AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Salle de Réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Azazel
Nombre de messages : 23
Capacité(s) : Télépathie - Télékinésie - Métamorphose
Véritable identité : Gavin Kavanagh (d'emprunt)
Date d'inscription : 04/02/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mar 7 Déc - 11:26

- Gavin, c'est bien ça ? Peut-être devrais-je prendre des cours à votre école ? Qu'en pensez-vous ?

Gavin s'interrompit, et fit mine de réfléchir. Quoi qu'en pense son meilleur ennemi, tenir une école de danse était un achèvement. Et ça ne l'empêchait pas de s'occuper de la Ligue en parallèle.

"Y a du boulot. Et puis, je ne m'occupe pas d'amateurs."

Se fit alors entendre la voix du Maître de maison, qui les salua tous. Et commença à parler pour, finalement, ne rien dire. Ah, et c'est avec cet homme-là qu'il allait falloir s'entendre. Bon, ça n'était pas du côté d'Azazel que ça coincerait, en tout les cas.


- Il est surprenant que Lomÿs vous ait invité. Hum, peut-être ne sait-il pas tout à votre sujet...

L'attention du Simili était demeurée sur le balcon, même pendant qu'Adel parlait. Il pivota finalement, faisant face au couple. Elle tenait plus de la potiche qu'autre chose.

"Je pourrais te retourner le compliment, coco."

Oui, lui ne se gênait pas pour tutoyer. Après tous, ils étaient de vieux amis, non ?

"Mais ne crois pas que tu touches un point sensible. Nous avons des intérêts communs, et il sera bien obligé de le voir. Alors que toi, tu vas échouer. Encore. C'est pas faute d'avoir essayé, pourtant..."

Un pas de côté, et Gavin attrapa une coupe sur un plateau qui passait. Il affichait un grand sourire.

"A la tienne, coco !"

Et tenant son verre bien droit pour ne pas renverser, il se remit à danser, alors qu'entraient les comiques. Un peu après, Muwvyn était de retour, pour son discours tant attendu. A ce moment-là, Azazel se mit en retrait. Il n'avait plus rien de l'expansif Gavin Kavanagh. Il écoutait attentivement. Et il trouva des raisons que l'Autrichien avait de mettre de côté ses préjugés sur les Similis. Il faudrait lui parler.


:farao: ELLIPSE :farao:

_________________
"Allez, coco, arrête de faire la gueule et éclate-toi !"

Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mar 7 Déc - 17:24

Ils dansaient. Et Béatrice Clayton suivie d'une cohorte de minables pouvaient dire ce qu'ils voulaient. Elle se savait belle, sensuelle, désirable, elle dansait pour le plaisir. Elle n'avait pas besoin de ça pour qu'un homme pose le regard sur sa silhouette, et qu'elle puisse sentir son désir. Leur pas s'arrêta bientôt et Adel engagea une conversation déplaisante avec un drôle de coco, qu'elle connaissait de nom. A croire que toutes les célébrités de cette ville étaient plus que ce que chacun croyait. Mais n'était-ce pas le cas de tout le monde ?

Après un moment, Darius Lomÿs se montra au balcon, avant de démarrer son discours. Il était charismatique, éloquent, mais franchement naïf. Quel discours mièvre empli de bons sentiments. Ridicule en ce monde.
Elle l'écouta néanmoins jusqu'à la fin. Et Marcus était toujours avec le danseur. La soirée avançait, et elle n'avait toujours "discuté" avec aucun homme.

Barney Stinson ? Plus jeune ? Plus vieux ? Ho, peu importe après tout...


[Ellipse]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 8 Déc - 11:51

=> Jardins

Les mains jointes dans le dos, Henry passa la porte au fond de la salle. Affichant un léger sourire amical et parfaitement faux, il saluait les personnalités que son petit groupe croisait.
Il attirait toujours l'attention, ceux qui ne connaissaient pas les rumeurs, s'étonnaient simplement de toujours le voir entouré de beaux jeunes hommes. A croire qu'il ne supportait pas la laideur. Ce qui était le cas. Sans parler de l'avantage qu'il y trouvait.


Ha, nos sympathiques comiques sont de la partie !

Il détestait l'Immortel Historien.

Messieurs Whar et Tozier, des somités dans leur domaine, sans aucun doute.

Percevait-on une très légère ironie dans ses propos ? Sans doute.
Il écouta d'une oreille distraite leurs portraits des invités et les blagues lancées comme des coups de poignard. La satyre lui déclencha quelques rires qu'il ne manqua pas de laisser exprimer sans aucune gène. Que les pontifiants Linderman-Conway prennent la mouche, ils ne faisaient qu'attirer encore plus l'attention sur les humoristes. Et les provoquer.
Le discours du maître de maison démarra. Mais Aphiss n'y prêta pas attention, ça ne l'intéressait pas. Cette philosophie usée ne présentait aucin intérêt pour lui.


Tiens, tiens ! Tiens, tiens, tiens...

Il n'exprima pas ce qu'il venait de remarquer, mais il passa une longue langue serpentine entre ses dents, se laissant aller à un très léger élan de bestialité. Théoden.
Ils finiraient par se parler ce soir. Pour le meilleur et surtout pour le pire.


[Ellipse]
Revenir en haut Aller en bas
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tirésias
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie
Véritable identité : Stuart Gerrity
Date d'inscription : 23/03/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 8 Déc - 19:31

Conway fixait successivement Kelly, sa compagne et Fury, d'une bien étrange manière. Elle, il ne l'aimait tout simplement pas car il s'agissait d'une sale petite fouineuse. Fury l'insupportait d'autant plus que son esprit était tout bonnement impénétrable. Quant à Kelly, nul doute qu'il avait plus d'une chose à cacher. Le sénateur Conway l'en blâmerait, pas Suoidis. Était-ce une recrue possible ? Il avait des qualités immenses pour appartenir aux Invisibles. Il redoutait toutefois sa "noblesse" d'âme.

"Colonel. Je suis surpris de vous voir ici ce soir. Je pensais que le SHIELD avait d'autres singes à fouetter. Enfin, il semble que ce soit une habitude pour votre organisation de faire traîner les affaires de première importance."

Il esquissa un sourire, comme s'il trouvait la réplique particulièrement à son goût. Leon se permit néanmoins un compliment envers l'épouse de Fury avant que la conversation ne reprenne. Elle fut elle-même interrompue par l'interruption indésirable des trois... comiques. Conway n'avait pas manqué de manifester son mécontentement. D'autres s'indignèrent, mais par des murmures incompréhensibles... Un seul homme eut le courage de se faire entendre; Daniel Linderman.

"'Affreux, bêtes et méchants' ! L'avantage avec vous, c'est que personne n'a à vous parodier." Rétorqua-t-il, avec le ton qui avait permis à Tozier de le parodier.

Évidemment, c'était cause perdue. Les répliques désobligeantes du duo infernal, assisté par leur animateur, redoublèrent.


"Liberté d'expression !" S'écria notamment Whar, suite à sa réaction.

Conway gagna bien sûr une mine outrée. Intérieurement pourtant, il songea non sans ironie, que Whar ne croyait pas si bien dire... Le sénateur tâcha tout simplement de ne plus leur prêter attention.

Alléluia ! Darius Lömys réalisa qu'il avait des invités, qui attendaient impatiemment son discours. Conway était sûr et certain qu'il allait le détester, ce n'était pas pour cette raison qu'il ne voulait pas l'écouter. A n'en pas douter, il figurerait sur les journaux le lendemain. Et Conway se ferait un plaisir d'en rédiger une critique. L'introduction fit tout de suite son effet. Muwvyn allait parler d'un sujet fort problématique et à polémique, mais qui concernait vraiment les gens.


"On dira d'eux que ce sont des monstres, des créatures inhumaines. Ho, certains ont de longues dents! Mais moins que certains êtres humains parmi nous ce soir." Remarqua-t-il.

Était-ce un effet de son imagination où le regard de Muwvyn s'était attardé sur lui ? Il ne détourna pas les yeux, toujours impassible. Il doutait que leur hôte se doute de quoique ce soit à son sujet. Il le visait bien entendu en tant que sénateur. Et ma foi, il n'était ni le premier, ni le dernier à s'en prendre aux politiciens en général. Ces descendants du poujadisme...
La suite du discours fut moralisatrice et teintée d'une candeur à vomir. Qui a dit que les grands hommes ne conservaient pas leurs idéaux d'enfants ? Sûr que Lömys pouvait parler, à l'abri du vrai danger, blotti dans son manoir doré...


"N'écoutez pas ces anti-mutants qui vous disent que la menace mutante peut-être stoppée, n'écoutez pas ces politiciens qui pensent que les mutants sont dangereux. Ne croyez pas votre vieux voisin qui porte un marcel tâché de gras, une bière en poche et qui vous recommande un fusil à pompe contre la 'vermine', n'écoutez pas ces gens qui vous disent que les mutants sont des psychopathes. Pourquoi seraient-ils pire que les êtres humains ?" S'anima-t-il.

Conway arqua un sourcil mais laissa échapper un sourire clairement dédaigneux. Totalement absurde. Un collégien se servirait de meilleurs arguments. Même en tant que mutant, il n'était pas "tout à fait" d'accord avec les idéaux de Muwvyn. S'il prenait la défense des mutants, il omettait totalement leur supériorité. Quoique... Lorsqu'il aborda une potentielle guerre et la victoire écrasante des porteurs du gène X, Conway se sentit un peu moins aigri.


"C'est la peur, la peur qui guide les humains, la peur que renforcent les médias, qui perdent leur libre-arbitre pour nourrir le Dieu Argent, ce sont les Politiciens qui vous promettent de remédier au "Problème Mutant". A-t-on jamais vu un politicien tenir ses promesses ?"

Conway croisa les bras, en signe d'impatience. Il commençait à aller beaucoup trop loin. Lorsqu'il aurait le pouvoir, il aurait une discussion avec Lömys. Mais pour l'instant, il ne lui prédisait pas un avenir particulièrement rayonnant.
Et enfin, le fastidieuse leçon prit fin. Il souffla, sans cacher son soulagement. Il tint toutefois à ne pas donner son avis, pour le moment.


Ellipse

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Nick Fury
Nombre de messages : 77
Capacité(s) : Liquéfaction. Solidification. Barrière télépathique.
Véritable identité : Nicholas J. Fury
Date d'inscription : 01/08/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Mer 8 Déc - 20:00

Ariana Kane semblait vouloir discuter avec lui; il en fut ra-vi.

"Et comment va votre beau-frère, Colonel ? Toujours aussi poli avec son entourage ?"


Nous ne sommes toujours pas parvenus à l'apprivoiser. Plaisanta-t-il, sans trahir le fond de ses pensées.

Hélas, sa relation avec Grossman était des plus ambigües, pour ne pas dire tendues. Mais cela ne concernait en rien ce "charmant" petit groupe. Conway fut le deuxième à lui parler, après l'arrivée de Kelly et de sa cavalière.


"Quel manque de tact. J'ose espérer que nous retrouverons rapidement Morgan." Dit-il, doucereux.

Nick arqua un sourcil et échangea un regard avec son épouse. Celle-ci hocha la tête de gauche à droite, comme pour lui faire comprendre qu'il risquait d'en faire trop. Aussi laissa-t-il couler malgré la répulsion que lui inspirait toute cette hypocrisie. Les politiciens n'avaient-ils aucun amour propre ?


"Je suis surpris de vous voir ici ce soir. Je pensais que le SHIELD avait d'autres singes à fouetter. Enfin, il semble que ce soit une habitude pour votre organisation de faire traîner les affaires de première importance." Remarqua Kelly, parfaitement dans la peau d'un membre de l'Arme X, à savoir un être méprisable.


Pour ma part, je suis surpris de ne pas trouver le colonel Stryker. Il faut dire qu'il est très étrangement peu populaire. A moins qu'il ne soit occupé ailleurs...

Une réplique bien plus emplie de signification lorsqu'on connaissait les derniers évènements en date.
Au bout d'un moment, un trio de comiques se fit remarquer. Nick en fut ravi. Pas qu'il était fan, mais la discussion commençait à le lasser. Il fut soulagé de ne pas vraiment être pris dans leur collimateur. En même temps, il savait Whar et Tozier et minimum justes, or Fury n'avait... pas "grand" chose à se reprocher. Aussi rit-il de bon cœur à une grande partie de leurs plaisanteries. Il entreprit même d'applaudir lorsqu'elles concernaient les politiciens. Là, peut-être, il en faisait trop... Finalement, Conway ne tint plus :


"Cela suffit ! Écoutez messieurs, je ne suis pas venu ici pour me faire insulter ! Parasiter nos ondes ne vous suffit donc pas ?!"

Il fut rapidement suivi du très agréable Daniel Linderman. Mais ils ne firent que jeter des braises dans un feu déchainé, pour la plus grande satisfaction de Fury. Il n'aimait pas l'anarchie, mais parfois, certains de ses aspects ne faisaient pas de mal.
Puis vint le discours tant attendu de Muwvyn. Celui-ci s'avéra à la hauteur des espérances de Fury, même s'il connaissait bien peu l'orateur. Malgré le manque de respect évident de Conway, le colonel ne regrettait plus d'être venu. Lömys parla sans détour du thème le plus important, universel, voire intemporel. Il ne prit pas compte des réactions plus ou moins négatives et dit tout ce qu'il avait sur le cœur. Peut-être côtoyait-il habituellement trop de politiciens et de mensonges, mais Fury fut touché par cette franchise dénuée d'arrière-pensée. Que demandait Lömys ? La paix entre tous les hommes. Peut-être le traiterait-on de naïf, ou de fou... Et pourtant, les vrais fous étaient ceux qui ne se battaient pas dans ce sens, par tous les moyens plausibles. Or, Muwvyn n'avait que ce bal à portée de main. La tentative était donc louable, et Fury la salua comme il se doit...


Ellipse

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kaos
Nombre de messages : 120
Véritable identité : Daniel Linderman
Date d'inscription : 14/07/2009
MessageSujet: Re: Salle de Réception Jeu 9 Déc - 9:22

Évidemment, les réactions de Conway et Linderman ne suffirent pas à calmer les énergumènes. C'était relativement scandaleux !

"Théoriquement, nous n'aurions pas non plus besoin de vous ridiculiser, monsieur Linderman. Votre fils Leo, le fait bien assez comme ça ! Je ne le vois pas d'ailleurs. Il répète, peut-être ?" Lui rétorqua Tozier.

S'il avait pu, Linderman aurait craché du feu ou un rayon laser se serait échappé de ses yeux, pour atterrir sur la sale gueule de Tozier. Il respira profondément et tenta de se calmer. On ne faisait pas sortir Daniel Linderman si aisément de ses gonds. Et puis, il n'avait pas besoin d'attirer l'attention de la mondanité ou des médias sur sa personne, dans l'atmosphère akatsukienne actuelle.
Ils décidèrent finalement de s'en aller, laissant la parole à Lömys. Celui-ci s'engouffra dans les méandres d'un discours empli de bons sentiments et moralisateur. S'il était pro-mutants et ne le cachait pas, Linderman n'aimait pas trop les philanthropes. C'était la seule chose qu'il avait en commun avec Salluste d'ailleurs. Ils pensaient que les "philanthropes" avaient forcément quelque chose à cacher, tout autant que les misanthropes en fait. Ces deux traits étaient loin d'être opposés.
Bref, il n'avait pas besoin de ça aujourd'hui et le discours de Muwvyn lui prit franchement la tête. D'ailleurs, il est bien possible que Linderman partît avant que l'orateur ait terminé. Il faut croire que voir arriver Axel alors qu'une enquête était en cours, avait eu raison du peu de patience qu'il lui restait.


Ellipse

_________________
Décès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Morphée
Nombre de messages : 114
Capacité(s) : Endormir les gens.
Véritable identité : Danny Littleton
Date d'inscription : 06/03/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Jeu 9 Déc - 9:23

Hun ? De quoi on parlait déjà ? scratch
Oh, une méchanceté de Kelso, sans doute. D'ailleurs, voilà qu'il poursuivait sur sa lancée, en s'en prenant à Nirrti. Ce qui ne sembla pas la démonter pour autant. Il admirait la capacité de la jeune femme à ne pas tenir compte de l'avis des gens. Lui n'était pas du tout comme ça. Il avait beau savoir que le vieux médecin était ignoble et ne parlait que pour faire mal, parfois, ses paroles faisaient vraiment mal. Heureusement qu'Asriel était là pour le réconforter ! Smile
Muwvyn fit alors son apparition, et son discours. Bien plus sérieux que le trio d'animateurs qui venait de faire un tour de la salle. Razz


Arrow Ellipse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Adel
Nombre de messages : 56
Capacité(s) : Immortalité, contrôle des énergies, invocation...
Véritable identité : Sebastian Shaw
Date d'inscription : 01/12/2009
MessageSujet: Re: Salle de Réception Jeu 9 Déc - 10:02

"Y a du boulot. Et puis, je ne m'occupe pas d'amateurs." Rétorqua Azazel, peu sensible à la critique déguisée de son 'vieil ami'.

Adel esquissa un sourire mauvais, dépourvu de joie. Qu'il fasse donc le fanfaron, pendant qu'il le pouvait encore. Peu après ça, Darius Lomÿs fit une première apparition... Pour reporter son discours à plus tard. Se détournant du maître des lieux, Marcus reporta son attention sur Gavin Kavanagh, qu'il charria à nouveau, mais sur un tout autre registre. Une fois encore, Azazel ne prit pas la mouche et se contenta simplement de lui retourner la politesse.


"Je pourrais te retourner le compliment, coco." Dit-il joyeusement pour commencer, avant d'ajouter : "Mais ne crois pas que tu touches un point sensible. Nous avons des intérêts communs, et il sera bien obligé de le voir. Alors que toi, tu vas échouer. Encore. C'est pas faute d'avoir essayé, pourtant..."

Un rictus prit forme sur les lèvres du Simili. Son regard, jusqu'à présent malicieux, se mit à lancer des éclairs.


Nous verrons bien qui échouera au final, déclara-t-il, se contenant un minimum.

"A la tienne, coco !" Lâcha simplement Azazel, tout en levant son verre.

A cet instant, une voix familière se mit à résonner dans toute la salle de réception. Cette voix, Marcus ne l'avait pas entendue seulement sur les ondes ou à la télévision. Il la connaissait depuis longtemps, trop longtemps à vrai dire.


"Et nous voici sur le pavé de la Salle de Réception du Graaand Baaal Lomÿsss, évènement de prestige où tout le gratin nous fait l'honneur de se réunir. On aperçoit, derrière nous, le grand animateur Gavin Kavanagh, dans une tenue ridicule qui semble avoir été mangée par un phoque, puis vomie, puis à nouveau mangée, et enfin déféquée, ce qui lui donne cette élégante couleur... Heu.. De Mer*e !" S'exclama donc un Ji en très grand forme.

L'Externel n'avait rien perdu de sa verve. Même s'il ne le portait pas vraiment dans son cœur, Adel avait toujours apprécié sa franchise. L'alignement de Ji étant incertain, Marcus ne voyait pas en lui un ennemi. Il le voyait plus comme un mutant neutre préférant observer et commenter, plutôt que d'agir. Sa manie de rapporter les grandes actions des Immortels était louable, ou du moins digne de respect.


"Ha, grand phénomène ce soir, le loup sort du bois ! Dont on dit d'ailleurs qu'il aime aussi les enfants et la viande tendre, le millionnaire sex-symbol Sebastian Shaw a quitté le Manoir du Dr.Frankenstein pour se joindre à la fête !… Quand on le voit danser, on se dit que l‘horreur continue." Ajouta Ji, lorsqu'il capta sa présence.

Ledit Sebastian Shaw ne pipa mot. Il avait appris depuis longtemps à laisser glisser les critiques. Même s'il n'y était pas complètement insensible, ce genre de médisance ne l'atteignait pas. Et puis, il ne s'agissait que d'une légère touche d'humour dans une soirée guindée et mortellement ennuyeuse. Ceci dit, si l'ahuri qui accompagnait Ji se permettait la même chose, Marcus se ferait un plaisir d'aller lui remettre les pendules à l'heure, pour la forme.


"En parlant d'horreur, Gwen Harrison serait également parmi nous, ce soir." Remarqua justement celui-ci, son insupportable sourire scotché au visage. "Vous savez, Gwen Harisson... 'La femme sans âge' selon les prix nobel de Dirt. L'actrice de renommé mondiale aurait été marquise, épouse d'un député au début du vingtième siècle, ou encore avocate dans les années 70. Tout ça, sans prendre une ride ! Je me suis permis de pousser les recherches -non parce que mon jugement vaut mieux que celui des autres-. En exclusivité... Gwen Harisson telle que nous la verrons d'ici quelques années. Si je peux vous donner un conseil Sebastian; tentez votre chance."

Voilà, il l'avait fait. Cet abruti avait insisté. Tant pis pour lui. Adel irait lui glisser un mot doux lorsque cette mascarade serait terminée. Les deux énergumènes accueillirent bientôt un troisième comparse, le très ridicule Philip Cavalier. Cet homme avait autant de charisme qu'une carpe. D'une certaine manière, c'était le pire des trois. Heureusement, le discours tant attendu finit par arriver, rabattant le caquet au trio infernal.

"Qui... Oui. Qui sommes-nous? " Commença le CXVIIème Muwvyn, du haut de son balcon. "Il y a plus de 120 personnes ici ce soir, des étoiles du cinéma moderne aux hommes politiques les plus en vue, par une foule de différentes personnes. Remarquables. Ou remarquées."

Le regard de Lomÿs sembla alors s'arrêter sur Marcus. L'Externel esquissa un petit sourire, se demandant si Muwvyn n'en savait pas plus que nécessaire sur lui. Darius l'avait-il invité pour vérifier certaines choses qu'il avait cru comprendre à son sujet ? C'était possible, mais qu'importe. Même en sachant qui il était, Muwvyn ne pourrait pas l'arrêter ni même freiner ses projets. Et si jamais il tentait quoi que ce soit, il irait rejoindre ses aïeux. Le discours se prolongea et les paroles creuses, mièvres à souhait de Lomÿs finirent par l'ennuyer. A la moitié, Adel n'écoutait déjà plus. Lorsqu'il eut enfin terminé, certaines personnes applaudirent. Marcus, lui, se dirigea du côté des hors-d'œuvres. De son côté, Circé était partie à la chasse, soucieuse de ramener au moins un trophée de cette soirée fastidieuse. Après s'être resservi une coupe de champagne, Adel regagna le centre de la salle... Où il tomba sur Anton Tozier.


Vous voilà, vous, fit-il, un sourire perfide en coin. Je vais faire court car je ne suis pas aussi doué que vous ou Linderman pour me donner en spectacle. Qui plus est, je trouve les actes plus éloquents que les paroles. Alors, voilà, la prochaine fois que vous parlez de moi comme ça, je vous tue, le mit-en garde, tout en posant sa main libre sur l'omoplate gauche de son interlocuteur. Tout en parlant, Marcus entreprit de la broyer, exerçant une pression de plus en plus forte sur l'épaule. Et je parle au sens littéral. Conclut-il, un sourire bienveillant aux lèvres.

Relâchant son étreinte, son regard dévia du côté de l'entrejambe d'Icare où quelque chose avait attiré son attention alors qu'il l'abordait.


Joli costume, ironisa-t-il, avant de s'éloigner, satisfait.

Le reste de la soirée ne fut guère plus distrayant. Adel joua avec son image de Sebastian Shaw, accentuant davantage l'exubérance de son personnage. Il croisa beaucoup de monde, peu d'entre-eux lui laissèrent un bon souvenir. Adel n'attendit pas la fin avant de quitter les lieux. Il rentra seul, Circé étant occupée ailleurs.


| ELLIPSE |

_________________
§ Histoire ~ Évolution

"Je suis l'Overlord, un Dieu parmi les Hommes."


Dernière édition par Adel le Mer 7 Sep - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Invité
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Invité
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 14:56

Stella laissa tomber son verre, attirant l'attention et déclenchant des regards hostiles. L'avocat se contenta de sourire, et d'éloigner du pied les débris de verre. Hors de question qu'il fasse disparaitre ça à la place d'un larbin. Emma Frost vint les rejoindre, et Matthew ne prit pas la peine de faire les présentations, inutile d'ennuyer Atrix avec ça. De toute façon, une jeune femme au côté du très pincé Sénateur Garisson semblait avoir conquis son attention.

L'ensemble des conversations fut interrompu par un duo de comiques, typiquement le genre de bouffons qu'il ne pouvait pas supporter, et que Ji s'en prenne à eux le fit grincer des dents. Ils auraient une petite explication en privé... Avec le discours, Falsi atteignit des sommets d'ennui et de fatigue mentale. Qu'est ce qu'il ne fallait pas entendre... Bien sûr que les mutants tueraient tous les humains qui chercheraient à déclencher une guerre ou qui y prendraient part. Ils leur étaient supérieurs, l'homo sapiens devrait bien s'y résoudre un jour.


=> Décédé
Revenir en haut Aller en bas
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Atrix
Nombre de messages : 61
Capacité(s) : Torture, paralysie, mort...
Véritable identité : Stella Rowe
Date d'inscription : 21/01/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 15:18

Stella ignora les regards posés sur elle. Elle aimait attirer l'attention, mais se fichait complètement de cette dernière une fois qu'elle l'avait. Elle ne fit pas plus gaffe aux différentes personnes qui allaient et venaient. Un duo de comiques, des danseurs, un autre comique, des politiciens... Tout ça était d'un ennui. Jusqu'à... ce visage, n'était-ce pas... sa sœur ? Atrix fronça les sourcils. Nina l'avait repérée aussi. Elles se regardèrent de loin. Comment réagir ? En tout les cas, Stella n'avait aucune envie de retrouvailles maintenant. Au pire, elles pourraient se parler après la soirée.

Le Maître de maison, après une première apparition inutile, revint, pour le vrai discours, que beaucoup de monde semblait avoir attendu. Atrix écouta d'une oreille distraite, en sirotant une autre coupe de Champagne. Ce qu'elle retint, c'est que Lomÿs était un pro-mutant. Par contre, il n'était pas chaud pour un conflit... Dommage, mais passer par la politique ou des solutions tout aussi rébarbatives n'était pas vraiment la tasse de thé de Stella. Elle préférait qu'il y ait du sang, des cris... et espérait qu'un jour elle puisse donner libre cours aux raisons qui l'avaient faite interner.


Twisted Evil ELLIPSE Twisted Evil

_________________
"Il faut vraiment vouloir la souffrance de l'autre.


Et y prendre plaisir."

+> Evolution <+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gloria
Nombre de messages : 332
Capacité(s) : Vol, et transformation de ses bras en objets et ustensiles divers et utiles.
Véritable identité : Pénélope Lancaster
Date d'inscription : 24/02/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 16:03

"Dix fois mieux. Que dis-je ? Un million de fois mieux !"

Penny lui sourit. Sa bonne humeur contrastait en effet énormément avec l'atmosphère plutôt calme de la soirée. Chacun en petit groupe, ne se mélant qu'avec les siens. N'y avait-elle qu'elle pour aller accoster les gens, comme Vash, pour discuter de tout et de rien... Enfin, de tout et de rien était une façon de parler. Elle ne discutait pas avec eux sans raisons.

"Oh, ce n'est pas difficile pour moi. Mon costume ne fait que refléter l'éclat de votre beauté."

- Fidèle à votre réputation de charmeur de première catégorie, je vois. Votre père pourrait être fier de vous... lâcha-t-elle, tout en portant la coupe de champagne à ses lèvres.

Ah, Celsius... Elle n'avait pas eu l'honneur de le connaitre, mais elle en savait assez sur lui. Et ses fréquentations.
Ceci dit, la fréquentation actuelle de Sigmund n'était pas vraiment mieux.
Tiens, une récente collaboratrice de Gloria, mais également consoeur et amie de Kelvin, approchait par derrière, alors que ce dernier s'expliquait sur le choix de sa cavalière.


"Oh, Penny. Vous devez me prendre pour un homme odieusement superficiel..."

Mais voilà qu'il s'approcha, pour lui confier quelque chose de plus privé:

"En réalité, je suis en mission pour l'Institut. Il y a beaucoup de changements là-bas vous savez."

Elle haussa légèrement les sourcils, tout en laissant Sigmund lui passer un bras dans le dos. Tiens donc, du changement ? Elle n'avait pas eu de nouvelles de Proteus dernièrement. Et s'était retrouvée trop occupée par les invités de son appart et le bal pour connaitre la teneur exacte de ces fameux changements. Bien sûr, elle pensait à David comme auteur, pas à Charles. Neutral

"Peut-être devrions-nous nous éclipser un moment, histoire que je vous tienne au courant..."

Penny allait accepter, lorsque Cylon se manifesta:

"Frost ? Sigmund, c'est une blague, j'espère ?"

La directrice de Dirt afficha un sourire amusé. Décidément, elle n'était pas la seule à avoir noté cette aberration. :queen:

"Britany ! Oh, mes yeux ne vont pas tenir le choc à ce rythme-là ! Tu es resplendissante !"

Gloria se contenta d'un bref salut de la tête. Elles s'étaient déjà vu plus tôt dans la journée, pour une certaine bande-vidéo incluant (feu) le Capitaine Baldwin et Hell.

"Je sais ce que tu penses mais détrompe-toi car je n'y suis pour rien ! Emma est tombée sous mon charme ravageur lorsque je suis venu l'interviewer et elle m'a contraint de force à la suivre au bal ! Je suppliais justement Penny de me libérer de ses griffes... Oh, tu connais Pénélope Lancaster au moins ?"

- Qui ne me connait pas ? fit-elle, sur le ton de la plaisanterie.

Même si sérieusement, elle était sans doute connue de beaucoup, et haïe d'autant. Laughing
Vint enfin le discours... Ou pas ! Juste une rapide annonce. Et pendant ce temps, elle n'avait pas prêté la moindre attention au trio d'idiots qui avait fait le tour de la salle pour se moquer de tous.


"Darius Lomÿs. Un homme mystérieux sous bien des rapports. Vous avez des informations à son sujet ?"

Oh, elle savait des choses. Mais rien de bien extraordinaires. Comme le soulignait si bien Kelvin, c'était un homme mystérieux.

- Rien de spécial. Il est issu d'une famille très ancienne. Très très ancienne. Et serait récemment devenu proche de Gwen Harrison. Une romance en vue, peut-être...

Et cette fois, le discours se fit. Elle observa Muwvyn, et l'écouta avec attention. De bien belles paroles. Elle scruta ensuite l'assemblée, pour noter leur réaction.

- Beau discours. Mais qui doit sans doute paraitre un peu naïf pour beaucoup...

Elle en faisait partie, mais n'en dit rien.

=> ELLIPSE

_________________

- La vérité n'a pas de date d'expiration, alors s'il faut, je suis capable d'attendre, que ça devienne encore plus gros. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Nirrti
Nombre de messages : 51
Capacité(s) : Invisibilité
Véritable identité : Deirdre Abagnale
Date d'inscription : 05/11/2008
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 16:28

L'annonce de la parenté de Kelso avec Skeeter provoqua plus de réaction chez les jeunes médecins que chez l'intéressé. Cela ne semblait même pas le toucher. Etait-il donc vraiment sans coeur ?

"Ca par exemple... Vous parlez ? Vous n'êtes pas qu'une de ses stupides potiches ?

Quelle gentillesse... Rolling Eyes

"Mais que voulez-vous, parfois, il faut larguer les boulets de votre vie. La pire erreur de mon existence..."

La froideur de cet homme était vraiment horrible, et ses propos plus que choquants. Elle allait rétorquer quelque chose, lorsqu'elle ne sut plus trop de quoi on parlait. scratch
Heureusement, Kelso était là pour relancer le tout, avec son tact habituel ! Smile


"Alors comme ça, on accepte des escort-girl à la soirée ? Il n'y avait pas de tenue plus provocante dans votre garde-robe ? En manque d'attention peut-être ?"

- Je peux faire tomber le haut si vous le désirez... :king:

Muwvyn fit alors une apparition, pour annoncer une petite attente avant son discours. Elliot nota qu'il n'avait pas dit grand chose, et Turk d'ajouter "Pas comme Kelso", ce qui lui valut une remarque bien sentie, sur les magnifiques qualités d'orateurs du trio de médecins, qui devaient valoir celle d'un groupe de moules amorphes. Neutral
Entrèrent ensuite en scène un autre trio, d'animateurs celui-ci, qui comme le nota Sabian pourrait être des amis de Bobby Kelso. Ce qui l'interpella le plus, c'est cette histoire de mort d'Hadrien Thorne. Suspect Et tiens, oui, Jillian était présente. Elle fronça légèrement les sourcils. Elle irait aux nouvelles plus tard, car voilà que Darius réapparaissait.


=> ELLIPSE (avec Kelso)

_________________

- Invité: Hey, dis donc il fait chaud dans ce casino!
Nirrti, coquine: C'est sûrement à cause de moi. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Emma Frost
Nombre de messages : 157
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie, peut transformer son corps en diamant
Date d'inscription : 26/11/2006
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 18:56

Trecento ne prit même pas la peine de faire les présentations, d'autant que sa cavalière sembla trouver son intérêt ailleurs très vite. Ce n'était pas plus mal ainsi, elle pourrait discuter un peu plus calmement avec l'avocat.
Très vite, le maître de maison fit son discours précédemment annoncé, et Emma se fit la réflexion qu'elle ne serait pas étonnée de voir cet homme et Xavier se rencontrer bientôt tant nombre de leurs paroles étaient similaires.
Emma prit ensuite congé de Trecento pour aller voir Conway qui semblait bien trop heureux entouré de tant de femmes...


•Ellipse•

_________________
°~Le plus grand hommage que l'on puisse faire d'un diamant, c'est de l'appeler un solitaire~°

Corps de diamant, yeux de saphirs, coeur de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Icare

Nombre de messages : 33
Véritable identité : Angeal Blake
Date d'inscription : 08/10/2010
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 22:53

"Oui, il s'en est très bien sorti, d'autant plus qu'au vu du sujet abordé, trouver les mots justes n'était pas évident." Répondit-elle, en fine observatrice.

Icare se contenta d'acquiescer d'un signe de tête, sans lâcher cette Vénus des yeux, son horrible sourire en coin toujours présent. Elle le lui rendit, et lui ne se douta pas qu'il était faux.


"Malheureusement, nous avons juste assez de religion pour nous haïr, mais pas assez pour nous aimer les uns les autres." Remarqua-t-elle.

Voilà. Lui accorda-t-il.

Elle était plus charmante lorsqu'elle gardait le silence. Et voilà qu'elle se présentait à la manière médiévale. Il s'empêcha heureusement de pouffer.


"Quant à vous, je dirais qu'à votre voix, vous faîtes partie de ces agitateurs qui ont malmené la salle avant le discours de M. Lomÿs. Je dois toutefois vous avouer que je n'en sais guère plus à votre sujet. Vous êtes connu, je suppose ?"

S'il se réjouissait de l'intro, la suite lui fit légèrement froncer les sourcils.


On peut dire ça. Répliqua-t-il, avec un peu moins d'entrain.

Et alors que le doute l'envahissait, (ne la séduisait-il pas) ? Il laissa tomber tout soupçon dès qu'elle se fût approcher de 'très' près.


"Comment pourrais-je résister à un homme débordant à la fois de charme et de talent ? Vous devez avoir l'habitude d'avoir toutes les femmes à vos pieds... C'est affligeant."

Il haussa les sourcils, voilà une façon radicale de rompre la magie. Mais d'une certaine manière, cela demeurait un compliment.

"Je vous souhaite de passer une bonne soirée." Conclut-elle, en lui vidant le contenu de sa coupe sur... le pantalon.

Il se retint de pousser un juron, alors qu'elle s'éloignait. Il tenta bien d'essuyer la tâche compromettante, mais cela était plus ridicule et inutile qu'autre chose. Il lui lança un regard noir, songeant qu'il ne ferait décidément plus d'efforts. Lui qui voulait simplement se montrer gentil parce qu'on le traitait de raciste...
Et voilà qu'un homme qui allait sans doute prochainement basculer dans le coma, lui lançait :


"Ce sont des choses qui arrivent. Ceci dit, cela tombe plutôt mal dans une salle bondée par les personnalités les plus influentes de la ville. En plus, il y a des caméras."

De quoi je me mêle ? Répliqua-t-il simplement, nullement ému par son "réconfort".

Il se détourna aussitôt de ce visage sinistrement connu. Hélas, ou bien heureusement, ce n'était pas réciproque.
Pas moins de cinq minutes après le départ de Théoden, Adel se montra. Et une tête de con en plus. Jamais deux sans trois, songea-t-il avec ironie. Il adressa un large sourire à cet homme qu'il n'appréciait pas vraiment.


"Je vais faire court car je ne suis pas aussi doué que vous ou Linderman pour me donner un spectacle. Qui plus est, je trouve les actes plus éloquents que les paroles. Alors, voilà, la prochaine fois que vous parlez de moi comme ça, je vous tue."

Son enthousiasme fut quelque peu ébranlé. Il se fit petit lorsque Adel illustra ses propos, en lui broyant cordialement l'épaule.


"Et je parle au sens littéral." Précisa-t-il avant de partir, non sans se moquer de son petit accident.

Cette soirée s'annonçait moins drôle que prévue. Néanmoins, si Adel croyait l'avoir intimidé, il se trompait lourdement. Il regagna le sourire dès qu'il pensa à l'imitation spéciale qu'il prévoyait pour cette brute épaisse. Il n'allait pas être déçu du voyage...


Ellipse !

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Kelvin
Nombre de messages : 133
Capacité(s) : Contrôle la température
Véritable identité : Sigmund Fitch
Date d'inscription : 02/01/2007
MessageSujet: Re: Salle de Réception Ven 10 Déc - 23:39

Et Penny lui souriait. Quel sourire adorable, enivrant ! Cette femme était assurément un petit bijou ! A la fois drôle, pleine d'esprit et charmante, Gloria multipliait les qualités. C'en était à se demander pourquoi elle était si peu appréciée. A cause de son travail ? Sigmund avait connu pire comme journaliste. Mais il n'était peut-être pas très objectif.

"Fidèle à votre réputation de charmeur de première catégorie, je vois. Votre père pourrait être fier de vous..." Déclara-t-elle, après un nouveau compliment de son interlocuteur.

Le concerné arqua un sourcil, intrigué qu'elle évoque ainsi la mémoire de son père, feu Harry Fitch.


Vous avez connu mon père ? La questionna-t-il, un brin surpris il est vrai.

Lui-même n'avait pas eu cette chance et n'avait qui plus est appris son existence que très récemment. D'une certaine manière, il en voulait encore à sa mère pour lui avoir caché ainsi la vérité. Mais voilà qu'il s'égarait un peu là... Aussi, Kelvin se reconcentra sur Gloria au moment où Cylon approchait. Sa question fut éludée et il dut s'expliquer pour Emma Frost. Kelvin, en bon baratineur, présenta deux versions différentes aux filles, chacune d'elle étant en partie erronée. Le journaliste enchaina en faisant les présentations, une initiative qui se révéla inutile dans la mesure où les deux femmes se connaissaient déjà.


"Qui ne me connait pas ?" Nota d'ailleurs Gloria, avec un petit sourire mutin.

Ah, qu'il était plaisant d'être aussi bien entouré ! Décidément, Sigmund ne regrettait pas d'être venu. Cette soirée allait être mémorable à n'en pas douter. Darius Lomÿs fit une première apparition après ça, mais il s'éclipsa rapidement, remettant son discours à plus tard. Kelvin en profita pour essayer de grappiller quelques informations à ses consœurs.


"Rien de spécial. Il est issu d'une famille très ancienne. Très très ancienne. Et serait récemment devenu proche de Gwen Harrison. Une romance en vue, peut-être..." Répondit Penny.

Britany ne leur en apprit guère plus. Ma foi, tout le monde avait le droit d'avoir ses petits secrets^^ Après ça, Anthony Whar et Anton Tozier, deux chroniqueurs à la langue bien pendue, firent leur entrée en scène. Ils commencèrent un tour de salle relativement sportif pendant lequel ils critiquèrent un peu tout le monde, Kelvin y compris.


"Entouré d'une mare de bave, puisqu'on ne peut pas à la fois porter des slips serrés et garder la bouche fermée, Sigmund Fitch, qui semble trouver son plaisir rien qu'en regardant toutes les demoiselles en beau linge. Mesdemoiselles, restez à l'écart, danser sur un sol pareil avec des talons aiguilles, c'est la gamelle assurée. Ça aurait juste le mérite de nous amuser." Fit notamment Whar, avant que Tozier n'ajoute : "Le sénateur Conway n'a pas de quoi être fier de son neveu."

Amusé, Sigmund leva son verre dans leur direction. Il appréciait ces deux hommes, leur travail comme leur humour décapant. Et il ne craignait pas d'être la cible de leurs quolibets. Après tout, si on ne pouvait pas rire de soi, on ne pouvait pas rire de grand chose. Et puis, ce n'était pas méchant. Ceci étant dit, Sigmund se désintéressa rapidement de leur petit numéro. Il était trop bien accompagné pour avoir les yeux fixés autre part que sur ses interlocutrices. Peu de temps après l'arrivée en fanfare de Philip Cavalier, un autre perturbateur, Darius Lomÿs fit son discours. Des paroles sincères furent prononcées, pleines de bons sentiments. Sigmund salua l'initiative même s'il doutait sincèrement que Muwvyn ait réussi à sensibiliser beaucoup de monde.

"Beau discours. Mais qui doit sans doute paraitre un peu naïf pour beaucoup..." Remarqua Gloria, lorsque Lomÿs eut terminé.

En effet, acquiesça-t-il. Mais il est parfois bon de retrouver un peu de notre innocence.

Mais trêve de philosophie, il était temps de s'amuser un peu ! Cela commença d'ailleurs plutôt fort puisque Kelvin put assister en direct à la tentative de drague, relativement désastreuse, d'Icare. Le malheureux se fit remballer vite fait, bien fait et avec pertes et fracas. S'excusant auprès des filles, Kelvin le rejoignit, un grand sourire aux lèvres.

Oh ! Quelle vilaine tâche vous avez là ! Lui fit-il remarquer, en évitant de trop s'esclaffer. J'ai bien apprécié votre intervention, Anton, ajouta-t-il. Mais entre-nous, si vous avez besoin de cours de séduction, appelez-moi, je pourrais peut-être faire quelque chose pour vous. Aucun cas n'est désespéré ! Il faut juste parfois insister sur les bases !

Plutôt content de lui, Kelvin se laissa aller à un petit rire. Il salua ensuite Tozier puis rejoignit les deux sublimes créatures qu'il venait de laisser. Peu de temps après, Emma Frost se joignit à eux. Trois pour le prix d'une. Kelvin était aux anges. Il passa d'ailleurs une très bonne soirée.

| ELLIPSE |

_________________
§ Histoire ~ [url=]Évolution[/url] §

"Même sang, même pouvoir, même ennemi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Salle de Réception

Revenir en haut Aller en bas

Salle de Réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La salle de réception» restaurant avec salle de réception (rive nord)» La mine d'or» Plan du complexe Salon de réception - Salle à manger» [Aide] Pb de coupure réseau, de mauvaise réception 3G, etc..
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Manoir Lomÿs-