AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Sam 29 Nov - 10:31

Ah, enfin Larry se faisait comprendre :

"Larry, votre sollicitude me touche, mais je ne ferais que mettre inutilement votre vie en danger en vous en disant plus."

Il fronça les sourcils. Roulà, dans quelle genre de situation s'était-il encore immiscé ? Arf, après tout, l'origine du fameux danger n'avait aucune chance de savoir où Iris se cachait ! Non ?


"Ils ont tenté de me tuer alors que j'avais une certaine importance pour eux. Essayez d'imaginer ce qu'ils vous feraient à vous,..."

Il se contenta de déglutir avec peine. Elle lui disait la vérité, il lui en était reconnaissant, cela dit, il comprenait pourquoi elle n'avait pas voulu lui en parler auparavant. Bon sang, qui pouvaient-ILS être ??


"Je ne dirais pas non à une tasse de café, Larry,..." Répondit-elle alors.

Larry crut entrevoir un sourire charmeur. Et il doutait que c'était un simple effet de son imagination (comme souvent). Wow !


Je vais chercher ça.
Se contenta-t-il de répondre, un sourire qui se voulait rassurant en quoi.

Sur ces mots, il se leva et prépara rapidement une tasse de thé à Iris. Qu'il ne tarda pas à lui tendre. Lui en avait nullement envie.


Qu'est-ce que vous comptez faire ? Demanda-t-il.

Immédiatement ? Peut-être.
Mais aussi dans un avenir pas si lointain que cela. Elle ne pouvait pas vivre éternellement cachée...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Lun 8 Déc - 18:24

"Je vais chercher ça." dit Larry, avant de filer en direction de la cuisine.

Cinq minutes plus tard, il revint, une tasse à la main.


Merci, fit Iris, avant de tremper ses lèvres dans,... Du thé ! Neutral

Intéressant, ce café, remarqua-t-elle, sourire en coin.

Et lorsque Larry se rendit compte de la confusion, elle ne put retenir un petit rire.


Ce n'est rien, j'avais aussi envie de thé,
le rassura-t-elle.

"Qu'est-ce que vous comptez faire ?" lui demanda ensuite Larry.

Arf, elle avait bien une ou deux idées sur la question, mais son choix n'était pas encore vraiment fixé,...
No

J'envisage de rejoindre la Confrérie des Mutants de Magnéto, annonça-t-elle quand même, puisque Larry attendait une réponse.

Eux seuls seront en mesure de me protéger de la menace qui plane sur moi, précisa-t-elle, voyant la mine effarée du policier.

Mais avant ça, j'aimerais bien prendre un peu de repos si possible, ajouta-t-elle.

Vous connaissez un bon hôtel dans les parages ? Pas trop exposé si possible,... sur un ton innocent^^

Naturellement, Gwaihir préférerait de loin rester chez un particulier, c'était plus prudent, surtout si son hôte n'avait strictement rien avoir avec son ancienne vie (ce qui était le cas de ce bon vieux Larry^^). Cependant, même si l'idée lui avait effectivement traversé l'esprit, Iris ne pouvait pas non plus s'inviter chez le policier. Cela ne se faisait pas, Xd ! Et puis, peut-être que Prot aussi pourrait l'héberger un moment, bien que dans son cas, c'était plus risqué, Suoidis ayant déjà entendu parler de ce dernier.

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Lun 8 Déc - 19:33

De rien. Glissa-t-il, alors que Gwaihir se délectait de son... Cool

Thé ?! affraid Larry leva instinctivement les yeux au plafond, avant de rapidement les reporter sur Iris. Oups.

Je, je, je... Commença-t-il, confus.

Mais Iris le rassura bien vite :
"Ce n'est rien, j'avais aussi envie de thé."

Alors, j'ai anticipé votre demande ! Conclut-il, contre toute attente, et visiblement fier de lui.

Il commençait à être de plus en plus décontracté avec Iris.
C'était une personne fort sympathique et puis... drunken
Soudain, elle lâcha :


"J'envisage de rejoindre la Confrérie des Mutants de Magnéto."

Il la regarda, à la fois scandalisé et incompréhensif. Elle quittait des gens qui avaient essayé de la tuer (et qui ne devaient donc pas être des anges) pour rejoindre Magnéto ? Mais était-elle folle ?

"Eux seuls seront en mesure de me protéger de la menace qui plane sur moi."

Si vous le dîtes. Se résigna-t-il à dire. Enfin, leurs méthodes restent... Sans terminer sa phrase, haussant les épaules.

Iris changea de sujet :
"Mais avant ça, j'aimerais bien prendre un peu de repos si possible. Vous connaissez un bon hôtel dans les parages ? Pas trop exposé si possible,..."

Larry esquissa un sourire en coin, puis s'approcha d'Iris... Pour s'emparer du téléphone !!! Razz

Un très bon même. Il correspond 'fort bien' à vos critères. Je l'appelle tout de suite ou... ?

Il marqua une pause, puis s'esclaffa !

C'est une blague. La rassura-t-il à son tour. Vous pouvez rester ici. Du moment que vous m'assurez que vous n'êtes ni une psychopathe, ni une serial-killer. Plaisanta-t-il.

Cela dit, il espérait sincèrement qu'Iris soit quelqu'un de bien, comme elle le lui laissait penser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 10 Déc - 10:09

"Alors, j'ai anticipé votre demande !" rebondit, avec assurance, ce brave Larry.

Iris lui adressa un sourire amusé. Elle aussi, elle commençait à se sentir à l'aise en sa présence. Et, pour une fois, elle n'avait aucun mal à accorder sa confiance à son interlocuteur. Car Larry représentait tout ce qu'elle cherchait à présent à fuir. A cet instant, Gwaihir se demanda comment elle avait pu être aussi aveugle pour se laisser séduire par Suoidis et les Invisibles.


"Si vous le dîtes. Enfin, leurs méthodes restent..." réagit difficilement Larry, lorsque Gwaihir lui révéla ses intentions.

Naturellement, elle comprenait son appréhension. Mais Magnéto était sans doute le mieux placé pour la protéger des Invisibles. A une autre époque, Charles Xavier aussi aurait pu l'aider, mais il n'était plus. La conversation se focalisa sur l'avenir immédiat de Miss Bloom^^


"Un très bon même. Il correspond 'fort bien' à vos critères. Je l'appelle tout de suite ou... ?" fit Larry, en s'emparant du téléphone.

Avant d'éclater de rire !
Neutral

"C'est une blague. Vous pouvez rester ici. Du moment que vous m'assurez que vous n'êtes ni une psychopathe, ni une serial-killer." plaisanta-t-il.

Après un petit rire, Iris attrapa la main de Larry.


Merci beaucoup, c'est très gentil à vous, Larry, fit-elle, plongeant son regard dans les yeux de son hôte.

Mais je n'aimerais pas m'imposer,
ajouta-t-elle.

Puis, après avoir lancé un petit coup d'oeil derrière l'épaule de Larry :
Et encore moins déranger votre ami.

D'ailleurs, à ce propos, elle se demandait à quoi pouvait bien ressembler ce fameux Dwight,... Razz

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 10 Déc - 12:56

Contre toute attente, Iris lui saisit la main. Larry ne détourna pas les yeux alors qu'elle posait son regard étincelant dans le sien.

"Merci beaucoup, c'est très gentil à vous, Larry."

De rien. Dit-il, un peu troublé.

Arf, que c'était bateau ! Cela dit, il ne voyait vraiment pas quoi dire d'autre dans l'immédiat. Disons qu'il profitait réellement de l'instant présent ! Il ne pensait même plus à Veritas pour le coup, c'est dire !


"Mais je n'aimerais pas m'imposer. Et encore moins déranger votre ami." Poursuivit-elle.

Y'a pas de soucis ! Dwight est une personne formidable. Je... Je l'aime. Répondit-il. Mais on est pas gays, hun. C'est... platonique, masculin... C'est mon ami. Se corrigea-t-il vivement, mais sans perdre son calme. En fait, vous êtes vraiment la bienvenue et ne dérangez personne. Trancha-t-il.

Tiens, il aurait du dire cela en premier... Il s'approcha alors d'Iris et l'embrassa. Qui ne tente rien n'a rien^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 10 Déc - 18:14

Larry semblait également beaucoup plus à l'aise qu'au début de leur rencontre. Il ne détourna pas le regard lorsque Iris le fixa avec intensité. En revanche, il ne trouva pas non plus grand chose à dire en réponse à ses remerciements^^

"De rien." fit-il en effet, l'air un brin ébranlé.

"Y'a pas de soucis ! Dwight est une personne formidable. Je... Je l'aime." se reprit-il néanmoins, suite à la dernière remarque de la jeune femme.

Iris arqua un sourcil. Ce genre de déclaration était plutôt rare entre hommes.
Généralement, ces derniers préféraient se la jouer à la dur. D'ailleurs,... Razz

"Mais on est pas gays, hun. C'est... platonique, masculin... C'est mon ami." précisa rapidement Larry.

J'avais compris, le rassura-t-elle, en esquissant un sourire amusé.

"En fait, vous êtes vraiment la bienvenue et ne dérangez personne." conclut-il, sûr de lui.

Je ne sais pas comment vous remercier,
dit-elle.

Larry, lui, semblait savoir comment, en revanche ! En effet, après s'être rapproché quelque peu, il,... Il l'embrassa ! Carrément ! Shocked Surprise au début, Iris se laissa faire avant de répondre à son tour au baiser, se laissant ainsi emporter par la magie du moment. Cet élan inattendu réchauffa son coeur meurtri. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti une telle chaleur humaine. Depuis que Kane était reparti pour l'Australie, en fait. Lorsque leurs lèvres se séparèrent enfin, le teint d'Iris avait pris quelques couleurs.


Je vois que vous préférez être payé en nature,
plaisanta-t-elle.

Et là,... Là,... Elle fut prise d'un malaise ! Un filet de sang s'échappant de ses narines, le corps de Gwaihir bascula en arrière, sa tête menaçant de percuter la table de salon. Pas cool,...
pale

[Hrp : Larry, toujours aussi chanceux, Xd ! Laughing ]

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Sam 13 Déc - 10:06

Larry regretta aussitôt de s'être montré si impulsif, cela dit, Iris finit par lui rendre son baiser. Ce qu'il éprouvait était indescriptible, c'était... magique ! Razz

"Je vois que vous préférez être payé en nature". Plaisanta-t-elle.

Il lui rendit son sourire. 'Tout les bijoux ne sont pas faits d'argent et d'or', manqua-t-il de peu, de répondre. Mais malheureusement, Iris se mit soudain à saigner du nez, avant de perdre connaissance et tomber à la renverse !! Larry stupéfait, se leva et la rattrapa juste avant que sa tête ne percute la table. Purée ! Il l'avait échappé belle ! Embrassait-il si mal ? Shocked
Il hocha la tête négativement, songeant que ce n'était certainement pas le moment d'avoir ce genre de pensées stupides. Il l'allongea sur le sofa, ne sachant que faire. Que faire ?! Il commençait à légèrement paniquer ! affraid


Qu'est-ce que je fais ? Se demanda-t-il, d'ailleurs.

Elle avait dit de ne surtout pas l'amener à l'hôpital, et il ne comptait aucun médecin dans ses amis fiables. Il s'assit en face d'elle, après lui avoir épongé le visage avec de l'eau. Devait-il se contenter d'attendre ? Sad

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mar 3 Fév - 9:55

Iris ouvrit délicatement les yeux. Un bras était enroulé autour de sa taille, et le souffle d'une respiration apaisée lui caressait les cheveux. La jeune femme esquissa un sourire et se tourna dans le lit. Edward Kelly dormait paisiblement. Elle le réveilla à sa façon, posant un tendre baiser sur ses lèvres endormies. Le jeune homme ouvrit à son tour les yeux.

Bonjour, fit-elle, un sourire ravissant éclairant son visage.

Bonjour, beauté, répondit Ed, avant de l'embrasser à son tour.

Oh, Monsieur Kelly, vous m'avez l'air en très bonne forme ce matin,
glissa-t-elle ensuite, en esquissant un sourire coquin.

Je vois mal comment il pourrait en être autrement,
rétorqua Edward, en lui rendant son sourire.

Les deux amants échangèrent de nouveaux baisers, de plus en plus passionnés. Et, au moment où la main d'Edward s'échappait vers d'autres horizons, la vitre de la chambre vola en éclats et un bras gigantesque, froid et métallique, entreprit de s'emparer du couple. Edward entraîna sa douce en dehors du lit. La Sentinelle avait manqué son coup de peu, mais se préparait certainement déjà à repartir à la charge. Le couple enfila rapidement de quoi se vêtir, puis ils sortirent de l'appartement. Ils savaient pertinemment de quoi étaient capables ces monstres de fer, et ils ne tenaient pas particulièrement à être ensevelis sous les décombres de l'immeuble.


Vite, par là, fit Edward, une fois à l'extérieur.

Mais la direction choisie n'était pas la bonne. Iris eut tout juste le temps d'apercevoir le visage inexpressif du robot, puis ce fut le noir total.


... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

Edward ! s'écria Iris, en se redressant vivement sur le sofa.

Gwaihir prit alors le temps de se remettre les idées en place. Ce n'était qu'un mauvais rêve.


Qu'est-ce qui s'est passé ? demanda-t-elle à Larry, après avoir fait le point.

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 4 Fév - 16:22

Iris ne voulait visiblement pas se réveiller. Au bout d'un moment, il se lassa de tourner en rond, et songea à appeler quelqu'un. Mais il y renonça et se plongea dans la lecture... d'une BD. What a Face
Il était assis en face de Gwaihir, qui ne montrait aucun signe de vie. Il commençait à sérieusement s'inquiéter et les dessins humoristiques le détendaient quelque peu. C'est là qu'elle se réveilla subitement, hurlant le nom d'un homme.


Ah ! Eut-il tout juste le temps de faire, avant de totalement tomber à la renverse.

Le voilà toujours assis sur la chaise, sauf que le dossier est face contre terre.
Il se leva douloureusement, l'air encore sous le choc :


"Qu'est-ce qui s'est passé ?" Demanda Iris, bouleversée.

Je, je suis tombé de ma chaise. Fit-il, remué.

Il se massa le genou gauche, avant d'observer Iris un moment.


Vous avez sans doute fait un mauvais rêve. Ca va ? Qui est Edward ? Demanda-t-il (en ramassant sa BD^^).

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Jeu 5 Fév - 16:25

Sourcils arqués, Iris regarda Larry se redresser. Le malheureux semblait avoir été quelque peu surpris par le réveil en sursauts de son invitée. D'ailleurs, il répondit tout à côté à l'interrogation de cette dernière, expliquant ce qui était visuellement évident étant donné sa position^^

"Vous avez sans doute fait un mauvais rêve. Ca va ?" se rattrapa-t-il, avant de l'interroger sur l'identité d'Edward.

Ah ? Iris ne s'était même pas rendue compte qu'elle avait prononcé son nom.


Oui, ça va aller, répondit-elle, tout d'abord, histoire de rassurer Larry.

L'inquiétude se lisait clairement sur son visage, et il était d'ailleurs étonnant qu'il n'ait pas fini par appeler les secours, notamment suite à son dernier vertige. Car, si Tugg avait omis de préciser ce dernier point, il apparaissait avec évidence que Gwaihir avait à nouveau tourné de l'oeil.


Edward était... commença-t-elle, un brin nostalgique, avant d'enchaîner sur un ton plus sec : Il était mon fiancé. Mais il est mort. Les Sentinelles l'ont tué.

Iris s'assit sur le bord du sofa, son regard, tout à coup perçant, tourné vers Larry.

Est-ce que, par hasard, vous connaitriez un bon médecin ? Un médecin d'exception, je veux dire, comme il n'en existait pas il y a encore quelques années, demanda-t-elle.

L'allusion était claire et valait la peine d'être mentionnée, surtout si Larry avait justement dans ses connaissances une relation répondant à ses critères somme toute particuliers. Certes, il semblait peu probable qu'un de ces 'soigneurs' ait échappé au radar des Invisibles, mais Iris en était arrivée au point d'espérer une solution miracle, donc...

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Jeu 5 Fév - 19:16

"Oui, ça va aller." Répondit-elle calmement.

Et bien, elle était plus sereine que lui. Son coeur avait fait un bond dans sa poitrine. Rolling Eyes Il se passa la main derrière la tête, l'air quelque peu gêné par le spectacle qu'il venait d'offrir. Mais Iris avait l'air d'avantage inquiet que moqueur. Et la vérité sur l'identité du fameux Edward se fit entendre :


"Edward était... Il était mon fiancé. Mais il est mort. Les Sentinelles l'ont tué."

Il releva les yeux vers son interlocutrice, l'air quasiment choqué. Pour de la révélation, ça c'était de la révélation !

Je suis désolé. Dit-il, (comme si c'était de sa faute. Razz)

Un silence s'abattit dans la pièce. Au bout d'un moment, il s'installa lui aussi sur le sofa :


"Est-ce que, par hasard, vous connaitriez un bon médecin ?" Demanda alors Iris.

Il haussa les sourcils. Drôle de question. scratch Il ne connaissait pas de médecin, non ! Mais il est vrai que son état était peu enviable. Gwaihir ajouta :


"Un médecin d'exception, je veux dire, comme il n'en existait pas il y a encore quelques années."

Le niveau d'études n'avait pas tellement évolué, franchement elle exagé... Il fronça les sourcils, faisant enfin le lien.

Ahaa. Ah. Oui. Un mutant. Fit-il, d'un air intéressant.

Je n'ai pas de relation dans mes médecins, Iris. Enfin, de médecin... Dans mes relations. Voilà. Par contre !

Il s'interrompit et se pencha pour prendre un journal sur la table basse, lequel il tendit à Iris :


Il y a un article qui parle du Sacré-Coeur, l'un des meilleurs hôpitaux de la région. Fit-il.

Oui, je sais, vous ne devez pas y aller, mais. Enfin, lisez.

Allegra Taggart parlait tout de même de médecins mystérieusement doués, et qui vraisemblablement ne se pliaient pas aux règles de la société. Peut-être cela intéresserait-il Iris...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Dim 8 Fév - 10:04

"Je suis désolé." fit un Larry navré.

Votre compassion me touche, réagit Iris, en lui accordant un sourire triste.

Le pauvre garçon n'y était pour rien, mais que pouvait-on dire dans ces cas-là ?
Sad

Après un petit moment de silence, Larry vint s'asseoir à ses côtés. La requête d'Iris le laissa quelque peu... Perplexe ! Du moins, jusqu'à ce que le déclic se fasse^^

"Ahaa. Ah. Oui. Un mutant. Je n'ai pas de relation dans mes médecins, Iris. Enfin, de médecin... Dans mes relations. Voilà." répondit-il, avec sa maladresse habituelle.

Un début prometteur pour un résultat des plus médiocres... Ou pas !


"Par contre !" enchaîna-t-il en effet, tout en s'emparant d'un journal sur la table basse. "Il y a un article qui parle du Sacré-Coeur, l'un des meilleurs hôpitaux de la région." En désignant le dit article.

"Oui, je sais, vous ne devez pas y aller, mais. Enfin, lisez." ajouta-t-il, avec fougue.

Le Sacré-Coeur. Gwaihir n'avait pas le moins du monde besoin de lire un article sur le sujet pour être au fait de ce qui se tramait dans cet hôpital. Les Invisibles possédaient déjà un épais dossier sur le sujet, grâce au travail d'Oriana. Iris fit néanmoins mine de jeter un coup d'oeil à l'article, pour faire plaisir à Larry, mais surtout pour se donner le temps de réfléchir. Si Mercator représentait un danger du temps où elle faisait partie des Invisibles, ce n'était plus le cas à présent, et elle pouvait fort bien tenter sa chance avec le médecin, aussi excentrique fut-il. Le problème étant que les Invisibles pourraient envisager cette possibilité, et en profiter pour essayer de lui tendre un piège.


Il faut que j'y réfléchisse, Larry, déclara-t-elle donc, en reposant le journal sur la table.

Je suis exténuée,
ajouta-t-elle. Est-ce que je pourrais m'allonger un moment ? Dans la chambre de votre ami, peut-être ?

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Dim 8 Fév - 11:33

Iris s'empara du journal et jeta un coup d'oeil à l'article. Pour ne pas dire lire, parce que si c'était le cas, elle était vraiment très rapide. Elle avait du seulement regarder les photos. Ce n'était pas très respectueux pour l'auteur de l'article. Bon, okay, les médecins qui apparaissaient dessus semblaient vraiment bizarres, les plus jeunes lui étaient même familiers. Enfin bon, Iris...

"Il faut que j'y réfléchisse, Larry." Mit-elle fin à ses pensées.

Ah ? Ah. Ah oui. D'accord. Se contenta-t-il de répondre.

Il ne voyait vraiment pas quoi faire de plus pour l'aider. Et il détestait ça !


"Je suis exténuée. Est-ce que je pourrais m'allonger un moment ? Dans la chambre de votre ami, peut-être ?" Demanda-t-elle alors.

Une minute. Fit-il, en levant l'index.

Et il alla jeter un coup d'oeil dans la chambre dudit ami. Outch ! Le bordel était immense, comme d'habitude. Il cacha les saletés et objets les plus compromettants, se demandant même comment certaines choses étaient arrivées là avant de vaporiser les lieux. Puis il fit signe à Iris de venir.


Si vous voulez dormir, voilà un lit, et un oreiller, et... Dit-il, en désignant les objets.

Voilà, vous vous allongez... Enfin, vous savez comment on fait.


Il se sentait pitoyable. Rolling Eyes

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 3
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Gwaihir
Nombre de messages : 49
Capacité(s) : Télépathie - Invocation
Véritable identité : Iris Bloom
Date d'inscription : 02/03/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 25 Fév - 16:20

"Une minute." fit Larry, index levé.

Avant de foncer tête baissée dans la dite chambre pour s'atteler à la rendre un minimum présentable. Son ami était-il bordélique à ce point ? Il fallait croire que oui. En effet, lorsque Iris entra dans la pièce, elle put se rendre compte, malgré la tentative désespérée de rangement de Tugg, que ce n'était pas encore trop ça. Enfin, au moins, ça sentait bon à présent^^


Ce sera parfait, le rassura-t-elle donc, en esquissant un sourire.

Et voilà que Larry se forçait à lui expliquer la démarche à suivre, comme si dormir était une expérience inédite pour Gwaihir.
Razz

"Si vous voulez dormir, voilà un lit, et un oreiller, et... Voilà, vous vous allongez... Enfin, vous savez comment on fait." dit-il.

Je pense que je m'en sortirai, fit-elle, amusée.

Elle s'approcha ensuite, et déposa un baiser sur sa joue.


Merci, le remercia-t-elle, une fois de plus.

Iris referma ensuite la porte de la fameuse chambre. Au même moment, un vacarme épouvantable se fit entendre de l'extérieur. Jusqu'à présent, Iris n'avait guère fait attention au tumulte, pourtant présent depuis quelques minutes, mais le bruit s'était approché et nettement intensifié. Intriguée, Iris s'approcha de la fenêtre pour essayer d'apercevoir quelque chose. Ce qu'elle vit dépassait l'entendement. Un singe géant, frôlant les 10 mètres de haut, était en train de s'acharner sur un bus scolaire, au bout de la rue. Des gens criaient tout en courant dans toutes les directions, dans le but évident d'échapper à la créature. Choquée, Iris observa la suite des évènements sans bouger. Si l'idée de rejoindre Larry dans le salon lui traversa un temps l'esprit, elle se ravisa lorsque le combat prit de l'ampleur. C'était à la fois effrayant et spectaculaire. Des mutants s'opposaient à présent au monstre, épaulés par le SWAT. Et là, l'impensable se produisit. Le gorille se jeta sur leur immeuble, dans le but de se débarrasser d'un hélicoptère. Sous l'impact du poids de l'animal, les murs et le sol se mirent à vibrer dangereusement. Puis, le regard du primate se posa sur elle. Paniquée, Gwaihir demeura immobile, priant intérieurement pour que le monstre passe son chemin sans s'attarder sur elle. Mais ce ne fut pas le cas. Iris essaya tant bien que mal d'échapper à l'emprise du gorille, mais ce dernier avait une sacrée poigne et une volonté de fer.


Larry ! Larry ! eut-elle tout juste le temps de crier, avant de se faire emporter par la paluche du singe.

Like a Star @ heaven Centre-ville ~ Death Street Like a Star @ heaven

_________________
"C'est de la confiance que naît la trahison."
§ Histoire ~ Évolution §

"L'histoire se répète. Comme autrefois, comme toujours, on ne peut vaincre que par la force
des armes, le massacre et la trahison."


Dernière édition par Gwaihir le Ven 24 Avr - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 25 Fév - 16:34

Iris semblait satisfaite par sa chambre. Tant mieux ! Après qu'il lui ait expliqué les différente étapes à suivre pour convenablement s'endormir, elle répondit :

"Je pense que je m'en sortirai".

Bien. Fit-il, gêné par sa propre bêtise.

Il garda néanmoins le sourire. Et oh ! Il n'avait pas si mal assuré que ça, puisqu'elle lui déposa un baiser sur la joue. Il resta impassible. Peut-être était-il trop choqué.


Bonne nuit. Enfin, bonne sieste. Ajouta-t-il, avant de quitter la pièce.

Dès qu'il fut seul il leva les bras au ciel, victorieux. Et il était à deux doigts de faire la danse de la joie lorsqu'il y eut un vague bruit. Il arqua un sourcil mais ne s'en préoccupa pas.


Je vais l'épouser.
Dit-il, en songeant aux économies qu'il possédait, pour acheter une bague.

Bien sûr, il s'enflammait. Mais il n'eut de toutes façons pas le temps de rêver d'avantage puisqu'un bruit assourdissant envahit l'appartement, et il tomba au sol. Tiens ?! Un tremblement de terre ? C'est à cet instant qu'il crut entendre la voix d'Iris l'interpeller.


Larry ? Oui ! S'écria-t-il à son tour, avant de s'élancer dans la chambre.

Et, au bout de quelques pas, il manqua de tomber dans le vide. La pièce était dévastée. Etaient visibles la chambre des voisins, et le vide ! Il leva bêtement les yeux au ciel avant de poser son regard sur...


King Kong !

Et il emportait Gwaihir. Quoi, parce qu'elle était blonde ? Hun ?! Mais il s'en fichait royalement de la raison ! C'était saisissant ! Il n'y réfléchit pas plus que cela et sortit à toute vitesse de l'appartement. Il devait la sauver !! Super-(ex)-flic en avant !! =)

=>Death Street

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Jeu 30 Juil - 10:20

Arrow Quartiers riches | Sacré-Cœur

En retournant vers le centre, Dwight put noter une certaine agitation. Les secours affluaient ça et là, rapatriant des blessés en masse à l'hôpital.

* Bon sang, qu'est-ce qui c'est passé ? * songea-t-il, tout en parcourant les rues dévastées.

Des voitures étaient retournées gisant sur le dos comme des tortues sur leur carapace, des réverbères étaient arrachés, certains murs défoncés,... On se serait cru dans une scène d'Armageddon. Autour de lui, les gens pleuraient ou hurlaient. Certaines personnes cherchaient leurs proches dans les décombres, d'autres aidaient la police à secourir des civils bloqués sous les débris. Inquiet pour Larry, Dwight accéléra le pas, courant presque pour rejoindre leur immeuble. Et lorsqu'il arriva en vue de celui-ci, ce fut le drame. L'une des fenêtres de l'appartement de Larry était défoncée. Montant quatre à quatre les marches de l'immeuble, Seiya rejoignit en hâte l'appartement.


Larry ! Larry ! L'appela-t-il, tout en fouillant l'appartement.

Mais il n'y avait aucune trace de Tugg. Était-ce bon ou mauvais signe ? Dwight n'en savait rien. Décrochant nerveusement le téléphone de l'appartement, le médium entreprit d'appeler son ami, en priant pour que ce dernier soit en état de répondre.
pale

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 12 Aoû - 12:51

"Larry ? Allô, Larry ! Tu m'entends ?"

Pas de réponse, la ligne était coupée. Arf, c'était vraiment pas de chance ! No Posant le téléphone, Dwight entra dans sa chambre complètement dévastée. Escaladant les décombres, il s'approcha de ce qui avait été il n'y avait pas si longtemps encore de ça sa fenêtre, aujourd'hui aussi large qu'une baie vitrée (sans vitre^^).

Nom d'un petit bonhomme, c'est fou ça ! s'exclama-t-il, en regardant le vide.

Un horrible grognement se fit alors entendre. Sursautant, Dwight glissa sur un morceau de béton branlant et bascula en arrière, sa tête heurtant le sol avec fracas. Il perdit naturellement connaissance.
pale

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Dwight se trouvait dans un bureau, plutôt vaste, mais peu lumineux. La décoration était simple, voire simpliste. Et il remarqua, penché sur un document, Mr Jax, installé dans un fauteuil, derrière son bureau. Il s’approcha pour lire ce qui tenait tant l’attention du Grand conseiller, avant de sursauter lorsqu’on frappa à la porte. Jax leva la tête.

« Entrez. » dit-il d’une voix calme.

Un homme que Seiya avait déjà vu auparavant, un Céleste, entra dans la pièce. Il n’arrivait pas à se souvenir de son nom.


« Ah, Arlequin. »

« Monsieur. »

Arlequin… Richard Vincent, le Céleste n°7. Celui-ci tenait à la main une chemise en carton, de laquelle il tira une feuille.

« Que me vaut l’honneur ? »

« Les conditions de l’accord avec la Russie concernant le gaz et le pétrole. »

Dwight fronça les sourcils. Ainsi, les Invisibles se fournissaient en énergie auprès de la Russie ? Pourtant, les relations n’étaient pas bonnes au point de… scratch

« Mmm… Il va falloir négocier un peu. » dit Jax, après avoir rapidement parcouru le papier.

Il appuya sur une touche, sur un petit clavier, et un écran se déroula sur sa droite, contre le mur. Puis il composa rapidement une série de chiffres. Arlequin ne bougeait pas, et Seiya se demanda ce qui allait se passer. La réponse vint rapidement. Un homme d’aspect bourru apparut sur la surface blanche de l’écran et s’exprima dans une langue assez rude.

Seiya jeta un œil à Vincent, qui ne réagit pas. En revanche, Jax répondit, dans la même langue. Ce devait donc être du Russe. La conversation dura moins d’une minute, avant que l’écran ne devienne noir, puis qu’un autre homme apparaisse. Celui-là, Dwight l’avait déjà vu. Mais il n’arrivait pas à savoir où.

Mr Jax parla à Arlequin et à l’inconnu, passant du Russe à l’Anglais, avant que l’homme de l’écran n’adopte la langue de Shakespeare.


« M. Vincent. »

« M. le Président. »

Le Président russe, donc… Où donc avait-il bien pu voir cet homme ? La suite de la conversation resta floue pour Dwight, avec quelques termes techniques, mais finalement, il sembla que tout le monde était content lorsque l’appel se termina.

« Gasbaronov sait où sont ses intérêts, il suffit de le savoir également. » annonça simplement Jax.

Gasbaronov… Mais oui ! C’était l’actuel ambassadeur de Russie aux Etats-Unis… Ainsi, il deviendrait Président de son pays dans le futur ?


« Si vous n’avez plus besoin de moi. » déclara alors le Céleste.

« Non, merci, Arlequin. »

A ce moment, on frappa de nouveau à la porte. Richard, avant que le Grand conseiller n’ait dit un mot, le devança :

« Illusionniste. »

« Ah, Nirage… »

Nirage ? Qui était-ce donc encore ?

« Entrez. »

Cette fois, c’est une femme qui entra. Encore une inconnue au bataillon pour Dwight. Nirage… Jax ayant la manie de déformer les noms, il était probable que Nirage ne soit pas vraiment celui de cette femme.

« Je vous apporte une information sur la Résistance. »

Elle sortit une enveloppe cachetée d’une de ses poches et la posa sur le bureau. Dwight vit Arlequin arquer un sourcil. Apparemment, son pouvoir lui permettait de détecter les pouvoirs des autres Mutants. Nirage, ou quel que soit son nom, était une illusionniste…

« Quel genre d’information ? » demanda Jax, sans quitter la femme des yeux.

« Vous le verrez en ouvrant l’enveloppe. »

Après un court instant, le Conseiller attrapa ladite enveloppe et l’ouvrit, en tirant une lettre manuscrite. Seiya se déplaça pour lire ce qui était écrit et vit la signature : « Muwvyn ». Jax la parcourut rapidement, de son œil valide, avant de la remettre dans son enveloppe.

« Je vous remercie pour cette information, et je vais prendre les dispositions nécessaires. »

Il eut un geste de la main qui l’invitait à quitter la pièce. Puis il tendit l’enveloppe à Arlequin.

« Voulez-vous la porter au Céleste n°1 en retournant dans votre bureau ? »

« Bien sûr, monsieur. » répondit Arlequin, en ne quittant la femme des yeux que pour prendre l’enveloppe.

Mirage quitta la pièce, sans un regard en arrière, et Vincent sortit immédiatement la lettre, qu’il rendit à Jax. Dwight ne comprenait pas, il tendit le cou pour voir et remarqua qu’il y avait une différence entre la lettre qu’il venait de voir et celle-là.


« Rattrapez-la. »

Arlequin acquiesça et rouvrit la porte, avant de héler Mirage, encore visible dans le couloir.

« Mademoiselle ! Un instant, s’il vous plait ! »

Il indiqua le bureau, dans lequel Jax s’affairait. Il prit une arme dans un tiroir et appuya sur un des boutons du clavier. Après quelques secondes, Mirage revint dans la pièce. Richard ferma la porte et la verrouilla. Jax s’était levé et pointait l’arme sur elle. Elle reçut un violent coup derrière la tête et tomba à genoux.

« Très malin d’illusionner nos esprits. Malheureusement, j’ai moi aussi des capacités bien utiles, notamment contre les espionnes. » souffla Arlequin, qui s’était baissé pour lui parler à l’oreille.

Et alors que Mirage semblait vouloir réagir, elle prit une fléchette dans l’épaule et sembla sur le point de s’effondrer. Le Grand conseiller posa son arme sur le bureau puis se tourna vers le mur à sa droite. D’abord, Dwight ne comprit pas. D’ailleurs, jusque là, il avait eu du mal à suivre. Apparemment, Nirage était une espionne de la Résistance au sein des Invisibles… et la rencontre avec Richard Vincent avait mis fin à sa couverture.

Puis, un homme apparut, après avoir traversé le mur. Il paraissait âgé, portant une barbe et n’ayant plus un poil sur le crâne, et pourtant semblait en bonne forme. Kemal. Il s’avança vers Jax.


« Nous avons besoin de vos services. Il s’avère qu’Arlequin vient de découvrir que Midage est en fait une espionne. »

« Tiens donc. Et comment s’y est-elle prise pour nous berner jusque là ? »

« C’est une illusionniste. Elle peut changer son apparence ou faire paraître différemment ce qui l’entoure, même à un télépathe, je dirais. » répondit Arlequin, qui attrapa Mirage par le coup avant de l’asseoir sur une chaise devant le bureau.

Seiya se sentait plutôt mal à l’aise. Il avait vu la mort de Proteus, et maintenant, une autre infiltrée était découverte. Le futur allait-il être aussi mauvais pour la Résistance ?

¤ Par Spirit ¤

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Lun 17 Aoû - 11:39

Dwight se trouvait au cœur d'un luxueux bâtiment, juste devant ce qu'il supposait être la pièce centrale, agréablement carrelée et lumineuse. Il ne put que lever des yeux admiratifs vers le gigantesque lustre doré qui ornait les lieux. A en juger par les escaliers massifs et les larges fenêtres qui l'encerclaient, il devait se trouver au rez-de-chaussée. Il nota que trois personnes discutaient tranquillement plus loin, en face de lui. Il préféra se tourner vers sa gauche, pour tomber nez à nez avec un visage parfaitement inconnu. Dwight avait la désagréable impression que l'homme le fixait :

Ils ne peuvent pas nous voir. Lui dit-il alors, sur un ton rassurant. Shocked

Seiya en eut littéralement le souffle coupé. C'était fou ça ! Et surtout techniquement impossible !

Très bien, Jiraya a été formel. Nous ne sommes là qu'en simples spectateurs. Répondit une voix féminine à sa droite.

Dwigth soupira, soulagé. Il était simplement situé entre deux Ombres. Vergere et cet homme, qu'il n'avait encore jamais vu.


Ikon trouve qu'il n'y a rien d'intéressant ici. Se plaignit alors la créature, sur un ton formidablement infantile, pour ne pas dire misérable.

Les deux mutants encapuchonnés ne prêtèrent pas attention à ses gémissements. Michael Rizzo était sans doute l'une des personnes qui revenaient le plus souvent dans ses visions. Dwight s'écarta du trio, pensif. C'était peut-être sur le fait qu'il ne soit pas Archange, mais réduit à... ça que reposait le succès et peut-être la naissance même des Ombres. L'une des plus importantes différences qu'il avait noté au fur et à mesure que le futur évoluait.
Il s'approcha de ce qu'il pensait être un couple, assis au centre de la salle. La personne qui les accompagnait à l'instant s'était éloignée, pour remplir deux verres d'eau. L'homme en costume était chétif. Il portait des lunettes et parcourait un journal, ce qui semblait beaucoup l'amuser.


Hum, cet imbécile de Muwvyn a encore perdu quantité d'hommes. Si j'étais lui, il y aurait longtemps que j'aurais perdu tout espoir et laissé tomber. Commenta-t-il sur un ton sardonique.

Merci. Ajouta-t-il, à l'égard de l'homme grand et grisonnant qui venait de lui donner un récipient probablement rempli de vin. Suspect drunken

Préoccupe toi plutôt de toi. Tu es sûr que nous ne risquons rien ? On ne peut pas leur dire continuellement 'non' ! Remarqua la jeune femme brune, à ses côtés.

Audreeeey. Jusqu'à nouvel ordre, la Fondation est alliée au Gouvernement. Certes, notre relation s'est détériorée depuis qu'ils s'intéressent un peu trop à Freya, à mon goût. Mais il ne savent même pas où elle se trouve alors... Répliqua-t-il, en portant son attention sur Yuna.

Son ton se fit ensuite beaucoup plus doux :


Fais confiance à papa... La rassura Wesker, visiblement confiant.

Mais il aurait pu être d'avantage convaincant...
Dwight eut juste le temps de voir sa fille lui rendre malgré tout son sourire, avant de reporter son attention sur Vergere :

Pauvre vieux. Tu n'as aucune idée de ce qu'il va te tomber dessus. Commenta-t-elle, ironique.

Ils arrivent. Ajouta l'autre Ombre, qui scrutait la fenêtre.

Dwight perplexe, se joignit à lui. Un groupe de six personnes se dirigeait vers eux, dans la nuit glaciale. En tête se trouvait la femme que Seiya avait longuement suivi lors d'une vision, alors qu'elle arpentait les prisons si redoutables du Gouvernement. Il valait peut-être mieux mourir tout de suite qu'être fait prisonnier...


Mercanti. Souffla Vergere.

C'est Perry qui serait content.
Poursuivit l'autre, avant de rire d'une manière qui n'avait rien d'intelligente.

J'ai pas raison, hun ? Insista-t-il, toujours hilare, face à l'absence de réaction de sa compagne.

Eux ont des barrières mentales.

Le maître s'en moque bien. Il est bien meilleur télépathe que le maître adoré ne se le sera jamais, oh oui !! Remarqua Ikon, sur un ton flatteur.

Sans oublier l'aide de Dwayne.

Orochimaru... En tous cas, ce qu'il nous a dit était fiable.

A l'extérieur, quatre des Invisibles avaient disparu...

Qu'est-ce que c'est ? Demanda finalement Wesker.

Ce dernier faisait face à Razor, Orochimaru, Atrix et Nemesis. Fiske et Yuna restaient en arrière.


Monsieur Linderman, nous souhaitons nous entretenir une nouvelle fois avec vous, au sujet de Freya. Répondit Oriana.

La présence d'une escouade me parait dans ce cas bien exagérée.

Je crains que le Grand Conseiller ne soit quelque peu lassé par votre attitude qui n'a rien de coopérative...

Une certaine inquiétude commençait à se lire sur le visage de Linderman.

Sauf votre respect, je doute que Réclamer Freya, alors qu'elle appartient à la Fondation soit non plus une preuve de grande estime. Sans compter le fait que vous n'en avez vraisemblablement pas besoin pour écraser la Résistan...

Fi ! Qui vous dit que nous soyons les seuls à la convoiter ? Akatsuki n'est plus qu'une faille susceptible de nuire à la puissance du Gouvernement.

Razor fit signe à Nemesis, qui pointa une arme sur Fiske et lui tira dessus. Celui-ci s'écroula alors qu'Atrix affichait une moue déçue. Elle aurait voulu s'occuper de lui.

Vous voyez que nous ne sommes pas là pour plaisanter. Donnez nous-la. Maintenant ! Fit-elle, sur un ton sans appel.

Elle n'est pas ici. Répliqua Linderman, sur la défensive.

Leopold, Leopold... Nous savons.

Le visage de Wesker sembla se décomposer lorsqu'il s'aperçut que sa fille s'était rangée du côté de l'ennemi. Orochimaru parut légèrement surpris.

Audrey ?

Désolée papa, mais ils ont des arguments convaincants. Expliqua-t-elle, l'air légèrement attristée, mais pas plus. Neutral

Freya est ici. Coopère, ça vaudra mieux.

Cela expliquait 'en partie' la façon dont elle était devenue Céleste... Yuna s'éloigna alors, escortée par Orochimaru.

Leo ?! S'écria alors Max Brent, du haut des escaliers.

Lorsqu'il se rendit compte que c'était Fiske qui avait été descendu, il sembla un rien soulagé. La seconde d'après, (et après un léger hochement de tête de Wesker) il vidait néanmoins le chargeur d'un fusil sur les intrus.affraid
Dwight monta le rejoindre pour avoir une vue d'ensemble. Les Invisibles se dispersèrent pour se mettre à l'abri, Nemesis répliquant avec son revolver, Atrix poussant simplement des cris démoniaques, mêlés à des ricanements tout aussi déjantés. Un coup bien porté décrocha le lustre du plafond, qui alla se fondre sur Rowe, la manquant de peu. Lorsqu'il s'abattit au sol, il y eut un vacarme épouvantable. Wesker avait profité de l'agitation générale pour se métamorphoser en une créature innommable.


Je crains que vous ne soyez en état d'arrestation !
Dit Razor, en brandissant une longue lame argentée.

Je crains que vous ne soyez plus les bienvenus ici. Répliqua la créature, en bondissant sur l'Invisible, rapidement rejointe par Nemesis.

Tout se passait très vite, et Dwight ne savait plus où regarder. Alors qu'Atrix grimpait les escaliers avec 'énergie', pour s'occuper de Winslow, il réalisa que celui-ci avait déjà déserté les lieux. Seiya décida de la suivre dans un couloir des plus obscurs. Si Freya était bien ici, Brent était-il parti pour la protéger, ou la cacher ?
Atrix le cherchait partout, jetant des étincelles à chaque angle de couloir.


Aha ! Ahaa ! Aah !!! Petit, petit, où es-tu ?? Demanda-t-elle, avant de changer subitement de ton : Espèce de lâche !! Tu vas me le payer !! Montre-toi !

Une porte métallique et visiblement hautement sécurisée se referma derrière Winslow. L'Invisible, hystérique, lui envoya un éclair vert, qui aurait du frapper sa victime en pleine poitrine. Mais l'étincelle prit la forme d'un oiseau de poussières et s'envola. Atrix hurla à s'en rompre les cordes vocales et redoubla d'efforts, le ruant d'éclairs blanchâtres. Plusieurs manquèrent son adversaire, qui parvint à en renvoyer un sur Atrix ! Cette dernière tressaillit, les larmes aux yeux, mais s'obstina à continuer d'attaquer, telle une furie.
Winslow finit par tomber au sol. Elle le torturait...


Tu souffres hun ?! Mais ça ne fait que commencer ! Hi, hi, hi ! Tu vas mou... !

Il nous le faut vivant. La coupa Orochimaru, imperturbable.

Seiya ne savait pas s'il devait être désolé pour Winslow. Dans une vision qui succédait à celle-ci, les Ombres faisaient de cet homme leur prisonnier, après l'avoir arraché aux griffes des Invisibles. Il était donc leur ennemi commun. Mais d'un côté, son ami, Leo... Il se fichait ouvertement des efforts de Muwvyn et de la Résistance... Quoiqu'il en soit, cette Freya valait-elle vraiment toute cette peine ? Dwight regagna l'escalier et descendit...
La créature qu'était devenue Wesker était allongée au sol, gisant dans son propre sang. La lame de Razor était écarlate, l'Invisible avait toutefois également souffert durant l'affrontement. Elle et Nemesis toisaient leur adversaire vaincu du regard.


Vas-y, occupe toi de lui. Dit-elle, avant de se détourner.

Avec plaisir.
Répondit-il, affichant un espèce de sourire sadique.

Les yeux de Tom Baldwin devinrent entièrement noirs et Linderman, qui regagnait forme humaine, se tordait sur place. Dwight savait que ce n'étaient pas ses blessures qui le faisaient le plus souffrir. Il avait déjà vu Nemesis à l'œuvre lors de la bataille qui avait coûté la vie de Murmure, et autant dire que son pouvoir était effrayant...


Non, non, Audrey... Pas ça ! Sanglotait Wesker, qui paraissait d'autant plus misérable avec ses vêtements en haillons.

Nemesis le redressa en le tirant par le col, il avait l'air totalement méprisant.


Pauvre larve...

Max, où est Max ?! Ajouta Leo, anéanti.

Ta petite copine est morte à l'heure qu'il est. En grande partie par ta faute. Mentit-il, Dwight affichant une mine quelque peu surprise. Tu as tout perdu Linderman. Mais je te rassure, ton supplice ne fait que commencer.

Wesker avait le regard éteint, l'air totalement déséquilibré alors que Nemesis le conduisait vers l'extérieur, son pouvoir encore enclenché. Même si Linderman ne lui inspirait pas beaucoup de sympathie, Dwight était réellement mal à l'aise. Quelques minutes plus tard, Atrix et Orochimaru revinrent avec le second W.

Vous avez trouvé Freya ? Demanda Razor, en donnant distraitement un coup de pied au corps inanimé de Fiske.

Non. Répondit Orochimaru, très calmement.

Hartigan jeta un coup d'œil à l'endroit où se trouvaient les Ombres. Il s'adressait visiblement à plus d'un interlocuteur...


Et quoi ? Sa fille a menti ?

Oh non, je suis sûr que ce... fou ! Ce vil fou l'a fait disparaître !! Répliqua Atrix avec une voix sur-aiguë, en donnant une baffe à Brent.

Que quoi ? Moi ? Non, jamais... Bredouilla-t-il, l'air innocent, alors qu'on le tirait vers la sortie.

Dwight se retrouvait seul. Il sursauta lorsqu'il vit Fiske se relever et gagner furtivement une autre issue afin de quitter les lieux. Celui-ci semblait plus résistant que courageux, ou fiable...


Je suis certaine qu'après quelques temps en ma compagnie, on sera devenus tellement proches que tu changeras de version. Disait Razor, lorsque Dwight les rejoignit.

Elle faisait glisser une petite lame le long du visage de Brent, tétanisé. Puis elle s'éloigna.


Je vais coopérer. Affirma-t-il, affichant un sourire plus inquiet qu'autre chose.

Pfff, comme tout à l'heure ? Dit une voix, sur un ton méprisant.

S'il n'y avait plus aucune trace de Nemesis, Wesker, ou encore Yuna. Les deux Invisibles qui étaient arrivés en même temps que Razor, sans pour autant entrer, (ils surveillaient l'entrée à moins qu'ils n'aient également donné un coup de main contre Wesker ?) étaient toujours là. Le maghrébin que Seiya avait déjà croisé, alors qu'il se perdait dans la base des Invisibles à la recherche des bureaux des Célestes, s'était écarté, observant il ne savait trop quoi avec intérêt. Le second, c'était Kilvan. Dwight fut étonné par le regard haineux sans pareil que lui lança Winslow.


Allons-y. Ajouta-t-il, un sourire en coin.

Kilvan et Razor montèrent à l'avant d'une automobile noire alors qu'Atrix jetait son prisonnier sans ménagement aucun, à l'arrière. Une fois qu'elle et Orochimaru se furent installés, la voiture s'éloigna.


J'le crois pas !! Ils m'ont oublié !! Hey !! Sidi ! S'écria alors le dernier des Invisibles, en leur courant ridiculement après, les bras en l'air.

Ikon ne comprend pas !! Ikon pouvait s'emparer de la fille pendant qu'il en était encore temps !! Ikon le sait ! S'époumona la créature, dont la respiration s'était accélérée.

L'Invisible s'immobilisa rapidement pour poser son regard vers les Ombres, l'air aussi stupéfait qu'effrayé.


Tout ce qu'on savait, c'est qu'ils allaient faire une descente ici. Notre discrétion est notre principal atout. Il faudra qu'on libère Brent avant qu'ils ne le fassent par... Il n'y a plus d'illusion !! Madara ?!

Quoi ? Il en reste un ?
Demanda ce dernier, toujours amusé.

Dwight écarquilla les yeux. Madara... Le dernier membre de la Tricell, si dangereux et évoqué par Prot.
Celui dont il n'avait vu qu'une image très floue... Un indépendant... Est-ce pour cette raison qu'il n'avait pas participé au combat contre les Généraux ? Il faisait sans aucun doute des miracles en matière de télépathie mais n'avait pas l'air particulièrement éveillé. silent Seiya regretta aussitôt cette pensée lorsqu'il vit l'Invisible s'écrouler au sol, inerte. Les Ombres n'avaient pas bougées d'un pouce...

Tu l'as tué ?? Lâcha Vergere.

Ben... Ouais.

C'est malin ! Tu ne crois pas qu'ils vont se poser des questions ?!

Vu l'importance qu'ils lui accordent, ils ne s'inquiéteront sans doute pas de ne pas le retrouver. Expliqua-t-il, alors qu'Ikon s'approchait dangeureusement, l'air tout à fait avide.

Madara lui, dansait sereinement autour du cadavre...


¤ Une tradition chez les Linderman, par Magnéto. ¤

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Mer 19 Aoû - 12:25

Seiya remarqua qu’il était revenu à Harlem. Contrairement aux fois précédentes, il n’était pas sur le toit d’un immeuble, mais au milieu d’un carrefour, au croisement de deux grands boulevards. Ainsi placé, il se sentait oppressé, à la fois par le vide devant et derrière lui, et de part et d’autre, et par les buildings à chaque angle. Le voyant demeura immobile pendant quelques minutes, durant lesquelles il chercha une trace de vie. C’est alors qu’il remarqua que l’air était lourd, chargé… Peu à peu, un brouillard grisâtre s’élevait du sol. Certainement l’œuvre du Mutant aux cheveux rouges.

Jetant un œil derrière lui, il repéra le roux aux Ray Ban qui s’avançait dans sa direction. Derrière lui venaient une cinquantaine, voire plus, de soldats. La nouvelle recrue des Invisibles s’arrêta soudain et leva la tête vers une fenêtre sur sa droite. Après un bris de verre dont l’écho résonna dans l’atmosphère étouffante, le corps d’un homme vint s’écraser sur le trottoir après s’être défenestré. Que s’était-il passé ? Spirit reprit sa marche.

Dwight vit ensuite qu’un groupe faisait face aux Invisibles. Eternam était en tête, et marchaient après lui Mémorial et ses filles, ainsi que l’homme de grande taille qui les avait déjà accompagnés lors de la précédente vision. Manute était également présent, couvert de bandages.


« Vous n’avez pas appris la leçon ? » lança le membre du Conseil.

Il n’y eut aucune réponse immédiate venant d’en face. La brume de fumée sembla cependant s’épaissir.


« Partez, ou vous le regretterez. »

Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Spirit. Une nouvelle fois, il leva la tête vers le building sur sa droite. Mais cette fois, ce ne fut pas un homme, mais une dizaine qui traversa les fenêtres pour chuter dans le vide. Seiya vit que Manute semblait soudain inquiet. Il avait déjà perdu beaucoup d’hommes lors du précédent affrontement.

L’ancien Sénateur adressa un signe de tête derrière lui. Une bourrasque continue balaya alors le boulevard. Si Seiya avait réellement été présent, il n’aurait pas résisté. Cependant, il semblait que le roux n’était pas atteint. Les soldats s’étaient regroupés derrière lui. Falsi devait lui avoir donné une protection télékinésique. Alors que la fumée se dissipait, il y eut du mouvement au sein même du groupe de militaires. Des cris se répercutaient sur les façades des bâtiments alors que l’ombre engloutissait les pions de Dryer.

Le vent cessa, et Spirit pivota. Après quelques instants, Jubilé s’extirpa de la mêlée et vint s’agenouiller devant lui. Dwight se déplaça pour mieux voir. Le roux avait sorti une arme à feu, et il abattit sans ménagement la jeune femme. Mais comment s’était-elle retrouvée là ? Les militaires continuaient de disparaître. Les Résistants menés par Eternam reprirent leur marche, et Seiya vit, venant de l’autre côté, Gambit et Otto, qui menaient quelques hommes de Manute. Les Invisibles étaient encerclés… Mais était-ce si facile ?

De chaque côté, les Résistants attaquèrent. Armes à feu ou pouvoirs, les soldats tombaient les uns après les autres. Spirit, lui, restait protégé par le bouclier invisible. Il se concentra, et Eternam parut pris d’une violente migraine. Spirit était donc télépathe, un puissant télépathe ? La situation se retourna lorsque Falsi arriva dans le dos du Conseiller et ses amis. De l’autre côté, c’est le Mutant pâle aux cheveux rouges qui apparut. Le combat devint plus violent.

Les cartes explosives de Gambit fusaient vers Danger, qui les esquivait. Les attaques télékinétiques d’Otto lui donnaient plus de mal, mais il contrattaquait avait des boules de feu qui mettaient à mal le bouclier de l’Anglais. Falsi faisait tomber l’un après l’autre les hommes que Manute envoyait contre lui. Seiya ne savait plus où regarder. Il constata que tous les militaires qui avaient accompagné le télépathe étaient morts. Et la cause de leur décès se matérialisa soudain derrière le Général. Shadow.

Malheureusement, Falsi prit le dessus rapidement, envoyant Shadow s’écraser plus loin. Il poursuivit ensuite ses attaques mais ne put rien contre le Mutant insensible aux attaques. La création de Dryer s’énerva et finit par lancer :


« Mais qui es-tu, toi ? »

« Sir Arthur Barton, mon Général. »

Seiya fut surpris du calme et de la réponse de cet homme. Un cri déchirant retentit alors. Dwight se tourna vivement et vit un corps enflammé parcourir quelques mètres avant de s’écrouler. Gambit… Danger continuait de bombarder Otto, qui lui rendait la pareille. Spirit se tenait debout devant Eternam, agenouillé devant lui. Apparemment, il s’était introduit dans l’esprit du Conseiller, certainement pour y puiser des informations précieuses.

« Non ! »

Mémorial, Arthur Barton, Alizé, Botzaris et Manute étaient alignés devant Falsi, qui avait fait un bond en arrière. Il avait le souffle court. Les Résistants réunis pourraient-ils le vaincre ? Ou du moins le capturer ? D’ailleurs, Seiya pensa à quelque chose… N’y avait-il donc aucun Ombre pour observer la scène ?

« Spirit ! » s’écria Falsi.

Le télépathe ne bougea pas. Seules ses lèvres remuèrent.


« A toi de jouer. » dit-il d’une voix calme.

Seiya, que le spectacle mettait plus que mal à l’aise, se demanda à qui le roux pouvait s’adresser. Puis il vit s’avancer, du boulevard perpendiculaire, une silhouette vêtue d’une cape noire. Son visage demeurait dans l’ombre d’une capuche et le nouveau venu tenait un long bâton. Il boitait mais avançait d’un pas décidé. Il se tourna vers les Résistants, et le temps ralentit. Immédiatement, Falsi lança des rafales d’énergie télékinétique, que le soudain changement n’affectait pas. Hormis Barton, tous les adversaires furent frappés de plein fouet. Shadow en profita pour revenir dans la lutte, et le combat avec le Général reprit.

Arthur pivota et sortit une arme à feu, mais le pistolet lui sauta des mains. De son bâton, le dernier arrivé avait désarmé le vieil homme. Le Sir se retrouva rapidement allongé, après avoir reçu deux coups bien placés. Jugeant qu’il pouvait se préoccuper des autres Résistants, l’homme de noir vêtu se détourna de son adversaire et vint se placer devant Mémorial, qui tentait de se relever.


« Tu souffres, vieil homme. Laisse-moi t’offrir le repos éternel. »

Il tendit la main vers le corps et, après un court instant, un flux de lumière doré s’en échappa. Un autre court instant plus tard, Mémorial n’était plus, et son meurtrier tenait une pièce en or au creux de la paume de sa main.

« Va en paix, car tu as payé ton passage. »

Son passage ? Qu’est-ce que cela signifiait ?

« Non ! Papa ! »

Botzaris s’était relevée, mais elle tremblait. Cependant, il semblait que sa colère la maintenant debout. Son corps s’était couvert d’épines, et elle se précipita vers l’Invisible. Une seconde après, il n’avait pas bougé d’un pouce. Le bâton en travers de la poitrine, la jeune femme suffoquait.

« Quelle dommage de gâcher une vie quand l’espoir n’est pas de mise. »

Retirant son bâton du corps de Botzaris, l’homme à la cape la regarda s’effondrer, puis il recommença la même opération qu’avec son père. Il fit de même avec Alizé. Qui était-il, cet homme ? Un gémissement précéda l’effondrement d’Eternam, vidé de son énergie. Spirit se détourna du Conseiller et arrêta Otto. Danger en profita pour l’enflammer, et le Lord mourut comme Gambit.

« Qu’as-tu tiré de lui, mon ami ? »

« Peu d’informations, Charon. Son esprit est extrêmement complexe, beaucoup de télépathes semblent être intervenus pour protéger sa mémoire. »

Charon ? Tel était le nom de l’inconnu. Dwight s’intéressa au dernier combat qui continuait. Shadow dut constater qu’il était désormais seul, et il se résigna, disparaissant dans l’ombre.

« Le combat est terminé. La Résistance n’est pas à sous-estimer, apparemment. » dit calmement Charon.

Spirit ôta ses lunettes noires et acquiesça.


« J’ai laissé celui-ci en vie. Et celui-ci, que je ne peux achever. » poursuivit-il, en désignant Manute, puis Barton.

Falsi les rejoignit, épuisé.


« Oh. Bonjour, Général. Vous n’avez pas l’air en grande forme. »

La création de Dryer lui lança un regard noir.

« Vous êtes ? » cracha-t-il.

Spirit se plaça entre eux.


« Charon, le passeur. Je l’ai rencontré il y a longtemps, et je pensais qu’il pourrait être utile aux Invisibles. Je ne m’étais pas trompé. »

Un rire léger résonna, alors que « le passeur » faisait tinter les trois pièces d’or qu’il tenait encore dans sa main. Spirit s’approcha d’Arthur et lui tira une balle dans la tête. La vision se termina, laissant à Seiya l’image de cette silhouette encapuchonnée, Charon…

¤ Par Spirit ¤

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Ven 28 Aoû - 22:07

Un nouveau décor s'ouvrit à la vue de Seiya. Un paysage familier, qu'il avait eu l'occasion de voir à maintes reprises en rêve par le passé. Il s'agissait d'une île et elle n'avait rien de paradisiaque. La dernière fois qu'il s'était trouvé sur cette plage, une armée de cadavres ambulants la peuplait, attendant immobile le début d'une sinistre bataille. Cette fois-ci, Dwight était accompagné d'un homme qu'il n'avait jamais vu. De taille moyenne, la soixantaine et le visage avenant, l'homme portait un uniforme et plusieurs barrettes. Même s'il ignorait son grade, Seiya comprit qu'il avait affaire à un militaire de haut rang. Ce dernier congédia les hommes qui l'avaient accompagné en zodiac jusqu'à la plage. Il leur demanda de retourner l'attendre au bateau et de ne surtout pas intervenir, quoi qu'il puisse arriver. Une fois débarrassé de ses hommes, le type se mit à marcher en direction d'un vaste bunker, ancien repaire des Maléfiques. Sortant des buissons qui bordaient la plage, un deuxième homme alla à sa rencontre, le visage figé en un rictus indéfinissable.

Tiens, tiens, regardez qui voilà, fit le militaire, un sourire en coin.

Surpris de me voir, Hans ? J'en doute, rétorqua le deuxième gars.

C'est frustrant de voir à quel point tu me connais bien, Stuart.

Une brèche spacio-temporelle s'ouvrit alors entre les deux hommes et un visage familier se mêla au duo.

J'espère que je n'ai pas raté l'apéro, plaisanta Abyss, tandis que la passage se refermait derrière lui.

M. Chostakovitch, vous me surprenez ! s'exclama avec énergie Hans.

C'est vrai ?
demanda Abyss, en bombant légèrement le torse comme s'il était fier d'être arrivé à bluffer les deux hommes.

En réalité, non, avec un petit sourire. Votre présence est le résultat de la logique plus que prévisible de Muwvyn et de son conseil de bras cassés. Pensent-ils sincèrement que le maigre lien que vous entretenez avec elle sera suffisant pour la convaincre ?

Oh, vous savez, je ne fais qu'exécuter les ordres, répondit Abyss, avec toujours autant d'enthousiasme. Je suis tout en bas de l'échelle, on ne me confit pas tout, avec un clin d'œil.

Si vous excellez autant avec Freya, on n'a rien à craindre, lâcha Stuart, ce qui décrocha un sourire à Hans.

Allons, allons, il ne faut pas être aussi négatif. Je suis persuadé que M. Chostakovitch a toutes ses chances de ramener le butin.

L'espace d'une seconde, Abyss demeura silencieux, dévisageant tour à tour Hans et Stuart. Puis, il éclata de rire et lâcha joyeusement : Ça, c'est bien dit ! On est tous égaux dans cette affaire, mon pote ! Ah, ah ! C'est quand même fou qu'on soit tous sur le coup ! Les Ombres, la Résistance... Manque plus qu'un Invisible et toute la famille est réunie !

Je représente les Invisibles, le coupa Hans, en préservant néanmoins son calme.

Ah ? Oui, bien. Ça explique la présence du bateau.

Si on y allait, proposa Stuart.

Hans acquiesça d'un signe de tête.


Exact ! Il est plus que temps de se remonter les manches ! What a Face

Seiya crut voir l'Ombre et l'Invisible échangeaient un regard circonspect. Le voyant avait un mauvais pressentiment. Cette histoire allait très certainement mal finir. Comment pouvait-il en être autrement avec des représentants de chaque groupe réunis sur la même île ? Mais ce qui intriguait le plus Dwight, c'était Freya. Qui était cette femme et qu'avait-elle de si spéciale pour qu'on y attache autant d'importance ? Le trio s'arrêta devant la porte du bunker. Stuart y toqua à trois reprises.

J'espère qu'elle est là,
glissa Abyss, souriant.

Les deux autres semblaient bien plus crispés à présent. Les trois hommes attendirent jusqu'à ce qu'un quatrième vint leur ouvrir. Celui-là aussi Seiya ne l'avait jamais vu. Un silence pesant s'abattit alors à l'entrée du bunker.


Je vais finir par croire que tu es né pour me décevoir, lâcha froidement Hans.

Vous... Vous ne pouvez pas entrer. C'est bien trop risqué. Pour vous tous.

Allons, Daniel, tu sais très bien que tout ce que tu pourras nous dire est vain. Nous sommes là pour la voir. Fais-nous gagner du temps et va la chercher.

Vous... Ne comprenez pas... Elle n'est pas en état de...

C'est bon, Faraday, fit alors une voix féminine derrière eux.

Dwight pivota sur lui-même à la vitesse de l'éclair, pressé qu'il était de voir enfin à quoi pouvait ressembler cette fameuse Freya. Et quelle fut sa surprise lorsqu'il découvrit qu'il s'agissait en réalité de...


Veronica ! Salut, fillette ! Ravie de faire ta connaissance ! Tu ne me connais sans doute pas, mais je suis ton grand-père ! C'est moi, Papy Viktor !

Je sais qui vous êtes, dit Freya, visiblement peu émue par ses retrouvailles familiales.

Ah ? Bon, tant mieux, fit Abyss, déçu.

Des trois négociateurs, Abyss n'était visiblement pas le plus talentueux. La Résistance misait-elle uniquement sur le lien de parenté qui unissait les deux mutants ? Si c'était le cas, c'était plutôt mal calculé.
Neutral

Vous devez également savoir pourquoi nous sommes ici, reprit Hans.

Je m'en doute, en effet. Mais je dois avouer que je suis surprise de ne pas le voir en personne.

Vous vous parlez au Grand Maréchal, je suppose ?

Qui d'autre ?
demanda Freya, en croisant les bras. Si le gouvernement a investi autant de temps et d'argent pour me retrouver au cours de ces dernières années, c'est qu'il redoute sincèrement mon potentiel. La logique voudrait donc qu'il se déplace en personne, vous ne croyez pas ?

Là, elle marque un point,
glissa Stuart, en esquissant un sourire mielleux.

Je ne fais qu'exécuter les ordres, fit Hans, reprenant les paroles d'Abyss.

Mais même Dwight trouva qu'il n'avait pas l'air très crédible.
Evil or Very Mad

Ainsi donc, poursuivit Freya, vous êtes tous venus me trouver dans l'espoir de me voir rallier votre cause. Quelle délicate attention, vraiment.

Vous ne pourrez pas fuir ce choix éternellement, Veronica. La partie est lancée et il est plus que temps que vous preniez place.

Et si jamais je choisissais de rester neutre ?


Ça n'engage peut-être que moi mais cette décision me va tout autant, dit Abyss.

Je crains que cette option ne soit pas envisageable, Miss Chostakovitch. Vous représentez une bien trop grande menace pour le gouvernement. Il vous faut choisir un camp, et le bon.

Le bon ?

Celui qui est le plus à même de mettre un terme à cette guerre, précisa Hans.

Oh, je vois. Vous souhaitez épargné des vies, c'est cela ?

Je n'aspire qu'à une seule chose, la paix.

Ce qu'il ne faut pas entendre,
s'écria Abyss, tout en affichant une mine outrée un brin exagérée.

Dois-je vous rappeler que ce sont les Invisibles qui ont provoqué cette guerre ?

Tout comme ce sont eux qui la finiront. Cela ne fait pas l'ombre d'un doute, croyez-moi. Ce n'est qu'une question de temps.

Quel optimisme, intervint Stuart. Soyons sérieux une minute, voulez-vous. Veronica, je sais que vous savez que seuls les Ombres sont en mesure d'apporter une solution rapide à ce conflit. Jiraya...

Je n'aime pas vos méthodes, le coupa Freya. J'ai eu vent de ce Madara qui massacre des civils innocents à tort et à travers. Je n'ai rien à faire avec vous.

Ce qui fit taire instantanément l'envoyé de Jiraya^^ Razz

Si je puis me permettre d'ajouter quelque chose, reprit Hans.

J'ai déjà fait mon choix, Général Setzer.

A nouveau, un silence de mort s'abattit à l'entrée du bunker. Puis, tout à coup, Hans et Stuart se sentirent mal. Mains plaquées sur le front, ils se mirent à reculer en titubant. Freya, elle, se tourna calmement vers Abyss. Son visage avait changé, ce qui ne jouait pas vraiment en sa faveur. Elle reprit néanmoins bien vite son apparence normale, au grand soulagement de Seiya, xD

C'est quand vous voulez, annonça-t-elle alors à son grand-père, sur un ton déterminé. Daniel ?

Faraday, qui était retourné à l'intérieur du bunker, sortit de celui-ci chargé comme un mulet.

On avait dit uniquement le nécessaire, fit Veronica, amusée.

Pendant ce temps, Abyss ouvrait un nouveau passage, qu'ils ne tardèrent pas tous trois à traverser. Lorsque ce fut le cas, Hans se releva tranquillement avant de se rapprocher de Stuart pour lui administrer ce qui semblait être un sérum.

Et bien, elle ne plaisantait pas, fit-il, en aidant l'Ombre à se redresser.

Heureusement qu'on avait prévu cette éventualité, répondit Stuart, tout en reprenant son souffle. Tu es sûr qu'on ne risque plus rien ?

A ce stade, la mixture de Daji est très efficace. Du moins, si elle est administrée à temps.


Et pour eux, on fait aussi comme prévu ? En désignant le bateau d'un signe de tête.

Il serait vraiment regrettable que quelqu'un témoigne de mon échec à mes supérieures hiérarchiques, surtout dans la mesure où s'il ne s'agit pas d'une mission officielle.

Compris, je m'en occupe,
fit Stuart.

Dwight eut tout juste le temps de remarquer la tête de chien tatouée sur l'avant-bras de Stuart avant que la vision ne s'évanouisse.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Ven 4 Sep - 13:19

Lorsque Dwight ouvrit les yeux, il constata qu’il était dans un endroit plutôt sombre, et qu’il y avait plusieurs personnes. Devant lui, attaché à une chaise, se tenait Eternam, membre du Conseil de la Résistance. Autour, le voyant reconnut Jax, Falsi, Spirit, le fameux Charon, Calixte, Kemal et… l’Empereur en personne. On pouvait lire le défi sur les traits de l’ancien Sénateur, alors que sa situation semblait désespérée.

« Alors comme ça, on a l’esprit protégé ? Les barrières tomberont, ça ne fait aucun doute. » annonça l’Empereur, avant de s’écarter pour laisser Razor s’avancer vers le prisonnier.

Elle tenait dans chaque main un couteau différent : le premier avait une lame recourbée au bout, le deuxième avait des crans.


« Sous la torture, vous n’arriverez pas à garder vos informations secrètes. »

« Je n’ai pas peur de souffrir. » rétorqua Wilson, qui s’efforçait de garder son calme.

Sans crier gare, Razor entailla profondément la joue d’Eternam, manquant l’œil de peu. Le conseiller avait poussé un gémissement de douleur, mais il retrouva son sang-froid alors que la blessure se refermait.


« Ce n’était qu’un avant-goût. Ma spécialité s’inscrit dans la durée. »

« Je sais ce dont vous êtes capable, Mercanti. Et ça ne m’effraie pas. »

Seiya sursauta quand Falsi éclata de rire. Les regards se tournèrent vers le Général, qui se tut mais conserva un sourire mauvais.

« Dans ce cas, autant commencer les choses sérieuses. »

Razor adressa un signe de tête à Kemal et, dans la seconde, une porte s’ouvrit, laissant entrer deux Caprica. Les deux clones vinrent détacher Eternam, qui ne résista pas, et l’allongèrent sur une table de métal, avant de l’attacher aux poignets et aux chevilles. Puis elles s’écartèrent et tout le monde se rassembla autour.

« Non, Général, sortez. Vous aussi, Charon. » déclara l’Empereur, avant d’ajouter, à l’adresse du Mutant albinos : « J’ai à vous parler. »

Falsi aurait voulu répliquer, mais il ravala ses paroles et précéda Charon et Dryer. Dwight hésita, et suivit finalement les trois hommes. Alors que le Général s’éloignait, l’Empereur resta près de la porte avec son interlocuteur :

« Spirit a refusé de nous parler de sa botte secrète, je ne sais pour quelle raison, mais je dois dire que nous n’avons pas été déçus. »

« Botte secrète ? » répéta Charon, avec un rire léger, mais vide. « J’avais une dette envers lui, la voilà payée. »

« Ainsi, vous allez nous quitter ? »

« Je ne sais pas, tout dépendra de ce que vous avez à m’offrir. »

Ce fut au tour de Dryer de rire, un petit rire sans grande joie.

« Nous sommes le pouvoir, la puissance. »

« Je vais y réfléchir. »

Et sans un mot de plus, Charon s’éloigna à son tour. Seiya regarda tour à tour l’homme qui s’éloignait et l’Empereur. Puis il suivit ce dernier alors qu’il retournait dans la salle. Un cri déchirant brisa le calme relatif. On avait arraché sa chemise à Eternam, et le Résistant avait à présent une lame dans le poitrail, enfoncée jusqu’à la garde.

« Rien… rien… »

De chaque côté de sa tête se tenaient Spirit et Kemal. Dwight devina qu’ils étaient en train de forcer les barrières mentales. Razor fit tourner la lame, arrachant une nouvelle plainte. En réaction, Wilson parut rajeunir de quelques années. Etait-ce volontaire ? Tirant lentement sur le couteau, le bourreau extirpa son arme du corps. Puis, par la plaie qui se refermait, elle enfonça l’autre lame, crantée. Avant de descendre avec délicatesse, ouvrant le ventre du Conseiller.

« Il flanche, mais les barrières sont solides. » annonça Spirit, sans bouger.

Seiya jeta un œil à Calixte. Pour le moment, elle n’avait pas grande utilité. Pourquoi tant de violence ? Eternam ne trahirait pas les siens, mais le prix à payer était énorme !


« Nous allons essayer autre chose. » déclara Razor, avant de se diriger vers un coin de la pièce.

Elle déposa le couteau à lame recourbée et opta pour un sabre, court mais tranchant. Lorsqu’elle revint près de sa victime, l’autre couteau tomba à plat sur le ventre nu alors que la plaie finissait de se fermer.


« Que comptez-vous faire ? » demanda Mr Jax.

« Trancher. »

« Ca repoussera, il vaudrait mieux attaquer en différents endroits. »

Mais Razor n’écouta pas. En quatre coups nets, elle amputa l’ex-Ministre de ses quatre membres. Puis elle tira quatre lames semblables, qu’elle enfonça dans chacun des moignons. Les cris mirent les larmes aux yeux de Dwight, qui avait détourné la tête.

« Encore un effort. » dit la voix calme de Kemal.

Razor, qui semblait prendre du plaisir, fit tourner les lames. Eternam avait l’air au bord de l’épuisement, et pourtant, il résistait. Après quelques secondes, il poussa un hurlement à s’en casser la voix et, à la surprise générale, les instruments de torture furent projetés, l’un deux traversant même Jax, et les bras et jambes reprirent leurs places. Les deux télépathes avaient chacun fait un pas en arrière. C’était comme si, dans un effort surhumain, Eternam avait repoussé tous les assauts extérieurs.


« Bien, bien. Vous avez encore de la ressource. Mais nous n’en avons pas terminé. » dit l’Empereur, après un moment de silence.

D’un geste, il indiqua le Conseiller de la Résistance.


« Emmenez-le dans sa cellule, avec un tranquillisant. Peut-être qu’il sera plus collaboratif dans son sommeil. »

Les Capricas s’exécutèrent et la salle perdit de sa clarté. La dernière image que vit Seiya fut la moue dépitée de Razor…

¤ Par Spirit ¤

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Ven 18 Sep - 16:11

Dwight se retrouva dans un endroit qui lui était bien connu, Central Park. Ou plutôt ce qu'il en restait. Seules demeuraient les ruines des quelques statues qui avaient un jour orné le célèbre parc. La verdure avait laissé place à un paysage terne et désolé, semblable à celui qui était présent dans la grosse majorité de la ville, et dans certains endroits du monde, champs de bataille fréquents de l'affrontement entre la Résistance et le reste. Dwight avait du mal à contenir son émotion en se remémorant les balades qu'il réalisait fréquemment, seul ou en compagnie de Larry et Molly, dans ce parc 'vert'... C'est alors qu'un bruit soudain, mais familier, le rappela à la réalité, ou du moins à sa vision. Après un rapide coup d'œil autour de lui, il réalisa qu'il était... Seul ?! Que se déroulait-il ? Comment se pouvait-il qu'il n'y ait personne? D'où provenait ce bruit de téléporteur ? C'était rageant de ne pas avoir d'informations. Il avait une vision mais ne voyait rien. Ce paradoxe était troublant. Puis des voix lui parvinrent. Elles semblaient provenir de devant lui mais il n'arrivait pas à voir leur origine. A défaut de voir, Dwight se concentra sur les voix qui lui parvenaient.

Mein Gott…

Quelle était cette langue ? De l'allemand ? Très certainement.

Kurt. Tais-toi. Je suis à bout de forces. J'ai déjà du mal à nous rendre invisibles aux autres, et je doute fort que je puisse aussi nous rendre silencieux.

Cette voix lui était familière mais il avait du mal à se souvenir d'où il la connaissait. A quelle époque se trouvait-il ? Il l'ignorait. Il savait juste que quelque chose se tramait mais quoi donc ? La réponse ne tarda pas à venir lorsque arrivèrent derrière lui deux silhouettes, entourées d'un épais brouillard. Elles non plus ne voulaient pas se faire remarquer. Qui étaient-elles ? Avaient-elles rendez-vous avec ceux qui étaient dissimulés devant lui ? C'était probable. Le temps passant, et personne ne se dévoilant, Dwight comprit de facto qu'un des deux groupes étaient là pour espionner ou pour empêcher un rendez-vous, et curieusement, il avait sa petite idée sur quel rôle jouait chaque groupe. Le troisième élément arriva enfin. Le rendez-vous des deux silhouettes s'avançait à petits pas, tentant de ne pas trébucher dans les restes des racines. Il s'agissait d'un vieil homme qui avançait sereinement, ayant l'air de ne s'inquiéter en rien. Puis, il rejoint enfin le groupe dans le brouillard, où il rentra de même. C'est alors qu'une image détourna l'attention de Dwight. Les deux invisibles ne l'étaient plus. Il y avait une femme d'une beauté enivrante, qui affichait une expression satisfaite mais un regard terrible. Cette femme, c'était Mirage, l'Invisible de sa vision précédente. A ses côtés, se trouvait un être bleu, couvert d'une tenue de cuir noir, qui attendait, comme s'il pensait encore être à découvert. Le vieil homme se tourna vers lui et le regarda fixement. Puis, s'approchant, il alla jusqu'à le toucher, ce qui n'entraina aucune réaction de l'être bleu. Bizarre. Comme la suite. En effet, il disparut comme il était venu. Quelque chose échappait à Dwight. La femme était encore là mais n'avait rien fait lorsque le vieil homme avait, selon toute vraisemblance, manipulé le téléporteur pour le pousser à lever le camp.


Merci Alexandra. Ses informations nous seront précieuses. Pour le retour, il pense que vous avez été attaqués et que vous êtes rentrés en catastrophe, mais que vous avez été séparé par l'intervention de la jeune femme là-bas, que tu dois connaître.

Il fit un signe au groupe dans le brouillard, qui se révéla être composé, non de deux, mais de trois femmes, une blonde, une châtain et une brune. La brune s'approcha et salua Alexandra.

C'est toujours un honneur.

La vision s'estompa alors et Dwight retourna à la réalité.

¤ Par Fragrance ¤

PS : Fragrance, j'ai édité quelques passages pour être plus fidèle au personnage, à ses impressions et ses idées. J'ai corrigé aussi quelques incohérences par rapport aux visions précédentes écrites après celle-là.

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Seiya
Nombre de messages : 267
Capacité(s) : Vision de l'avenir
Véritable identité : Dwight Willows
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Sam 19 Sep - 13:21

Lorsque Seiya ouvrit les yeux, il mit un certain temps pour se rendre compte qu'il était de retour dans l'appartement de Larry. Étendu sur ce qui restait du mur de sa chambre et de sa fenêtre, Dwight contempla un moment le plafond sans bouger. La tête lui tournait et il avait la nausée. Le médium fit l'effort de se relever, s'aidant du rebord du lit pour se redresser. Une fois debout, il constata que les oreilles lui sifflaient et qu'il avait du mal à faire le point, sa vue étant quelque peu trouble. Un peu paumé, Seiya se décida à sortir. Quitter l'appartement pour prendre un bon bol d'air frais lui paraissait être une bonne idée.

Centre-ville | Death Street

_________________
§ Histoire ~ Évolution §

"L'avenir n'est pas écrit... Mais j'y travaille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmenhorizon.actifforum.com
Classe 1
avatar
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Tugg
Nombre de messages : 152
Capacité(s) : Chance
Véritable identité : Lawrence Baldwin
Date d'inscription : 17/02/2007
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^) Dim 16 Mai - 8:28

<=Chez Husk

Larry rentra tristement là où il vivait avec Dwight. Il s'en voulait déjà, il aurait du rester avec cette délicieuse jeune femme. Mais il flippait, et il était trop anxieux. Pas seulement de peur de se ridiculiser en sa présence, mais pour les autres. De toute façon, il pensait toujours à Amanda... No
Il approcha de chez lui, nota qu'on tentait de soigner les dernières victimes, transporter les derniers corps, essayait déjà de nettoyer les lieux... Quel carnage. C'était vraiment démoralisant.
Il monta chez lui et observa les décombres. Il soupira, blasé et s'assit sur le sofa. Où était Dwight ? Et Molly ? Elle n'avait même pas répondu lorsqu'il avait appelé chez elle...


[Stand-by]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pas de destin
mais ce que nous faisons."
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^)

Revenir en haut Aller en bas

Appartement de Larry Baldwin (et Seiya^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Vos impressions sur la Myth Cloth de Seiya-Odin» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas» saint seiya toys forum» re bonjour >HD2 >seiya V2.03
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Horizon :: Logements-