AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Second étage - Aile ouest] Salle de réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ascheriit
Nombre de messages : 27
Capacité(s) : Pouvoirs psychiques (Maîtrise du temps)
Véritable identité : Strago Nur (Dante Malaparte)
Date d'inscription : 03/10/2010
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 25 Fév - 14:09

- Simplement que si quelqu'un a un autre visage à m'offrir, je suis preneur. Que suis-je, sinon une innocente victime. S'était humblement défendu Aphiss, suite à la réplique peu engageante d'Ascheriit.

- Je connais une mutante qui pourrait t'aider, mais il nous faudrait l'enrôler de force... Et tu sais à quel point la violence me répugne, rétorqua-t-il, avec une dérision détonante, quasiment dérangeante vu le ton glacial employé pour ce qui demeurait pourtant un trait d'humour.

Ayant été invité à le faire par Ascheriit, Akhad prit à son tour la parole. Sa voix caverneuse s'éleva au milieu de l'assemblée silencieuse.

- Je vois... Beaucoup de choses, ici. Commença-t-il. Derrière mon apparence de mendiant en guenilles, je suis Akhad, le plus vieux télépathe vivant du monde, de près de 3000 ans.

Une lueur étrange passa dans les yeux de Strago. Compter un mutant tel qu'Akhad parmi ses plus proches alliés était une aubaine d'autant plus appréciable à présent que Thanatos n'était plus que l'ombre de lui-même. Les Invisibles s'en étaient admirablement tirés. Asservir un mutant aussi légendaire n'était pas en effet un mince exploit. Le plus puissant mutant sur Terre après le Phénix en personne n'était plus qu'un vulgaire pantin à la solde d'un groupe d'individus. Akhad accepterait-il longtemps cet état de faits ? Souffrait-il de rester fidèle à un mutant extraordinaire certes, mais domestiqué comme un vulgaire animal ? Les perspectives étaient multiples et la plupart d'entre-elles réjouissaient Ascheriit. Ils étaient à n'en pas douter à l'aube d'une nouvelle ère. N'était-il pas temps de tourner définitivement la page "Thanatos / Théoden" ?

- Plus encore que le brillant Ascheriit autour de qui nous nous réunissons, j'ai vu se dérouler les guerres, tomber les perdants et les vainqueurs écrire l'histoire. Poursuivait Akhad. Des forteresses se sont effondrées, des rois exécutés, des peuples mis en esclavage. Tellement de temps passé à voir l'ordre naturel pour qu'aujourd'hui, ceux qui se croient justes et bons défendent les faibles, les lâches, les peuplent qui, pour leur propre bien, ont besoin d'être guidés.

L'antique mutant ne manquait pas non plus d'éloquence. Moins barbare qu'Apocalypse tout en étant certainement aussi dangereux, Akhad ne connaissait guère de rivaux dans son domaine, la télépathie. En fait, l'un des rares mutants à même de rivaliser avec son potentiel se trouvait assis à ses côtés.

- C'est pourquoi je suis là, pourquoi je cherche à faire ce qui doit être, et non ce qui est. Pour notre plus grand bien. Conclut-il, sans plus de cérémonie.

- Je ne peux malheureusement pas me vanter d'avoir foulé cette Terre pendant des siècles immémoriaux, enchaina Tirésias, après qu'un voile de silence ne fut retombé dans la salle de réunion. Et néanmoins, rien ne saura me faire flancher quand il s'agira de soutenir le Conseil des Ombres comme n'importe lequel des membres qui le constituent.

Voilà qui était bien parlé. Ascheriit inclina poliment la tête dans sa direction pour montrer son appréciation. Attentif, il laissa l'ancien leader des Invisibles en dire un petit peu plus sur lui.

- Vous pouvez m'appeler Tirésias; je suis télépathe ainsi que l'un des invités permanents de notre très discret hôte. Se présenta donc celui-ci... Sans en révéler davantage.

Tirésias préféra en effet évoquer le cas, certes divertissant, de la créature nommée Ikon.


- Il est possible que vous ayez déjà croisé une créature grisâtre et repoussante de très médiocre compagnie. Dit-il. Il ne s'agit pas d'un parasite mais d'Ikon. Un... mutant dont le potentiel est extrêmement intéressant. Et si ce n'était pas encore le cas, vous voilà prévenu. Merci de ne pas le tuer, les pria-t-il enfin, avant de céder la parole.

Les mains d'Ascheriit se joignirent au-dessus de la table. L'intervention de Tirésias le laissa un brin méditatif. Pourquoi en dire autant sur Ikon et refuser de s'étendre sur sa propre personne ? Strago creuserait la question plus tard. Pour l'heure, il porta son attention sur Lucia, représentante en chef des Ombres.


- Je suis Lucia, et je dirige en l'absence de mon époux, Jiraya, le groupe qu'il a fondé : les Ombres. Se présenta-t-elle sobrement. En plus du soutien de Tirésias, ici présent, et d'Ikon, nous comptons dans nos rangs une Immortelle, Nuwa. Nos intérêts coïncident avec les vôtres, et nous sommes prêts à mettre nos forces à la disposition du Conseil des Ombres.

Ascheriit lui adressa également un petit signe de tête. Lucia jouait son rôle à merveille, son époux pouvait être fier d'elle. Les Ombres... Ils constituaient depuis toujours le bras armé du Conseil des Treize. Strago avait tiré les ficelles dans l'ombre et poussé Jiraya à fonder cette organisation prometteuse. Et il ne le regrettait pas. Ikon, Nuwa et Tirésias... Jiraya avait bien œuvré. Ces trois mutants ne leur seraient pas inutiles dans la guerre qui couvait. Suite à cette brève intervention, Ba'al se leva carrément de son siège.

- Comme certains l'ont déjà compris grâce à notre ami Aphiss, je me nomme Ba'al. Connu du grand public sous le nom de Jonathan Phagan. Industriel et philanthrope. Et ancien membre du Club des Damnés, s'introduit-il.

S'en suivit une aparté essentiellement destinée aux représentants des Ombres.


- J'imagine que cela n'a pas grande importance pour vous, mais je vous pardonne le massacre des miens (et je veux dire autant les collègues que ma famille !) par votre lutin crasseux et maladorant. Et je remercie le ciel d'être parti quelques minutes avant votre funeste arrivée. Comment le monde aurait-il pu survivre sans ma présence ? S'exclama-t-il, avant de reconnaître qu'il s'éloignait quelque peu du sujet.

- Le Conseil des Ombres partage certains buts auxquels j'adhère, et je compte bien y apporter mon soutien, tant financier qu'au niveau de mes capacités, qui sont bien plus étendues que celles dont vous avez pu éventuellement entendre parler. Ajouta-t-il promptement.

Puis il se rassit, laissant Djinn prendre le relais.


- Face à nos illustres compagnons, déclara-t-elle, je crains de faire figure de nourrisson, toute simili que je suis. Djinn n'a ni trophées, ni blason. Mon insignifiante personne berce l'espoir de placer ses modestes capacités au service des nobles seigneurs assis à cette table.

A la fin de son discours, ses cheveux roses prirent tout-à-coup une teinte légèrement plus naturelle, à savoir un blanc lumineux. Le regard angoissant d'Ascheriit changea alors de proie pour se poser sur Adel.

- Si vous vous intéressez un minimum aux médias, vous devez connaître mon visage comme celui appartenant au milliardaire excentrique Sebastian Shaw. Il ne s'agit en réalité que de ma facette publique. Adel est mon nom véritable et, à l'instar de mes illustres ainés, j'ai vu de nombreux siècles s'écouler. Se présenta le Simili d'Axel. Je fais partie de ce Conseil depuis sa genèse et je suis toujours aussi déterminé qu'autrefois à le pousser vers la grandeur. Je vois beaucoup de nouveaux visages autour de cette table. J'espère que notre collaboration sera aussi fructueuse avec vous qu'avec vos prédécesseurs.

Aussi bref et concis que sa protégée l'avait été avant lui, Adel s'en arrêta là. Emma Frost se leva alors. Ascheriit se pencha légèrement en avant, redoublant d'attention. Il avait toujours fondé de grands espoirs sur cette jeune femme. C'est pour cette raison qu'il l'avait discrètement aidée à gravir un à un les échelons du pouvoir. Mais rien n'était gratuit en ce monde et la Reine Blanche allait à présent devoir régler sa dette. Et le prix à payer serait conséquent.

- Tout comme Adel qui m'a précédé, mon visage et mon identité ne doivent pas vous être inconnus si vous suivez un minimum l'actualité. Je suis Emma Frost. Déclara la froide jeune femme. Je n'ai pas l'expérience ou le passé de la majorité des personnes assises autour de cette table, cependant je possède un empire, qui pour certains ne représente rien comparé au poids du temps et de la puissance des mutants, mais qui est un atout inestimable dans le monde d'aujourd'hui, et que je mets au service de ce Conseil qui m'a aidé à le construire.

Frost n'en révéla pas davantage sur sa personne. Dès qu'elle se fut rassise, Ossus prit le relais. L'Externel se montra bien plus loquace que ses prédécesseurs, et sincère. Il ne chercha pas davantage à cacher son passé qu'à révéler ses présentes intentions.

- Je m'appelle Olaf Raudi, alias Ossus. Sans être aussi âgé que certains, je ne suis pas de cette époque. J'ai foulé la terre en compagnie des Vikings, avant d'être pris en chasse par un groupe baptisé l'Ordre du Sceau. Ils m'ont maintenu prisonnier pendant plus de 1000 ans, en me plongeant dans un sommeil forcé, alors que j'étais sous ma seconde forme. Un arbre gigantesque. Et accessoirement violent. Je dois ma libération à une catastrophe qui a frappé la ville de Londres. J'ai abusé de la Fondation Akatsuki qui m'a recueilli pour en savoir plus sur moi. Alors que j'en profitais moi-même pour m'informer sur ce nouveau monde perverti par toutes ces avancées technologique, et défiguré par ces immondes tours qui se dressent un peu partout. Je les ai quitté lorsque j'en ai pris assez, et d'anciens amis ont repris contact avec moi.

Voilà qui constituait un excellent résumé. Ascheriit esquissa un sourire mauvais. La conclusion, bien qu'attendue, ne le déçut pas.

- Et j'ai découvert que mes ennemis d'hier, ceux-là même qui m'ont emprisonné vivent toujours. Mon but en rejoignant ce Conseil est donc de mettre fin à leur misérable vie.

Clair, net et précis. Mieux valait ne pas être à la place des ennemis d'Ossus, ni commettre l'imprudence de se mettre au travers de son chemin. Quoi qu'il en soit, Strago était ravi de constater qu'Olaf n'avait pas changé. Force et détermination filtraient dans sa voix grave et pleine d'assurance. Ossus était indubitablement l'un de leurs meilleurs atouts. Axel et Éclipse allaient en pâtir.

- Bien, bien. S'éclaircit alors la voix Aphiss. Debout, il entreprit également de se présenter. Comme on vous l'a fait comprendre, et comme certains parmi vous le savent déjà, je ne suis pas humain. Pour être plus précis, je suis un Dragon. Peut-être avez-vous déjà aperçu mon ombre dans le parc la nuit. Dans ce cas, dormez, et ne sortez pas promener. Je mange, la nuit.

Il énonça ses dires comme s'il s'agissait de banalités. Mais le fait est qu'Aphiss n'était pas un mutant à proprement parler, mais bien le fruit de l'un d'eux. Le pire en l'occurrence.

- Plus sérieusement, Thanatos m'a créé il y a près de deux millénaires, lorsqu'il a été emprisonné, j'ai gagné ma liberté. Lorsque j'ai essayé de manger Théoden, père du vénérable Ascheriit, il a utilisé son pouvoir pour éviter d'être dévoré en me bricolant cette apparence physique. Expliqua-t-il, avant de conclure : Aujourd'hui, si beaucoup grincent des dents au point d'en avoir mal au crâne en me voyant, cet aspect désagréable pourrait malgré tout être un avantage. Bref, je suis aussi un millionnaire, un philanthrope, et ouvert à toutes propositions.

Lorsque Wotton se tut, Théron prit la suite, sans prendre la peine de bouger de son siège.

- Comme toujours, Ascheriit a su réunir a la foi le potentiel et la détermination... Reste à voir comment la loyauté de chacun va pouvoir s'exprimer. Commença ce dernier, visiblement sceptique quant à l'utilité de certains de ses nouveaux compagnons de jeu.

- Pour ma part, j'ai à quelques années près l'âge canonique de trois millénaires. Poursuivit-il. J'ai beaucoup voyagé, rencontré quelques illustres Mutants à travers le temps, dont la plupart se trouve dans le camp d'en face aujourd'hui. Il est une chose que je ne cache pas : je ne porte pas les Externels dans mon cœur.

Un point sur lequel Ascheriit et lui s'étaient toujours entendus. Les siècles s'écoulant, les Externels s'étaient multipliés avec une fréquence déplaisante, notamment au sein d'une famille en particulier... Il était temps d'y remédier pour ne garder que les meilleurs d'entre-eux.

- Enfin, quant à ce que je sais faire... Me fondre dans la matière, quelle qu'elle soit, prendre le contrôle d'un corps étranger... En somme, une capacité moins... agressive que d'autres. Conclut Théron.

Médéa acheva enfin le tour de table.


- Hey ! Heu... Moi, c'est Claudia. S'introduit-elle avec maladresse, comme prise au dépourvu alors qu'elle avait amplement eu le temps de se préparer à prendre la parole. Mais vous pouvez m’appeler Médéa. A vue de nez, je dois être la 4ème ou 5ème personne la plus jeune de cette table. J'ai 49 ans. Comme quoi, 5 fruits et légumes par jour, ça fait son effet !

Naturellement, la blague tomba plus ou moins à plat. Mais Ascheriit était toutefois ravi de voir un peu de fraîcheur et de spontanéité autour de cette table.

- Sinon, je ne suis pas connu, et il le vaut mieux dans ma profession... Continua la jeune femme. Je bosse pour l'Organisation... j'ai des cartes pour ceux qui en voudraient ! On fait de tout. Meurtre en masse, meurtre discret, magouille en tout genre, piratage informatique... Tout ! Tant qu'on est payé en temps et en heure.

Voilà qu'elle en profitait pour glisser sa pub... Strago esquissa un sourire mauvais. Pensait-elle réellement que les services proposés pouvaient intéresser ne serait-ce qu'une personne autour de cette table ? La plupart n'avait besoin de personne pour tuer, comploter ou massacrer des innocents à la chaîne...

- Concernant mes pouvoirs, il s'agit de tout ce qui touche à l'électrique. Révéla ensuite Médéa, ce qui était nettement plus intéressant. Je peux contrôler tout objet qui marche à l'électricité. Je peux aussi absorber l'énergie électrique des gens à mon propre profit, et même me constituer deux, oui, deux !, magnifiques fouets psioniques. Et si je perds pied, je peux aller jusqu'à me métamorphoser en... une chose pas très jolie et sympa à voir. Je ne voudrais pas faire concurrence aux monstres de cette assemblée.

- Quant à ma présence ici, il semblerait qu'on m'ait vanté à quelqu'un... Mais je ne reconnais personne à cette table. En tout cas, ce n'est sans doute pas une erreur ! J'ai moi aussi des projets en cours, et une aide extérieure à mon employeur me serait profitable. Tout comme je suis prête à participer aux projets des autres ! Conclut-elle, avec la même énergie.

- Bien. Très bien, déclara alors Ascheriit. Je vous remercie de vous être ainsi prêtés au jeu des présentations. J'ai conscience qu'il s'agit d'un exercice éreintant pour certains, glissa-t-il, sans viser personne en particulier. Mais les concernés se reconnaitraient assurément. Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles, ajouta-t-il, son regard ciblant tour-à-tour Emma Frost, Djinn et Médéa.

- J'ai pour ma part un projet à soumettre à Emma, poursuivit-il, ses pupilles glaciales se fixant sur la Reine Blanche. Vois-tu, Emma, j'ai récemment eu vent d'une certaine complicité que tu entretiendrais avec le dénommé Charles Xavier, télépathe de classe 4 faisant partie des mutants les plus doués de sa génération. Cet état de faits est... Intéressant. Jiraya et les Ombres m'ont d'ailleurs soumis une idée des plus enthousiasmantes. Mais je vais laisser Lucia te l'exposer. Après tout, ne dit-on pas qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César ?

Les mains jointes, Ascheriit échangea un regard froid avec Akhad. Ce dernier devait à n'en pas douter avoir une petite idée de ce que Strago avait en tête...

[Hrp : Si vous souhaitez que l'on adapte le roulement des personnages, n'hésitez pas à vous exprimer dans la partie adéquate.]

_________________
"Only I can live forever."
§ Histoire ~ Évolution §

"J'ai lu dans ton cœur. Et ton cœur est mien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Lucia
Nombre de messages : 75
Capacité(s) : Lumière chaleur/froid
Véritable identité : Laura Mercanti
Date d'inscription : 08/07/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Dim 26 Fév - 0:22

Le regard de Lucia, comme celui des autres, se posa ensuite sur Ba'al, le suivant à se présenter. Ce dernier ne manqua pas de préciser qu'il faisait partie, fut un temps, du Club des Damnés. L'Italienne haussa un sourcil, et Phagan s'attarda d'ailleurs un instant sur elle, rappelant le massacre de Sylar et toute sa clique...

- J'imagine que cela n'a pas grande importance pour vous, mais je vous pardonne le massacre des miens (et je veux dire autant les collègues que ma famille !) par votre lutin crasseux et maladorant. Et je remercie le ciel d'être parti quelques minutes avant votre funeste arrivée. Comment le monde aurait-il pu survivre sans ma présence ? Mais bref, je m'égare...

Ba'al avait raison sur un point : cela n'avait absolument aucune importance pour les ombres. Ikon avait fait une démonstration de ce dont il était capable, et personne n'y avait rien pu. Le beau parleur n'aurait pas manqué de faire partie des victimes s'il n'était pas parti trop tôt... Il avait raison sur un autre point : il s'égarait, ses derniers propos n'ayant absolument aucun intérêt. Djinn, une "petite nouvelle" se présenta après lui, et vint le tour d'Adel. Qui ne dévoila finalement pas grand chose...

Ce fut ensuite Emma Frost qui prit la parole. Laura tâcha de conserver son impassibilité, et n'eut finalement pas à se forcer, la femme diamant ne révélant rien d'important. Visiblement, elle souhaitait cacher ses liens avec les X-Men et le Professeur Xavier. Ascheriit ne manquerait pas de souligner ce fait, sans aucun doute. Ossus parla ensuite, raconta lui presque un peu trop ce qu'il avait vécu. Wotton fit ensuite gonfler un peu plus son ego, malgré les remarques qu'il avaient encaissées un peu auparavant.

Ce fut ensuite un autre Mutant âgé de trois mille ans, Théron, qui se présenta, ne manquant pas de commencer par l'expression de son scepticisme. Cet aspect, Lucia le partageait. Médéa acheva le tour de table, se permettant une plaisanterie qui fut accueillie par un silence tapageur. Qu'est-ce qu'elle parlait ! Laura se serait presque réjouie lorsqu'elle mit un point final à son intervention. Les formalités achevées, Ascheriit reprit la parole.


- Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles.

Parmi elles, bien entendu, il y avait Emma Frost. Lucia s'avança légèrement sur sa chaise. Les Ombres avaient un rôle capital dans l'épreuve qui allait être imposée à la femme d'affaires. Le meneur de la réunion s'adressa donc tout particulièrement à elle :

- J'ai pour ma part un projet à soumettre à Emma. Vois-tu, Emma, j'ai récemment eu vent d'une certaine complicité que tu entretiendrais avec le dénommé Charles Xavier, télépathe de classe 4 faisant partie des mutants les plus doués de sa génération. Cet état de faits est... Intéressant.

Laura guetta les réactions autour de la table. Une telle information devait forcément avoir un certain effet sur la plupart des présents. Mais la suite allait s'avérer d'autant plus intéressante.

- Jiraya et les Ombres m'ont d'ailleurs soumis une idée des plus enthousiasmantes. Mais je vais laisser Lucia te l'exposer. Après tout, ne dit-on pas qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César ?

L'Italienne adressa un signe de tête à Ascheriit, avant de se lever à nouveau, dominant ainsi l'assemblée.

"Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences."

Commencer ainsi permettait déjà de donner un peu plus d'informations sur Ikon lui-même. La créature n'était pas un danger pour la maisonnée, du moins sur le principe.

"La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Et la cible était pour cela toute trouvée."

Les iris verts de Lucia se fixèrent sur Emma Frost. C'était maintenant que l'on verrait envers qui sa loyauté était réellement.

"Le professeur Charles Xavier, naturellement."

La plupart devait déjà avoir deviné ce qu'elle allait dire, puisqu'Ascheriit en avait déjà parlé.

"Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ?"

Un léger sourire passa sur ses lèvres, avant qu'elle ne se rassoit. La première action du Conseil des Ombres venait d'être exposée. Neutraliser le Professeur X en tant qu'adversaire et s'en faire un allié de poids.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Emma Frost
Nombre de messages : 157
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie, peut transformer son corps en diamant
Date d'inscription : 26/11/2006
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 1 Mar - 13:22

Emma attendit que le tour de table soit fini, notant les interventions de chaque personne pour essayer de s'en faire une idée. Clairement, certaines personnes lui semblaient plus sympathiques que d'autres, tandis qu'il y en avait d'autres avec qui toute conversation serait certainement un exercice difficile et désagréable.. Ascheriit reprit enfin la parole.

"Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en
débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles."


Emma ne cilla pas. Que pouvait-elle faire de toute façon ? Elle ne s'était pas attendue à ce que cela vienne aussi tôt, mais elle s'y était préparée.. Et si son intuition était bonne, elle savait pertinemment ce qui allait lui être demandé.

"J'ai pour ma part un projet à soumettre à Emma. Vois-tu, Emma, j'ai récemment eu vent d'une certaine complicité que tu entretiendrais avec le dénommé Charles Xavier, télépathe de classe 4 faisant partie des mutants les plus doués de sa génération. Cet état de faits est... Intéressant."

Emma hocha simplement la tête de façon très légère tout en regardant calmement Ascheriit,

"Jiraya et les Ombres m'ont d'ailleurs soumis une idée des plus enthousiasmantes. Mais je vais laisser Lucia te l'exposer. Après tout, ne dit-on pas qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César ?"

Là par contre, le regard d'Emma tourna immédiatement vers Lucia.. Elle n'avait pas prévu cela. Qu'allait-elle lui soumettre comme demande, voir comme ordre ?

"Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences."

Lucia n'avait pas fini sa première phrase qu'Emma avait compris.. Xavier...

"La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Et la cible était pour cela toute trouvée. Le professeur Charles Xavier, naturellement."

Emma regardait toujours calmement Lucia plongeant ses yeux de glace dans les siens.

"Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ?"

C'était à elle de parler.. Et aucun blanc n'était permis, aussi répondit-elle après un silence suffisamment court pour marquer ses paroles,

"Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire."

Elle savait que son meilleur ami serait le temps, or elle craignait déjà qu'il passe beaucoup trop vite.. Elle ne pourrait pas se louper. Elle pivota à nouveau la tête pour regarder Ascheriit, et d'un simple regard où l'on pouvait lire sa détermination, elle confirma qu'elle ferait ce qui lui était demandé.

_________________
°~Le plus grand hommage que l'on puisse faire d'un diamant, c'est de l'appeler un solitaire~°

Corps de diamant, yeux de saphirs, coeur de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Akhad
Nombre de messages : 57
Capacité(s) : Destructrices
Véritable identité : Fate Rayleigh
Date d'inscription : 15/08/2011
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Ven 2 Mar - 15:54

Dans la voix de certains, des échos de vanité ou d'orgueil gonflé faisaient sourire le vieux mutant de poussière et de cendres, quelques uns l'intriguaient, d'autres l'intéressaient. Mais n'aurait été que de lui, une partie d'entre-eux aurait eu la tête plantée sur une pique aux murailles du domaine, pour le manque d'intérêt qu'Akhad leur trouvait. Avoir, peut-être les plans d'Ascheriit leur réservait-il un intérêt. Ce qui ne tarda pas à s'avérer.

"Bien. Très bien. Je vous remercie de vous être ainsi prêtés au jeu des présentations. J'ai conscience qu'il s'agit d'un exercice éreintant pour certains. Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles."

La petite jeunette, Djinn, était celle qui l'intriguait le plus. Non pas qu'il soit difficile de lire en elle, mais il reconnaissait à Adel un don pour dénicher certains talents, aussi pouvaient-ils fonder quelques espoirs sur l'avenir de la jeune femme.

"J'ai pour ma part un projet à soumettre à Emma. Vois-tu, Emma, j'ai récemment eu vent d'une certaine complicité que tu entretiendrais avec le dénommé Charles Xavier, télépathe de classe 4 faisant partie des mutants les plus doués de sa génération. Cet état de faits est... Intéressant. Jiraya et les Ombres m'ont d'ailleurs soumis une idée des plus enthousiasmantes. Mais je vais laisser Lucia te l'exposer. Après tout, ne dit-on pas qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César ?"

Au regard qu'il échangea avec le Seigneur des Ténèbres, le Seigneur des Enfers savait qu'il avait bien compris l'idée délicieusement rusée que Lucia allait leur exposer.

"Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences. La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Et la cible était pour cela toute trouvée."

Petite pause théâtrale pour ménager le suspense.

"Le professeur Charles Xavier, naturellement. Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ?"

Oui. Vu l'accroissement du potentiel d'Ikon et la créature servile et diabolique qu'il était devenu, tenter l'expérience sur le jeune Xavier pouvait donner une arme tout à fait satisfaisante. Si cela réussissait.

"Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire."

Le nez aquilin d'Akhad eut un imperceptible froncement lorsque Frost se tourna vers Ascheriit. Rien ne l'empêcherait de douter de la fidélité de ces jeunes mutants. Sans compter qu'elle n'était pas le leader des Ombres.

David est un bon télépathe, un homme intelligent. Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?

Ascheriit était un mutant subtil et discret, il n'envisageait probablement pas d'intervenir directement, mais Akhad était persuadé qu'Emma Frost ne maitriserait jamais un mutant comme Charles Xavier à elle toute seule. Le télépathe serait très tenté d'avoir l'occasion de raser le Manoir des X-Men et de tondre ses occupants... Mais d'autres, moins zelés ou expérimentés que lui suffiraient, il n'avait pas forcément besoin de se préoccuper de ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tirésias
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie
Véritable identité : Stuart Gerrity
Date d'inscription : 23/03/2007
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Dim 4 Mar - 20:48

Il n'avait pas manqué de constater l'appréciation que manifesta Ascheriit, après qu'il eut assuré son inébranlable loyauté envers le Conseil. Tirésias esquissa un léger sourire en coin avant de poursuivre son discours. L'éloquence, même hypocrite, ne lui avait jamais fait défaut. Il n'irait certes pas jusqu'à dire qu'il mentait au "Seigneur des Ténèbres", (chose probablement impossible à réaliser), puisqu'il n'avait, pour ainsi dire, aucun choix. Quels autres alliés pourrait-il trouver, si ce n'est le Conseil des Ombres ? Sa soif de vengeance était trop brûlante pour ne pas tenter le Diable, dans le seul but qu'on l'aide à obtenir sa revanche. Il n'allait pour autant pas s'épancher longuement sur sa propre personnalité, auprès de ses chers et estimés alliés. Ascheriit y verrait ce qu'il voudrait : de la honte du fait d'un passé peu glorieux, ou simplement de la méfiance, vis-à-vis de certaines personnes constituant le Conseil. Tirésias ne mettait pas en doute le fait que le fils de Théoden choisisse ses compagnons avec méditation. Mais voilà, ils demeuraient précisément ses compagnons. Tirésias faisait face à plusieurs inconnus, qu'il n'apprendrait peut-être jamais véritablement à connaitre, et probablement encore moins à estimer, malgré le temps passé ou ses propres dons de télépathie.
Après que l'ancien chef des Invisibles eut terminé, Lucia prit la parole. Ce fut sobre, mais net et concis. Bref, en somme, tout à fait appréciable ; description qui correspondait moins à la présentation suivante, à savoir celle de Ba'al :


"J'imagine que cela n'a pas grande importance pour vous, mais je vous pardonne le massacre des miens (et je veux dire autant les collègues que ma famille !) par votre lutin crasseux et maladorant. Et je remercie le ciel d'être parti quelques minutes avant votre funeste arrivée. Comment le monde aurait-il pu survivre sans ma présence ?"

Tirésias esquissa un nouveau sourire mi-amusé, mi-ironique, mais certes guère joyeux. Il n'était pas sans apprécier le surnom fort affable que venait d'attribuer Ba'al à Ikon. Tirésias avait demandé aux autres de ne pas tenter de le tuer, mais certes pas de le ménager. En outre, l'amour que semblait vouer Ba'al à sa défunte famille était réellement émouvant... La dernière question, rhétorique, laissait deviner à quel point Ba'al devait apprécier le son de sa propre voix ou son reflet. Mais peu importe, le Conseil regorgeait de sociopathes imbus de leur personne, et qui s’auto-proclamaient Seigneurs des Ténèbres, des Enfers ou que sais-je encore.
Ba'al finit par donner la parole à la jeune femme énergique, qui avait été amenée par le moins expansif Adel. Le sarcasme dénué de méchanceté dont fit preuve Djinn détonait grandement avec le caractère acariâtre de nombreux individus assis autour de cette table ; voilà qui était reposant. En revanche, et Tirésias n'était sans doute pas le seul à se le figurer, certains choix opérés par Ascheriit étaient... des plus inattendus. Elle changea de couleur de cheveux. Adel manqua de les assommer d'ennui, après quoi la délicate Emma Frost prit la parole :


"Je n'ai pas l'expérience ou le passé de la majorité des personnes assises autour de cette table, cependant je possède un empire, qui pour certains ne représente rien comparé au poids du temps et de la puissance des mutants, mais qui est un atout inestimable dans le monde d'aujourd'hui, et que je mets au service de ce Conseil qui m'a aidé à le construire."

Voilà qui était bien dit. Si Tirésias respectait l'apparence et la puissance ancestrales qui émanaient de certains de ses alliés, les archaïsmes ambulants qu'ils incarnaient n'étaient pas sans l'inquiéter. Ils ne devaient pas perdre du vue l'idée qu'au vingt-et-unième siècle, les choses avaient bien changé. On ne pouvait plus gaiment foncer dans le tas et simplement prendre le pouvoir par la force, quitte à placer la tête de ses pires ennemis sur des piquets, en hauteur. Non, cela fonctionnait différemment, de nos jours. Les empires, l'argent et l'influence que l'on exerçait sur autrui étaient devenus capitaux. En somme, si la perfidie avait toujours eu quelque supériorité sur la brutalité, actuellement, elle la surpassait de loin. Tirésias ne le savait que trop bien, pour avoir côtoyé le pire sournois et traitre que cette Terre ait porté. Dryer ne perdait décidément rien pour attendre.
Si la franchise d'Ossus était touchante, Tirésias le trouva un peu trop expansif. Diantre, ils ne comptaient pas écrire une biographie à son sujet. Cela dit, l'arbre antique et carnivore remonta dans son estime lorsqu'il avoua n'être motivé que par la vengeance. Cela leur faisait un point commun, quoique Tirésias ait d'autres ambitions secrètes. La parole fut donnée à un second philanthrope, en la personne d'Aphiss. Son ironie et son humour relativement singulier détonnaient avec l'ensemble du Conseil, et pourtant, il n'était pas dénué de charisme. Quel dommage qu'il ne s'agisse en vérité que d'un serpent ailé... Théron fut le suivant. Il ne se gêna pas pour faire part de sa suspicion vis-à-vis de certaines recrues, avant d'admettre que de nombreux immortels figuraient parmi ses ennemis. Théron semblait... extrêmement sérieux. Bon, d'accord, très coincé... Ce qui contrasta fortement avec la bonne humeur -presque- contagieuse de Médéa. Ses plaisanteries étaient médiocres, mais au moins avait-elle le mérite d'essayer de paraitre plus avenante que les autres. Tirésias ne manqua pas de noter l'évocation de l'Organisation. La "jeune" femme termina sur une note relativement mystérieuse, quant à l'inconnu qui l'avait conseillée, mais Tirésias tâcha de passer outre.

Et ouf ! Le tour de table était terminé. Ils allaient enfin pouvoir passer aux choses sérieuses. Et quelle gravité ! Ascheriit se montra fidèle à lui-même en mettant en garde trois membres du groupe. Ainsi, trois des femmes présentes n'avaient pas encore fait leurs preuves aux yeux de leur leader.
Ascheriit s'adressa particulièrement à Emma Frost, qui connaissait un certain Charles Xavier, puis à Lucia, laquelle devait parler au nom de Jiraya. Tirésias croisa les bras, l'air impassible, car il n'allait rien apprendre ; mais le regard captivé, car tout cela le concernait de près.
Lucia se leva, pour mieux capter l'attention générale :


"Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences." expliqua-t-elle.

Nouveau sourire ineffable de la part de Tirésias. Ce n'est pas sans fierté qu'il exerçait une telle emprise sur Ikon. Une emprise qui s'affermissait un peu plus chaque jour, au grand dam de l'influence qu'exerçait Jiraya sur la misérable créature grisâtre... Lucia ajouta qu'ils avaient l'intention de renouveler l'expérience de corruption de l'âme, ou de l'esprit, pour ceux qui ne croyaient pas à ces sornettes. La cible était ni plus ni moins le Professeur Xavier. C'est là que Frost entrait en scène... Et sa réaction ne se fit pas attendre. Elle accepta cette tâche sans ciller, l'air visiblement des plus déterminé. Tiens, tiens, la trahison serait-elle ancrée dans les gènes de chaque personne assise autour de cette table ? Ce n'est pas comme si Frost avait le choix, de toute manière... Un refus serait mal vu dans une assemblée aussi démocratique que celle du Conseil des Ombres.
Un sinistre chuchotement, pourtant parfaitement audible, s'ensuivit :


"David est un bon télépathe, un homme intelligent. Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?" demanda-t-il.

Tirésias n'hésita plus à prendre la parole, au nom d'un sujet qui l'interpellait depuis un moment, déjà :


Je suis au désespoir de vous interrompre mais, justement, à force d'évoquer ce cher David, et bien que la compagnie de Lucia soit des plus délicieuse, savons-nous lorsqu'il sera à nouveau des nôtres ? Et si tel n'est pas le cas, quelque chose a-t-il été prévu ? demanda-t-il, sans détour.

Si l'absence de Jiraya n'allait pas jusqu'à l'inquiéter, elle commençait à être des plus curieuse... Mangeait-il donc tellement à sa faim, chez les dénommés Lannister ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ascheriit
Nombre de messages : 27
Capacité(s) : Pouvoirs psychiques (Maîtrise du temps)
Véritable identité : Strago Nur (Dante Malaparte)
Date d'inscription : 03/10/2010
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 15 Mar - 22:10

Remerciant Ascheriit d'un signe de tête, la chef par intérim des Ombres se leva à nouveau, toute disposée à présenter l'ingénieux plan que sa troupe avait élaboré. Elle revint pour commencer sur le cas, certes très intriguant, de leur misérable créature.

- Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Expliqua-t-elle. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences.

Strago ne put s'empêcher d'esquisser un sourire mauvais. Asservir un mutant était parfaitement dans ses cordes. Mais avec Ikon, les Ombres étaient allés bien au-delà. Plus qu'un simple esclave, la créature leur était entièrement dévouée, à l'image d'un vulgaire animal. Oui, ils l'avaient domestiqué. Et plus encore. Car l'esprit d'Ikon n'était pas seulement maitrisé, mais complètement dénaturé. Le monstre n'avait plus rien avoir avec le séduisant jeune homme qu'il avait pu être autrefois.

- La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Poursuivit Lucia. Et la cible était pour cela toute trouvée.

Lucia ménagea une courte pause histoire de faire durer le suspense. Si Ascheriit n'était généralement guère amateur de ce genre d'effet de style, il en profita pour étudier l'attitude d'Emma Frost, également au centre de toutes les attentions. La jeune femme paraissait toujours aussi imperturbable.

- Le professeur Charles Xavier, naturellement. Annonça finalement Lucia, avant de conclure : Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ?

A la grande satisfaction du Seigneur des Ténèbres, la Reine Blanche répondit favorablement à sa requête. Et si hésitation il y avait, celle-ci était merveilleusement dissimulée.

- Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire. Dit-elle, déterminée.

- J'ose espérer que tu ne seras pas aussi prompte à nous trahir, glissa-t-il, sur un ton des plus glacials.

Afficher sa détermination était une chose, passer à l'acte en était une autre. Ascheriit n'était pas de ceux que l'on décevait deux fois. Une erreur, une seule, et c'en était fini de leur précieuse collaboration. Et on ne quittait pas vivant le Conseil des Ombres.


- David est un bon télépathe, un homme intelligent. Intervint alors Akhad. Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?

Comme toujours, le Seigneur des Enfers avait mis le doigt sur l'essentiel. Attaquer Xavier au milieu de ses précieux X-Men était une pure perte d'énergie et de temps. Sans compter qu'un tel affrontement ne passerait pas inaperçu et Ascheriit tenait absolument à demeurer discret pour le moment. Quant à Emma Frost, elle ne disposait assurément pas des ressources nécessaires à l'asservissement d'un mutant aussi expérimenté. Corrompre une âme n'était pas un exercice à hauteur de tout télépathe. Il s'agissait d'une discipline à part entière, de tout un art ! Strago s'apprêtait à expliciter davantage son idée lorsque Tirésias prit la parole.

- Je suis au désespoir de vous interrompre mais, justement, à force d'évoquer ce cher David, et bien que la compagnie de Lucia soit des plus délicieuse, savons-nous lorsqu'il sera à nouveau des nôtres ? Demanda-t-il. Et si tel n'est pas le cas, quelque chose a-t-il été prévu ?

Ascheriit s'était plus attendu à le voir rebondir sur les propos d'Akhad qu'à l'entendre s'inquiéter pour le bien-être de Jiraya. La chose était... Cocasse.

- Ne sois pas si hâtif, Stuart, j'allais justement y venir, répondit Ascheriit. David est actuellement l'invité de Viktor Lannister, le chef d'une des plus vieilles familles de mutants immortels. Expliqua-t-il, pour ceux qui l'ignoraient. C'est à ma demande que David s'est rendu à Castral Roc ; la forteresse des Lannister ; pour négocier une alliance avec Viktor. Je suppose que David restera son invité aussi longtemps que Viktor l'estimera nécessaire.

Si les mots "prisonnier" et "otage" n'avaient pas été prononcés, ils circulaient volontiers dans l'air.

- La tâche d'Ismat consistera justement à organiser le retour de notre ami. Il se tourna vers Djinn. L'usage de la force est naturellement exclu. Hormis si tu tiens absolument à ce que ta tête finisse sur une pique. Il te faudra le convaincre de procéder à un échange... Et prendre la place de David. Tu profiteras alors de ton séjour pour explorer les cachots de la forteresse. Ton pouvoir devrait t'y aider. Xehanort dissimule dans les fondations de Castral Roc des secrets qu'il nous faut connaître pour nous assurer pleinement l'allégeance de son clan, si prompt à la trahison.

Ascheriit se tourna enfin vers Médéa.

- Claudia, en ce qui te concerne, je voudrais que tu nous ramènes ton jeune ami... Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui... Anton. Strago échangea à nouveau un regard sombre avec Akhad. Anton Lomÿs, précisa-t-il, en un murmure quasi inaudible et sans s'étaler davantage sur ses motivations. Oui... Oh, Emma ! S'exclama-t-il subitement, en posant à nouveau son regard perçant sur Emma Frost. Pour en revenir à Xavier, tu disposeras de tout le soutien de Lucia et de ses hommes, leur misérable bestiole comprise. A toi d'imaginer une astuce pour faire sortir le professeur de son école. Sa disparition doit se faire en toute discrétion. Je ne veux pas des X-Men dans les pattes et encore moins les voir morts. Ils auront leur utilité.

- Si quelqu'un a une question ou une requête à formuler, c'est le moment,
conclut-il.

_________________
"Only I can live forever."
§ Histoire ~ Évolution §

"J'ai lu dans ton cœur. Et ton cœur est mien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Djinn
Nombre de messages : 55
Capacité(s) : Transformation et contrôle du sable.
Véritable identité : 'Ismat Ajam
Date d'inscription : 11/04/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Dim 18 Mar - 16:16

Les présentation se poursuivirent, sur le même rythme soit d'une façon relativement ennuyeuse. Le discours de la « jeune » Claudia dénotait mais elle était un peu trop bavarde pour son bien. Au moins la simili n'était pas la seule à avoir l'air décalé à cette table. Et par solidarité elle lui prendrait peut-être une petite carte pour l'encourager ! Fallait bien s’entraider un peu, que diable ! La ronde terminée, Djinn s'étira de contentement sur son siège, sans chercher à s'en cacher. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer non ? Bon alors qui allait s'occuper de la distribution des cookies ?

« Bien. Très bien. Je vous remercie de vous être ainsi prêtés au jeu des présentations. J'ai conscience qu'il s'agit d'un exercice éreintant pour certains – Ah-ah ! – Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil – Roulement de tambours... – Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles. »

Plutôt prévisible. Néanmoins cela s'annonçait intéressant. 'Ismat était tout ouïe aux demandes du maître de cérémonie. L'attention s'orienta en premier vers Frost et sa relation avec le dénommé Xavier, leader en titre des célèbres Xmen. La simili posa un coude sur la table et appuya son menton sur sa main, prête à observer les échanges à venir. Finalement les cookies ce n'était pas une mauvaise idée, même si là elle se serait bien laissée tenter par du pop corn.

« Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. [...] La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Et la cible était pour cela toute trouvée – Attention la réponse est... dans la question ! – Le professeur Charles Xavier, naturellement. Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ? »

Quelle surprise ! Quel suspens haletant ! Comment allait donc réagir l'alliée de la future victime ? 'Ismat tourna ses yeux vers Emma Frost, lui adressant un regard éteint.

« Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire. »

Si c'est pas beau ça ? Tant de zèle dans son travail... C'est qu'on en fait plus des traitres comme ça de nos jours, ma p'tite dame. Djinn se retint de bailler et masqua un sourire moqueur à la petite pique « humoristique » d'Ascheriit. L'un des immortels, le ténébreux Akhad, fit une remarque pleine de sens qui parasitait presque « l'enthousiasme débordant » dont venait de faire preuve la dame de diamants. Puis il fut question du télépathe David Brent et de sa brillante absence à ce Conseil. Ce qui bizarrement ramena la discussion vers la simili.

« Ne sois pas si hâtif, Stuart, j'allais justement y venir. […] La tâche d'Ismat consistera justement à organiser le retour de notre ami – Djinn afficha une mine ouverte et réjouie, un visage d'enfant à qui on tend des bonbons – L'usage de la force est naturellement exclu. Hormis si tu tiens absolument à ce que ta tête finisse sur une pique. Il te faudra le convaincre de procéder à un échange... Et prendre la place de David. – Là c'était plutôt comme si on venait de lui fermer la porte au nez mais elle sut ne rien laisser paraître, son sourire scotché à son visage enjoué – Tu profiteras alors de ton séjour pour explorer les cachots de la forteresse. Ton pouvoir devrait t'y aider. Xehanort dissimule dans les fondations de Castral Roc des secrets qu'il nous faut connaître pour nous assurer pleinement l'allégeance de son clan, si prompt à la trahison. »

De ce qu'elle savait des Lannister, 'Ismat aurait donc rendez-vous avec une famille de vieux, enracinés dans de vieux principes et enfermés dans un vieux château. De toute manière, le travail ingrat, c'était toujours bon pour les bleusailles... Mais, comme le soulignait si justement leur noble employeur, qui disait vieux château, disait aussi vieux secrets ! Tout n'était donc pas perdu !

- La diplomatie est mon sport préféré ! Et j'adorerai me faire de nouveaux amis ! Claironna-t-elle avec une mine d'enfant gâté. Et cette fois ses cheveux virèrent au blond chatoyant. Avec la mission qui s'annonçait, mieux valait être raccord.

_________________

Fiche & Evolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Razzus
Nombre de messages : 22
Capacité(s) : Manipulation des Ténèbres
Véritable identité : Magnus Brochant
Date d'inscription : 20/03/2012
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 22 Mar - 14:41

What a Face Premier Message What a Face


Qu'en avait-il à faire de la douceur du vent sur son visage ? Que lui importait la douceur du climat actuel ? Qu'importait le doux bruit du vent dans les arbres ou du reflux dans l'eau du lac ? Tout cela et bien d'autres choses, il n'en avait cure. Il n'était pas lui-même, ne trouvait aucun intérêt à donner l'impression que son illusion trouvait un plaisir de poète dans le paysage environnant. Ce bel homme a la peau bronzée, aux yeux ambrés et aux longs cheveux sombres, dans un costume élégant et bien coupé passa le portail du domaine sans s'adresser à personne sur sa route, sans échanger la moindre parole avec ces individus qu'il n'avait aucune envie de connaitre. Une canne d'ébène surmontée d'une grosse émeraude taillée d'une intense couleur verte précedait chacun de ses pas d'un claquement sourd. Il arpenta l'escalier, traversa un couloir en toute tranquillité, encore un escalier, et il se trouva devant la porte où personne ne l'attendait. Des coups sourds résonnèrent dans la pièce, avant que la porte ne s'ouvre d'elle-même pour le révéler à l'assistance. Ses yeux détaillèrent vivement chaque visage dans le silence créé par son entrée. Il connaissait la plupart d'entre-eux par leur nom. Et Angeline lui avait parlé d'Ascheriit, bien qu'il ne fut guère compliqué de l'identifier. Semblable à une statue, ou un cadavre que personne n'aurait effleuré pour le faire tomber en poussière, il reconnut Akhad. La silhouette d'aspect jeune et forte à ses côtés était Adel, bien que son visage fasse penser à celui d'un vieillard qu'on force à avaler de la bouillie pour bébé. Lucia semblait l'avoir reconnu, il ne s'y attarda pas, lui consacrant simplement un mince sourire. Tirésias à ses côtés ne nécessitait pas plus qu'on s'y attarde que Lucia, en revanche la jeune femme à côté ne lui disait rien, pas plus que celle qui se trouvait en face. En revanche, l'expression de consternation qui se peignit sur le visage d'Aphiss valait à elle-seule mille spectacles comiques ! Ses yeux s'attardèrent une seconde sur la blonde demoiselle à ses côtés, avant de rebondir sur les trois hommes qui complétaient l'ensemble. Théron, l'air aussi factice et calculateur qu'un homme qui cherche à cacher qu'il porte une perruque, Ossus, le géant scandinave, connu d'Angeline, beaucoup moins de lui-même, mais qui dégageait une sympathique aura de cannibale gourmand. Et enfin Ba'al. Dont l'expression ne ressemblait pas vraiment à Ba'al. Un expert en dissimulation comme Razzus ne s'y trompait, le coeur et le corps en face de lui ne s'accordaient pas. Enfin pour présider la table, un crâne blanchâtre parsemé de veines bleutés, un visage plat écrasé par un fer à repasser, deux fentes en guise de narines, mais l'air aussi vicieux et vif, Ascheriit méritait son surnom de serpent. Sans un mot, Magnus remonta le côté gauche de la table et s'arrêta derrière une chaise dont l'occupant semblait avoir avalé une douzaine de crapauds vivants, se battant pour sortir.


Vous êtes assis à ma place, Mr.Wotton. Je vous ferrais la faveur de ne pas vous tuer si vous quittez mon siège dès maintenant et sortez en silence.

Le ton lent et appuyé faisait penser à celui d'un professeur grondant un élève, Aphiss n'avait jamais été facilement tenu en respect, mais il ne pouvait ignorer qu'il avait ici commis une grossière erreur dont il lui fallait supporter l'humiliation publique. Dans une expression qui évoquait l'air coincé d'Axel, Henry Wotton se leva lentement, avant de rejoindre la porte sans un regard pour personne.

Fermez la porte derrière vous. Ajouta Razzus avec un léger sourire mauvais.

Alors, il s'installa sur la chaise qu'on venait aimablement de lui céder. Juste avant que, par lambeaux, sa peau ne parte en morceaux sans laisser de traces, il joignit ses mains sur la table tandis que leur teinte virait au blanc d'os et que d'épaisses griffes défiguraient l'illusion de ses ongles manucurés. Son visage charmant et enjôleur céda la place à l'austérité sinistre d'une face blanche aux yeux noirs, enfoncés dans leur orbite, et aux cheveux plaqués en une coupe étrange. Il sourit à la ronde, dévoilant ses extraordinaires canines d'ivoire.


J'ai comme l'impression que je n'étais pas attendu. On ne peut guère s'en étonner. Je me joints à la table du Seigneur des Ténèbres, et je crains qu'on ne m'ait enterré un peu trop vite. Si l'individu qui occupait ma chaise n'était pas de la plus plaisante compagnie, je renifle bien d'autres relents pour me retourner l'estomac.

Il fit un léger geste envers Ascheriit, élémentaire courtoisie que de saluer le leader de leur petite assemblée, avant de glisser, à l'oreille d'Emma Frost.

Ma femme vous ressemble un peu. Elle est capable d'adopter un lapin, de le câliner, puis de l'égorger lorsqu'elle a envie de le manger. De quoi avez-vous faim, Emma ?

Il releva les yeux pour croiser le regard d'Adel, un sourire amusé non dénué d'une certaine cruauté, aux lèvres. Comme s'il voulait lui faire partager une bonne blague qu'il serait le seul à trouver drôle. Alors il se leva, plantant légèrement ses griffes dans le bois de la table.

Je ressens chez la plupart d'entres-vous, une certaine confusion. Permettez-moi de vous éclairer. J'avais confié à Aphiss le soin de gérer une partie de mes affaires pendant que mon pouvoir me permettait de rester à l'abri, une marionnette jouant mon rôle pour le reste du monde. La Marionnette a été détruite lors d'une bataille qu'ont menés les Ombres de mon ami Jiraya, ce qui a conduit à laisser croire que j'avais trépassé. Il émit un rire sinistre avant de poursuivre. Ce brave Henry en a profité pour essayer de prendre le contrôle de mon empire et de mes activités, un exploit qu'il serait bien en peine d'accomplir.

Un éclat brûlant brillait dans ses yeux, tout au frisson qu'il avait de faire enfin son retour, il se plaisait à penser que toutes ces caricatures de méchants blasés ne devaient pas apprécier cette interruption théâtrale à sa juste valeur.

Aphiss n'est pas incompétent, mais, voyez-vous, je suis moi-même un mutant de Classe 4, le Maître des Ténèbres, puisque tous nous avons déjà un Seigneur. Les talents d'Henry Wotton, comme bon nombre des vôtres d'ailleurs, seraient bien mal-investis contre moi. Il adressa un clin d'oeil bizarre à Lucia avant de se tourner vers Ascheriit. Mais vous étiez visiblement occupés à d'autres affaires, je me ferrais un plaisir de m'asseoir et d'en prendre connaissance avec vous.

Ce qu'il fit, tout en restaurant l'illusion de ce bellâtre qu'il n'était pas.
Aucun d'eux ne pouvait l'ignorer, une aura singulièrement malsaine se dégageait de ce drôle de bonhomme...

_________________
- Ho, pardon... Devais-je paraitre effrayé ? -

- Il parait que la journée, j'ai l'air sinistre. Et la nuit, vous trouvez que je ressemble à un ver luisant ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Variable
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Médéa
Nombre de messages : 42
Véritable identité : Claudia Donovan
Date d'inscription : 20/01/2011
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Mar 27 Mar - 18:43

"Bien. Très bien. Je vous remercie de vous être ainsi prêtés au jeu des présentations. J'ai conscience qu'il s'agit d'un exercice éreintant pour certains."

On se demandait bien pour qui ! Ceux qui avaient expédié leur tour en donnant le minimum syndical, à savoir leur nom ? Quelle drôle d'idée de penser ça ! Rolling Eyes
D'autant plus qu'elle aurait bien voulu en savoir un peu plus sur certains, histoire de découvrir qui était le plus susceptible de l'avoir invité à cette noble assemblée.


"Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles."

Tiens, donc ! Quel drôle d'hasard. Les trois femmes uniquement ? Et l'égalité des sexes alors ? Tout tombait en désuétude... Quoi que, vu la moyenne d'âge, cette récente égalité ne devait pas les avoir atteint. Laughing
Frost fut la première à recevoir son challenge. Retourner le Professeur Xavier, en faire, si on comprenait bien les discours, un Ikon bis. En espérant que le physique ne suivrait pas. Elle n'avait jamais croisé la charmante créature jusqu'à présent, mais les sobriquets dont on l'affublait en disait long.
Djinn quant à elle, devrait prendre la place "d'invité" de David Brent chez les Lannister. Elle fronça les sourcils à l'évocation de ce nom. Les Lannister... Les avait-elle en horreur ? Peut-être bien. Il faut dire que son ancien mentor ne les avait pas vraiment dépeint de la meilleure des manières, et elle n'avait pas, par fidélité envers Russel peut-être, cherché à les cotoyer.


"Claudia,"

- Oui ? fit-elle en tournant vivement la tête vers Ascheriit.

"en ce qui te concerne, je voudrais que tu nous ramènes ton jeune ami... Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui... Anton. Anton Lomÿs."

Surprise par cette requête, elle haussa les sourcils, avant de lâcher:

- Euh... quoi ?

Mais il avait déjà enchaîné pour revenir sur Emma Frost.
Médéa trouvait qu'il était particulièrement bien renseigné. Anton... son petit loulou ! Que diable pouvait-il bien lui vouloir ? Surtout qu'ils risqueraient bien d'être les Roméo et Juliette de cette sombre histoire. Elle en savait assez sur la famille Lomÿs pour les classer dans le côté opposé de la balance.


"Si quelqu'un a une question ou une requête à formuler, c'est le moment."

- Justement ! réagit-elle au quart de tour. Je ne fais pas marche arrière dans ma démarche pour participer à ce conseil, mais je dois reconnaitre que je suis curieuse sur le but de ma mission... Je suis prête à effectuer des sacrifices, si j'en connais la finalité. Je n'aime pas me lancer à l'aveuglette...

Sans compter qu'il avait été plus qu'avare en détails. Frost et Djinn avait eu plus d'infos.
Mais la réponse n'arriva pas. Pour la bonne et simple raison qu'ils furent interrompus par un étrange individu qui congédia Aphiss comme un vulgaire valet. Rebondissement inattendu.

_________________

I love you Merlin I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Emma Frost
Nombre de messages : 157
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie, peut transformer son corps en diamant
Date d'inscription : 26/11/2006
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 29 Mar - 15:51

A peine Emma avait-elle fini de répondre à Lucia et Ascheriit que ce dernier lui retourna sur un ton des plus agréables,

J'ose espérer que tu ne seras pas aussi prompte à nous trahir.

Nul besoin de préciser qu'Emma ne cilla pas. Elle n'avait jamais perdu ses vieilles habitudes, mais d'être assise à cette table avait fait revenir en elle son ancien elle. Cela ne changeait en rien ce qu'elle avait vécu, mais tant qu'elle resterait à leurs côtés, son comportement serait celui qu'elle avait toujours eu à leur égard. Impitoyable, ambitieux et glacial. C'est à ce moment qu'Akhad décida d'intervenir.

David est un bon télépathe, un homme intelligent. Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?

Emma n'avait jamais apprécié qu'on la rabaisse, mais elle était consciente que la tâche qui lui incombait était irréalisable seule, quoiqu'elle avait déjà commencé à fomenter des projets dans sa tête à l'instant où l'on lui avait annoncé. Aussi ne dit-elle rien, attendant qu'Ascheriit ou Lucia ne lui dise le reste, mais quelqu'un d'autre se manifesta — le dit Tirésias.

Je suis au désespoir de vous interrompre mais, justement, à force d'évoquer ce cher David, et bien que la compagnie de Lucia soit des plus délicieuses, savons-nous lorsqu'il sera à nouveau des nôtres ? Et si tel n'est pas le cas, quelque chose a-t-il été prévu ?

Emma écouta calmement tout ce qui était énoncé, enregistrant chaque information, aussi bien considérant les Lannister, de vieilles connaissances, que les missions qui devaient incomber à chacune des deux autres femmes concernées par les plans du Seigneur. La partie concernant le dit Anton la fit d'ailleurs légèrement sourire. Ascheriit se montrait toujours aussi cruel. C'en était presque divertissant... Puis, il revint à elle, continuant à avoir cette attitude supérieure qu'elle détestait chez quiconque lui adressant la parole, mais elle ne pouvait rien y redire, aussi écouta-t-elle patiemment la suite...

Oui... Oh, Emma ! Pour en revenir à Xavier, tu disposeras de tout le soutien de Lucia et de ses hommes, leur misérable bestiole comprise. A toi d'imaginer une astuce pour faire sortir le professeur de son école. Sa disparition doit se faire en toute discrétion. Je ne veux pas des X-Men dans les pattes et encore moins les voir morts. Ils auront leur utilité.

Emma acquiesça sans rien ajouter, puis afin d'éviter toute confusion, Ascheriit invita tout le monde à participer au jeu des questions/réponses...

"Si quelqu'un a une question ou une requête à formuler, c'est le moment.

La petite dernière semblait avoir une question, mais elle fut interrompu de façon assez théâtrale par des coups sourds qui semblaient venir de l'intérieur de la pièce, et aussitôt entra un nouvel arrivant, un bellâtre. Qui était-il ? La suite serait sûrement très divertissante... L'homme prit sa direction, mais s'arrêta à la chaise où Aphiss était assise. Emma ressentait l'angoisse dans l'attitude de ce dernier, et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Personne ne disait rien, et quelqu'un tremblait...

Vous êtes assis à ma place, Mr.Wotton. Je vous ferais la faveur de ne pas vous tuer si vous quittez mon siège dès maintenant et sortez en silence.

Emma était surprise par la requête, mais lorsqu'elle vit Aphiss s'exécuter sans dire un mot, elle se retourna vers le visage de l'homme qui venait de chasser celui qui l'avait précédemment importunée. C'était en effet fort divertissant...

Fermez la porte derrière vous.

Il s'assit alors à ses côtés, et changea aussitôt d'apparence. Celle-là lui plaisait beaucoup moins.. Tant pis. Elle était curieuse d'entendre la suite..

J'ai comme l'impression que je n'étais pas attendu. On ne peut guère s'en étonner. Je me joins à la table du Seigneur des Ténèbres, et je crains qu'on ne m'ait enterré un peu trop vite. Si l'individu qui occupait ma chaise n'était pas de la plus plaisante compagnie, je renifle bien d'autres relents pour me retourner l'estomac.

Encore un qui maniait le sarcasme. Cela semblait être une qualité nécessaire pour siéger à cette table. Cependant, Emma ne s'arrêta pas à ce détail, et ne prit pas la remarque pour elle, puis ce dernier qui ne s'était toujours pas présenté, se pencha vers elle,

Ma femme vous ressemble un peu. Elle est capable d'adopter un lapin, de le câliner, puis de l'égorger lorsqu'elle a envie de le manger. De quoi avez-vous faim, Emma ?

Emma fut quelque peu surprise par ce qu'elle venait d'entendre. Répondrait-elle ? Oui, certainement...

"D'homme."

Ceci dit très doucement, presque comme une bise de vent allant se déposer dans l'oreille de l'homme qui ne s'était toujours pas présenté.. Puis ce dernier se leva, certainement cette raison,

Je ressens chez la plupart d'entres-vous, une certaine confusion. Permettez-moi de vous éclairer. J'avais confié à Aphiss le soin de gérer une partie de mes affaires pendant que mon pouvoir me permettait de rester à l'abri, une marionnette jouant mon rôle pour le reste du monde. La Marionnette a été détruite lors d'une bataille qu'ont menés les Ombres de mon ami Jiraya, ce qui a conduit à laisser croire que j'avais trépassé.

Quelle histoire, et charmant rire... Cela ne nous disait toujours pas qui il était...

Ce brave Henry en a profité pour essayer de prendre le contrôle de mon empire et de mes activités, un exploit qu'il serait bien en peine d'accomplir.

Si Aphiss était égocentrique, le dernier entrant semblait faire classe égale..

Aphiss n'est pas incompétent, mais, voyez-vous, je suis moi-même un mutant de Classe 4, le Maître des Ténèbres, puisque tous nous avons déjà un Seigneur. Les talents d'Henry Wotton, comme bon nombre des vôtres d'ailleurs, seraient bien mal-investis contre moi.

Le Maître des Ténèbres ? Emma était déçue.. C'était un peu gnagnan.. Et surtout brosser dans le sens du poil Ascheriit pour le peu qu'il avait ne semblait pas nécessaire.. Mais bon, s'il pouvait se taire pour laisser libre cours à la fin de la réunion à laquelle il n'avait pas été premièrement conviée...

Mais vous étiez visiblement occupés à d'autres affaires, je me ferais un plaisir de m'asseoir et d'en prendre connaissance avec vous.

Emma décida de l'ignorer.. Les excentriques égocentriques, il n'y avait presque que cela autour de cette table. S'il se croyait différent des autres, tant mieux pour lui. En attendant, Emma prit la parole sans regarder quelqu'un en particulier,

"Puisque le Maître des Ténèbres nous donne l'autorisation de continuer à parler, attention au combien aimable de sa part.."

Puis se tournant tour à tour vers Ascheriit et Lucia après avoir laissé un léger blanc, elle ajouta,

"Je vous tiendrai au courant au plus vite de mes projets. L'isoler ne devrait pas être des plus compliqués. Pour le reste, ce sera une autre histoire, mais je suis certaine de la réussite de notre entreprise avec le soutien des Ombres."

_________________
°~Le plus grand hommage que l'on puisse faire d'un diamant, c'est de l'appeler un solitaire~°

Corps de diamant, yeux de saphirs, coeur de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tirésias
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie
Véritable identité : Stuart Gerrity
Date d'inscription : 23/03/2007
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Ven 30 Mar - 20:16

Après une réplique acerbe, mais probablement méritée, à l'égard d'Emma Frost, la tête de serpent de leur "Seigneur" se tourna vers lui, non sans perplexité. Certes. Tirésias aurait d'avantage du se soucier du sort de Charles Xavier, du moins s'il éprouvait quelque inquiétude à ce sujet. Le sort de Jiraya l'intriguait beaucoup plus, peut-être parce qu'il n'ignorait que trop de choses au sujet de cette famille Lannister, qui revenait, de temps à autres -trop souvent en vérité- dans les conversations.

"Ne sois pas si hâtif, Stuart, j'allais justement y venir." dit-il.

Une réponse digne de sa télépathe de personne, à n'en pas douter.


"David est actuellement l'invité de Viktor Lannister, le chef d'une des plus vieilles familles de mutants immortels. C'est à ma demande que David s'est rendu à Castral Roc ; la forteresse des Lannister ; pour négocier une alliance avec Viktor. Je suppose que David restera son invité aussi longtemps que Viktor l'estimera nécessaire."

Un invité qui avait tout l'air d'un otage, en attendant que les négociations soit traitées au mieux... Ou bien Tirésias était-il devenu trop méfiant et cynique ? Non, probablement pas. Quoiqu'il en soit, ces Lannister ne devaient pas être n'importe qui pour qu'Ascheriit s'intéresse ainsi à leur cas. A entendre ce dernier, il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Certes, il ne faisait pas forcément grand cas du sort de ses hommes. Jiraya n'était pas non plus le meilleur ami de l'ancien leader des Invisibles. Peu importe, après tout. Sa curiosité était un peu assouvie, du moins, pour l'instant.

"La tâche d'Ismat consistera justement à organiser le retour de notre ami." poursuivit-il, en se tournant vers l'une des jeunes femmes.

"L'usage de la force est naturellement exclu. Hormis si tu tiens absolument à ce que ta tête finisse sur une pique. Il te faudra le convaincre de procéder à un échange... Et prendre la place de David. Tu profiteras alors de ton séjour pour explorer les cachots de la forteresse. Ton pouvoir devrait t'y aider. Xehanort dissimule dans les fondations de Castral Roc des secrets qu'il nous faut connaître pour nous assurer pleinement l'allégeance de son clan, si prompt à la trahison."

De plus en plus intéressant et... Il devait l'admettre : inquiétant. En plus d'être anciens, les Lannister semblaient passablement dangereux. Ainsi, ils allaient récupérer Jiraya en envoyant Djinn à sa place. Elle était visiblement plus apte à vadrouiller à sa guise dans les recoins de Castral Roc. A quels secrets Ascheriit pensait-il ? En avait-il seulement une vague idée ? Quoiqu'il en soit, il ne semblait accorder aucune confiance à ce Viktor Lannister. A croire que plus ils étaient puissants, plus ils étaient traitres. Et si le Seigneur des Ténèbres n'opérait cet échange seulement parce que le risque était grand et qu'il préférait perdre Djinn que Jiraya ? Allez savoir. Tirésias faisait probablement preuve de suspicion exacerbée, mais il préférait s'attendre à tout avec ses alliés actuels. Surtout au pire. L'allégeance du clan Lannister semblait précieuse... Pourquoi ?
Ascheriit s'adressa brièvement à Médéa pour lui ordonner -non sans courtoisie- de lui vendre l'un de ses amis. Un Lömys apparemment. L'ancien Invisible constata -sans surprise- qu'Ascheriit était aussi fin stratège que cruel.
Il informa Emma -après que Djinn ait manifesté de l'enthousiasme- qu'elle disposerait d'aide pour réaliser sa tâche, nommément de la part des Ombres et de la Tricell. Au risque de se répéter, Tirésias n'était pas soucieux. Aussi adressa-t-il un léger sourire, confiant, à Frost.
Après quoi était venu le temps des interrogations, que Médéa inaugura. Le Conseil paraissait toucher à sa fin... C'était sans compter sur l'apparition d'un nouvel arrivant.
Benedict.
C'est ce qu'avait d'abord songé Tirésias mais il commençait à croire qu'ils devraient se passer de la plaisante compagnie de leur hôte... Et il fut fort perplexe. En effet, Razzus venait d'entrer.


"Vous êtes assis à ma place, Mr.Wotton. Je vous ferrais la faveur de ne pas vous tuer si vous quittez mon siège dès maintenant et sortez en silence."

Tirésias, quoiqu'il demeurât impassible, ignorait ce qui le consternait le plus. Le retour de Razzus ou le fait qu'Aphiss obéisse, sans discuter. Le télépathe ignorait tout simplement que le visage de Wotton était capable d'afficher une telle frustration. Mais Razzus s'en moquait. Tirésias l'observa avec précision, sans se soucier une seconde d'avoir l'air grossier ou passionné. Les traits de Razzus, certes. Mais quelque chose était différent.
Le membre de la Tricell se surprit à... éprouver de la peur. Il se détestait pour cela mais les rebondissements qui s'effectuaient fréquemment, avec de plus en plus d'ampleur, et surtout, les talents et les potentiels illimités qu'il découvrait, commençaient passablement à l'inquiéter. Cette table regorgeait de mutants dévastateurs : fort heureusement, ils étaient de ses alliés. Mais il n'était pas à douter que d'autres talents cachés longeaient les rangs de leur(s) ennemi(s). Dryer n'avait de toute manière pas eu à être classe 4 pour le détrôner et le ridiculiser.
A peine l'étranger qui portait les traits de Razzus se fut-il installé que son apparence s'altéra prodigieusement. Au demeurant, il n'était pas encore devenu l'être le plus laid installé autour de cette table. S'il n'en disait pas assez, Tirésias ne manquerait pas d'enquêter à son sujet, voir de l'interroger directement, en dernier recours.


"J'ai comme l'impression que je n'étais pas attendu. On ne peut guère s'en étonner. Je me joints à la table du Seigneur des Ténèbres, et je crains qu'on ne m'ait enterré un peu trop vite. Si l'individu qui occupait ma chaise n'était pas de la plus plaisante compagnie, je renifle bien d'autres relents pour me retourner l'estomac."

Un sans-gêne, de toute évidence. L'orgueil dont il faisait preuve n'avait rien d'étonnant au sain de ce Conseil, mais il semblait diablement sûr de lui. L'excentrique salua Ascheriit de manière silencieuse avant de murmurer quelque chose à l'égard d'Emma, comme s'ils étaient de vieux amis. Les autres, en revanche, ne semblaient pas beaucoup l'intéresser.

"Je ressens chez la plupart d'entre-vous, une certaine confusion. Permettez-moi de vous éclairer. J'avais confié à Aphiss le soin de gérer une partie de mes affaires pendant que mon pouvoir me permettait de rester à l'abri, une marionnette jouant mon rôle pour le reste du monde. La Marionnette a été détruite lors d'une bataille qu'ont menés les Ombres de mon ami Jiraya, ce qui a conduit à laisser croire que j'avais trépassé."

Il rit. Tirésias ne saisit pas particulièrement ce qu'il y avait de comique. Ce qu'il comprenait encore moins, c'est comment avait pu lui échapper le fait que le Razzus qu'il avait connu n'était qu'une vulgaire marionnette. Il lui en voulait, pour cela.

"Ce brave Henry en a profité pour essayer de prendre le contrôle de mon empire et de mes activités, un exploit qu'il serait bien en peine d'accomplir." enrichit-il, à croire qu'Aphiss s'était plongé dans de beaux draps.

Il s'attribua le titre de "Maitre des Ténèbres" tandis que Tirésias guettait la réaction d'Ascheriit. Lui aussi, serait-il pris au dépourvu ?


"Mais vous étiez visiblement occupés à d'autres affaires, je me ferrais un plaisir de m'asseoir et d'en prendre connaissance avec vous." conclut-il, avant de se réinstaller en reprenant son apparence du début, comme si rien ne s'était passé, comme s'il n'avait pas interrompu la séance de la plus impromptue des façons.

Et insolentes. Ascheriit allait-il apprécier ? Après tout, ce n'était que justice, si Aphiss n'était qu'un usurpateur. Les usurpateurs étaient probablement les criminels dont Tirésias était le moins enclin à pardonner les égarements. Il s'imagina en train d'étrangler Dryer.


"Puisque le Maître des Ténèbres nous donne l'autorisation de continuer à parler, attention au combien aimable de sa part..." rétorqua Emma Frost, égale à elle-même.

Tirésias doutait que ça soit la meilleure façon de réagir face au dernier arrivé, mais peu importe.


Je crains que vous n'arriviez que pour la fin de la réunion, glissa-t-il à Razzus. Encore que vous y assisterai sans doute d'avantage que notre cher et estimé hôte. L'avez-vous croisé en chemin ? Il semblerait que nous l'ayons égaré.

Son intervention n'avait pas grande utilité, il en avait conscience, elle était-même dénuée d'animosité, quoique légèrement ironique, surtout contre Benedict. Il appréciait peu qu'un des membres se permette de manquer ainsi de respect à l'égard des autres. Il ne se gênait pas pour le montrer. D'autre part, il testait les réactions de Razzus. Curieusement, il s'attendait à ce que celui-ci se montre des plus indifférent.

"Je vous tiendrai au courant au plus vite de mes projets. L'isoler ne devrait pas être des plus compliqués. Pour le reste, ce sera une autre histoire, mais je suis certaine de la réussite de notre entreprise avec le soutien des Ombres." disait Emma, au même instant.

Il se contenta d'esquisser un nouveau sourire, surtout en songeant à qui cette "entreprise" profiterait le plus...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Lucia
Nombre de messages : 75
Capacité(s) : Lumière chaleur/froid
Véritable identité : Laura Mercanti
Date d'inscription : 08/07/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Lun 2 Avr - 11:25

Le regard de Laura aurait pu sonder Emma avant qu'elle n'apporte sa réponse. Mais la Dame de Diamant ne montra pas la moindre once d'hésitation. La phrase aurait tout aussi bien pu être prête depuis le début de la réunion.

- Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire.

Une telle certitude, une telle détermination à accepter, on pouvait douter. Le vent semblait pouvoir tourner sans aucune résistance de la part de la girouette. Suffisamment huilée pour ce genre de manœuvre ? Le Seigneur des Ténèbres lui-même souleva ce point :

- J'ose espérer que tu ne seras pas aussi prompte à nous trahir.

- David est un bon télépathe, un homme intelligent.

La tête de Lucia pivota lentement, et son regard se posa sur Akhad, qui venait de parler. Qu'allait-il donc dire de plus sur son époux ?

- Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?

Les termes employés n'étaient certainement pas nécessaires, mais il avait tout de même évoqué le fait que tout n'était pas encore révélé sur le plan. Sans compter que David lui-même n'était pas pour ainsi dire disponible. Mais avant même qu'Ascheriit ne puisse en venir sur ce point, Tirésias l'exprima tout haut :

- Je suis au désespoir de vous interrompre mais, justement, à force d'évoquer ce cher David, et bien que la compagnie de Lucia soit des plus délicieuse, savons-nous lorsqu'il sera à nouveau des nôtres ? Et si tel n'est pas le cas, quelque chose a-t-il été prévu ?

Laura garda un visage totalement impassible. Les plans étaient au point. Elle s'occuperait, en compagnie des Ombres, de celui qu'Emma Frost mènerait au sein même de l'Institut Xavier. Celui qui concernait directement Jiraya était entre d'autres mains.

- Ne sois pas si hâtif, Stuart, j'allais justement y venir, répondit Ascheriit. David est actuellement l'invité de Viktor Lannister, le chef d'une des plus vieilles familles de mutants immortels. C'est à ma demande que David s'est rendu à Castral Roc ; la forteresse des Lannister ; pour négocier une alliance avec Viktor. Je suppose que David restera son invité aussi longtemps que Viktor l'estimera nécessaire.

"Invité". Lucia n'avait malheureusement pas eu son mot à dire. Mais si tel avait été le cas, elle se serait opposé à ce que ce soit David qui soit envoyé à Castral Roc en tant qu'"invité". La suite du plan... n'était pas assurée de réussir. Xehanort considérerait peut-être que l'échange n'était pas équivalent. Quelle valeur cette Djinn pourrait donc avoir à ses yeux ? Laura souhaitait de tout cœur qu'il accepte, mais personne ne pouvait en avoir la certitude. Ascheriit se tourna ensuite vers la troisième demoiselle, Médéa, qui aurait la tâche de leur amener un jeune homme... Et puis :

- Oui... Oh, Emma ! Pour en revenir à Xavier, tu disposeras de tout le soutien de Lucia et de ses hommes, leur misérable bestiole comprise. A toi d'imaginer une astuce pour faire sortir le professeur de son école. Sa disparition doit se faire en toute discrétion. Je ne veux pas des X-Men dans les pattes et encore moins les voir morts. Ils auront leur utilité.

Les pupilles d'émeraude de l'Italienne se posèrent de nouveau sur Emma et elle lui adressa un signe de tête, en confirmation des dires du Seigneur des Ténèbres. Pouvoir enfin agir lui permettrait d'apaiser son inquiétude concernant son mari. Puis, chacun fut invité à s'exprimer sur ce qui venait d'être annoncé. Visiblement surprise, voire désarçonnée par la requête, Médéa fut la première à réagir. Elle semblait plus réticente que Djinn. Mais n'eut pas le loisir de terminer. Des coups résonnèrent sur la porte, puis un individu fit son entrée. Benedict, le propriétaire des lieux ? Non...

"Razzus..." murmura-t-elle.

Elle l'avait vu périr lors du combat ayant opposé les Ombres à Sword. Mais finalement, elle constata qu'elle n'était pas étonnée. Ou du moins pas autant qu'elle aurait dû l'être. Razzus était donc bien plus plein de ressources qu'elle l'aurait cru. Elle lui adressa un infime signe de tête lorsqu'il posa les yeux sur elle. Puis elle remarqua un homme en particulier, assis autour de la table... qui se serait liquéfié s'il avait pu. Aphiss. L'échange fut presque amusant, la créature humanisée ne décrochant pas un seul mot, renvoyé comme un vulgaire employé. Razzus prit sa place et révéla ce qui devait être sa véritable apparence. Puis il révéla la vérité, jusqu'au point qui intéressait le plus Lucia : le Razzus décédé n'était qu'une marionnette. Bien sûr...

Maître des Ténèbres. Le Conseil des Ombres avait donc dans ses rangs un Seigneur et un Maître des Ténèbres, un Seigneur des Enfers... Que de titres ! Emma Frost joua peu finement son tour de parole, avant d'être interrompue par Tirésias. En effet, où était donc Benedict ? Emma quant à elle reprit, assurant que le soutien des Ombres serait suffisant à l'entreprise. Elle daignerait même les tenir au courant de l'avancée ! Comme c'était aimable à elle... Laura garda le silence. Tout avait été dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ba'al

Nombre de messages : 68
Capacité(s) : Vertige/Télépathie, ...
Véritable identité : Jonathan Phagan/Russel Edgington
Date d'inscription : 12/12/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Mar 3 Avr - 17:31

Les présentations se poursuivirent. Intéressantes ou non. Courtes ou longues. Mais généralement plus courtes quand même. Russel les écouta d'une oreille plus ou moins attentive, jusqu'à ce que vienne le tour de sa petite prôtégée. Il esquissa un sourire, elle était toujours pareille à elle-même, incapable de garder son sérieux. Il la sentait d'ailleurs légèrement stressée de se retrouver au sein d'une si sinistre compagnie. Il faut dire que certains ne se montraient pas très engageant. A l'évocation de ses pouvoirs, il se remémora leurs séances d'entraînement, et toutes les fois où il l'avait poussé à surpasser ses limites. Jusqu'à atteindre sa fameuse forme bestiale. Tout un chapitre. Et ces pauvres types qui étaient morts... Ah, souvenirs, souvenirs...

"Quant à ma présence ici, il semblerait qu'on m'ait vanté à quelqu'un... Mais je ne reconnais personne à cette table. En tout cas, ce n'est sans doute pas une erreur ! J'ai moi aussi des projets en cours, et une aide extérieure à mon employeur me serait profitable. Tout comme je suis prête à participer aux projets des autres !"

[Il est vrai que c'était dur à dire de qui venait l'invitation, alors qu'il était contraint de squatter le corps d'un autre. Ceci dit, il reconnaissait que cette situation l'amusait un peu. Quant à son mystérieux but, ma foi, peu autour de cette table l'avait révélé. Lui-même s'était tu sur le sujet.
Les présentations arrivées à terme, Ascheriit reprit la parole, pour distribuer les premières missions aux petites nouvelles. A Emma Frost de retourner le célèbre Professeur Xavier, à Djinn de prendre la place de Jiraya à Castral Roc et d'explorer les lieux et à Médéa de leur amener Anton Lomÿs. Ce qui étonna cette dernière. Quant à lui, il n'était pas plus enthousiaste que ça d'une alliance avec les Lannister. Ces immondes porcs. Il doutait que connaître leurs secrets soit un réel avantage. La trahison était inscrite dans leur code génétique.
La porte s'ouvrit. Benedict ? Non, et il n'eut pas besoin de se retourner pour s'en apercevoir. Il l'avait senti. C'était un tout autre énergumène qui faisait son entrée, tout en chassant au passage le sosie de Théoden. C'est qu'ils en seraient presque tous soulagé ! Aphiss avait eu tendance à plomber l'ambiance avec ses plaisanteries et allusions douteuses. Et donc, ce Razzus était l'original, le créateur du Razzus qui fréquentait auparavant le groupe des Ombres. C'est qu'ils commençaient à être beaucoup autour de cette table ! Enfin bref.


- Si jamais vous désirez un coup de main, proposa-t-il à Frost. Je serai également ravi de vous aider avec le professeur Xavier... Oh, et Djinn, un conseil, se permit-t-il. N'écoutez et ne croyez rien de ce que ces chiens de Lannister pourront vous raconter. Ce sont des gens sans honneur, prompt à vous poignarder dans le dos, ou à pousser un enfant du haut d'une tour...

Non, Russel ne cherchait pas à masquer son dégoût pour ces gens. Enfin, si on pouvait les qualifier comme tel.

- Médéa, n'ayez crainte. la "rassura"-t-il.

_________________

- La mort est une maladie comme les autres. L'immortalité est son remède. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noxia Tsarine
Nombre de messages : 33
Capacité(s) : Télépathie - Télékinésie - Téléportation
Véritable identité : Abigail Hartigan
Date d'inscription : 14/06/2009
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Lun 9 Avr - 12:04

Quartiers riches, Benedict Corporation, ou ce qu'il en reste

Noxia Tsarine se matérialisa juste devant la porte de la demeure. L'avantage d'être liée à Ascheriit, c'est qu'elle pouvait à sa guise pénétrer dans le domaine, ce qu'un autre téléporteur aurait été bien mal en peine de faire. A ses côtés, se tenait Noxia Pandore. Si toutes deux étaient restées, elles auraient probablement été ensevelies sous les décombres, si ce n'est de la tour, de l'étage où elles étaient et tous ceux du dessus. Et puis, leurs adversaires étaient venus en nombre et avaient trouvé le moyen de se "défaire" de Benedict en personne.

"Je monte rendre compte au Maître. Viens-tu ? J'assumerai toutes les responsabilités, je comprendrais que tu préfères rester ici."

De la provocation ? Probablement. S'il leur était fortement déconseillé, pour ne pas dire interdit, de s'en prendre physiquement les uns aux autres, les L'Cie et Cieth pouvaient bien s'allumer de temps en temps... Après tout, il fallait bien que leur caractère, exacerbé, et suivant bien souvent celui de leur créateur, puisse s'exprimer de temps en temps, relâchant la pression à la manière d'une cocotte-minute.

Abi tendit de nouveau la main à Cat', qui déciderait ou non de suivre. Ascheriit devait de toute manière être informé de l'arrivée imminente de Benedict, désormais libéré de ses obligations. Et accessoirement, privé de bureau. De la même manière qu'elle était venu, Noxia Tsarine disparut donc. Pour se rematérialiser directement dans la salle de réunion, à proximité de la porte. Immédiatement, elle combla l'espace qui la séparait du siège du Seigneur des Ténèbres et s'agenouilla.


"Maître. Benedict est en chemin. Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant..."

Aveu et vérité, tout était dit. Elle était prête à subir le châtiment, et Benedict pourrait donner sa version des faits, en l'accablant ou non. Tsarine n'avait même pas prêté attention aux convives, à qui pouvait se trouver autour de la table. Elle avait cependant entraperçu Akhad. Les autres... peu importait. La présence du gratin de la corruption et de l'horreur avait quelque chose d'excitant, mais le devoir avant tout. Son âme se dévouait d'abord à Ascheriit avant de laisser sa noirceur s'exprimer et chercher de quoi se contenter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 2
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Noxia Pandore
Nombre de messages : 37
Véritable identité : Caterina Mercanti
Date d'inscription : 09/07/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Mar 10 Avr - 10:33

~ Benedict Corporation ~

Caterina suivit (ou plutôt accompagna) Tsarine jusqu'au devant de la demeure de Benedict où se réunissait actuellement le Conseil. Dès leur arrivée, Tsarine s'adressa à elle,

"Je monte rendre compte au Maître. Viens-tu ? J'assumerai toutes les responsabilités, je comprendrais que tu préfères rester ici."

Quelle gamine.. Si Pandore avait pu envoyer valser Tsarine dans un arbre, elle l'aurait fait. Comment osait-elle ? Se croyait-elle supérieure à elle ? Elle attendrait certainement quelques temps avant de refaire équipe avec Tsarine, si toutefois le Maître lui en laissait la possibilité..
Elle attrapa à contre-coeur la main de Tsarine, et se retrouva directement dans la salle du Conseil. Si cela n'avait tenu qu'à elle, elle aurait attendu la fin de la réunion, et peu importe, si Benedict avait retrouvé Ascheriit avant elles. Elle ne craignait pas l'avis de ce borgne qui s'était retranché derrière comme un lâche, et qui ne s'en était pas sorti face à deux. Alors qu'il avait rechigné de leur présence au début, comment aurait-il fait seul contre les quatre ou cinq qu'ils étaient ?
Tsarine courut directement à Ascheriit, telle une chienne et se mit à genoux. Pitoyable...
Caterina, elle, resta en retrait, debout, près de la porte, dans l'obscurité du coin de la pièce. Elle ne se cachait pas, elle regardait Ascheriit calmement, mais se donner en numéro devant le Conseil, elle ne le ferait jamais. Si elle en avait la possibilité, elle attendrait la fin pour retrouver son Maître.


"Maître. Benedict est en chemin. Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant..."

Pandore afficha un air mauvais à l'explication de Tsarine. 'Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant...'.. Méprisable.. Si c'était la vérité à ses yeux, Caterina ne voyait pas vraiment les choses de cette manière. Elles avaient échoué, point barre, et si elles n'étaient pas totalement responsables de l'échec, elles auraient dû faire mieux. Si elle recroisait le blond, elle le détruirait sans pitié, et le pousserait au suicide devant ses yeux, et elle savourerait chaque seconde du spectacle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ascheriit
Nombre de messages : 27
Capacité(s) : Pouvoirs psychiques (Maîtrise du temps)
Véritable identité : Strago Nur (Dante Malaparte)
Date d'inscription : 03/10/2010
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Mar 10 Avr - 22:32

Si Emma Frost était aussi expressive que pouvait l'être un mur de pierre, Djinn se montrait enjouée pour deux. Qu'il soit feint ou surjoué, l'enthousiasme débordant qu'elle manifestait à l'idée de visiter Castral Roc ; tâche ô combien ingrate s'il en est ; apportait une touche positive salvatrice à l'ambiance relativement guindée qui régnait dans la salle de réunion. Ascheriit n'avait rien contre l'humour, du moment que celui-ci était utilisé avec parcimonie. Et il n'était pas non plus dupe. La mine réjouie qu'arborait Djinn n'arrivait pas à dissimuler son regard espiègle et intelligent. La petite était maligne. La petite était prometteuse. En somme, elle lui plaisait bien.

- La diplomatie est mon sport préféré ! Et j'adorerai me faire de nouveaux amis ! Accepta-t-elle sa mission dans la bonne humeur.

Si elle exécutait cette dernière aussi brillamment qu'elle maniait le sarcasme, nul doute qu'elle serait récompensée à la hauteur de ses capacités. Mais il fallait d'abord qu'elle fasse ses preuves.


- L'aquarium dans lequel tu t'apprêtes à plonger est infesté de requins et de piranhas, la mit-il gentiment en garde. Si jamais tu y trouves un ami, méfie-toi doublement.

Dans l'antre des Lannister, ce conseil pouvait faire la différence entre la vie et la mort. A l'instar d'Ascheriit, Xehanort n'était pas connu pour sa clémence ou sa pitié. La moindre erreur pourrait être fatale à Djinn. Et quelle tragédie se serait pour le conseil nouvellement reformé que de perdre l'un de ses derniers membres... Après avoir invité les uns et les autres à s'exprimer, si question il y avait, Strago porta un nouveau regard circulaire à l'assistance. Qui allait se lancer le premier ? L'heureuse élue fut Médéa.

- Justement ! Saisit-elle vivement l'occasion qui lui était offerte. Je ne fais pas marche arrière dans ma démarche pour participer à ce conseil, mais je dois reconnaitre que je suis curieuse sur le but de ma mission... Je suis prête à effectuer des sacrifices, si j'en connais la finalité. Je n'aime pas me lancer à l'aveuglette...

Voilà qui était... Intéressant. Médéa n'hésitait pas à donner clairement son opinion, quitte à froisser le Seigneur des Ténèbres en discutant ses ordres. La manœuvre était osée, dangereuse diraient certains, mais un mouton n'ayant rien à faire au sein de ce conseil, plutôt bienvenue finalement. Ascheriit esquissa un sourire microscopique. Les mutantes qu'on lui avait recommandé ne le décevaient pas pour le moment. Il s'apprêtait à lui répondre lorsqu'on toqua à trois reprises à la porte. Bien qu'interloqué, Strago ne broncha pas lorsque Razzus, le défunt marionnettiste, fit son apparition dans le cadre de la porte. Magnus Brochant, si Ascheriit n'écorchait pas son nom, se dirigea immédiatement vers Aphiss. Intrigué par l'attitude de ce dernier, qui était vraisemblablement à la limite de l'apoplexie, Strago laissa faire, soucieux d'avoir le fin mot de ce rebondissement inattendu.

- Vous êtes assis à ma place, Mr.Wotton. Déclara avec froideur Razzus. Je vous ferrais la faveur de ne pas vous tuer si vous quittez mon siège dès maintenant et sortez en silence.

Contre toute attente, l'ancienne monture d'Apocalypse s'exécuta sans mot dire. A voir son air exagérément pincé digne d'Axel en personne, sa mâchoire était visiblement trop serrée pour qu'il puisse articuler le moindre son.

- Fermez la porte derrière vous. Conclut Razzus, au moment où Wotton disparaissait et avant de prendre place sur le siège qu'il occupait jusqu'alors.

Une métamorphose s'opéra à cet instant, ravageant le physique de bellâtre du marionnettiste pour en faire un clone de Dracula. Si charme il y avait eu auprès de ces dames, il ne devait plus guère opérer à présent.


- J'ai comme l'impression que je n'étais pas attendu. On ne peut guère s'en étonner. Remarqua Razzus, à fort juste titre, une fois convenablement installé. Je me joints à la table du Seigneur des Ténèbres, et je crains qu'on ne m'ait enterré un peu trop vite. Si l'individu qui occupait ma chaise n'était pas de la plus plaisante compagnie, je renifle bien d'autres relents pour me retourner l'estomac.

L'individu ne manquait pas d'audace, mais s'il ne leur donnait pas plus de détails, son escapade au sein de ce conseil pourrait tourner court.

- Je ressens chez la plupart d'entre-vous, une certaine confusion. Permettez-moi de vous éclairer. Ajouta-t-il bien heureusement. J'avais confié à Aphiss le soin de gérer une partie de mes affaires pendant que mon pouvoir me permettait de rester à l'abri, une marionnette jouant mon rôle pour le reste du monde. La Marionnette a été détruite lors d'une bataille qu'ont menés les Ombres de mon ami Jiraya, ce qui a conduit à laisser croire que j'avais trépassé. Il laissa échapper un rire sinistre avant de poursuivre. Ce brave Henry en a profité pour essayer de prendre le contrôle de mon empire et de mes activités, un exploit qu'il serait bien en peine d'accomplir. Aphiss n'est pas incompétent, mais, voyez-vous, je suis moi-même un mutant de Classe 4, le Maître des Ténèbres, puisque tous nous avons déjà un Seigneur. Les talents d'Henry Wotton, comme bon nombre des vôtres d'ailleurs, seraient bien mal-investis contre moi.

Cette révélation était relativement déroutante. Ainsi donc, Aphiss, avec ses grands airs et ses belles paroles, n'était rien de plus qu'un vulgaire employé. Un arriviste prêt à tous les coups bas pour s'approprier ce qui ne lui appartenait pas, certes, mais un monstre soumis et domestiqué par un mutant plus doué que lui. Si l'avidité de la créature ailée n'était pas étrangère à Ascheriit, ce dernier n'aurait jamais imaginé que Wotton puisse se laisser à nouveau traiter de la sorte par un mutant, aussi puissant celui-ci était-il. Aussi misérable qu'à l'époque où Thanatos le montait, la bête s'était laissée humilier. Cela, Ascheriit n'était pas prêt de l'oublier.

- Mais vous étiez visiblement occupés à d'autres affaires, je me ferrais un plaisir de m'asseoir et d'en prendre connaissance avec vous. Conclut enfin Razzus.

- Le maître ayant plus sa place à table que son animal de compagnie, je te souhaite la bienvenue au sein de ce conseil. Il faudra toutefois que nous ayons une petite conversation à l'issue de cette réunion, le prévint-il, sans animosité aucune, mais sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion.

Le silence se fit ensuite, jusqu'à ce qu'Emma Frost ne vienne le rompre.


- Puisque le Maître des Ténèbres nous donne l'autorisation de continuer à parler, attention au combien aimable de sa part... Glissa-t-elle, son attention entièrement tournée vers Ascheriit. Je vous tiendrai au courant au plus vite de mes projets. L'isoler ne devrait pas être des plus compliqués. Pour le reste, ce sera une autre histoire, mais je suis certaine de la réussite de notre entreprise avec le soutien des Ombres.

- C'est une bonne nouvelle, commenta-t-il ses dires.

Les échanges fusèrent alors entre les différents membres du conseil, Tirésias discutant avec Razzus, Ba'al offrant respectivement aide, conseil et réconfort aux trois mutantes à qui Ascheriit venait de confier une tâche. Le fils de Théoden, lui, était ailleurs. Un sentiment étrangement désagréable venait de s'insinuer en lui. Quelque chose s'était produit, quelque chose de grave. Subitement plus pâle que de coutume, le Seigneur des Ténèbres se redressa péniblement, appuyant une main fébrile sur le bord de la table. Une immense sensation de vide l'avait submergé soudain, malmenant son esprit au point de brouiller ses pensées, d'altérer sa réflexion. Un fragment avait été détruit. Ce terrible constat accepté, Ascheriit se laissa tomber sur son siège. La fureur faisait déjà palpiter ses narines lorsque Tsarine et Pandore firent leur apparition. La plus jeune des deux femmes vint jusqu'à lui et s'agenouilla.


- Maître. Benedict est en chemin. Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant... Avoua-t-elle son échec d'un bloc.

- Benedict est en chemin, répéta-t-il, quasiment en un murmure, avant de se tourner vers le reste de l'assemblée : Veuillez nous laisser seuls, je vous prie. Je dois m'entretenir avec ces dames.

Si la voix était maitrisée, le regard d'Ascheriit reflétait clairement le sentiment qui l'animait. Un arc électrique prit forme autour de lui alors que les onze membres du conseil s'exécutaient en silence. Lorsqu'ils furent tous sortis, Strago projeta l'arc électrique sur Tsarine. Aussitôt, la jeune femme se mit à se tordre de douleur. Il la tortura ainsi une minute durant, sans interruption aucune. Sans doute les soixante secondes les plus longues de sa brève existence. Puis il mit un terme à ses souffrances en laissant éclater sa colère.

- Qu'est-ce que cela signifie ? Hurla-t-il. Ne vous avais-je pas dit de veiller sur Benedict comme si votre propre vie en dépendait ? N'ai-je pas été suffisamment clair ? Il recommença à torturer Tsarine, accentuant le voltage.

Les spasmes qui animaient le corps de la mutante étaient à présent d'une violence extrême. La torture finit néanmoins par s'arrêter. Laissant Tsarine se baver copieusement dessus, il se tourna vers Pandore.


- De quelle fin parle-t-elle, si ce n'est du trépas de l'homme que vous étiez censées protéger ? Je n'entends rien à son histoire ! Parle !

Mieux valait pour Noxia Pandore qu'elle se montre légèrement plus explicite. Tsarine ayant omis d'évoquer le réel objectif de l'attaque ennemie, Ascheriit voulait une explication tangible et précise. Perturbé par la perte de l'un de ses fragments, étrangement synchrone avec l'abandon de Benedict, il était bien loin de penser à Waylander, le frère statufié dudit rouquin.

_________________
"Only I can live forever."
§ Histoire ~ Évolution §

"J'ai lu dans ton cœur. Et ton cœur est mien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Akhad
Nombre de messages : 57
Capacité(s) : Destructrices
Véritable identité : Fate Rayleigh
Date d'inscription : 15/08/2011
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Mar 10 Avr - 23:37

Ascheriit semblait décidé à passer à l'action sur plusieurs fronts. Ils n'allaient donc pas chômer. La jeune Djinn accepta sa mission avec enthousiasme. Apparemment, Adel avait à nouveau réalisé un Simili doté de certaines compétences appréciables, il restait à voir les actes plutôt que les paroles. D'ailleurs, le Seigneur des Ténèbres lui adressa un avertissement salvateur sur un certain type de... Vermines.

"L'aquarium dans lequel tu t'apprêtes à plonger est infesté de requins et de piranhas. Si jamais tu y trouves un ami, méfie-toi doublement."

Un sourire mauvais défigura le visage grisâtre d'Akhad. Ce n'était que trop vrai. La créature la plus tendre de Castral Roc était probablement l'un des monstres cachés dans les ténèbres de ce morceau de caillou. A côté de certains Lannister, Ikon était aimable, à côté d'un Lannister en particulier, Ikon était même beau ! L'autre jeunette de la table -du moins d'apparence- exprima clairement son opinion, une certaine réticence à kidnapper Anton Lomÿs. Si elle savait... Les yeux du Seigneur des Enfers brillèrent de cruauté, un bien mauvais signal sur ce que déclenchait en lui le petit nom de Lomÿs. Cependant il resta silencieux, mieux valait ne pas alerter la petite rouquine. Dans son esprit, il était clair qu'un Lomÿs sur le Domaine Dantès n'en sortirait jamais vivant.

A ce moment, ils furent interrompu par un nouvel arrivant. D'apparence aussi fausse que la sincérité d'Emma Frost, Magnus Brochant rejoignit le siège d'Aphiss, et Fate prit un plaisir malsain à voir cette copie de Théoden avec un visage si plein de détresse. C'était un avant-goût très plaisant de ce qu'il espérait voir un jour peint sur la face du père d'Ascheriit... Razzus révéla sa véritable apparence, mais le vieux télépathe n'en avait pas besoin pour percevoir l'aura malsaine que dégageait son propriétaire. Un pouvoir unique, redoutable, et qui lui déplaisait. Cet homme était dangereux pour ses projets... La conversation et le petit speech d'explications ne l'intéressait pas vraiment, il laissa dériver ses pensées vers ce qui l'attendait après cette réunion. Il ne refit surface que lorsqu'il constata un grand trouble chez Ascheriit. Un évènement déplaisant. Mais Akhad percevait toujours la présence de Benedict...


"Maître. Benedict est en chemin. Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant..."

Il perçut la fureur du leader du Conseil des Ombres. Lui-même ressentait une étrange perturbation, un bouleversement d'un genre qu'il n'avait plus senti depuis très longtemps. Mais s'il voyait bien, alors les Lannister eux-aussi bougeaient leurs pions. Restait à découvrir quel Lannister.

"Benedict est en chemin. Veuillez nous laisser seuls, je vous prie. Je dois m'entretenir avec ces dames."

Akhad ne se serait pas laissé aller à donner des conseils ou même à rire de façon sinistre. L'instant se prêtait plus à une conversation avec Arlathan, mais il était tellement fatigant de savoir où était son insaisissable cadet... Clov savait toujours apparaitre lorsque c'était nécessaire. Le reste du temps, même son frère préfèrait ne pas savoir à quelles affaires il s'occupait. L'Immortel prit moins d'une seconde pour explorer les pensées des deux femmes et voir la façon dont s'était déroulé l'affrontement. Il aurait tué Pandore pour avoir agit de façon aussi impulsive et stupide, mais c'était l'affaire d'Ascheriit.

*Fais appel à Arlathan si tu as besoin de moi, Strago.*

Il fut le premier à quitter la pièce. Un nuage de poussières et de cendres incandescentes l'enveloppa, et il disparut aussi vite qu'il était arrivé. Il n'adressa ni un mot ni un regard à qui que ce soit, ceux qui le connaissaient s'en moqueraient, ceux qui ne le connaissaient pas, c'est lui qui s'en moquait. Du moins pour l'instant...

=> Banlieue, Les Rues

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Emma Frost
Nombre de messages : 157
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie, peut transformer son corps en diamant
Date d'inscription : 26/11/2006
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 28 Avr - 16:13

Ascheriit ne retrouva pas à commenter plus que d'un,

C'est une bonne nouvelle.

assez stoïque, égal à lui-même. Entre-temps Emma n'avait pu s'empêcher de sourire à la remarque de Tirésias.
Le conseil touchait à sa fin et Razzus, puisque c'est ainsi que Lucia l'avait prénommé, n'était arrivé que pour faire son numéro. Qui était-il ? Ce serait intéressant de le savoir. Pourrait-il lui être utile dans sa mission ? A voir.. Un autre participant s'avança pour lui proposer son aide de façon claire et précise
.

Si jamais vous désirez un coup de main, je serai également ravi de vous aider avec le professeur Xavier..

Le mystérieux Ba'al... Il lui faudrait aussi se renseigner autant que possible sur ce dernier avant d'accepter son aide pour la mission concernant Xavier. Elle ne pourrait échouer. C'était la réussite ou la mort, et pas seulement la sienne. Elle lui répondit simplement,

"Je vous tiens au courant. Merci de votre proposition."

A l'arrivée des deux sbires d'Ascheriit qui ne manquaient pas de toupet d'interrompre le conseil ainsi, tout le monde commença à s'en aller.. Emma se pencha vers l'oreille de Razzus et lui murmura,


"Au plaisir très cher."

Puis, elle se leva, fit un signe de tête aux participants restants, puis se tournant finalement vers Lucia, lui dit,

"Vous joindriez-vous à moi pour une conversation dans ce charmant parc?"

Elle prit ensuite la direction de la porte, et quitta la pièce aussi froide et silencieuse qu'elle y était entrée...

Arrow Parc et allées

_________________
°~Le plus grand hommage que l'on puisse faire d'un diamant, c'est de l'appeler un solitaire~°

Corps de diamant, yeux de saphirs, coeur de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Lucia
Nombre de messages : 75
Capacité(s) : Lumière chaleur/froid
Véritable identité : Laura Mercanti
Date d'inscription : 08/07/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 28 Avr - 20:30

En réaction aux différentes missions exposées par Ascheriit, un homme se manifesta pour émettre quelques commentaires : Ba'al. Et plus qu'un commentaire, il proposa son aide à celle qu'allaient conjointement mener Emma Frost et les Ombres. Il s'adressa donc à la femme de diamant :

- Si jamais vous désirez un coup de main, je serai également ravi de vous aider avec le professeur Xavier.

Lucia resta de marbre, stoïque. Elle ne le connaissait que peu, et il était donc légitime qu'elle se demande s'il n'y avait pas derrière cet élan de générosité un intérêt plus personnel. Son regard glissa jusqu'à Emma, qui n'accepta pas, se contentant de simplement en tenir compte, en toute politesse :

- Je vous tiens au courant. Merci de votre proposition.

Peu après, deux femmes se matérialisèrent dans la salle, près de la porte. La première, plus jeune, à la chevelure rousse, se précipita sans attendre vers le Seigneur des Ténèbres. Ah, ses esclaves, ces Mutants qu'il possédait. Les yeux de Laura cherchèrent, en retrait, l'autre femme. Sa sœur, Caterina. Mais était-ce encore réellement sa sœur ? Elles étaient restées loin l'un de l'autre pendant des années. Elles étaient presque des étrangères. Et pourtant, la voir là, elle ressentit quelque chose... d'indéfinissable. Mais elle n'en montra rien. Ascheriit mit un terme à la réunion :

- Veuillez nous laisser seuls, je vous prie. Je dois m'entretenir avec ces dames.

Il était probable que les deux sbires allaient passer un sale quart d'heure. Laura se leva donc, à l'instar de la plupart des présents. Akhad fut le premier à disparaître. Elle avait certaines choses à voir avec Emma concernant ce cher Professeur Xavier. D'ailleurs, la femme d'affaires prit les devants :

- Vous joindriez-vous à moi pour une conversation dans ce charmant parc ?

L'Italienne se contenta d'acquiescer et suivit son alliée. En passant près de Pandore, elle lui adressa un simple regard, avant de poursuivre. Si montrer ses émotions n'était pas une bonne idée, elle n'était même pas sûr de la nature de l'émotion qu'elle ressentait. Et elle avait d'autres choses à faire, à penser.

- Parc et allées -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Razzus
Nombre de messages : 22
Capacité(s) : Manipulation des Ténèbres
Véritable identité : Magnus Brochant
Date d'inscription : 20/03/2012
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 28 Avr - 23:45

Sans saisir l'ironie de ses propos, Emma Frost lui répondit avec audace. "D'homme". Cela le fit sourire. Bien sûr, elle ignorait la relation complexe qui liait Razzus à sa femme. A ses yeux, ce n'en était que plus drôle. Le mutant put s'épargner la peine de même donner son surnom, celui-ci s'étant échappé des lèvres de Lucia. Magnus n'avait pas manqué l'absence de David, passablement inquiétante. Enfin, en attendant il ne lui restait qu'à suivre la conversation.

"Le maître ayant plus sa place à table que son animal de compagnie, je te souhaite la bienvenue au sein de ce conseil. Il faudra toutefois que nous ayons une petite conversation à l'issue de cette réunion."

Razzus se pencha pour observer Ascheriit tandis qu'il parlait. En guise de confirmation, il lui adressa un léger hochement de tête tranquille, dénué de toute expression. Que cette conversation soit, il n'était pas ici pour qu'il en aille autrement.

"Puisque le Maître des Ténèbres nous donne l'autorisation de continuer à parler, attention au combien aimable de sa part.."

Le Maître des Ténèbres en question reconnaissait volontiers sa grande magnanimité. Ou alors, la réflexion lui passait très loin au dessus de la tête. Il se contenta de dévoiler l'une de ses magnifiques canines dans un sourire amusé.

"Je vous tiendrai au courant au plus vite de mes projets. L'isoler ne devrait pas être des plus compliqués. Pour le reste, ce sera une autre histoire, mais je suis certaine de la réussite de notre entreprise avec le soutien des Ombres."

Les Ombres... Devait-il encore se considérer comme l'un des leurs ? C'est un point sur lequel il ne s'était pas encore attardé. Une conversation avec Lucia éclairerait sûrement ses pensées. D'autre part, cette histoire "d'isoler quelqu'un" ne retint absolument pas son attention, il avait autre chose à penser.

"Je crains que vous n'arriviez que pour la fin de la réunion." L'interpella Tirésias, courtoisement. "Encore que vous y assisterez sans doute d'avantage que notre cher et estimé hôte. L'avez-vous croisé en chemin ? Il semblerait que nous l'ayons égaré."

Les yeux ténébreux de Magnus papillonnèrent avant que l'un de ses sourcils ne se lève, une expression rusée glissa sur son visage.

Ne me vouvoie pas, Stuart. Celui qui tu vois guidait les marrionnettes que tu as rencontré, ses opinions sont identiques, bien que j'ai peut-être... Plus de personnalité. Et pour répondre à ta question, à moins de l'avoir caché dans mon petit monde privé, je ne crois pas avoir rencontré notre hôte.

Mieux valait ne pas creuser le sujet de son petit monde, une dimension noire et vide dénuée d'humanité, de vie et de chaleur, une prison d'ennui et de malheur.

La suite de la réunion fut abrégée. Une fureur difficilement contenue poussa le Seigneur des Ténèbres à les "inviter" à quitter la pièce. Akhad fut le premier, d'une façon que Magnus trouva assez amusante bien qu'un peu trop théâtrale à son goût. Il favorisait une certaine sorbiété. C'est donc à pieds qu'il rejoignit le parc.


=> Parc

_________________
- Ho, pardon... Devais-je paraitre effrayé ? -

- Il parait que la journée, j'ai l'air sinistre. Et la nuit, vous trouvez que je ressemble à un ver luisant ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tirésias
Nombre de messages : 104
Capacité(s) : Télépathie, télékinésie
Véritable identité : Stuart Gerrity
Date d'inscription : 23/03/2007
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 3 Mai - 10:01

"Si jamais vous désirez un coup de main. Je serai également ravi de vous aider avec le professeur Xavier... Oh, et Djinn, un conseil. N'écoutez et ne croyez rien de ce que ces chiens de Lannister pourront vous raconter. Ce sont des gens sans honneur, prompt à vous poignarder dans le dos, ou à pousser un enfant du haut d'une tour..." déclara Ba'al, avant de s'adresser à Médéa.

Tirésias arqua un léger sourcil. Pour n'avoir pas été le plus expansif du Conseil jusqu'à présent, il ne s'attendait pas à ce que Ba'al se manifeste ainsi sur le point des Lannister. Il peignait un portrait pour le moins désavantageux des maitres immortels de Castral Roc. Ainsi, l'on ne pouvait s'y fier une seconde et leur cruauté était sans limite... Tirésias s'empêcha d'esquisser un sourire. Noir est le corbeau, dit la corneille. Cela dit, sa curiosité était piquée à vif. D'où Ba'al connaissait-il si bien les Lannister et pourquoi leur manifestait-il tant de haine ? S'ils ne semblaient pas être des gens très fiables ou recommandables ("des requins et des piranhas" pour citer Ascheriit), celui-ci n'accordait pas de l'importance à n'importe qui. Quelque chose lui dit soudain qu'ils n'étaient peut-être pas prêts de revoir Jiraya ou Djinn de sitôt...


"Ne me vouvoie pas, Stuart. Celui qui tu vois guidait les marionnettes que tu as rencontré, ses opinions sont identiques, bien que j'ai peut-être... Plus de personnalité. Et pour répondre à ta question, à moins de l'avoir caché dans mon petit monde privé, je ne crois pas avoir rencontré notre hôte." répondit aimablement Razzus.

Pour toute réponse, il se contenta de lui adresser un léger sourire, passablement équivoque... C'est alors que deux femmes apparurent au sain de la Salle du Conseil. A croire que l'on entrait vraiment comme dans un moulin, par ici... L'une des Noxia s'agenouilla auprès d'Ascheriit avant de dire, avec humilité mais détermination :


"Maître. Benedict est en chemin. Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant..."

Tirésias gagna un air interdit tandis qu'un lourd silence s'abattait sur les lieux. Ce qu'on appelle le calme avant la tempête... Les Noxia avaient failli dans leur tâche, aussi obscure était-elle. Benedict avait connu... une défaite ? C'était surprenant, risible, mais surtout décevant. Au moins revenait-il en vie. On le prétendait indestructible. Jusqu'ici, Tirésias était guère convaincu. Il songea que si Ascheriit n'avait rien à cacher au Conseil, les Noxia auraient du attendre d'être seules avec lui avant de raconter cela ; question de réputation et de panache. Tirésias avait remarqué qu'Ascheriit semblait... différent depuis quelques instants. Aurait-il ressenti cette lourde défaite à l'avance ?

"Benedict est en chemin... Veuillez nous laisser seuls, je vous prie. Je dois m'entretenir avec ces dames." répondit-il, sur un ton guère encourageant.

Tirésias se releva sans attendre, peu désireux de contrarier le "Seigneur des Ténèbres" à un tel moment. Une fois en dehors de la salle, il s'attarda néanmoins, désireux de connaitre de ce que réservait Ascheriit aux déceptions ambulantes... Le bruit de la foudre et des hurlements... Bien. Très bien.


=> ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Théron
Nombre de messages : 37
Véritable identité : Dorian Smith (Théron Agiad)
Date d'inscription : 15/09/2010
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Jeu 3 Mai - 13:03

Lorsque, enfin, le tour de table fut achevé, la dernière à se présenter étant la petite Médéa, adepte de l'humour... foireux, Ascheriit reprit la parole et toute l'attention se porta sur trois femmes, toutes trois investies d'une mission. Emma Frost aurait la plus ardue, celle qui consistait, avec l'aide et le procédé développé par les Ombres, à prendre le contrôle du Professeur Xavier. Bon courage. Médéa, justement, avait elle pour tâche de trahir une vieille connaissance, Anton Lomÿs, un des membres de la famille de Muwvyn. Intéressant. Enfin, la... simili... Djinn, allait se charger d'explorer Castral Roc après s'être proposée en échange de Jiraya. Ah, parfait. L'enthousiasme ne fut pas particulièrement de mise pour la petite Claudia, alors qu'Emma se montra déterminée et Djinn plutôt enjouée. On verrait bien lesquelles mèneraient leurs bateaux jusqu'à bon port. Et puis, une scène cocasse survint.

Théron suivit avec un petit sourire le déroulement. Un individu était entré et avait sommé Aphiss, le dragon, de lui laisser sa place. Razzus, hein ? Et l'homme qui portait les traits d'Axel quitta les lieux sans un mot. Etrange. Et puis le nouvel arrivé changea d'apparence, devenant soudain plus pâle, comme si la lumière du soleil n'avait pas touché sa peau depuis quelques années. Ba'al, enfin, s'adressa à chacune des demoiselles, après que tout le monde eut réagi sur le rebondissement. Et voilà que deux silhouettes supplémentaires vinrent grossir le nombre de présents. Décidément, on entrait ici comme dans un moulin. Des Sbires d'Ascheriit. Et les nouvelles n'étaient pas particulièrement bonnes. L'ambiance déjà peu fameuse se rafraîchit. Il y avait de fortes chances pour que les Noxia en prennent pour leur grade.

Akhad, Emma Frost, avec Lucia, Razzus puis Tirésias quittèrent les lieux, tous à peu près sobrement, hormis le premier. Théron se leva à son tour, adressa un signe de tête à Ascheriit et s'approcha d'un mur. Peu importait lequel, le bâtiment était un bloc. Il toucha la pierre et disparut. Pour s'extirper à l'extérieur, à l'arrière du bâtiment. Il allait faire un tour, tiens. S'asseoir au bord de l'eau. Libre à quelqu'un de venir le voir. Sauf si c'était quelqu'un qu'il appréciait peu... mais mieux valait garder un minimum de cohésion, ce qui avec autant de fortes personnalités était loin d'être évident.


=> Le Parc <=

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ba'al

Nombre de messages : 68
Capacité(s) : Vertige/Télépathie, ...
Véritable identité : Jonathan Phagan/Russel Edgington
Date d'inscription : 12/12/2008
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 5 Mai - 22:11

Sa proposition ne fut pas franchement accueillie avec un enthousiasme débordant. Ma foi, il s'en remettrait. Toutefois, Russel nota que sa remarque sur ces charmants Lannister suscita quelques pensées curieuses. Il esquissa un léger sourire. Rares étaient les gens à connaitre ses raisons de haïr ce clan. Il n'en avait d'ailleurs toucher que deux ou trois allusions à Ascheriit et Benedict, les deux seuls à savoir qui se cachait vraiment derrière le visage de Phagan. Oh, et allez savoir, Akhad devait bien se douter de quelque chose, non ?
Comme le reste de l'assemblée, il assista à l'arrivée des minions d'Ascheriit. Deux jeunes femmes aux physiques attrayants. Et il avait une petite préférence pour la rousse.
Hélas, elles n'arrivaient pas avec de bonnes nouvelles (si l'on mettait de côté la survie de Benedict ^^). Et le prix à payer ne tarda pas à tomber. Le châtiment était cruel, mais il fallait bien dresser ces animaux de compagnie. Enfin, cruel, cruel... ce n'est pas comme si Ba'al allait se mettre à éprouver de la compassion pour les Noxia !
Tout ceci mit fin à la réunion. Le Seigneur des Ténébres les invita à prendre congé. Fallait-il de toute manière en dire plus que ce qui avait déjà été dit ? Russel avait fait acte de présence pour voir les nouveaux visages du Conseil. Par la suite, il reprendrait certainement son habitude de laisser sa chaise vacante, selon ses activités du moment. Sans pour autant perdre de vue leurs buts à tous. Il était un homme de parole, lui.
Il se leva de son siège, et après un salut à Ascheriit, il se dirigea vers la sortie...


=> ...

_________________

- La mort est une maladie comme les autres. L'immortalité est son remède. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 4
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Adel
Nombre de messages : 56
Capacité(s) : Immortalité, contrôle des énergies, invocation...
Véritable identité : Sebastian Shaw
Date d'inscription : 01/12/2009
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Dim 6 Mai - 10:54

Suite à l'intervention d'Adel, Emma Frost ; la Reine Blanche ; se présenta.

- Tout comme Adel qui m'a précédé, mon visage et mon identité ne doivent pas vous être inconnus si vous suivez un minimum l'actualité. Je suis Emma Frost. Commença-t-elle. Je n'ai pas l'expérience ou le passé de la majorité des personnes assises autour de cette table, cependant je possède un empire, qui pour certains ne représente rien comparé au poids du temps et de la puissance des mutants, mais qui est un atout inestimable dans le monde d'aujourd'hui, et que je mets au service de ce Conseil qui m'a aidé à le construire.

Un empire bâti dans le sang... Contrairement à ce que pouvait laisser penser son air de poupée Barbie, Frost était aussi douce et bienveillante que pouvait l'être Akhad. Il était rare qu'une femme arrive à se faire une place au milieu des requins du milieu et si Emma y était parvenue, ce n'était certainement pas par hasard.

- Je m'appelle Olaf Raudi, alias Ossus. Intervint à son tour l'homme-arbre. Sans être aussi âgé que certains, je ne suis pas de cette époque.

Ossus expliqua ensuite d'où il venait et ce qui l'avait amené à rejoindre ce conseil. A la différence de beaucoup, il n'omit pas de préciser les épreuves qu'il avait traversé pour en arriver là. Adel reconnut volontiers que cette sincérité était plutôt bienvenue après tous les non-dits qu'ils venaient d'essuyer.

- Et j'ai découvert que mes ennemis d'hier, ceux-là même qui m'ont emprisonné vivent toujours. Mon but en rejoignant ce Conseil est donc de mettre fin à leur misérable vie. Conclut-il son introduction, plus déterminé que jamais.

Adel acquiesça, pensif. Les ennemis d'Ossus n'étaient pas étrangers au Simili, loin de là. Aussi, s'il pouvait lui apporter son aide, de quelque manière que ce fut, il s'en donnerait à cœur joie. Ossus en ayant terminé, la bête qu'était Aphiss se leva pour prendre la parole.


- Bien, bien. Comme on vous l'a fait comprendre, et comme certains parmi vous le savent déjà, je ne suis pas humain. Adel afficha un sourire mauvais. Pour être plus précis, je suis un Dragon. Peut-être avez-vous déjà aperçu mon ombre dans le parc la nuit. Dans ce cas, dormez, et ne sortez pas promener. Je mange, la nuit.

Si plaisanterie il y avait, elle tomba à plat. Marcus croisa les bras. Il espérait que Wotton leur ferait la grâce de ne pas monopoliser la parole trop longtemps, comme il avait si bien coutume de le faire.

- Plus sérieusement, Thanatos m'a créé il y a près de deux millénaires, lorsqu'il a été emprisonné, j'ai gagné ma liberté.

Tout était là. En dépit de ses beaux discours, Aphiss n'était que le jouet de Thanatos, sa jolie monture ailée. Si Adel était venu au monde d'une manière aussi peu naturelle que le dragon, il n'avait jamais été l'esclave de la volonté d'un autre.

- Lorsque j'ai essayé de manger Théoden, père du vénérable Ascheriit, il a utilisé son pouvoir pour éviter d'être dévoré en me bricolant cette apparence physique. Aujourd'hui, si beaucoup grincent des dents au point d'en avoir mal au crâne en me voyant, cet aspect désagréable pourrait malgré tout être un avantage. Bref, je suis aussi un millionnaire, un philanthrope, et ouvert à toutes propositions. Acheva-t-il enfin son monologue avant de se rasseoir, laissant la place à Théron.

- Comme toujours, Ascheriit a su réunir a la foi le potentiel et la détermination... Dit-il. Reste à voir comment la loyauté de chacun va pouvoir s'exprimer.

Visiblement, Théron partageait le scepticisme d'Adel à l'égard de certains membres de ce glorieux conseil. Pensaient-ils tous deux aux mêmes personnes ? Après cette rude entrée en matière, l'Externel se présenta sommairement. S'il n'hésita pas à exprimer l'amour que lui inspiraient les autres immortels, il conclut son discours par un court résumé de ses capacités mutantes. Vint alors le tour de Médéa.

- Hey ! Heu... Moi, c'est Claudia. Mais vous pouvez m'appeller Médéa. A vue de nez, je dois être la 4ème ou 5ème personne la plus jeune de cette table. J'ai 49 ans. Se présenta gauchement cette dernière, avant de tenter une petite blague pour dérider l'atmosphère.

Si l'intention était louable, l'initiative n'eut pas vraiment l'effet escompté. Médéa enchaina en évoquant son activité professionnelle, ses pouvoirs et pour finir, enfin devrions-nous dire, elle mentionna ce qui l'amenait au sein des Treize. Ainsi donc, elle avait été recommandée par l'un des membres du conseil sans savoir lequel. Voilà qui était intéressant. En tout cas, malgré le flot de paroles qui pouvait sortir par moment de sa bouche, Médéa était prometteuse, autant que pouvait l'être Djinn ou Emma en vérité. Une fois de plus, Ascheriit avait su s'entourer d'un groupe hétérogène et de potentiels variés.


- Bien. Très bien, déclara justement celui-ci, le tour de table terminé. Je vous remercie de vous être ainsi prêtés au jeu des présentations. J'ai conscience qu'il s'agit d'un exercice éreintant pour certains.

Si Adel se sentit visé, il ne s'en offusqua pas le moins du monde. Car c'était la pure vérité. Marcus était le leader des 7 Solitaires. Cela résumait bien assez sa sociabilité.

- Avant d'évoquer nos ennemis directs et de décider ensemble de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous en débarrasser, je vais rebondir sur une suggestion implicite de Théron. Ajouta le Seigneur des Ténèbres. Certains d'entre-vous doivent encore faire leur preuve avant de pouvoir prétendre siéger définitivement au sein de ce conseil. Le hasard veut que les personnes concernées soient au nombre de trois. Je parle de vous trois, Mesdemoiselles.

On y était. La mise à l'épreuve... Adel échangea un regard avec Djinn. Sa protégée faisait naturellement partie des personnes à tester. Ascheriit l'avait d'ailleurs déjà avisé en privé de la tâche qui allait incomber à 'Ismat et s'il était difficile de trouver mission plus périlleuse, Marcus était confiant. Mais l'heure n'était pas encore venue d'évoquer l'épreuve de Djinn.

- J'ai pour ma part un projet à soumettre à Emma, glissa en effet Ascheriit. Vois-tu, Emma, j'ai récemment eu vent d'une certaine complicité que tu entretiendrais avec le dénommé Charles Xavier, télépathe de classe 4 faisant partie des mutants les plus doués de sa génération. Cet état de faits est... Intéressant. Jiraya et les Ombres m'ont d'ailleurs soumis une idée des plus enthousiasmantes. Mais je vais laisser Lucia te l'exposer. Après tout, ne dit-on pas qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César ?

Intrigué, Adel l'était fortement. Les Ombres comptaient donc s'attaquer aux X-Men... Voilà qui était aussi surprenant qu'intéressant. Invitée à le faire par Ascheriit, Lucia prit à nouveau la parole.

- Comme certains le savent peut-être déjà, Ikon nous est entièrement soumis. Par un procédé télépathique très complexe, il lui est absolument impossible de se rebeller contre ses maîtres sans en subir de graves conséquences. Expliqua-t-elle.

L'intérêt de Marcus pour cette étrange créature s'accrut davantage. Si Ikon était aussi puissant que d'aucuns le prétendaient, l'asservir n'avait pas dû être une mince affaire. Cette prouesse inspirait du respect à Adel pour Jiraya, les Ombres et leur entreprise. Le bras armé du Conseil des Treize tenait ses promesses.


- La réussite de cette opération nous a donc encouragés, nous a poussés à envisager de la renouveler. Et la cible était pour cela toute trouvée. Ajouta-t-elle, non sans effet mélodramatique. Le professeur Charles Xavier, naturellement. Et pour piéger un télépathe d'un tel niveau, qui mieux que quelqu'un qui lui est proche ?

Comme tout un chacun, Adel se tourna vers Emma Frost, première concernée par cet objectif qui ne manquait pas de panache.

- Je serai à votre disposition après le conseil pour que vous m'expliquiez en détail le mode opératoire. Répondit simplement la Reine Blanche, aussi imperturbable que de coutume.

Adel afficha une moue. Il devait reconnaître qu'il était un peu déçu par la docilité de Frost. De deux choses l'une ; soit Emma n'était guère attachée à Xavier, soit elle n'éprouvait aucune difficulté particulière à trahir ses alliés. La seconde option ne lui inspirait rien de bon pour la suite de leur collaboration. Si Ascheriit ne souffrait guère la présence de traitres dans ses rangs, l'Overlord ne tolérait point davantage leur compagnie.


- J'ose espérer que tu ne seras pas aussi prompte à nous trahir, remarqua justement le Seigneur des Ténèbres, comme s'il avait lu dans ses pensées.

- David est un bon télépathe, un homme intelligent. Intervint alors Akhad, de sa voix poussiéreuse. Pour l'avoir rencontré, je sais qu'il est autre chose qu'un petit grassouillet amateur de gâteaux, mais il n'a pas créé Ikon seul, et a craint d'échouer jusqu'au dernier moment. Ici, la petite va devoir s'attaquer à un mutant confirmé et entouré des siens. Quelle est l'autre partie du projet ?

Plus ils en parlaient, plus la tâche d'Emma Frost s'annonçait ardue. Peu familier des astuces des télépathes, Adel avait jusque là bien du mal à se figurer la réelle difficulté de l'épreuve imposée à la Reine Blanche. Mais force était de constater que la chose se présentait aussi délicate que la mission qu'allait devoir remplir Djinn.

- Je suis au désespoir de vous interrompre mais, justement, à force d'évoquer ce cher David, et bien que la compagnie de Lucia soit des plus délicieuse, savons-nous lorsqu'il sera à nouveau des nôtres ? Et si tel n'est pas le cas, quelque chose a-t-il été prévu ? En profita pour demander Tirésias.

- Ne sois pas si hâtif, Stuart, j'allais justement y venir, répondit calmement Ascheriit. David est actuellement l'invité de Viktor Lannister, le chef d'une des plus vieilles familles de mutants immortels. C'est à ma demande que David s'est rendu à Castral Roc ; la forteresse des Lannister ; pour négocier une alliance avec Viktor. Je suppose que David restera son invité aussi longtemps que Viktor l'estimera nécessaire.

Viktor Lannister... Il y avait bien longtemps qu'Adel n'en avait pas entendu parler de celui-là. Aussi proche était-il de l'un de ses fils, Eddard, l'Overlord n'avait guère eu l'occasion d'apprécier l'hospitalité du Seigneur de Castral Roc au cours des derniers siècles. Et il n'était pas particulièrement pressé de combler cette lacune, même si l'échéance approchait désormais à grands pas. Car, oui, il accompagnerait Djinn.

- La tâche d'Ismat consistera justement à organiser le retour de notre ami. Révélait justement Ascheriit, au moment où l'esprit d'Adel vagabondait du côté des hautes murailles de Castral Roc. L'usage de la force est naturellement exclu. Hormis si tu tiens absolument à ce que ta tête finisse sur une pique. Il te faudra le convaincre de procéder à un échange... Et prendre la place de David. Tu profiteras alors de ton séjour pour explorer les cachots de la forteresse. Ton pouvoir devrait t'y aider. Xehanort dissimule dans les fondations de Castral Roc des secrets qu'il nous faut connaître pour nous assurer pleinement l'allégeance de son clan, si prompt à la trahison.

L'allégeance du clan Lannister... Une simple chimère. Aucun membre de cette famille ; Shaytan compris en dépit de son esprit conciliant et de son caractère agréable ; n'était digne de confiance. Mais s'il avait été aisé de se débarrasser de Xehanort et de sa clique, Ascheriit n'aurait jamais envoyé Jiraya pour tenter de l'amadouer. Les Lannister étaient aussi puissants que dangereux. Xehanort tout particulièrement. Car si on le prétendait impitoyable, la rumeur était loin du compte. L'Externel rivalisait largement, en matière de gentillesse et de clémence, avec le leader du Conseil des Ombres, ce qui n'était pas peu dire.

- La diplomatie est mon sport préféré ! Et j'adorerai me faire de nouveaux amis ! Se montra néanmoins enthousiaste Djinn.

- L'aquarium dans lequel tu t'apprêtes à plonger est infesté de requins et de piranhas, la mit toutefois en garde Ascheriit, à fort juste titre. Si jamais tu y trouves un ami, méfie-toi doublement. Puis il enchaina, se tournant vers Médéa : Claudia, en ce qui te concerne, je voudrais que tu nous ramènes ton jeune ami... Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui... Anton. Anton Lomÿs.

Et c'était tout ? La tâche de Médéa paraissait un peu légère en comparaison des deux autres même si, au vu de l'expression malsaine affichée par le Seigneur des Ténèbres, Adel suspectait là quelque malice de sa part.

- Pour en revenir à Xavier, tu disposeras de tout le soutien de Lucia et de ses hommes, leur misérable bestiole comprise. Reprit Ascheriit, pour Emma Frost. A toi d'imaginer une astuce pour faire sortir le professeur de son école. Sa disparition doit se faire en toute discrétion. Je ne veux pas des X-Men dans les pattes et encore moins les voir morts. Ils auront leur utilité. Dit-il, avant de conclure en ouvrant la séance des questions.

Médéa prit la balle au vol !


- Justement ! Lâcha-t-elle spontanément. Je ne fais pas marche arrière dans ma démarche pour participer à ce conseil, mais je dois reconnaitre que je suis curieuse sur le but de ma mission... Je suis prête à effectuer des sacrifices, si j'en connais la finalité. Je n'aime pas me lancer à l'aveuglette...

Voilà qui était plaisant à voir. Ainsi, la petite Médéa, avec son air enjoué et affable, était moins malléable que la Reine Blanche. Sans s'opposer à la volonté du Seigneur des Ténèbres ; chose guère prudente voire plutôt sotte cela dit en passant ; Claudia n'hésitait pas à exposer ses conditions. Elle était prête à obéir seulement si l'enjeu en valait la peine. Pour la peine, la gamine venait de marquer quelques points. Ascheriit s'apprêtait à lui répondre lorsque trois coups furent assenés à la porte de la salle. Cette dernière finit par s'ouvrir d'elle-même, dévoilant un homme d'aspect séduisant que Marcus ne connaissait que de réputation.

- Razzus... Confirma sobrement Lucia.

Le marionnettiste, officiellement décédé, se dirigea d'une traite vers la chaise d'un des convives. Le spectacle auquel il leur fut permis d'assister était bien parti pour figurer parmi les annales du genre. Un plaisir indicible éclaira le regard de l'Overlord lorsqu'il vit le visage d'Aphiss se décomposer.


- Vous êtes assis à ma place, Mr.Wotton. Je vous ferrais la faveur de ne pas vous tuer si vous quittez mon siège dès maintenant et sortez en silence. Ordonna Razzus, d'un ton implacable.

Et Aphiss, avec une docilité aussi pitoyable qu’écœurante, obéit. Sans mot dire, la mâchoire solidement serrée, il se leva et quitta la pièce.


- Fermez la porte derrière vous. Lança Razzus, histoire de parachever son humiliation.

C'était magnifique. Adel avait encore du mal à en croire ses yeux.


- J'ai comme l'impression que je n'étais pas attendu. Déclara alors le nouveau venu, tout en prenant une apparence nettement moins clinquante. On ne peut guère s'en étonner. Je me joints à la table du Seigneur des Ténèbres, et je crains qu'on ne m'ait enterré un peu trop vite. Si l'individu qui occupait ma chaise n'était pas de la plus plaisante compagnie, je renifle bien d'autres relents pour me retourner l'estomac.

Ce Razzus était décidément bien parti pour lui plaire. Son impertinence mesurée était aussi calculée que son entrée théâtrale. L'enjeu étant risqué, le marionnettiste savait qu'il n'avait pas droit à l'erreur et qu'il devait à tout prix faire forte impression.

- Je ressens chez la plupart d'entre-vous, une certaine confusion. Permettez-moi de vous éclairer. Reprit-il, après avoir échangé un mot avec Emma Frost. J'avais confié à Aphiss le soin de gérer une partie de mes affaires pendant que mon pouvoir me permettait de rester à l'abri, une marionnette jouant mon rôle pour le reste du monde. La Marionnette a été détruite lors d'une bataille qu'ont menés les Ombres de mon ami Jiraya, ce qui a conduit à laisser croire que j'avais trépassé. Il émit un rire passablement glauque puis poursuivit : Ce brave Henry en a profité pour essayer de prendre le contrôle de mon empire et de mes activités, un exploit qu'il serait bien en peine d'accomplir.

Voilà qui expliquait bien des choses. Malgré tout, pourquoi le Conseil des Treize ferait-il davantage confiance à la personne qui s'était laissée doubler plutôt qu'à son usurpateur ? Razzus répondit à cette question en en dévoilant un peu plus à son sujet.

- Aphiss n'est pas incompétent, mais, voyez-vous, je suis moi-même un mutant de Classe 4, le Maître des Ténèbres, puisque tous nous avons déjà un Seigneur. Les talents d'Henry Wotton, comme bon nombre des vôtres d'ailleurs, seraient bien mal-investis contre moi. Expliqua-t-il, avant de leur rendre généreusement la parole. Mais vous étiez visiblement occupés à d'autres affaires, je me ferrais un plaisir de m'asseoir et d'en prendre connaissance avec vous.

- Le maître ayant plus sa place à table que son animal de compagnie, je te souhaite la bienvenue au sein de ce conseil. Trancha Ascheriit, à la grande satisfaction d'Adel.

La compagnie d'Aphiss n'allait certes pas lui manquer. Et encore, il était loin de se douter de ce qui allait lui arriver... La décision du Seigneur des Ténèbres était cependant soumise à une condition : un entretien privé à l'issue du conseil.


- Puisque le Maître des Ténèbres nous donne l'autorisation de continuer à parler, attention au combien aimable de sa part. Je vous tiendrai au courant au plus vite de mes projets. Se manifesta alors Emma Frost, d'une bien maladroite façon, il fallait bien le reconnaître. L'isoler ne devrait pas être des plus compliqués. Pour le reste, ce sera une autre histoire, mais je suis certaine de la réussite de notre entreprise avec le soutien des Ombres.

Ascheriit acquiesça succinctement puis la réunion se fit moins solennelle, les uns échangeant avec les autres. Ba'al offrit son aide à Emma Frost avant de mettre en garde Djinn et de rassurer Médéa. Adel, lui, demeura irrémédiablement silencieux... Jusqu'à ce qu'une nouvelle interruption ne vienne malmener la sérénité des lieux. Deux "Noxia" surgirent en effet de nulle part. Marcus poussa un soupir d'exaspération. Que Razzus se permette d'interrompre le conseil était une chose, que les esclaves d'Ascheriit en fassent de même en était une autre. Comment ce dernier aurait-il réagi si l'un des Larbins d'Adel s'était subitement matérialisé devant eux, sans prévenir ? L'Overlord dissimula son agacement derrière un air détaché. Lorsqu'il vit Tsarine s'agenouiller devant Ascheriit, un rictus moqueur prit forme sur ses lèvres. Au moins, la petite avait la décence de se mettre à sa place, pas comme la brune qui était restée à la porte et qui arborait une fierté déplacée.

- Maître. Benedict est en chemin. Annonça Tsarine, avant de justifier son intrusion : Nos ennemis sont parvenus à leur fin, en laissant un champ de ruine derrière eux. Nous avons fait notre possible, mais ce n'était pas suffisant...

Nos ennemis... Quels ennemis ? Et à quelle fin ces derniers s'en étaient-ils pris à Benedict ? Ce discours incohérent manquait cruellement de précisions.

- Veuillez nous laisser seuls, je vous prie. Je dois m'entretenir avec ces dames. Déclara alors Ascheriit, sur un ton glacial.

Il n'était guère difficile de voir que le Seigneur des Ténèbres faisait tout pour ne pas lâcher la fureur qui l'animait devant ses camarades du Conseil des Treize. Si Adel lui en était reconnaissant, il était surtout ravi que la réunion prenne fin. Alors qu'Akhad disparaissait avec style, l'Overlord s'approcha de Djinn.


- Passe-me voir dans deux jours au manoir, lui dit-il. Je te donnerai toutes les informations dont tu as besoin puis, le moment venu, nous partirons ensemble pour Castral Roc.

- Messieurs-dames, ce fut un plaisir, ajouta-t-il pour les autres, avant de passer la porte sans se retourner.

Dans sa hâte de quitter le domaine Dantès, Adel manqua un évènement de taille : la disparition d'Aphiss. S'il s'en voudrait certainement par la suite d'avoir manqué un tel spectacle, Marcus rejoignit pour l'heure sans regret le portail de la propriété. Une fois sorti des terres de Benedict, il put invoquer Ebron qui le téléporta au manoir Spencer, chez lui.

§ ??? §

_________________
§ Histoire ~ Évolution

"Je suis l'Overlord, un Dieu parmi les Hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Ossus
Nombre de messages : 19
Capacité(s) : Immortalité et Métamorphose
Véritable identité : Olaf Raudi
Date d'inscription : 08/06/2010
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion Sam 12 Mai - 22:47

Le tour de table se poursuivit avec Aphiss qui évoqua ses origines. Les deux pourrait-on dire: sa création et sa transformation forcée. Ossus secoua légèrement la tête. La perfidie de Théoden... Evil or Very Mad Qu'il avait hâte d'arracher certaines têtes. Théron détestait les Externels... tout en en étant un. Le Viking ne s'amusa pas à chercher la logique de la chose. Tant que le Spartiate n'essayait pas de tuer ceux de son camp, libre à lui de faire ce qu'il voulait. Oh, et qu'il lui réservait au moins Eclipse ! Théoden, il pourrait s'en passer vu le nombre de gens qui faisait la queue pour mettre fin aux jours du frère d'Apocalypse. Vint Médéa, qui n'était pas aussi jeune qu'elle semblait l'être, et qui l'intrigua vaguement avec son histoire de métamorphose dangereuse. Qui sait, cette "gamine" pourrait bien les surprendre agréablement...
Et la réunion put débuter. Ascheriit s'intéressa d'abord au cas des trois demoiselles, tout en leur confiant les premières missions : s'emparer du Professeur Xavier (un homme dont Olaf avait entendu parler à plusieurs reprises...un brillant télépathe semblait-il), infiltrer Castral Roc et amener un certain Anton Lomÿs (descendant d'Eclipse qu'il prendrait plaisir à avaler si Ascheriit n'avait pas eu d'autres projets en tête); le tout ponctué de différentes interventions, dont une des intéressées qui s'interrogeait sur le but de sa mission. Visiblement, livrer un de ses amis n'était pas pour lui ravir, à moins qu'elle ne sache le pourquoi du comment. Au moins, elle avait le cran d'exprimer son avis, quitte à fâcher le chef de l'assemblée. Elle n'hésitait pas à être honnête, contrairement à d'autres... Il trouvait étrange qu'Ascheriit accepte une traitresse dans ses rangs. Enfin, sans doute avait-il de très bonnes raisons.
Quelqu'un frappa à la porte. Ossus imagina que ce devait être leur hôte, Benedict. Il se tourna pour voir le nouvel arrivant. Non, ce n'était pas lui. Et la scène qui suivit amusa fortement l'Homme-Arbre. Pour quelqu'un qui avait lancé des vannes douteuses à ses collègues, Aphiss venait de se faire remettre à sa place par un inconnu qui revendiquait sa place. Et Wotton, en bon serviteur, s'inclina. Voilà qui n'était pas banal. Ce Razzus devait être une personne très dangereuse pour parvenir à obtenir ce qu'il voulait d'un monstre comme la monture de Thanatos.
Mais il semblait que la réunion ne reprendrait pas de sitôt. Nouvelle intrusion dans la pièce. Deux des esclaves du Seigneur des Ténébres. Il les avait déjà aperçus dans le coin. Comme cette espèce de fumée noire dans le parc, également à la botte personnelle d'Ascheriit. Les nouvelles apportées mirent d'ailleurs ce dernier d'une bien mauvaise humeur. Contenue, mais Olaf la sentait bien prèsente, à fleur de peau. Il les invita à quitter les lieux, ce que tous firent. Une fois hors de la salle de réunion, tous purent entendre la fureur se déchaîner derrière les portes.


Arrow ???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Second étage - Aile ouest] Salle de réunion

Revenir en haut Aller en bas

[Second étage - Aile ouest] Salle de réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Avis de marché - Marseille (13) - Aile Ouest Palais des Arts - Lot 3 sculpture» Avis de marché - Montauban (82) - restauration intérieure du premier étage de l'hôtellerie et de l'aile des jardiniers à l'abbaye de Belleperche de Cordes Tolosannes - lot 2 peinture murale» Votre salle de danse» Clin d'oeil: La salle de Monitoring de Cablecom» [Maquette] Salle de Bal Phantom Manor
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Domaine Dantès-