni par son accueil, ni même pas la façon qu'avait sa voix de se répandre dans les lieux.


"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence." Nota-t-il.

Linderman arqua un sourcil, notant que le regard de Lomÿs se posait vaguement sur lui. Le sien se fit plus impitoyable encore au rire de Glog.


Il nous espionne, en plus. Murmura-t-il, avec mauvaise humeur.

Il n'y avait pas de quoi s'en vanter... Ainsi manqua-t-il une phrase au milieu.


"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Conclut-il, annonçant un discours prochain.

Daniel demeura de marbre, cette soirée n'en finissait plus à ses yeux. Et pourtant, il n'était pas bien tard.


"Tu vois, finalement, le voilà !" Remarqua Glog, avec une bonne humeur à vomir.

Nous lui serons éternellement reconnaissants pour ce geste ô combien altruiste.

Il accepta volontiers la coupe tendue par Alpert.

"Allez, tâche de profiter de la soirée, pour te changer les idées !" Lui conseilla-t-il.

Rien de plus facile. Acquiesça-t-il, encore et toujours sarcastique.

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noxia Lilith
Nombre de messages : 248
Véritable identité : Kayley Conway (Lehnsherr)
Date d'inscription : 26/06/2006
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 13 Aoû - 10:45

"Une matière intéressante. Beaucoup devraient se pencher sur notre passé pour éviter de commettre certaines erreurs..." Commenta Brokin, l'air intéressé.

C'est la plus noble des motivations... Acquiesça-t-elle.

Des propos quelque peu "bateau", pourtant elle fut perplexe compte tenu du ton employé par Brokin. Comme s'il faisait allusion à je-ne-sais-quoi de dramatique. Elle-même avait laissé sa phrase en suspend. Hélas, beaucoup se renseignaient sur des faits passés dans d'obscurs desseins, elle était bien placée pour le savoir. Evil or Very Mad Elle ne s'imaginait pas que c'était le cas du frère de Kilvan^^


"Et Michael Bluth, est-ce qu'il enseigne toujours à la faculté ? J'ai cru entendre qu'il avait gagné une grosse somme au Casino Horizon. A part sa passion pour le jeu, c'était un homme tout à fait charmant..." Demanda alors Ellen, pendant que son époux se penchait sur son portable.

Il me semble, peut-être. Répondit-elle vaguement, masquant plus mal que bien la "sympathie" que lui inspirait le "charmant" Bluth.

Elle fut d'autant plus perplexe alors que Ellen s'emparait subitement du portable de Brokin. Ainsi oublièrent-ils le jeune couple un petit moment. Neutral


"Ne faites pas attention, des histoires de famille... On t'expliquera plus tard, Fynn." Les excusa-t-elle.

Lilith répondit par un sourire, elle n'allait pas s'offusquer pour si peu.


"Tant que ce n'est pas une mauvaise surprise..." Commenta Kilvan.

A ce moment, la voix de Darius Lomÿs se fit entendre dans toute la salle de réception. Kayley esquissa un léger sourire, très attentive à l'égard de leur hôte. Celui-ci salua comme il se doit ceux qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de voir (il semblait très occupé) et adressa même quelques mots à ceux qui lui avaient déjà parlé. Lorsqu'il eut fini de parler, elle prit la parole.


Je suis particulièrement intéressée d'entendre ce qu'il a à dire.

Ellipse

_________________
"La nuit, la nuit, je sombre en mon corps
Et je m’abandonne à des sinistres corps à corps.
Quand ils font jaillir en moi leur pitoyable effort,
Ils ne savent pas qu'ils font l'amour avec la mort."




Dernière édition par Lilith le Jeu 9 Déc - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Murmure
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Magie. Projection astrale. Possession. Agilité et réflexes surhumains.
Véritable identité : Louisa 'Lou' Lomÿs
Date d'inscription : 03/08/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 16 Aoû - 21:02

"Il paraît que la curiosité est un vilain défaut."

Sam avait compris qu'il s'agissait là d'un sujet épineux, et elle lui était reconnaissante de son soutien même si elle évita de lui montrer trop directement. Ça ne ferait qu'encourager Matt, celui-ci n'en avait pas besoin pour poursuivre.

"Il paraît, il paraît... Quoi de mieux qu'un bon vieux proverbe dans ce genre de situations ?"

Ils n'allaient quand même pas recommencer tous les deux ? Louisa faillit faire remarquer qu'il ne faisait pas preuve d'assez de maturité pour avoir l'autorisation de se promener librement dans le manoir. Bien sûr, elle ne pipa mot, songeant que cela aurait été bien arrogant de sa part et un peu ridicule.

"Samuel Bospeyl, ne sais-tu pas que nous sommes tous curieux, dans la famille ? Sans la curiosité, c'est l'ignorance qui nous guette."

Matt venait de marquer un point. Il reprit à l'adresse de la demoiselle :

"Rien de particulier. Cette demeure est ancienne, je me pose des questions sur son histoire, c'est tout."

Et c'était aussi simple que ça ? Même si Lou pouvait comprendre la curiosité que suscitent de vieux monuments, l'argument lui parut un peu simplet. Elle connaissait Matthew plus subtil que cela.

- C'est bête, tous nos audio-guide sont tombés en panne.

L'influence « samuellienne » refaisait surface ! A ceci près que Sam était plus doué qu'elle en matière d'humour. Matt les lança alors sur une autre conversation.

"Tu sais, si tu as besoin de parler aux membres de la famille, tu peux me demander. Peut-être que vous en apprendriez plus qu'avec le majordome..."

Ils ne s'étaient guère montrés discrets avec Anthony, mais ce n'était pas très grave. Ce n'est pas comme si les affaires de famille du jeune Bospeyl relevaient du secret défense. La jeune fille laissa d'ailleurs son comparse répondre, n'osant pas prendre l'initiative à sa place. Pendant ce temps, le professeur Alpert leur avait faussé compagnie. Les manigances estudiantines n'étaient peut-être pas à son goût. C'est alors qu'une voix familière s'éleva dans la salle, avec une résonance qui ne la surprit même pas :

"Bonsoir à tous."

Darius semblait mieux se porter que lorsqu'elle l'avait vu s'esquiver en début de soirée. Et son discours lui fournirait une autre échappatoire. Louisa porta donc toute son attention vers son oncle.

"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence." Elle supposa qu'il s'agissait là d'un trait d'humour. "Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée." Et après y avoir bien mis toutes les formes, Darius décida de faire durer le suspens : "D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement."

Connaissant l'intérêt très « modéré » de Darius pour les longues paroles devant un illustre public, Louisa ne put s'empêcher de lever un sourcil interrogateur. Pourquoi ne pas conclure avec ça maintenant ? Elle revint sur Samuel et Matthew.

- Nous verrons pour la petite visite guidée, mais après le discours. En tant que membre éminent de la maison, je me dois d'être présente.

Elle avait prononcé cette dernière phrase avec légèreté et dérision. Elle n'était qu'une « éminence » bien petite.

_________________

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noctis
Nombre de messages : 8
Capacité(s) : Manipuler la matière ~ Modifier la réalité
Véritable identité : Lars Alexandersson
Date d'inscription : 09/02/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mar 17 Aoû - 17:57

"Rose Harris, ravie de vous rencontrer." Le salua Itari.

Tout le plaisir est pour moi, répondit humblement Noctis.

"Gérard Lawson. Enchanté." Se présenta également Mémorial dans le même intervalle.

Ravie, rétorqua quant à elle Fang, toujours avec le sourire.

Lawson répondit ensuite à la question posée par Noctis.


"Barney s'apprêtait il y a encore peu de me révéler un de ses grands secrets. Peut-être pourriez-vous partager votre secret avec nous tous ? Qu'en dîtes vous ?" Fit-il, se tournant vers Sparkles.

Voilà une requête qui pouvait laisser présager une séquence amusante, si tant soit peu que Barney accepte de se prêter au jeu^^


"Ta ta ta !! N'essayez pas de noyez le poisson, très cher ! Vous alliez nous parler de votre rencontre avec Darius !" Remarqua néanmoins Miranda, recentrant la conversation sur un sujet abordé en l'absence du couple.

"Peut-être notre ami a-t-il des soucis de mémoire," glissa Sparkles, ce qui décrocha un sourire à Noctis^^

Un nouveau couple fit alors son apparition : Carl et Sarah Fogarty. Noctis et Fang les saluèrent chaleureusement. Tous les quatre s'entendaient également à merveille.


"Ce cher Darius se fait attendre !" Nota Simurgh.

"Il attend peut-être que tout le monde soit là. Je sais que certains ne sont pas encore arrivés..." Supposa quant à elle Miranda.

Avant d'être reprise par Sparkles :
"Ah mais il a déjà fait une apparition !" Qui en profita d'ailleurs pour glisser un compliment à Itari : "C'est d'ailleurs lui qui m'a présenté cette charmante demoiselle, et Monsieur."

Je suppose qu'il vous a déjà raconté l'un de ses nombreux exploits, glissa à son tour Lars à Itari, un sourire en coin.

"Nous parlions donc de vous. Comment avez-vous rencontré Darius ?" Déclara cette dernière, refocalisant à nouveau la discussion sur Mémorial.

Et cette fois-ci, le vieil homme fut 'contraint' de répondre^^


"C'est une très bonne question, mais je ne peux vraisemblablement pas y répondre." Commença-t-il, avant de s'accorder une pause pour savourer une gorgée de scotch.

Pendant ce temps, Noctis sentit quelque chose s'animer dans sa poche. Instinctivement, Lars y glissa sa main et ses doigts s'arrêtèrent sur une plume.


"Je ne l'ai jamais rencontré. Je n'ai pas malheureusement pas d'histoire à vous raconter." Poursuivait pendant ce temps Lawson. "J'ajouterai que j'étais plutôt surpris d'être invité, et que le maître des lieux semble me connaître si bien. Peut-être que l'un de vous qui semblait le connaître si bien pourrait m'aider à ce sujet..."

Si vous voulez bien m'excuser, en profita pour glisser Noctis, un mince sourire aux lèvres.

Je reviens vite, ajouta-t-il, abandonnant son épouse.

Et alors qu'il s'apprêtait à monter les escaliers, Darius Lomÿs y fit son apparition.


§ Manoir Lomÿs ~ Salle de Réception §

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"En 7 jours, Dieu créa le monde... En 7 secondes, Apocalypse l'anéantira."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kelso
Nombre de messages : 181
Capacité(s) : Télépathie de haut niveau, et plus spécialement, implantation de faux souvenirs.
Véritable identité : Heinrich Rhoemer
Date d'inscription : 04/03/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 18 Aoû - 14:31

Heinrich esquissa un sourire, ravi que son arrivée fasse tant impression. Ils le détestaient. Il adorait ça.
Oh, et voilà que ça s'indignait du côté de Tsunade. L'évocation du scénario du voleur de pommes avait fait son petit effet ^^ Quelle dépravée.


"Nous au moins, on est pas venus tout seuls !"

- Quand on voit qui vous accompagne... Rolling Eyes lâcha-t-il, en observant rapidement les trois autres.

Une vraie bande d'abrutis. Et la fille de Fykeüs dans le lot. Quelle surprise.


"Peut-être que Perry avait peur de tomber sur votre face de vampire, Dr. Alucard ?"

Il la regarda, l'air indifférent. Comme si elle n'était qu'un misérable petit insecte. Dr. Alucard... Rolling Eyes

"C'est Acula !! Dr.Acula !!"

"Oui, enfin ! Acula ! Parce que si tu lis en un mot, ça fait Dracula !"

- Quel trait de génie ! s'exclama-t-il, sur un ton clairement ironique.

Dans un de ces moments d'ennuis à l'HUSC, Kelso avait lu un manuscrit sur lequel il était accidentellement tombé. Ce fameux "Dr Acula". Une véritable nullité. Et clairement l'oeuvre d'un esprit... idiot. Danny Littleton. Rolling Eyes Laughing
Oh oh, et la soirée deviendrait-elle intéressante ?


"Oh, mais oui ! Ca me revient ! Vous êtes Bob Kelso ! LE Kelso. Le père fantôme d'un de mes amis. Alors ça. Il a justement vu votre photo dans un magazine aujourd'hui. Ca l'a retourné de vous savoir en vie malgré votre "décès"..."

Il se contenta d'hausser légèrement un sourcil, gardant son air sinistre. Tiens donc, cette écervelée connaissait son fils ? Et en faisant un rapide tour dans la tête des trois autres (suite à l'exclamation de Morphée), c'était également le cas. Un détail sans importance de plus sur la vie de Sonny. Il trainait avec des loosers. Vraiment surprenant. ^^

- Ca par exemple... Vous parlez ? Vous n'êtes pas qu'une de ses stupides potiches ?

Et avant d'effacer de leur mémoire à tous les quatre, sur le point de sa filiation avec leur ami, il lâcha:

- Mais que voulez-vous, parfois, il faut larguer les boulets de votre vie. La pire erreur de mon existence...

Enfin, à partir du moment où il s'était lassé de le terroriser. :queen: Que c'était drôle de faire peur à un gosse en lui racontant des atrocités, et en le menaçant de l'abandonner dans les égouts où vivait un crocodile qui ne ferait qu'une bouchée de lui.

- Alors comme ça, on accepte des escort-girl à la soirée ? Il n'y avait pas de tenue plus provocante dans votre garde-robe ? s'attaqua-t-il cette fois à Nirrti. En manque d'attention peut-être ? :king:

_________________

- Invité, je sais ce que tu as fait... -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Simurgh
Nombre de messages : 17
Capacité(s) : Vue - métamorphose
Véritable identité : Carl Fogarty
Date d'inscription : 09/02/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mar 31 Aoû - 16:43

- Il attend peut-être que tout le monde soit là. Je sais que certains ne sont pas encore arrivés... répondit Miranda.

Carl jeta un oeil autour. Il est vrai que ça pouvait encore se remplir. Le lieu était cependant tellement grand qu'il serait difficile d'afficher complet. Barney ajouta :


- Ah mais il a déjà fait une apparition ! C'est d'ailleurs lui qui m'a présenté cette charmante demoiselle, et Monsieur.

Et il continuait son numéro... sacré Sparkles. La suite de la conversation sembla revenir sur un point jusque là soigneusement évité par Gérard. Ce fut Rose qui le rappela.

- Nous parlions donc de vous. Comment avez-vous rencontré Darius ?

- C'est une très bonne question, mais je ne peux vraisemblablement pas y répondre.

Allait-il finir par répondre ? Simurgh fit un signe à Anthony, pour que ce dernier vienne.

- Je ne l'ai jamais rencontré. Je n'ai pas malheureusement pas d'histoire à vous raconter. J'ajouterai que j'étais plutôt surpris d'être invité, et que le maître des lieux semble me connaître si bien. Peut-être que l'un de vous qui semblait le connaître si bien pourrait m'aider à ce sujet...

Là, Carl ne savait pas. Mais si Darius s'était intéressé à lui, il devait y avoir une excellente raison... L'Ordre ? Ou autre chose ? Alors qu'Anthony arrivait, Lars glissa :

- Si vous voulez bien m'excuser.

Simurgh lui adressa un signe de tête, avec un petit sourire, avant de se tourner vers Anthony.

"Peux-tu nous amener du Champagne ?"

Le majordome acquiesça et disparut. A ce moment, la voix amplifiée de Muwvyn résonna :


- Bonsoir à tous. A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence.

Odieuse, odieuse... Cette remarque devait s'adresser à quelqu'un en particulier dans la foule.

- Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée. D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement.

Ah, il allait donc encore les faire patienter !

"Il doit certainement attendre quelques retardataires... Le nouveau Maire, par exemple."

Il n'y avait pas tant d'absents de marque que ça, finalement. Peu après, le discours commença, et l'Ordre du Sceau écouta religieusement Darius.

ELLIPSE (avec Itari)

_________________
"A qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister."


\/ Evolution \/


Dernière édition par Simurgh le Ven 10 Déc - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noctis
Nombre de messages : 8
Capacité(s) : Manipuler la matière ~ Modifier la réalité
Véritable identité : Lars Alexandersson
Date d'inscription : 09/02/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 3 Sep - 17:08

§ Manoir Lomÿs ~ Salle de Réception (Itari/Sparkles/Endora/Memorial) §

Lars s'arrêta en bas des escaliers, s'appuyant sur la rambarde pour écouter le discours de son ami, Darius Lomÿs.

"Bonsoir à tous." Commença celui-ci. "A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence."

Odieuse absence... Bien que surprenant, le qualificatif n'avait certainement pas été choisi au hasard. Des invités s'étaient-ils montrés impatients ? C'était bien possible.

"Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée." Ajouta Darius.

Noctis esquissa un sourire. Pour lui, la soirée ne faisait que commencer et elle se déroulait à merveille. Sa femme était sublime, ses meilleurs amis étaient présents... Il pouvait donc difficilement en être autrement, même si Lars gardait en tête que des moments moins festifs les attendaient tous à la fin du bal.


"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Temporisa ensuite Darius.

Lars en profita pour aller à sa rencontre.


Bonsoir, Darius, le salua-t-il chaleureusement pour commencer. C'est une réussite, commenta-t-il dans la foulée l'organisation du bal, en faisant un geste circulaire pour illustrer ses propos.

Noctis ajouta ensuite plus doucement :
Tu m'as fait demander ? Sa main tapota délicatement la poche à l'intérieur de laquelle se trouvait la plume-messagère.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"En 7 jours, Dieu créa le monde... En 7 secondes, Apocalypse l'anéantira."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Œil de Lynx
Nombre de messages : 63
Capacité(s) : Précognition, 'instinct' mécanique, bouclier psychique.
Véritable identité : Cheyenne Quinlan
Date d'inscription : 28/01/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 24 Sep - 15:14

Arrow Centre ville/Death Street via son appartement

Pendant que Kelly vaquait à ses occupations militaires, Cheyenne avait finalement trouvé une tenue appropriée à la soirée. Même si l'amie qui lui avait prêté la-dite robe jurait par tous les saints qu'elle lui allait comme un gant, la journaliste ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle devait avoir l'air grotesque. Femme de terrain, un bon jean lui convenait beaucoup mieux. De plus, après les évènements de Death Street, ça lui semblait un brin déplacé. Mais un rendez-vous chic valait bien quelques efforts. Bien sûr, elle ignorait que quelque chose de terrible se tramait contre une partie des membres de sa famille... L'apprendre lui aurait définitivement coupé toute envie d'aller compter des petits-fours.

Vincent Kelly se présenta à son appartement, fringant. Pas assez décontracté au goût de la jeune femme mais c'était le costard qui voulait ça. Quelques minutes plus tard, ils entraient ensemble dans le fameux manoir. Des photographes les attendaient au tournant et ne se privèrent pas. L'ironie de la situation faillit faire rire Cheyenne mais elle resta sage auprès de son cavalier. Elle aurait besoin d'énergie pour survivre à une soirée mondaine, autant s'économiser.


« Eh bien, nous y sommes, on dirait. Prête à glisser un mot au futur Président ? »

Ils se dirigèrent donc vers un petit groupe de politiciens. Leurs habituelles intrigues seraient sans doute intéressantes un temps mais ennuyeuses au final. La journaliste jeta un regard circulaire à la grande salle. Une belle brochette de célébrités locales s'y côtoyait. Un mélange plutôt explosif, la soirée s'avèrerait peut-être animée.

« Sénateur Conway, Sénateur Petrelli, Monsieur l'Ambassadeur, Mesdames. » Vincent se chargea des présentations tandis que Cheyenne faisait bonne figure. « Capitaine Vincent Kelly. Et voici ma cavalière, Cheyenne Quinlan. »

- Enchantée, en s'adressant à la petite assemblée, un léger sourire mutin flottant sur ses lèvres.

Bizarrement, toutes ces personnes lui semblèrent relativement peu sympathiques. Mais ce n'était peut-être qu'une impression, ce genre d'ambiance cossue et polie n'étant pas tout à fait sa tasse de thé. C'est là qu'un autre militaire fit son entrée, Fury. Politique et Armée dans le même panier, c'était Noël ou quoi ?


« Tiens donc, messieurs les sénateurs. Et bien, tous les 'politiques' sont présents ? Ça me parait bien peu. Nul doute que cela vous mécontente autant que moi. » Quel tact pour entrer en scène... « Tiens, le fils Kelly. »

Pendant que l'on terminait les présentations et que la discussion reprenait, Darius Lomÿs fit une courte intervention. Bel homme, bien qu'un peu étrange dans son style. Cheyenne porta de nouveau son regard sur la salle, c'est là qu'elle remarqua la présence de Sigmund. Ohohoh... Il faudrait que Vincent et elle aillent le saluer tout de même Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Numbler
Nombre de messages : 108
Capacité(s) : e=MC2
Véritable identité : Samuel Bospeyl
Date d'inscription : 16/09/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Sam 25 Sep - 15:41

"Il paraît, il paraît... Quoi de mieux qu'un bon vieux proverbe dans ce genre de situations ?"

S'il voulait l'embêter, c'était réussi. Sam n'était pas dans son assiette ce soir, et s'il pouvait disparaître quelques instants, il ne se ferait pas prier...

"Samuel Bospeyl, ne sais-tu pas que nous sommes tous curieux, dans la famille ? Sans la curiosité, c'est l'ignorance qui nous guette."

Sam sourit à la remarque de Matt. Ses paroles auraient pu sortir de la bouche de quelqu'un de 40 ans, surtout la façon dont elles avaient été dites, mais il n'avait pas tort.

"Rien de particulier. Cette demeure est ancienne, je me pose des questions sur son histoire, c'est tout."

Peu importe. Sam savait que Lou n'avait pas vraiment envie de faire la guide, ce qu'elle fit d'ailleurs très gentiment comprendre.

"C'est bête, tous nos audio-guides sont tombés en panne."

Sam ne disait toujours rien. Lou se débrouillait parfaitement par elle-même, et d'ailleurs sa réplique sembla convaincre (pour l'instant) Matt qui changea de sujet...

"Tu sais, si tu as besoin de parler aux membres de la famille, tu peux me demander. Peut-être que vous en apprendriez plus qu'avec le majordome..."

... Quoiqu'il aurait pu s'en abstenir... Arf. Encore une fois, il n'avait pas tort. Il eut simplement le temps de répliquer une phrase, avant que ne s'en fasse entendre une autre qui le fit sursauter,

"Merci. Ce n'est pas une mauvaise idée."

"Bonsoir à tous."

Un frisson parcourut le dos de Sam qui ne s'était toujours pas remis de son entretien avec l'oncle de Lou.

"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence. Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée."

Que de civilités...

"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement."

Sam était bien curieux de voir ce qui allait suivre, tenter de comprendre un peu mieux ce personnage qu'il allait certainement croiser plus souvent à l'avenir.

"Nous verrons pour la petite visite guidée, mais après le discours. En tant que membre éminent de la maison, je me dois d'être présente."

Pourquoi revenir sur le sujet ? Il était clos... Sam retourna donc au sujet précédent,

"Il semblerait que mon père puisse être présent ce soir, or je ne sais même pas qui il est. C'est un Bospeyl, c'est certain, mais après..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Adel
Nombre de messages : 56
Capacité(s) : Immortalité, contrôle des énergies, invocation...
Véritable identité : Sebastian Shaw
Date d'inscription : 01/12/2009
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 27 Sep - 11:28

Quoi qu'en disaient les mauvaises langues qui peuplaient la salle, Adel et Circé s'en sortaient très bien ! Certes, le couple ne remporterait aucun concours de danse, mais leurs mouvements restaient harmonieux, à défaut d'être gracieux. Un autre morceau de rock succéda au premier et la chorégraphie s'enchaîna. La musique étant plus dur, la gestuelle de Marcus se fit plus robuste. Un homme finit par les rejoindre.

"Oho, il y a du potentiel, les cocos, mais ça manque de fantaisie, tout ça." Y alla-t-il de son petit commentaire.

Cette voix... Adel s'arrêta net pour se tourner vers le Simili de Gidéon. C'était bien Azazel. Et comme à chacune de leurs rencontres, l'Externel avait l'air réellement heureux de le voir. Ce sentiment n'était bien sûr pas réciproque.


"Ou alors, il faudrait y mettre... de la grâce, de l'élégance." Ajouta-t-il, avant de se mettre à danser.

Marcus le fixa avec intensité. Parfois, il se demandait comment ce clown ne s'était pas encore fait tuer. Remarque, il s'agissait de l'œuvre de Celes, l'explication devait se trouver là.


Gavin, c'est bien ça ? Demanda-t-il, peu sûr de la dernière identité en date d'Azazel. Peut-être devrais-je prendre des cours à votre école ? Qu'en pensez-vous ?

Adel esquissa un sourire affable dénué de sincérité. Tenir une école de danse... Quelle piètre ambition pour un Immortel. Son sourire se mua en rictus lorsqu'il songea que si 'Gavin' était présent, la sécurité d'Atia ne devait plus être assurée que par un membre de la Ligue de moindre importance. Gabriel et Ondine ne devaient pas être en effet trop friands des missions de baby-sitting. Et s'il envoyait Guido rendre une petite visite à la vieille femme... Non, ce n'était pas trop prudent. Il devait lui parler en personne.

"Bonsoir à tous." Résona alors une voix dans toute la salle.

Marcus se détourna de Gavin pour faire face à leur hôte, Darius Lomÿs, l'un des derniers descendants de la dynastie des Muwvyn.


"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence." Commença-t-il.

C'était la moindre des choses après avoir fait poiroter tout le monde.


"Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée." Ajouta-t-il, soucieux d'interpeller toute l'assemblée.

En ce qui concernait Adel, il avait passé des soirées en meilleure compagnie. Axel, Azazel, Kaos... Sans parler d'Aphiss et d'Éros.


"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Conclut Muwvyn.

Adel arqua un sourcil. Il ne voyait pas l'intérêt d'attirer l'attention de tout le monde si ce n'était au final pour ne pas prendre la parole. Enfin, pouvait-on espérer mieux de la part d'un Lomÿs ?


Il est surprenant que Lomÿs vous ait invité, remarqua-t-il alors, reportant son attention sur Azazel. Hum, peut-être ne sait-il pas tout à votre sujet...

Un sourire mauvais prit forme sur les lèvres de Marcus. Les Muwvyn ne portaient généralement guère les Similis dans leur cœur.

_________________
§ Histoire ~ Évolution

"Je suis l'Overlord, un Dieu parmi les Hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Vaan
Nombre de messages : 30
Capacité(s) : Sang vivant, capacité à voler, barrière mentale
Véritable identité : Chris Bospeyl
Date d'inscription : 02/07/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 27 Sep - 16:05

Comme de juste, Beatrice ne put s'empêcher de commenter la manière de danser du couple qui avait ouvert les hostilités. Un léger sourire prit forme sur les lèvres du fils Bospeyl. La femme d'Adler était vraiment exceptionnelle ! Laughing

"Qu'ils sont ridicules... Il est aussi raide qu'une planche à repasser... Et regarder la, tenter de suivre le rythme..." Avait-elle donc lâché, pendant que son époux et Sheva discutaient horlogerie.

"C'est un vieil ami... Il pourra vous sembler un peu austère, mais c'est quelqu'un de bien." Répondit ensuite Bill à sa question. "Il dirige le Département de recherches en Histoire à la Faculté Saint John's."

Un prof de fac ? Eh bien, il n'aurait jamais cru ce métier aussi payant^^ Samuel jeta un regard circulaire autour de lui. La bâtisse devait être un héritage familial, mais il fallait tout de même avoir des ressources pour entretenir les lieux et payer le personnel. Ce Darius Lomÿs l'intriguait encore plus du coup.

"C'est aussi..." S'apprêta à ajouter Adler, avant de s'interrompre à l'approche d'un couple improbable.

"Bill, Béatrice. Miss Alomar." Salua en effet Wade. "Bonsoir Samuel."


Père, répondit-il, la bouche légèrement crispée.

Immédiatement, ses yeux fouillèrent la salle à la recherche de son bouclier anti-Wade. Il le repéra un peu plus loin, près du buffet évidemment. Arf, Sabian... Au son de la voix de Bill, Chris reporta son attention sur le couple nouvellement arrivé. Son père portait des lunettes de soleil, à l'intérieur.
Suspect Quant à sa cavalière, ma foi, sa tenue était... Originale.

"Jonas. Ca fait plaisir de te voir. J'espère que tu ne dragues pas ma nièce," Glissa Adler, avec un sourire aimable.

"Si ça peut nous débarrasser de la mission baby-sitting," surenchérit Alana, avec son amabilité habituelle. "Ne t'inquiète pas, Lilah. Ton fils va bien. Il est avec Lucas."

Toutes ces choses qui ne le concernaient en rien passèrent à des kilomètres au-dessus de la tête de Vaan. Il était bien trop occupé à penser à son père et aux nouveaux reproches et autres sermons que ce dernier s'apprêtait certainement à lui balancer. Déjà, il avait noté le regard qu'il avait lancé à sa cavalière. Une grande première : Wade allait critiquer ses choix amoureux. Chouette ! Voilà qui allait changer un peu.
Rolling Eyes

Oh, c'est vous, Lilah, s'exclama-t-il, soucieux de détourner un brin son attention de son paternel. Votre frère m'a beaucoup parlé de vous. Un sacré phénomène, ce garçon ! Y en pas deux comme lui ! C'est vraiment un type extra !

"Ta main m'a l'air un peu raide... Prothèse de basse qualité. Heureusement que ta robe rattrape le coup. Très jolie." Remarqua alors Beatrice, refroidissant de suite l'ambiance.

"Oh, une gentillesse dans la bouche de Beatrice Clayton... Je chérirai ce jour jusqu'à ma mort," rétorqua Foudre.

Eh bien, quelle famille ! Adler ne devait pas s'ennuyer^^ Croisant à nouveau le regard de son père, Vaan ne chercha plus à s'esquiver et lui adressa la parole, à ses risques et périls.


C'est quoi ce look ? Tu nous l'as fait à la Ray Charles ce soir ? Demanda-t-il.

Ah, ah ! Il avait été le premier à frapper cette fois-ci^^
:queen:

"Bonsoir à tous." Se fit alors entendre une voix profonde.

Darius Lomÿs se présentait enfin à eux.
Smile

"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence. Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée." Dit-il, saluant l'assemblée.


Belle acoustique, commenta Chris, sourcils arqués.

"D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Ajouta Muwvyn.

Le discours ne serait pas pour tout de suite donc. Dommage, Vaan aurait pu profiter de celui-ci pour aller chercher discrètement son frangin.


Il fait durer le suspens, on dirait, glissa-t-il, sur un ton léger.

Neytiri, elle, avait l'air réellement captivé par leur hôte...
oO

_________________
-- Qui va à la chasse... Perd son taf ! --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Lancelot
Nombre de messages : 35
Véritable identité : Matthew Bospeyl
Date d'inscription : 13/04/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 27 Sep - 19:29

- C'est bête, tous nos audio-guides sont tombés en panne.

Là, Matt rit à ce trait d'humour. Avant d'adresser un clin d'oeil à Sam. Il avait de la chance, sa copine accumulait les qualités !

- Merci. Ce n'est pas une mauvaise idée. eut le temps de glisser Samuel, à propos de sa suggestion d'aider un peu...

Et donc, début du discours. Monsieur Lomÿs !


- Bonsoir à tous. A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence. Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée. disait le maître des lieux, alors que Matthew regardait son oncle et son cousin, un peu plus loin. D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement.

Ainsi, il n'allait pas parler maintenant ? Tant mieux, Lancelot pouvait aller prêter main forte à Vaan. Ou pas, d'ailleurs.

- Nous verrons pour la petite visite guidée, mais après le discours. En tant que membre éminent de la maison, je me dois d'être présente.

Aha ! Victoire ! C'était avec un immense sourire que Matt répondit :

"Oh, mais naturellement, je suis déjà impatient."

Et puis Samuel revint sur la proposition :


- Il semblerait que mon père puisse être présent ce soir, or je ne sais même pas qui il est. C'est un Bospeyl, c'est certain, mais après...

Matt pencha la tête sur le côté, affichant un petit sourire, puis :

"Il y a un Bospeyl, là-bas. Un vieux, s'entend. Je ne pense pas être assez âgé pour connaître tout de la famille, mais lui..."

Il désigna Wade.

"On y va ?"

Et il attrapa le bras de Samuel, sans lui laisser le choix. Ils arrivèrent devant le groupe.

"Messieurs, dames ! Salut, tonton. Sympa les lunettes. Salut Chris." salua-t-il.

Puis il se présenta auprès de ceux qui ne le connaissaient pas, puis fit de même avec le nouveau de la famille, celui qu'on devait aider :


"Matthew Bospeyl, enchanté. Je suis le neveu de monsieur le Juge. Et voici Samuel... Bospeyl ! Il a besoin d'un coup de main."

Après avoir envoyé une tape sur l'épaule de Sam, il regarda derrière. Louisa avait-elle suivi ? Puis il regarda la superbe créature qui accompagnait le cousin. Vraiment, il ne regrettait pas d'être venu ce soir !

_________________
"Le sexe sans amour n'est pas toujours drôle...


Mais c'est plus drôle que l'amour sans le sexe !"

_.-._ Evolution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Neytiri
Nombre de messages : 13
Capacité(s) : Radioactivité, capacités physiques surdéveloppées,...
Véritable identité : Sheva Alomar
Date d'inscription : 05/01/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 29 Sep - 19:12

"Un ami au talent certain... C'est vraiment du très beau travail." Insista Bill, éveillant ainsi la curiosité de son épouse (cette dernière lança un regard en biais vers le fameux objet^^).

Je lui transmettrai le compliment à l'occasion, rétorqua quant à elle Sheva, avec le sourire.

Neytiri n'était habituellement guère sensible à la flatterie. Mais lorsque celle-ci était désintéressée, elle n'avait rien contre un mot gentil. C'était si rare là où elle vivait, XD Laughing

Alana commenta ensuite l'initiative d'Adel et Circé :
"Qu'ils sont ridicules... Il est aussi raide qu'une planche à repasser... Et regarder la, tenter de suivre le rythme..." Fit-elle.

Pour sa part, Sheva la trouvait un peu injuste. Ils ne s'en sortaient pas si mal que ça. Cela n'avait toutefois rien à voir avec le show que lui avait réservé Chris avant de partir pour le bal^^

Adler expliqua ensuite à Vaan qui était Darius Lomÿs :
"C'est un vieil ami... Il pourra vous sembler un peu austère, mais c'est quelqu'un de bien. Il dirige le Département de recherches en Histoire à la Faculté Saint John's.

"C'est aussi..." Ajouta-t-il, avant de s'interrompre à l'approche d'un nouveau couple : "Bill, Béatrice. Miss Alomar. Bonsoir Samuel." Les salua en effet Jonas Bospeyl, l'actuel leader des Repentis.


Monsieur, lui retourna-t-elle sobrement son salut.

Si Vaan ne se montra guère plus expansif qu'elle, Adler se fit bien plus chaleureux :
"Jonas. Ça fait plaisir de te voir. J'espère que tu ne dragues pas ma nièce."

La nièce en question avait une drôle d'allure. Qui plus est, son visage lui disait vaguement quelque chose. Elle avait l'impression de l'avoir déjà croisée tard le soir. Sauf que la personne à laquelle elle pensait avait ses deux bras, était borgne et particulièrement déséquilibrée. Hum, elle devait sans doute confondre. Ces filles-là se ressemblaient toutes après tout.

"Si ça peut nous débarrasser de la mission baby-sitting," intervint Alana, bifurquant sur un tout autre sujet. "Ne t'inquiète pas, Lilah. Ton fils va bien. Il est avec Lucas."

"Oh, c'est vous, Lilah," remarqua alors Vaan. "Votre frère m'a beaucoup parlé de vous. Un sacré phénomène, ce garçon ! Y en pas deux comme lui ! C'est vraiment un type extra !"

Lilah... Elle s'était donc bien trompée. Elle se souvenait en effet que la folle furieuse qui hantait les ruelles s'appelait Sandra. :queen: La malheureuse avait dû se faire tuer depuis le temps, à moins qu'elle ait rejoint un groupuscule de fanatiques à l'image du Club des Damnés. Dire que 'Sebastian Shaw' avait créé ce groupe dans l'unique but de détourner l'attention des Templiers. Cela avait plutôt bien fonctionné. Car Adel avait déjà trouvé la nouvelle porteuse. Il ne lui manquait plus que l'opale et il serait en mesure de ressusciter Ultimecia.

"Ta main m'a l'air un peu raide... Prothèse de basse qualité. Heureusement que ta robe rattrape le coup. Très jolie." Ajouta Alana.

La réplique fusa à la vitesse du son (logique, non ? scratch ) :
"Oh, une gentillesse dans la bouche de Beatrice Clayton... Je chérirai ce jour jusqu'à ma mort."

Voilà qui en disait long sur les relations entre Beatrice et la nièce de son époux. Neytiri ne pipa mot et alors que Vaan s'adressait à son père, la belle bleue se tourna vers les escaliers. Darius Lomÿs y était apparu, prêt à prendre la parole. Dès lors, Sheva ne se soucia plus de ce qu'il se passait alentours.

"Bonsoir à tous." Commença-t-il.

Immédiatement, un silence relatif se fit dans la salle de réception.


"A ceux que je n'ai pas eu le privilège de saluer un peu plus tôt, je souhaite de passer une agréable soirée, et je les prie de pardonner mon odieuse absence. Et bien sûr, pour ceux que j'ai eu l'inestimable plaisir de croiser, j'espère qu'ils passent également une heureuse soirée. D'ici quelques instants, si vous le permettez, et sans abuser de votre patience, je me permettrais de dire quelques mots, suivant la tradition de ce prestigieux évènement." Les fit-il finalement patienter.

Sheva s'apprêtait à profiter de cet interlude pour aller lui parler lorsqu'un homme se trouvant en bas des escaliers la devança. Tant pis, ce serait pour plus tard.


"Il fait durer le suspens, on dirait," glissa Vaan.


Oui, il semblerait, acquiesça-t-elle distraitement.

Un groupe de jeunes gens les rejoignit après ça.


"Messieurs, dames ! Salut, tonton. Sympa les lunettes. Salut Chris." Les salua l'un d'entre-eux, avec entrain.

S'en suivirent des présentations en bonne et due forme :
"Matthew Bospeyl, enchanté. Je suis le neveu de monsieur le Juge. Et voici Samuel... Bospeyl ! Il a besoin d'un coup de main."

La famille... Encore. Rien d'intéressant à l'horizon donc. Sheva glissa son regard du côté d'Adel. Le Simili avait arrêté de danser. Il s'entretenait à présent avec la toute première création d'Ultimecia : Azazel. Décidément, les Similis étaient de sortie en cette nuit d'automne.

_________________
Si j'avais un cœur, ta réponse me ferait mourir de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kelvin
Nombre de messages : 133
Capacité(s) : Contrôle la température
Véritable identité : Sigmund Fitch
Date d'inscription : 02/01/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 29 Sep - 22:36

"Oui... C'est tout de même mieux qu'une conversation téléphonique," acquiesça Gloria, avec un clin d'œil aguicheur en prime.

Ah, les femmes ! Il les adorait tant ! Tantôt sublimes, tantôt pétillantes, il pourrait rédiger une encyclopédie sur elles^^ Eh, voilà qui n'était peut-être pas une mauvaise idée ! Cela ferait sans nul doute un excellent sujet pour une chronique, XD
Razz

Dix fois mieux, assura-t-il. Que dis-je ? Un million de fois mieux !

Son zèle était assurément détonant au milieu de cette atmosphère guindée mais, une fois encore, Kelvin s'en moquait. Il y avait des moments pour être subtil et d'autres pour s'amuser. En l'occurrence, cette soirée s'annonçait pour lui avant tout festive. Sigmund complimenta ensuite la tenue de son interlocutrice.

Ce à quoi elle répondit :
"Votre costume n'est pas mal non plus."

Oh, ce n'est pas difficile pour moi, fit-il, avec un sourire. Mon costume ne fait que refléter l'éclat de votre beauté.

Et hop ! :queen: Décidément, on ne l'arrêterait pas ce soir^^ En faisait-il trop ? Sans doute, mais il était joueur. Kelvin posa ensuite la question qui fâche, à savoir : Penny était-elle venue seule ? scratch

"Mieux vaut être seule que mal accompagnée..." Rétorqua-t-elle, avec un sourire.

Oh, oh ! Sigmund pensait avoir déjà trouvé où elle voulait en venir^^ Roulement de tambour...


"J'ai vu avec qui vous êtes arrivé... Emma Frost..." Ajouta bien évidemment Penny.

Bingo ! Eh bien, Gloria n'avait pas les yeux dans sa poche^^ Il était resté accrocher quoi, dix secondes à son bras, et elle l'avait quand même grillé.


"Quelle mouche vous a piqué ?... Vous savez bien ce qu'elle est..." Enfonça-t-elle encore un peu plus le clou.

Oh, Penny, fit-il, tout en affichant un air mélodramatique. Vous devez me prendre pour un homme odieusement superficiel... Il baissa la tête une seconde avant de la relever, un sourire étincelant aux lèvres. Il s'approcha doucement de la journaliste. En réalité, je suis en mission pour l'Institut, lui chuchota-t-il, en toute discrétion. Il y a beaucoup de changements là-bas vous savez, ajouta-t-il, en passant doucement son bras derrière le dos de Gloria. Peut-être devrions-nous nous éclipser un moment, histoire que je vous tienne au courant...

"Frost ? Sigmund, c'est une blague, j'espère ?" Le coupa dans son élan une voix agréablement familière.

Britany ! S'exclama-t-il joyeusement, en se détachant de Penny. Oh, mes yeux ne vont pas tenir le choc à ce rythme-là ! Tu es resplendissante !

Il lui fit la bise avant de la rassurer : Je sais ce que tu penses mais détrompe-toi car je n'y suis pour rien ! Emma est tombée sous mon charme ravageur lorsque je suis venu l'interviewer et elle m'a contraint de force à la suivre au bal ! Je suppliais justement Penny de me libérer de ses griffes... Oh, tu connais Pénélope Lancaster au moins ? La questionna-t-il dans la foulée.

Autant faire les choses dans l'ordre et commencer par les présentations. Après, il verrait bien ce que la soirée lui réservait.
🐒

"Bonsoir à tous." Déclara alors une fois profonde et chaleureuse.

Comme le reste de l'assemblée, Sigmund se tourna vers Darius Lomÿs. Mais le moment du discours n'était pas encore arrivé. Leur hôte leur demandait simplement de patienter encore un peu. Aussi, Kelvin se tourna à nouveau vers ses deux charmantes interlocutrices.


Darius Lomÿs, dit-il, plus sérieusement tout-à-coup. Un homme mystérieux sous bien des rapports. Vous avez des informations à son sujet ? Questionna-t-il les deux femmes.

Naturellement, il sous-entendait des informations qui n'étaient pas accessibles à tout le monde. Sigmund avait déjà mené sa propre enquête sur le bonhomme. Une enquête peu concluante.

_________________
§ Histoire ~ [url=]Évolution[/url] §

"Même sang, même pouvoir, même ennemi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Silas
Nombre de messages : 57
Véritable identité : Joaquin Mercator
Date d'inscription : 02/07/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 4 Oct - 10:12

<=L'Antre du QG des Ombres

C'est toujours en songeant à ce qu'il venait de se passer mais également à la soirée qui allait se poursuivre, que Joaquin sortît du taxi qui l'avait transporté jusqu'au manoir Lomÿs. Et cette fois-ci, il ne devrait partir plus que pour la fin de la soirée. Il réajusta son nœud-pap' et sa coiffure avant de faire sa deuxième entrée en salle.
Une main glissée dans la poche droite de sa veste, il constata que la salle de réception était un peu plus habitée que précédemment. Ce qu'il ignorait, c'est qu'il venait de manquer le passage de Muwvyn, de peu. Qu'importe... Son regard se posa sur Falsi, accompagné; il ne put retenir un léger sourire.


Ellipse

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Brokin
Nombre de messages : 37
Capacité(s) : Force surhumaine et sang guérisseur
Véritable identité : Charles Widmore
Date d'inscription : 12/03/2009
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mar 5 Oct - 21:49

Ellen lui arracha le téléphone des mains, et il la regarda taper un sms à toute vitesse. C'était une femme habile de ses doigts... :king:
Et pas la peine de se demander ce qu'elle était en train de faire. Il le devinait bien. Et cela se confirma d'ailleurs par un:


"Et... envoyé ! Plus qu'à voir s'il sait se montrer aussi patient que toi."

Oui, on verrait bien... Brokin récupéra son portable, et regarda le message que son épouse venait d'envoyer. Elle n'avait pas pris de pincettes. Enfin, c'était fait.
Et alors qu'il rangeait le téléphone dans sa poche, Ellen "rassura" le jeune couple. Charles fixa son fils. Il avait l'air intrigué. Normal. Razz Et lorsqu'il parla de mauvaise surprise, Charles garda le silence. C'est sûr qu'il serait surpris. Maintenant, quelle serait sa réaction, il ne pouvait le dire. Sans doute choqué dans un premier. Ensuite... mystère.
Muwvyn fit ensuite une apparition. Pour dire que son discours viendrait après. C'était bien la peine de se montrer pour ça. Peut-être était-ce pour en contenter certains. Son regard se posa sur Kaos un court instant.


"Je suis particulièrement intéressée d'entendre ce qu'il a à dire."

Intéressé était peut-être un peu fort. Curieux, à la limite. Enfin, a priori, pour Brokin, ce n'était qu'une réception de plus. Il était habitué de ce genre d'évènement. Maintenant, il est vrai que les gens invités sortaient de l'ordinaire...
Et son téléphone vibra. Un sms. De Puzzle.


- Il n'est pas du genre patient... fit-il, à son épouse. Je reviens.

Arrow Entrée du Manoir

_________________

- Ma chair et mon sang. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 6 Oct - 15:29

"Père."

Il accusait toujours le coup de cette réponse frigorifique, mais n'en laissa rien paraitre. Voir son enfant prendre une telle distance, c'était terrible. Neytiri le salua également, mais il profita de l'intervention d'Adler pour l'ignorer, préférant ne pas déclencher d'hostilités nouvelles avec son fils ainé. Pour l'instant.

"Jonas. Ça fait plaisir de te voir. J'espère que tu ne dragues pas ma nièce."

C'est réciproque Bill. Tranquilise toi, je cherchais une jolie femme qui soit mes yeux ce soir, rien de plus.

Il adressa d'ailleurs un léger signe de tête à Lilah, comme pour la remercier de sa présence.

"Si ça peut nous débarrasser de la mission baby-sitting. Ne t'inquiète pas, Lilah. Ton fils va bien. Il est avec Lucas."

Il n'en aurait pas dis autant. William avait-il vu ce qu'il venait de se passer ? Ne connaissant pas l'exact potentiel du leader de l'Organisation...

*Le 'petit' Damien vient d'abattre le Joker. Leoben risque de ne pas s'en remettre, la dissymétrie de sa dernière assistante...*

Les sentiments de ce garçon n'étaient pas ceux d'un être humain en légitime défense. Occupé à cet échange mental avec Bill, il avait manqué l'échange entre son fils et Foudre. Enfin, ce n'était pas très important.

"Ta main m'a l'air un peu raide... Prothèse de basse qualité. Heureusement que ta robe rattrape le coup. Très jolie." On pouvait décidement compter sur la symapthie et la délicatesse de Béatrice.

"Oh, une gentillesse dans la bouche de Beatrice Clayton... Je chérirai ce jour jusqu'à ma mort." Le sens de la répartie de la jeune femme en faisait aussi une compagnie agréable. Le leader des Repentis laissa apparaitre un sourire fugitif.

Se détournant, il 'croisa' le regard de son fils.


"C'est quoi ce look ? Tu nous l'as fait à la Ray Charles ce soir ?"

C'est exactement ça. Ce soir et ceux à venir.

Il n'était pas du genre à étaler les troubles de sa famille en public, il n'aurait donc pas de déplaisante conversation avec Samuel pour l'instant.

Darius Lomÿs apparut alors au second balcon, en prélude à son allocution. Wade espérait avoir droit à un discours révélateur des pensées du Maître de maison, comme tout le monde, il était intrigué par le choix hétéroclite des invités.


"Messieurs, dames ! Salut, tonton. Sympa les lunettes. Salut Chris. Matthew Bospeyl, enchanté. Je suis le neveu de monsieur le Juge. Et voici Samuel... Bospeyl ! Il a besoin d'un coup de main."

Le télépathe resta silencieux, le temps que les salutations d'usage se terminent.

Un coup de main, Matthew ? C'est certain. Il n'est pas forcément le seul d'ailleurs.

Derrière ses lunettes, il observa intensément son neveu un petit moment, avant de tourner la tête vers le second.

Samuel Bospeyl donc. Notre famille a l'air compliquée, n'est-ce-pas ? Tu es le petit-fils de Walter, le frère de mon père. Ton paternel est le dernier membre vivant de cette branche de la famille, son frère Joey est mort hier d'un cancer du poumon.

C'était un pieux mensonge, les affaires des Repentis ne regardaient pas les petits jeunes. Son fils, peut-être, aurait des soupçons...

Antoine aurait dû être ici ce soir, mais le SHIELD a retenu une partie de ses gradés pour Death Street.

Un mouvement d'agitation précéda le lent retour du silence. Par les yeux de quelques invités, Jonas remarqua que Darius Lomÿs était de retour au balcon, un sourire étrange aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 15 Oct - 12:28

Avec la douceur d'un tank Russe sur les sentiers de la guerre (froide), les deux compères avaient volé une caméra de télevision sur trépied et deux micros à l'équipe de la BBC, leur responsable matériel appelait probablement sa femme pour s'assurer que, non, elle n'était pas en pleine orgie sexuelle avec le patron de CNN News et qu'elle ne prostituait pas leur fille ainée pour refaire sa garde-robe. Instiller le doute, un art !
Et c'est de son habituel ton à la fois blasé et vibrant, posé, qu'il attaqua sa soirée.


Et nous voici sur le pavé de la Salle de Réception du Graaand Baaal Lomÿsss, évènement de prestige où tout le gratin nous fait l'honneur de se réunir. On aperçoit, derrière nous, le grand animateur Gavin Kavanagh, dans une tenue ridicule qui semble avoir été mangée par un phoque, puis vomie, puis à nouveau mangée, et enfin déféquée, ce qui lui donne cette élégante couleur... Heu.. De Mer*e !

Il fit pivoter la caméra sur son axe.

Tres bien remise de son opération du menton et des joues, Penelope Lancaster, magnifique dans une robe d'une... Ha, pardon, on me glisse dans l'oreillette que, Alors qu'il ne portait pas d'oreillette, ce n'est pas une robe, c'est une des dernières créations à la mode, bien plus qu'un simple vêtement. Probablement... Le même que pour Gavin Kavanagh. Concernant cette fameuse opération, la journaliste à scandale est, comme Marvin Conway et Béatrice Clayton avant elle, tombée dans le piège. Apres le nez, la poitrine, et deux liposucions miraculeuses, elle en est donc à sa cinquième opération. Pour rappel, Conway s‘est arrêté à l‘échec de son opération des joues. Lorsqu‘on ressemble à un vieux bull-dog, mieux vaut effectivement se stopper.

Il fit une légère pause, laissant la parole à son collègue, avant de changer l'angle de leur caméra volée.

Ha, grand phénomène ce soir, le loup sort du bois ! Dont on dit d'ailleurs qu'il aime aussi les enfants et la viande tendre, le millionnaire sex-symbol Sebastian Shaw a quitté le Manoir du Dr.Frankenstein pour se joindre à la fête !… Quand on le voit danser, on se dit que l‘horreur continue.

Parfaitement indifférent aux réactions qu’il pouvait provoquer, il restait muré dans une attitude stoïque, l’air le moins intéressé du monde par son environnement. Et pourtant !

Frère de notre Maire bien-aimé, le Doyen de la Faculté Saint-Johns, connu pour sa virilité et son tempérament d'homme fort, discutant avec un groupe de jeune gens. Entourés d'autant d'éphèbes, on ne s'étonnerait plus de ses problèmes de vues, vouloir avoir les yeux collés à tout les derrières, ça doit faire loucher...

Sur un léger sourire, il fit virer la caméra à 180°, pour s'intéresser à un groupe d'une toute autre ambiance.

Réunion de phénomènes de foire dans le coin sud-est du cirque du soleil. Au rayon des monstruosités, nous commençons par Mademoiselle Emma Frost, le teint de neige, les yeux de glace, vêtue d’une tenue fort élégante ! On peut saluer le travail fantastique de ces petits enfants Taiwanais sous-alimentés qui ont réalisé là un travail remarquable. Ayant émergé de la famille Pied’Beton il y a peu, on ne peut qu’espérer que le printemps prochain la ferra fondre comme neige au soleil. En sa compagnie, l’avocat de sinistre réputation, Matthew Trecento, j’ignorais qu’il emmenait son balai de sorcier dans les réceptions. Hoho ! Il semble qu’il y ait eu méprise, ce qui ressemble à un balai gainé de cuir est… Sans intérêt, on passe. Entouré d'une mare de bave, puisqu'on ne peut pas à la fois porter des slips serrés et garder la bouche fermée, Sigmund Fitch, qui semble trouver son plaisir rien qu'en regardant toutes les demoiselles en beau linge. Mesdemoiselles, restez à l'écart, danser sur un sol pareil avec des talons aiguilles, c'est la gamelle assurée. Ca aurait juste le mérite de nous amuser.

La main à Icare, chacun son tour, il ne fallait pas s’épuiser trop tôt, cette soirée leur promettait bien des portraits réjouissants.

Une dernière pour la route, nous pouvons saluer les allées et venues des Médecins de l’HUSC. A part David Brent, le célèbre trader obèse, qui a été emmené pour une indigestion, et l’état d’ébriété de la mannequine Brooke Kavanaugh, ce qu’on peut tout à fait lui pardonner quand on a déjà vu son mari, les docteurs en profitent pour se gaver avec le buffet. Le Docteur Perceval Conway aurait été aperçu volant plusieurs bouteilles de champagne, ce qui expliquerait la discussion passionnée qu’il a eu avec le voiturier du parking au sujet des dangers du tabac chez les chimpanzés. Plus proche du singe que de l’homme, il sait de quoi il parle. Donc, si vous devez aller à l’hôpital ce soir, évitez l’hôpital du Sacré Cœur, ne reste que Bob Kelso, spécialiste des opérations à la machette, très apprécié des estropiés qui veulent en finir. Tout de suite, je vous laisse avec l’ami Anton !
Revenir en haut Aller en bas
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Icare

Nombre de messages : 33
Véritable identité : Angeal Blake
Date d'inscription : 08/10/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 15 Oct - 14:41

Les deux comparses étaient arrivés au bal Lomÿs, non sans avoir "emprunté" une caméra et des micros à l'équipe de télévision qui devait couvrir la soirée. Ce qu'ils diraient serait nettement plus intéressant. Ils avaient décidé de ne pas mâcher leurs mots, ce qui -à leur échelle- pouvait être relativement effrayant. Au pire, l'un des invités leur collerait son poing sur la figure et cela ferait encore plus monter les audiences. Et pour une fois, ce seraient eux les victimes d'éventuels procès. De toute façon, l'on avait beau se montrer totalement irrespectueux avec les personnalités mondaines, cela faisait le plus grand bien aux spectateurs. Cette soirée s'annonçait mémorable.
Dans la salle de réception, Tony se plaça dans un coin exposé. Icare restait discret, même s'il arborait un sourire un peu mesquin. La salle n'était peut-être pas encore remplie, mais c'était déjà bondé. Il avait reconnu Sparkles, Nirrti, Vaan; qu'il avait salué d'un signe de la main. De rares amis.
Whar débuta les hostilités de la façon habituelle. Une nonchalance un peu arrogante, un air blasé accompagné d'un sourire relativement inquiétant... Ils avaient en fait un style très différent, du moment que ça fonctionnait...


"Et nous voici sur le pavé de la Salle de Réception du Graaand Baaal Lomÿsss, évènement de prestige où tout le gratin nous fait l'honneur de se réunir. On aperçoit, derrière nous, le grand animateur Gavin Kavanagh, dans une tenue ridicule qui semble avoir été mangée par un phoque, puis vomie, puis à nouveau mangée, et enfin déféquée, ce qui lui donne cette élégante couleur... Heu.. De Mer*e !"

Le sourire d'Icare s'accentua, combien même Gavanagh faisait partie de ses relations. Oh, les gens décontractés ou un minimum intelligents réagissaient toujours bien. De toute façon, s'offusquer ou s'en prendre à l'un comme à l'autre, n'était pas franchement la solution. Des gens comme Harrison, Linderman père ou certains politiciens n'arrivaient pas à se le mettre dans le crâne. Vêtu d'un costume classe, sombre, habituel, enrichi d'un gilet fermé, il s'approcha doucement de son compère. Que c'était grisant de voir les regards posés sur soi. Et cela quelque soit le sentiment qui les animaient. Il adressa un clin d'œil à... Kayley Conway.

"Tres bien remise de son opération du menton et des joues, Penelope Lancaster, magnifique dans une robe d'une... Ha, pardon, on me glisse dans l'oreillette que ce n'est pas une robe, c'est une des dernières créations à la mode, bien plus qu'un simple vêtement. Probablement... Le même que pour Gavin Kavanagh. Concernant cette fameuse opération, la journaliste à scandale est, comme Marvin Conway et Béatrice Clayton avant elle, tombée dans le piège. Apres le nez, la poitrine, et deux liposucions miraculeuses, elle en est donc à sa cinquième opération. Pour rappel, Conway s‘est arrêté à l‘échec de son opération des joues. Lorsqu‘on ressemble à un vieux bull-dog, mieux vaut effectivement se stopper." Enchaîna-t-il, sans avoir froid une seconde aux yeux.

Icare était de plus en plus excité. Imaginez que l'un des invités s'énerve réellement... Ji se tourna vers celui-ci avant de s'occuper à nouveau de l'axe de la caméra.
La posture du canadien était soudain très droite et hautaine, d'ailleurs, il allait parler avec une voix et un accent plus que proches de ceux de Daniel Linderman. Désagréables, en somme. Il murmura tout d'abord quelque chose à un employé de Lomÿs, avant de lui glisser un billet dans la poche avant de son gilet. Perplexe, le garçon se décida à dire au micro :


Mesdames et messieurs; le voici... Le grand, le magnifique, le très souriant... Daniel Linderman.

Certes, il avait eu vent de l'entrée remarquée de Kaos. Suffisant et très sérieux, il prit la parole à son tour :

Bonsoir. Croyez-bien que je suis ravi de me retrouver parmi vous, ce soir. Mon brave Anthony, je vois en effet le 'meilleur ami de l'homme'; le sénateur Conway. Heil, Marvin ! Dit-il, en levant le bras gauche.

Certes, la fête n'est pas à la hauteur de mes espérances, tant le maitre de maison se complait à nous négliger. Aussi, pour ne pas perdre totalement ma soirée, n'est-ce pas ? Je vais embarquer le contenu du buffet; du moins si ce jeune insolent apparenté au porc, n'a pas tout terminé d'ici cinq secondes.

Petite improvisation en l'honneur de Turk Bospeyl (qu'il avait désigné), lequel ne cessait pas de se goinfrer. Il reprit :

Car enfin, je suis un peu sec, n'est-ce-pas ? Figurez-vous que je n'ai même plus de quoi m'alimenter. Je suis pauvre ! 'L'ambition des pauvres ne va pas sans avarice', disait Major ! Bon, un vrai auteur clamait aussi que 'l'avarice commence où la pauvreté cesse'... Quoiqu'il en soit, je suis sincèrement très content d'être ici ce soir. Conclut-il, avec un visage de croque-morts.

On pouvait hésiter entre la pure farce et l'attaque personnelle. Tant mieux !


"Ha, grand phénomène ce soir, le loup sort du bois !" Enchaîna Whar.

"Dont on dit d'ailleurs qu'il aime aussi les enfants et la viande tendre, le millionnaire sex-symbol Sebastian Shaw a quitté le Manoir du Dr.Frankenstein pour se joindre à la fête !… Quand on le voit danser, on se dit que l‘horreur continue."

En parlant d'horreur, Gwen Harrison serait également parmi nous, ce soir. Acquiesça-t-il, toujours austère, dans la peau de son personnage.

Ce n'était pas franchement aisé compte tenu des trouvailles de Ji. Ils étaient généralement... imperturbables ! Il s'empara d'un dossier qu'il avait posé à proximité.


Vous savez, Gwen Harisson... 'La femme sans âge' selon les prix nobel de Dirt. Poursuivit-il, en exagérant la manière dont il articulait, afin de ridiculiser Linderman. L'actrice de renommé mondiale aurait été marquise, épouse d'un député au début du vingtième siècle, ou encore avocate dans les années 70. Tout ça, sans prendre une ride ! Je me suis permis de pousser les recherches -non parce que mon jugement vaut mieux que celui des autres-. En exclusivité... Gwen Harisson telle que nous la verrons d'ici quelques années. Fit-il, en montrant une photographie. Si je peux vous donner un conseil Sebastian; tentez votre chance.

Il fit également mine d'avoir une oreillette.

Ah. Je viens de recevoir un appel; plus précisément un démenti... Gwen n'est pas la femme sans âge, mais l'homme sans âge, qui adore les saucisses. Corrigea-t-il, en jaillissant cette photographie sous le nez de la caméra, et du public.

Whar enchaîna avec un petit portrait du doyen de la faculté. Le regard d'Icare se fit étincelant; il ne louperait pas son frère, le nouveau maire. Ji fit ensuite un tour d'horizon. Frost, Trecento et Conway le journaliste, en prirent pour leur grade.


Le sénateur Conway n'a pas de quoi être fier de son neveu. Enrichit-il, soucieux de rappeler un lien qui fâche, en toute ironie cela dit.

Je suis personnellement très fier de... Ma propre personne, cela va de soi. Mais aussi de mon fils; Leopold ! Affirma-t-il. Leopold est un prodige; brillant avocat, il est aussi à la tête de l'une des plus importantes banques nationales. Et je n'y suis pour rien ! Vous savez, la National Linderman Bank... Le petit Leo renforce mon prestige, n'est-ce-pas ? Il est... Arriviste, pompeux, avare, bref, tout le portrait de son père ! Sans rire, c'est un vrai rat. D'ailleurs, lors des répétitions de son dernier show, le pauvre chou s'est fait écraser pas une tapette géante. Conclut-il, photo à l'appui.

"Une dernière pour la route, nous pouvons saluer les allées et venues des Médecins de l’HUSC. A part David Brent, le célèbre trader obèse, qui a été emmené pour une indigestion, et l’état d’ébriété de la mannequine Brooke Kavanaugh, ce qu’on peut tout à fait lui pardonner quand on a déjà vu son mari, les docteurs en profitent pour se gaver avec le buffet. Le Docteur Perceval Conway aurait été aperçu volant plusieurs bouteilles de champagne, ce qui expliquerait la discussion passionnée qu’il a eu avec le voiturier du parking au sujet des dangers du tabac chez les chimpanzés. Plus proche du singe que de l’homme, il sait de quoi il parle. Donc, si vous devez aller à l’hôpital ce soir, évitez l’hôpital du Sacré Cœur, ne reste que Bob Kelso, spécialiste des opérations à la machette, très apprécié des estropiés qui veulent en finir. Tout de suite, je vous laisse avec l’ami Anton !"

Il gagna un sourire éclatant pour saluer la prestation de son camarade. Il ajouta spontanément, à nouveau lui-même :

En parlant de chimpanzés, tu sais que les scientifiques viennent de faire une trouvaille darwinienne ? Tout à fait ! Ils ont découvert un maillon inclus entre l'homo erectus et l'homme moderne. Les Grossman.

Celle-ci était facile mais tellement vraie, notamment lorsqu'on constatait l'étendue de la moquette qui jaillissait du col de chemise de monsieur le producteur.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Scaramouche
Nombre de messages : 11
Capacité(s) : Ô joie ! Ô désespoir !
Véritable identité : Philip Cavalier
Date d'inscription : 13/10/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Lun 18 Oct - 14:50

👽 ON EST A L'ANTENNE ! 👽


Philip venait de passer un très agréable moment en compagnie de Brenda, la mère de sa fille. Ca faisait longtemps qu'ils n'étaient plus ensemble, mais son époux étant un salaud fini, elle cherchait le réconfort dans les bras -et même le lit- d'un autre homme. Et puisqu'il était là, autant en profiter, non ? D'ailleurs, ça l'avait mis en retard, cette histoire. Le Bal Lomÿs ! Scaramouche passa un costume, du genre de ceux qu'il mettait tous les jours, sans prendre plus de soin qu'habitude dans sa tenue que ça. Certains se seraient mis sur leur 31, d'accord, mais encore ?

Au volant de sa Lexus, il fonça, grillant au passage quelques feux et priorités. Peu lui importait, la police était occupée ailleurs. Et si jamais il se faisait arrêter, il arrivait toujours à s'arranger. De l'avantage d'être riche et célèbre. Il pila presque en arrivant devant l'entrée, trouva une place qui n'en était pas vraiment une, et s'avança jusqu'à l'entrée. Il repéra un homme, un journaliste, qui s'engueulait avec un collègue. Une histoire de caméra disparue... Il se dirigea directement vers lui :


"Mon pauvre ami ! Comme je vous plains ! Votre patron ne va pas être content ! Vous allez morfler, mon vieux !" s'exclama-t-il, l'air catastrophé.

L'autre resta interdit, avant de commencer à paniquer sérieusement.


"Comme j'aimerais pouvoir faire quelque chose pour vous ! Malheureusement, vous bossez pour la concurrence, comme c'est ballot !"

Et il tourna les talons. Un reporter de la NPR vint le voir :


- Monsieur le directeur ! J'ai quelques pet...

"Walter, mon vieux, calmez-vous ! C'est une grande occasion, certes, mais il n'y a aucune raison de s'exciter comme ça ! Vous allez tacher votre pantalon."

Cette dernière remarque laissa pantois l'employé.

"Allez donc vous astiquer dans un coin et revenez plus tard."

Et sur ce, il entra. Et repéra bien vite la fameuse caméra. Un large sourire éclaira son visage alors qu'il balayait la grande salle de réception du regard. Des hommes politiques, des magistrats, des médecins, des professeurs, des hommes d'affaires, des stars du showbiz... tout le monde était là ! Sortant un petit micro de sa poche, il le mit en marche et se mit à parler dedans, tout en s'avançant.

"Quel four majestueux pour ce gratin ! A première vue, pas d'absent de marque. Ah, si ! La triste disparition de John Ronald Petrelli, récompensé aux Colgate d'Or trois années de suite, l'empêche de nous faire profiter de son sourire. Son remplaçant, le siamois Alpert, n'a toujours pas daigné ramener son gras. Heureusement, nous avons celui de sa moitié, le très chrétien directeur de la Fac, formateur de toute cette belle jeunesse ambitieuse qui va devoir trimer pour notre retraite. On est avec vous les jeunes ! D'ailleurs, j'en vois un échantillon, là-bas, avec... oh !"

Tout en circulant, Philip était arrivé près du buffet, il attrapa au passage quelques amuse-bouches, et reprit :

"Mon ami Chris Bospeyl est là ! Il y a l'air d'y avoir une franche ambiance de rigolade familiale, puisque je vois son père, droit comme la justice. Tiens, il est aveugle, maintenant ? Heureusement, il a amené son labrador."

Gobant un petit gâteau en entier, il se tut le temps de l'avaler, en se rapprochant de son duo de comiques préféré.

"Ca respire aussi la joie de vivre, parmi les politicards. Notre futur Führer, le tiré, très tiré à quatre épingles Conway, donne un aperçu de l'ambiance qu'on aura quand il aura emménagé à la Maison Blanche. Le représentant du Tsar, le sénateur Petrelli -tiens, il n'a pas l'air marqué par la perte de son papa- et la gracieuse boeuf-carottes... en voilà une qui devrait demander l'adresse de son chirurgien à Conway... Hem !"

Là, il était arrivé à hauteur de Ji et Icare.

"Alors, on s'en donne à coeur joie ?" demanda-t-il, en pivotant, pour embrasser la salle des yeux.

Il repéra Gavin Kavanagh sur la piste, en compagnie d'une paire de danseurs un peu rigides.


"Tiens, Shaw est sorti de sa grotte avec son parapluie !"

Après avoir bien parlé, il prit une coupe de champagne sur un plateau et la vida d'un trait.

"Ah ! Boire et manger gratuitement !"

Puis il ajouta, à l'intention d'Anton et Tony :

"Sympa, la caméra."

_________________
"L'humour avec les femmes, faut pas en abuser ! Faut pas que ça les dépasse !"

"Et le vendredi, une émission spéciale consacrée à Gwen Harrison, puisque c'est le jour du poisson."
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 20 Oct - 14:23

=> Salon

La réaction du majordome et autres laquais sur le passage de Vlad laissait Marius parfaitement indifférent, ayant remis en place son capuchon et croisé les bras dans les replis de son manteau, il avançait avec l'allure d'un moine.
Anthony les accompagna jusqu'à la porte de la salle de Bal, visiblement en grande conversation télépathique avec le second Maître des Lieux.
Avec les regards qui se tournèrent vers eux, leur arrivée n'était pas vraiment discrète, ce que la voix brisée par l'émotion du majordome n'arrangea pas, lorsqu'il annonça Elessar.


Monsieur Vladimir Lomÿs, Maître des Lieux.

L'imbécile. Aïda n'avait pas manqué de remarquer la présence de certains indésirables et autres nuisibles.
Il fit un bond de 9 secondes dans le passé pour se placer à l'oreille du laquais et lui ordonner le silence, réparant l'incident génant. Il reprit sa place, le problème réglé. Si leur entrée n'était pas discrète, autant ne pas faciliter la tâche à leurs éventuels ennemis.

Lorsqu'ils eurent fait quelques pas dans la vaste pièce, au milieu des invités, le groupe s'arrêta, le Voyageur fixant deux hommes en grande conversation devant lui. Il reporta bientôt son attention sur le balcon, où Darius Lomÿs affichait un regard lourd, se préparant au discours.
Revenir en haut Aller en bas
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Salle de Réception

Revenir en haut Aller en bas

Salle de Réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La salle de réception» Mariage disney prévu pour juin 2016-Recherche de déco et besoin de conseils pour salle de réception» restaurant avec salle de réception (rive nord)» La mine d'or» Plan du complexe Salon de réception - Salle à manger
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Manoir Lomÿs-