AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Niveau 0] Hall, salle de réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Forge
Nombre de messages : 60
Capacité(s) : Génie concepteur - Pouvoirs mystiques
Véritable identité : Ian Malcolm
Date d'inscription : 08/04/2007
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Mer 9 Mar - 10:42

§ Manoir Spencer ~ [Niveau 0] Extérieur §

Il y avait quelque chose d'extrêmement inquiétant à s'enfoncer ainsi dans une obscurité aussi oppressante. A l'abri derrière ses lunettes de soleil, Forge y voyait encore moins, si c'était possible, que ses équipiers. Lorsqu'ils furent tous entrés, la porte se referma derrière eux et une obscurité totale les envahit. Baissant la monture sur son nez, le génie concepteur observa la seule source lumineuse de la pièce, deux flammes bleues qui oscillaient légèrement au centre de la vaste salle.

- Je vous salue, les accueillit une voix profonde et rocailleuse. Que celui qu'on appelle Dorian Baldwin s'avance.

Avec l'accord de Wade, Vesir s'exécuta. Forge l'entendit faire quelques pas et puis plus rien, le Repenti avait disparu.

- Votre camarade prend un peu d'avance, vous aurez peut-être la chance de le rejoindre. Peut-être. Expliqua leur adversaire, avant de pousser un grondement angoissant qui était en fait un éclat de rire.

Les yeux bleus du mutant s'élevèrent alors de plusieurs mètres et, subitement, une rafale de vent ébouriffa les cheveux de Forge, rapidement suivie d'une giclée d'un liquide chaud qui éclaboussa le groupe de combattants. Plusieurs gouttes atterrirent sur les lunettes du X-Men. Quelque chose d'énorme avait fondu sur eux à une vitesse folle. Et cette chose venait d'arracher la vie à l'un d'entre-eux. Forge serra les poings, troublé et effrayé par ce qu'il pourrait voir si jamais les ténèbres se dissipaient.


- Quelle entrée en matière prometteuse ! S'exclama Mildread, alors qu'une masse s'écrasait lourdement à proximité.

Mildread leur renvoyait le cadavre de l'homme à qui il venait d'ôter la vie.


- 1-0 ! Nota joyeusement la guide.

Le monstre dissimulé dans l'ombre s'excitait à présent sur le décor. De temps à autre, le claquement d'une pince gigantesque se faisait entendre. Quel était donc ce nouveau maléfice ? Il existait vraiment des mutants aux pouvoirs atypiques.


- Sortez la monnaie, le métal que vous avez sur vous. Ordonna alors Wade.

Ravi de passer à l'action, même si c'était uniquement pour vider ses poches, Forge fit ce qu'on lui demandait. Sa contribution vint grossir la masse d'objets métalliques du groupe qui voletaient désormais autour d'eux, même si Forge ne pouvait pas les voir. Usant de sa télékinésie, Wade lança les objets au hasard dans la pièce. Une cacophonie de sons se mêla au martèlement des pinces sur le mur. Forge esquissa un sourire, comprenant ce que les deux télépathes avaient en tête. C'était brillant. A l'aide des pièces de monnaie, Wade avait créé une résonance qui leur permit de localiser et de briser les défenses psychiques de l'ennemi.


- Lilah ? Faites nous chauffer tout ça, voulez-vous ? Ajouta Wade.

Et alors que les éclairs de Foudre crépitaient autour d'eux, illuminant par à-coup le vaste hall, une créature monstrueuse se dressa devant eux : un scorpion gargantuesque. Forge eut l'impression ridicule d'être au cœur d'un mauvais film d'horreur.


- Ben on est pas dans la merde... Remarqua Foudre.

Avis que partageait Forge. La lumière saccadée des éclairs leur permit également d'identifier le mort. Il s'agissait de James Markum. Le sénateur gisait sans vie sur le sol, le corps prostré dans une posture chiffonnée.


- Cela suffit, murmura Charles Xavier à ses côtés. Wade, je vais vous demander de rejoindre le niveau suivant. Guide ! Conduisez-les au niveau inférieur ! Je reste ici pour m'occuper de celui-ci.

Déterminé à prendre les choses en mains, Professeur X se tourna enfin vers Forge : Foudre, Forge, restez avec moi. Je vais avoir besoin de votre soutien.

Ledit Forge acquiesça sobrement. Si la perspective d'affronter un scorpion de 8 mètres ne l'enthousiasmait guère, il était prêt à faire ce qu'il fallait pour soutenir Xavier. Alors que Zafina acceptait les conditions du professeur, celui-ci réalisa une prouesse, matérialisant devant eux ce que l'on appelait communément un corps astral.

- Je vous rejoints dès que j'en ai fini avec lui, parla le corps immatériel, d'une voix bien différente de celle à laquelle ils étaient habitués.

C'est ainsi qu'ils furent séparés du reste de la troupe. Comme Wolverine, Cyclope, Vif-Argent et Soul avant eux, le trio avait désormais un adversaire désigné.


- Foudre ! Décapitez-moi ça ! Lança la voix de Xavier, désignant Mildread qui, fauché par l'un des éclairs de Foudre, n'était plus perché sur sa monture. Forge, je compte sur toi pour protéger mes arrières.

Forge acquiesça et, d'une simple pression sur un petit bouton en forme de grain de beauté, son avant-bras se métamorphosa. La mécanique était bien huilée et Forge fut bientôt doté d'un fusil à particule, arme de combat de son invention dont il n'avait pas manqué de s'équiper en vue de cet affrontement. Mildread, qui jusqu'à présent s'était contenté d'observer les manœuvres de ses adversaires, passa à son tour à l'action. Son bâton percuta le sol et la lumière fut de retour dans la pièce. Les pièces de monnaie se rassemblèrent autour du Solitaire avant de changer de forme. En quelques secondes, elles avaient disparu, laissant place à de dangereuses pointes métalliques. Les éclats de métal filèrent vers Foudre tandis que l'aiguillon gigantesque du scorpion s'abattait sur lui. Forge se jeta à terre pour esquiver le dard tandis que Prof X se débattait pour maintenir les pinces qui s'agitaient furieusement.

- Vous souhaitez me tuer, Charles Xavier ? Mais le pire est à venir, n'en doutez pas. Déclara Mildread. Éliminez-moi. Allez-y ! Je ne suis, après tout, que le produit d'une odieuse parodie de la vie.

Alors qu'il se relevait, Forge vit leur adversaire se multiplier. Des dizaines d'exemplaires de Mildread leur faisaient à présent face. Perdu au milieu de la masse, illusion ou réalité, le véritable Solitaire poursuivit son discours. Et pendant que sa voix sinistre s'élevait à nouveau dans le hall, l'un de ses doubles enfonça son bâton dans le ventre de Forge. Le souffle coupé, le X-Men recula de quelques pas puis, songeant qu'il leur fallait d'abord se débarrasser du titan à pinces, il pointa son arme de destruction massive vers le scorpion et ouvrit le feu. La charge plasmique se déversa sur le monstre, le touchant au niveau de l'abdomen. L'explosion qui suivit fut si redoutable que les murs du manoir en tremblèrent. Une pluie de sang brunâtre leur tomba dessus alors que l'immense arachnide gesticulait de douleur, un trou béant dans sa carcasse pourtant solide comme la roche.


- J'ai pensé qu'on pouvait commencer par ton animal de compagnie, railla-t-il Mildread. Tu ne m'en veux pas j'espère ?

Un sourire sauvage se dessina sur les lèvres du X-Men. Le fusil à particule, fumant, se rechargeait déjà. Très vite, Forge pourrait lancer une nouvelle salve.

_________________
"L'esprit qui invente est toujours mécontent de ses progrès, parce qu'il voit au-delà."

"Le progrès consiste à détruire, grâce à des inventions de génie, ce que le génie de l'homme a créé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Arthur Barton
Nombre de messages : 44
Capacité(s) : Insensibilité. Malaise.
Véritable identité : Sir Arthur James Barton of Salisbury
Date d'inscription : 02/03/2008
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Sam 12 Mar - 17:17

Arthur baissa son arme lorsque le juge Bospeyl prit l'initiative. A l'instar des autres, il sortit la monnaie qu'il avait avec lui, et observa la stratégie. Ainsi, ils eurent un clair aperçu de ce qu'ils allaient devoir affronter. Le travail d'équipe paya, avant que Xavier ne décide de rester.

- Cela suffit. Wade, je vais vous demander de rejoindre le niveau suivant. Guide ! Conduisez-les au niveau inférieur ! Je reste ici pour m'occuper de celui-ci. annonça le professeur, avant de choisir ses deux partenaires : Foudre et Forge.

Il avait un plan en tête, et il le mit immédiatement à exécution, puisqu'une impressionnante projection astrale se matérialisa alors, sous forme de poussière brillante. Cet homme était décidément plein de surprise. La Guide, elle, accepta la décision, et pu conduire le reste de la troupe vers la prochaine étape. En suivant tout le petit monde, Barton jeta un dernier regard derrière lui. Après le scorpion, qu'est-ce qui allait bien pouvoir les attendre ensuite ?



OoO Salle de réunion, salle d'archives (-1) OoO

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Cure
Nombre de messages : 316
Capacité(s) : Soin + Télépathie
Véritable identité : Carmine Brigante
Date d'inscription : 12/06/2006
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Dim 13 Mar - 9:44

<=[Niveau 0] Extérieur

Cure s'était bien évidemment rendu compte qu'ils avaient affaire à de purs psychopathes. Mais lorsqu'ils pénétrèrent le manoir, il réalisa combien ils étaient dénués de raison et réellement dangereux. L'ambiance du hall n'avait rien à envier à celle de l'entrée du manoir, d'autant plus qu'ils étaient plongés dans une obscurité presque opaque. On distinguait quelques formes et mouvements, tout au plus. L'ancien X-Men et Templier resta d'autant plus sur ses gardes. Il songea à Edward, à ce qu'ils avaient pu lui faire, et il sentit sa détermination redoubler. En revanche, ces deux lueurs bleuâtres n'étaient pas pour le rassurer. Une voix décidément inhumaine (laquelle provenait sûrement de la bouche près de ce regard démoniaque) s'adressa à Dorian Baldwin. Elle le "pria" de tout de suite commencer à descendre. Cure n'aimait pas du tout leurs règles plus tordues que ludiques.

"Votre camarade prend un peu d'avance, vous aurez peut-être la chance de le rejoindre. Peut-être." ajouta-t-il, comme s'ils n'avaient pas compris qu'ils étaient dans le pétrin.

Un rire glacial se fit entendre, suivi d'une série de bruits pas moins inquiétants. Cure se mit à craindre le pire. L'on avait vraisemblablement attaqué l'un d'entre eux. De qui s'agissait-il ? Comment allait-il ? L'ennemi était-il seul ? Malheureusement, il en doutait. Mildread se félicita lui-même. Les deux leaders s'entretinrent un instant avant de réaliser leur plan. Carmine le jugea très ingénieux. Ils rassemblèrent plusieurs pièces de monnaie et entreprirent de les faire léviter. Les éclairs de Foudre (comme quoi, elle s'avérait utile) permirent d'éclairer les lieux.
Cure fut tout simplement stupéfait, lorsqu'il découvrit le monstre que chevauchait leur hôte (certes pas moins impressionnant).
Une fois qu'il se fut remis de cette vision d'horreur, son regard se posa sur le corps inanimé et ensanglanté. James Markum avait brutalement été assassiné. Cure fronça les sourcils. Il n'était pas proche du sénateur, toutefois, il comprit tout à fait la réaction de Professeur X. C'était imprudent de déjà se séparer car ils ignoraient ce qui les attendait... Néanmoins, il fallait bien gérer ce premier problème et poursuivre. Les minutes d'Edward étaient peut-être comptées. Quant à être animé par un désir de vengeance... Quoi de plus naturel ? Il lança malgré lui, un regard quelque peu rancunier envers Wade.
L'équipe diminuée suivit ainsi donc Zafina vers le prochain cercle dantesque...


=>[Niveau -1] Salle de réunion, salle d'archives

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Foudre
Nombre de messages : 945
Capacité(s) : lance des éclairs avec ses doigts, et télékinésie (avec un petit contrôle)
Véritable identité : Lilah Willows
Date d'inscription : 18/07/2006
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Lun 25 Avr - 14:37

"Cela suffit. Wade, je vais vous demander de rejoindre le niveau suivant."

L'ex-Boule de billard n'avait pas l'air des plus ravis. Elle, la mort de Shelter ne l'avait pas plus affectée que ça. Faut dire que Lilah ne le connaissait quasiment pas. Ca aidait pas mal. Laughing

"Guide ! Conduisez-les au niveau inférieur ! Je reste ici pour m'occuper de celui-ci. Foudre, Forge, restez avec moi. Je vais avoir besoin de votre soutien."

Bah tiens, incapable de faire le boulot seul ! Rolling Eyes Enfin bref, elle n'était pas pressée de dégager. Certes la créature était impressionnante, mais elle donnerait aussi de quoi s'amuser un peu ! Sa main bionique se ressera sur le Katana, alors que de petits éclairs parcouraient sa main... biologique... Laughing
De son côté, Xavier projetta une version fantômatique de lui-même. Et une version grand format.


"Je vous rejoints dès que j'en ai fini avec lui."

Le reste du groupe suivit donc leur si charmant guide pour l'étage suivant. Elle leur souhaitait bien du courage. Elle doutait que la tâche se simplifie plus ils s'enfonceraient dans cet immonde sanctuaire.
Et à peine les autres s'en allèrent que la projection astrale du Prof X s'en prit au scorpion géant.


"Foudre ! Décapitez-moi ça !"

Elle fixa alors Mildread, avec un petit sourire. Il ne faudrait pas le lui dire deux fois.
Il y eut alors un bruit sourd dans la pièce, qui s'éclaira soudainement. Les combattants purent alors admirer leurs adversaires. Lilah se dit qu'il aurait mieux valu laisser les choses comme elles étaient. Voir clairement ce type et sa créature... On était loin de Mister Univers. La seule chose aussi répugnante qui lui avait été donné de contempler, c'était le Paleman... Enfin, Nightmare, quoi. :queen:
Tiens, qu'était devenu cet insupportable nabot depuis l'affaire des Maléfiques - Part 2 ? Bah, quelle importance. Elle vivait bien mieux sans lui. ^^
La jeune femme (si si !) fonrça légèrement les sourcils. Ce qui avait aidé les Repentis pour s'éclairer se transformait tout d'un coup en arme mortel... qui fonça droit sur elle. D'un geste de la main, Foudre les repoussa à l'aide de la télékinésie. Elle avait eu 6 mois pour s'améliorer de ce côté-là.


"Vous souhaitez me tuer, Charles Xavier ? Mais le pire est à venir, n'en doutez pas. Eliminez-moi. Allez-y ! Je ne suis, après tout, que le produit d'une odieuse parodie de la vie."

Hum. Voilà que Mildread se la jouait Homme-Multiple. Vraiment génial. Comme si un n'était pas suffisamment désagréable à regarder... No L'un d'eux ne tarda d'ailleurs pas à se jeter sur elle, pour lui asséner un coup sur le crâne. Elle para l'attaque avec son bras de métal, et balança un coup de genou dans le ventre de la bête. Cela lui avait-il fait mal ou pas, elle n'en avait que faire.

"Que tous, vous mettiez fin à mon existence. Responsable de cette mort haineuse, je vous ferrais le cadeau d'une très longue vie. Cette vie, sous le sceau de mon décès, sera jalonnée de ténèbres et de morts. Les uns après les autres, vous verrez vos amis, vos parents, vos compagnons de route, s'éteindrent les uns après les autres. Et quand enfin, à l'agonie de cette vie cruelle, plus personne ne vous tiendra compagnie, ce sera votre tour de quitter cette terre, abandonné, l'esprit déserté de toute volonté, juste habité par l'aigreur de la vieillesse."

- Tu fais quoi là ? T'es aussi un Gitan ? lâcha-t-elle, tout en restant sur ses gardes.

Parce qu'à l'écouter, il leur balançait une malédiction ! C'était peut-être le compagnon de Gipsy, allez savoir... scratch
Et soudain, après un bruit d'explosion, la pièce trembla, et il fit humide. Humide et sale. Elle leva la tête en direction de Forge. Il venait de faire un trou dans le scorpion.


"J'ai pensé qu'on pouvait commencer par ton animal de compagnie. Tu ne m'en veux pas j'espère ?"

- Si lui non, moi oui ! râla-t-elle. Tu viens de ruiner ma tenue !! Evil or Very Mad

Elle n'était pas prête de changer... Laughing
Et en poussant un cri de colère, et en brandissant son sabre de Samouraï dont elle électrifia la lame, elle trancha un Mildread en deux, avant de se jeter sur un second pour lui faucher les jambes. Elle était de très mauvaise humeur, là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Adel
Nombre de messages : 56
Capacité(s) : Immortalité, contrôle des énergies, invocation...
Véritable identité : Sebastian Shaw
Date d'inscription : 01/12/2009
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Jeu 8 Sep - 21:28

¤ ELLIPSE COLLECTIVE ¤

  • Conclusion de l'affrontement à lire ici.

_________________
§ Histoire ~ Évolution

"Je suis l'Overlord, un Dieu parmi les Hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fantôme
Nombre de messages : 120
Capacité(s) : Dématérialisation - Immortalité - Insensibilité physique - Volonté apte à dominer celle des autres
Véritable identité : Andréas de Vale
Date d'inscription : 05/09/2011
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Lun 7 Mai - 21:44

<--- Domaine Dantès

Qu'est-ce qui était le plus un crime ? Laisser un message accroché au magnifique mur ancien du hall d'entrée du Manoir Spencer et du Domaine Dantès, ou envoyer des mails avec accusé de lecture à ses nouvelles connaissances ? Tout dépendait de l'éthique du Conseil des Ombres, du degré d'humour du récepteur, et des lois sur les bâtiments dignes d'être classés à l'UNESCO. Bref, autant de choses dont Fantôme se fichait pas mal, aussi avait-il fait les deux. Histoire que personne ne sorte l'excuse "Je ne savais pas..." Il accrocha au mur qu'on voyait immédiatement en entrant, l'annonce de l'apéritif dînatoire qu'il avait eu la folie consciente d'organiser...


Chers membres du Conseil des Ombres,

A nos âges respectifs, il serait sans doute indigne de parler de "crémaillère", aussi le terme "invitation à un apéritif dînatoire" conviendrait-il mieux...

Vous êtes tous donc cordialement invités le 13 mai au Manoir Spencer, à dix-neuf heures, pour ce dîner. Puisse-t-il permettre au dernier arrivé que je suis d'apprendre à mieux vous connaître, et plus simplement à vous permettre de partager tous un moment agréable et convivial, que les mets faits par votre serviteur et que l'alcool devraient contribuer à amener. Les différentes pièces du Manoir Spencer vous permettront de passer d'un endroit à l'autre, et donc d'une gastronomie à une autre, selon les pays qui l'auront inspirée. Pour les amateurs, il est fort probable qu'un film sera projeté dans la pièce italienne.

Il est évident que vous êtes donc tous invités à venir avec le sourire et au moins l'estomac vide, pour compenser tous ces jours que j'ai passés à cuisiner.

Vous êtes également priés de noter que les costumes noirs sont exclus de la tenue vestimentaire acceptée, à moins que vous ne teniez à devenir la cible parfaite des tartes à la crème.

Cordialement et en vous disant à très bientôt,

Fantôme


Il vérifia encore un instant que l'annonce n'était pas affichée de travers, relisant le papier, pensant qu'il allait sans doute se faire des ennemis si personne n'avait le sens de l'humour, et que ça n'en serait que sans doute plus suicidaire. Cela n'avait pas grande importance, après tout. Puis il se détourna, se rappelant que ce n'était que la plus petite part du boulot que d'envoyer les invitations ; pendant les jours qui allaient suivre, la cuisine, le marché et les magasins alimentaires allaient devenir ses nouveaux chez-lui, puisqu'il vivrait sans doute plus là que dans sa propre chambre.

Arrow Cuisine du Manoir Spencer

_________________
« L'enfer, c'est l'absence éternelle. » (V. Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fantôme
Nombre de messages : 120
Capacité(s) : Dématérialisation - Immortalité - Insensibilité physique - Volonté apte à dominer celle des autres
Véritable identité : Andréas de Vale
Date d'inscription : 05/09/2011
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Dim 13 Mai - 12:21


Le grand soir était donc arrivé. Un apéritif dînatoire, qu'y avait-il de mieux pour finir la semaine ? Ou alors pour la commencer avec la gueule de bois le lendemain, au choix.

Andréas de Vale avait passé la majeure partie de ses derniers jours à vivre dans la cuisine du Manoir, afin que tout soit prêt pour le fameux jour. Force était de constater qu'il n'avait au moins pas perdu l'habitude de son métier. S'il était évident que le hall, devenu salle de réception pour l'occasion, était la salle la plus remplie au niveau de nourriture (amuse-gueules, plats plus consistants, et même desserts - il y avait même un gâteau d'anniversaire dans un coin de table, au cas où un tel heureux évènement serait tombé par hasard ce jour-là), des chaises et des fauteuils, les autres salles accessibles ne l'étaient pas moins. Le hall avait donc eu l'hommage de servir de "pièce" française et anglaise côté gastronomie, ainsi que le non négligeable avantage de posséder la table où trônaient diverses sortes d'alcools ou de cocktails, déjà tous soigneusement disposés dans des verres.

La salle à manger - première porte à gauche en entrant dans le hall - avait été classée en "pièce" espagnole ; quant au petit salon qui y était adjacent, il avait été quelque peu transformé en pièce italienne, certes, mais aussi en salle de projection, puisqu'on aurait l'occasion d'y voir, au cours de la soirée,
La Grande Bouffe et le Satyricon de Fellini. Fantôme s'était interrogé un instant sur la justesse de ces deux choix, puisque le premier film avait pour sujet le suicide par la nourriture, et le second des orgies alimentaires, meurtrières et sexuelles en tout genre. Bon, eh bien, les centaines ou milliers d'années dont étaient âgés les membres du Conseil des Ombres les dispensaient de l'autorisation parentale, non ? Ils étaient des adultes et n'avait qu'à se gérer eux-mêmes - et puis il n'était pas vraiment là pour faire baby-sitter.

La cuisine, en revanche, n'était pas accessible, pour la bonne raison que Fantôme prévoyait d'y retourner au cours de la soirée à plusieurs reprises, soit pour ramener des plats, soit pour ramener de l'alcool. Du côté est du Manoir, le grand salon-bibliothèque avait été qualifiée de pièce des pays de l'Est ou d'Europe centrale, tels l'Allemagne, la Hongrie ou la Russie. Enfin, pour finir, le bureau accueillait les gastronomies chinoises et japonaises. Autrement dit, il y avait de quoi nourrir et faire boire un régiment tout entier. Il n'avait pas fait son métier pendant des années, pour ne pas être à la hauteur.

Peu avant dix-neuf heures, Fantôme alla mettre en marche la musique qui avait été programmée pour la soirée - il y en aurait de tous les genres et de tous les goûts, de manière complètement aléatoire - et fit une dernière fois le tour de toutes les pièces pour vérifier que tout était bel et bien mis en place. Il eut un demi-sourire en voyant la petite table disposée dans un coin du hall, où régnaient des tartes à la crème, pour les malheureux qui viendraient tout de même en costume noir. Le point était stratégique : tout le monde passerait à un moment ou à un autre pour aller se chercher à boire, ce qui faisait des éventuels trouble-fêtes une cible évidente. Quant à l'étage supérieur, les gens étaient libres d'y aller, mais rien n'y avait été spécialement prévu.

Cela fait, vêtu de son costume bleu sombre et de sa chemise gris clair, il retourna se poster à l'entrée, un air aimable sur le visage, jetant machinalement un regard à sa montre. Le seul signe de légère pression qu'il s'autorisa à montrer, fut le fait de sortir une cigarette de sa poche et de l'allumer. Il fumait très rarement, pour des raisons évidentes de santé, mais cela arrivait parfois. Il ne savait pas vraiment ce qui était le pire à envisager, songea-t-il négligemment : que personne ne vienne, ou que la soirée se transforme en combat comme il avait eu l'occasion d'en voir quelques jours auparavant. Alea jacta est.

_________________
« L'enfer, c'est l'absence éternelle. » (V. Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noxia Cerberus
Nombre de messages : 51
Capacité(s) : Transformation.
Véritable identité : Brad Kavanaugh
Date d'inscription : 02/06/2008
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Sam 19 Mai - 22:08

Arrow En dehors de NY, Domaine Dantès, Batisse ouest

Cerberus arriva pile à l'heure. En réalité, même quelques minutes en avance. Mais n'était-ce pas mieux que de se présenter avec des heures de retard ? La complexité des convenances sur l'heure d'arrivée à un rendez-vous pouvaient être si complexe et personnelle à chacun... Bref, ne nous étendons pas plus sur ce sujet.
Comme stipulé dans l'invitation, Brad évita soigneusement la couleur noire. Il arriva donc vêtu dans des tons clairs. En fait, il évita même le costard. Ca n'avait de toute façon jamais été son style. T-shirt bleu pâle, avec par-dessus une légère veste en cuir blanc (comme sur la sign, quoi ^^). Et un jeans. Autant être marginal jusqu'au bout.
Pour le moment, il n'y avait pas encore grand monde. Mais la soirée ne faisait que débuter. Et il espérait grandement voir les autres Noxia. Particulièrement Lilith et Fran. Avec elles, on aurait de l'ambiance ! Les Noxia avaient ce petit quelque chose qui... red
A l'entrée, il y avait un homme en train de fumer. Leur hôte, sans doute.


- Monsieur...Ravi de faire votre connaissance. Brad Kavanaugh, se présenta-t-il, en tendant la main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=buZdqMP4Tuo&feature=related
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fantôme
Nombre de messages : 120
Capacité(s) : Dématérialisation - Immortalité - Insensibilité physique - Volonté apte à dominer celle des autres
Véritable identité : Andréas de Vale
Date d'inscription : 05/09/2011
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Mar 12 Juin - 11:58

Ah, il était encore heureux que certains aient le sens de la politesse. Fantôme n’était pas réputé pour arriver en retard, pour la bonne raison qu’il n’aimait pas l’être et aimait encore moins les gens qui l’étaient. Toutefois, comme à toute fête, il était plutôt évident qu’il y avait de grandes chances qu’il ait marqué « 19h » et que tout le monde arrive deux heures plus tard. Le monde était étonnement prévisible…

Ce fut pourquoi il eut un léger air de surprise, lorsqu’il vit Cerberus entrer le premier, vêtu de vêtements clairs et décontractés. Cela plut assez à Fantôme ; le premier arrivé ne subirait pas de tarte à la crème. Et puis le côté décontract’ montrait qu’on se souciait peu, ou pas, des apparences. Il arrêta son geste dans le mouvement qu’il faisait pour porter sa cigarette à sa bouche, s’avançant vers Kavanaugh, à qui il serra cordialement la main tout en lui souriant légèrement.


« Tout le plaisir est pour moi, M. Kavanaugh. Andréas de Vale, pour vous servir. » fit-il, en matière d’introduction.

Même si cet homme était le seul à venir, au moins cette soirée aurait-elle servi à quelque chose, rencontrer quelqu’un du Conseil des Ombres, qu’il aurait bien eu du mal à croiser autrement, ou du moins dans une ambiance à peu près sympathique. Andréas se détourna un instant, le temps d’aller chercher une flûte de champagne sur la table où reposait les alcools, pour aller ensuite l’offrir à Cerberus.

« Au premier venu que vous êtes ! » lança-t-il, sans cesser de sourire. « Les pièces sont organisées par pays, vous y trouverez des plats différents à chaque fois, et êtes bien entendu invité à vous servir. Il y a une certaine bravoure d’être le premier à arriver à une soirée, et encore plus quand on arrive en avance. Je vous félicite donc. »

_________________
« L'enfer, c'est l'absence éternelle. » (V. Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Saturne
Nombre de messages : 16
Capacité(s) : Espace/temps
Véritable identité : Oliver Bennett
Date d'inscription : 09/03/2010
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Mar 12 Juin - 14:55

☻ ELLIPSE ☻


[justify]Quelle idée saugrenue. Pas de noir. Oliver n'avait pas eu besoin de se planter devant sa garde-robe pour chercher la moindre trace de couleur, de blanc, ou même de gris. Il n'avait toujours porté que du noir. Le personnage qu'il incarnait ne pouvait se permettre de dévier de cette ligne de conduite. Droit comme la justice, tout en classe et en sobriété. Et pourtant, il souhaitait se rendre à cette petite réception. Il avait croisé Fantôme et était curieux d'en apprendre plus sur l'homme. Tous deux faisant partie des Sept Solitaires, il semblait normal de devoir connaître l'autre, sans pour autant bien sûr verser dans l'indiscrétion.

Saturne, contrairement à d'autres, n'avait pas souhaité prendre une chambre au Manoir Spencer. Il avait son propre domicile, dirigeait sa propre banque, il n'avait donc pas envie de bouleverser son quotidien. Bien entendu, il était prêt à agir pour le bien de son nouveau groupe. D'ailleurs, il avait déjà agi pour le Conseil des Ombres, en assistant le Seigneur des Enfers, Akhad, dans la recherche et la libération de sa charmante fille, Lady Morgana.

Seule une boutique de luxe pouvait accueillir Oliver, et c'est pourtant de mauvaise grâce qu'il avait fait les achats nécessaires à son adaptation aux exigences de la soirée. Finalement, il avait opté pour de l'Italien. Costume gris, chemise et cravates bleues. Les chaussures, elles... étaient bien noires. On lui avait conseillé une note supplémentaire à ajouter au tableau : des lunettes. Après essayage, il s'était rendu compte que ça lui allait bien.

Muni de son éternelle canne, Saturne se matérialisa juste devant l'entrée. Il observa la façade quelques secondes, avant de faire quelques pas. L'organisateur de la soirée était là, en train de fumer. Et avec lui, il y avait un jeune homme. Oliver ne mit pas longtemps à retrouver son nom. L'un des fils de feu le Sénateur Kavanaugh. Il tendit d'abord la main au jeune homme :


"M. Kavanaugh. Oliver Bennett."

Fidèle à lui-même, il ne souriait pas. S'il avait dérogé à la règle du noir, il y a plusieurs habitudes qu'il n'était pas prêt de perdre. Il enchaîna avec Fantôme.

"Andreas. Un plaisir de te revoir."

Il tutoyait, oui, mais n'était-ce pas normal pour les Sept Solitaires ? Un bref regard à l'intérieur, vers les pièces visibles, lui permit ce petit commentaire :

"La soirée bat son plein."

Et toujours aucun sourire. Il avisa la coupe de Champagne. Probablement une bonne bouteille. Qui se serait permis une telle réception en offrant la première piquette à ses convives ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Oub
Nombre de messages : 16
Capacité(s) : Absorption, transformation
Véritable identité : Ricardo Sorel
Date d'inscription : 04/09/2010
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Sam 7 Juil - 16:50

§ Ellipse §

Beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis que la Guilde avait ramené leur bien-aimé leader d'outre-tombe, le puissant et ténébreux Ascheriit. Oub était présent ce jour-là, au cinéma café. Il n'était d'ailleurs pas prêt d'oublier cette journée. Car Sorel n'avait pas fait qu'assister au retour du mutant sempiternel, il y avait directement participé, son pouvoir ayant plus ou moins servi à recharger les batteries du Seigneur des Ténèbres. Si Oub n'était pas peu fier d'avoir apporté sa contribution à ce noir évènement, il commençait singulièrement à trouver le temps long. Car depuis cette séance de cinéma très particulière, rien de bien palpitant ne s'était passé dans la vie de Ricardo Sorel. Certes, il avait pu rencontrer de nouveaux mutants lorsque le Conseil des Ombres ; alliance d'individus poussiéreux ; avait été reformé, mais c'était à peu près tout. S'il souhaitait prendre sa revanche, Ascheriit n'était visiblement pas pressé d'en découdre. Pour Oub, l'attente était difficilement supportable. Il n'était pas aussi patient que pouvait l'être Snàporaz ou Satine. En dépit de ce que laissait penser son apparence secondaire, Sorel n'était pas fait pour l'inaction. Et il n'avait d'ailleurs pas rejoint la Guilde pour regarder une bande de vieux discuter autour d'une table. Ça, non ! S'il l'avait fait, ce n'était que dans un seul but : rencontrer les mutants éternels de Gran Pulse. Il avait quelques comptes à régler avec eux, des questions à poser et des baffes à distribuer. Mais en attendant ce moment, Oub allait pouvoir tromper son ennui à la petite fête organisée au manoir Spencer. Fantôme, que Sorel ne connaissait ni d’Ève, ni d'Adam, était à l'origine de cette réception singulière. Richard avait applaudi des deux mains lorsqu'il avait pris connaissance de l'initiative. Celle-ci était aussi osée que prometteuse. Afin de respecter les consignes vestimentaires imposées par leur hôte, Oub avait revêtu son plus beau peignoir. C'est donc en pantoufles qu'il gravit les quelques marches qui le séparaient de la porte d'entrée du manoir. Si l'extérieur de la propriété était des plus lugubres, l'intérieur respirait l'abondance. Mais comme Oub n'était pas homme à admirer le décor pendant des heures, celui-ci s'approcha sans attendre du petit groupe réuni près de l'entrée de la grande salle.

- Salut, les potes, ça roule ? Demanda-t-il, un large sourire aux lèvres.

Le regard de Sorel s'attarda sur les costumes de ses trois interlocuteurs. Si la couleur ne faisait défaut à aucun d'eux, leur costume n'avait rien de très travaillé. Ils auraient pu faire un effort... Une minute ! Le front plissé, Oub tâcha de se remémorer le contenu du mot d'invitation. A bien y réfléchir, il ne souvenait pas d'avoir lu quoi que ce soit en rapport avec... Un bal costumé ! Ah ! Snàporaz lui avait encore joué un mauvais tour ! Le brigand ! Oub s'esclaffa en se rendant compte de la supercherie. Son frère ne perdait rien pour attendre.


- J'espère que ma tenue dérange pas ? Ajouta-t-il. Mes fringues sont toutes noires et on m'a dit qu'il fallait pas que j'en prendre.

Voilà. Oub était dans la place.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"J'suis hyper content !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Fantôme
Nombre de messages : 120
Capacité(s) : Dématérialisation - Immortalité - Insensibilité physique - Volonté apte à dominer celle des autres
Véritable identité : Andréas de Vale
Date d'inscription : 05/09/2011
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception Mar 10 Juil - 8:21

La chose à constater, était que s'il y avait au moins désormais trois personnes qui pourraient participer à la petite fête, cela n'empêchait pas que si personne ne se pointait plus, il y allait avoir quantité de plats à jeter à la poubelle. Il ne tenait pas à finir les restes au point de tomber malade, à vrai dire...Il commençait à se demander si l'interdiction de porter du noir avait eu un effet conséquence sur le non-public de cette soirée. Mais si après tout, même Saturne avait fait un effort, les autres pouvaient en faire, n'est-ce pas ? Et puis, au diable les convenances. Même mutants, ils étaient des hommes comme les autres. Etait-ce juste si difficile de quitter pour un temps les diverses conquêtes/destructions/manipulations du monde (barrez la mention inutile ou ajoutez-en une) pour faire un soir plus détendu que les autres, pour faire connaissance ?

Il finit par écraser sa cigarette, sans la finir, en voyant arriver Oliver Benett, qu'il connaissait des Sept Solitaires. A vrai dire, il eut un petit choc positif en le voyant vêtu de gris, bleu et...quelques touches de noir. Toujours avec sa célèbre canne, ceci dit. Et son absence de sourire, qu'il avait déjà remarqué. Andréas choisit donc d'en esquisser un assez large, cordial, s'avançant vers Saturne pour le saluer.


"Oliver ! C'est également un plaisir. Ravi de voir que les menaces de tarte à la crème aient réussi à t'effrayer à ce point. Belles lunettes, au passage. Vous avez fait bon choix."

Il avait l'impression de parler le plus naturellement du monde, tout en se demandant si telle sincérité était bien de coutume par ici. Il avait été trop longtemps habitué à ne pas cacher ce qu'il pensait, pour se maîtriser tout à fait. Toutefois, il n'aimait certes pas trop qu'on le tutoie aussi rapidement... Néanmoins, son sourire se fit un peu plus pincé lorsqu'Oliver désigna ironiquement les autres pièces du regard, pour signaler l'absence évidente de monde.

"Eh bien, il faut croire que les adultes se laissent beaucoup effrayer par les tartes à la crème...Ou préfèrent rester dans leur coin, seuls, à broyer du noir en toute quiétude solitaire. Tant pis, nous mangerons davantage !"

Telle remarque n'était pas du tout dite avec un clin d'oeil en pensée, à un certain Roxas. Suivant le regard d'Olive, il alla chercher une autre coupe de champagne, ainsi qu'une deuxième, puisqu'il entendait la porte s'ouvrir pour laisser passage à quelqu'un d'autre. Il offrit la première avec un sourire cordial à Oliver.

"Je vous assure que c'est de l'excellent champagne. Et que la nourriture ici est égale, niveau qualité."

Puis il se tourna vers le nouvel arrivant, et manqua d'en lâcher la deuxième coupe, en voyant Ricardo débarquer en peignoir rose. Il ne sut comment réagir sur l'instant, se demandant si c'était une farce, mais le ton jovial, le sourire de l'arrivant acheva de le détromper. Il avait une assurance naturelle trop honnête pour avoir préparé un mauvais coup à dessin...Rien que l'entrée en matière lui plaisait. Passé le moment d'hésitation et de surprise, il eut un rire. Pantoufles et peignoir rose ! Il n'y avait pas à dire, cet homme serait d'ores et déjà le plus original de la soirée. Il ne voyait pas comment autre arrivée puisse être plus fracassante et décontractée. D'ailleurs, peut-être Oub se rendit-il compte de sa mauvaise interprétation de l'invitation, puisqu'il rit à son tour. Fantôme lui offrit la coupe qu'il portait à la main, souriant (il commençait à se demander comment il parvenait encore à sourire de manière aussi spontanée) bien qu'il ne saisit pas le sens complet de la dernière référence.

"Vous ne dérangez pas du tout, monsieur. Je vous déclare d'ores et déjà l'homme le plus original de la soirée. Mettez-vous à votre aise, comme votre tenue le suggère. Je suis Fantôme, ou Andréas de Vale, si vous préférez. Bienvenue."

Ah, si seulement les autres pouvaient prendre exemple sur Oub, et arriver de manière aussi décontractée et simple, enjouée..Si pour Noxia Cerberus, c'était déjà le cas, ce n'était pas celui d'Oliver.

"Si vous avez faim, servez-vous : il y a de quoi nourrir tout le régiment qui n'est pas encore arrivé," dit-il globalement à tous.

_________________
« L'enfer, c'est l'absence éternelle. » (V. Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Niveau 0] Hall, salle de réception

Revenir en haut Aller en bas

[Niveau 0] Hall, salle de réception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La salle de réception» Mariage disney prévu pour juin 2016-Recherche de déco et besoin de conseils pour salle de réception» restaurant avec salle de réception (rive nord)» La mine d'or» Plan du complexe Salon de réception - Salle à manger
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Manoir Spencer-